Écran solaire : guide de l'utilisateur

L'application d'écran solaire constitue l'une des meilleures façons de protéger votre peau contre la radiation ultraviolet (UV) nocive du soleil. Mais connaissez-vous vraiment ces produits? L'appliquez-vous immédiatement afin de profiter au maximum de tous leurs avantages? Avant de l'appliquer, veuillez lire ces 5 énoncés sur l'écran solaire.

Les ingrédients de l'écran solaire peuvent se gâter. Les écrans solaires ont une date de péremption. La date de péremption peut être 2 ou 3 ans après l'achat, mais vérifiez toujours l'étiquette. Mais comment savoir si les ingrédients sont encore efficaces? Étendez-le sur votre peau. Semble-t-il trop épais, trop mince ou trop grumeleux? Sa texture est-elle semblable à celle du papier sablé? Si votre écran solaire ne semble pas avoir une texture normale, jetez-le et achetez-en une nouvelle bouteille.

Les ingrédients de l'écran solaire agissent de deux façons différentes. Les ingrédients de l'écran solaire peuvent littéralement protéger votre peau contre la radiation nocive du soleil. Certains éléments, connus sous le nom d'ingrédients physiques, reflètent la lumière ou font en sorte qu'elle se disperse. D'autres éléments, connus sous le nom d'ingrédients chimiques, absorbent la lumière. D'une façon ou d'une autre, votre peau est protégée. Plusieurs formules utilisent les deux types d'ingrédients. On les appelle écrans solaires « à spectre élargi », et c'est le type souvent recommandé pour les gens. Dans le cas de ceux qui ont la peau sensible, il existe des formules sans produits chimiques contenant uniquement des ingrédients physiques comme l'oxyde de zinc ou le dioxyde de titane.

Les étiquettes des écrans solaires ne disent pas tout. Vous verrez sur une étiquette d'écran solaire plusieurs acronymes tels que FPS, UVA et UVB. Voici une description de ces acronymes :

  • UVA : radiation provenant des rayons du soleil qui pénètrent dans la peau et cause les changements qui font en sorte que votre peau semble plus foncée, ou bronzée. Les radiations UVA sont plus difficiles à bloquer que les radiations UVB.
  •  
  • UVB : radiation provenant des rayons du soleil responsable de la rougeur de la peau et de la douleur d'un coup de soleil. Les rayons UVA et UVB sont tous deux liés aux dommages causés à la peau, au cancer de la peau et au vieillissement prématuré de la peau.
  •  
  • FPS : signifie « facteur de protection solaire ». Il mesure seulement le degré de protection de l'écran solaire contre la radiation UVB, soit l'élément du soleil qui cause les brûlures. Le FPS indique la durée d'exposition au soleil avant d'être brûlé. Par exemple, si la peau d'une personne commence à brûler 2 minutes après l'exposition sans écran solaire, il faudra une exposition de 30 minutes au soleil (15 fois 2 minutes) pour que sa peau brûle si elle applique un écran solaire ayant un FPS de 15.

L'étiquette d'un écran solaire indique toujours le FPS, mais n'indique jamais dans quelle mesure un écran solaire protège la peau contre la radiation UVA D'autres ont suggéré de transformer le FPS en un FPS-UVB afin que les consommateurs puissent faire la distinction. D'autres affirment que les écrans solaires à FPS élevé bloquent la radiation UVA et UVB, et qu'il n'est donc pas nécessaire de l'indiquer séparément.

Les écrans solaires peuvent être inefficaces. Ce n'est pas la même chose que lorsque les ingrédients de l'écran solaire se gâtent. C'est lorsque vous ne les utilisez pas correctement. Certaines situations affaiblissent la protection d'un écran solaire :

  • Lorsque vous transpirez : lorsque vous transpirez, l'écran solaire peut couler sur votre peau. S'il fait humide ou quand vous vous entrainez, vous devez appliquer plus d'écran solaire plus souvent afin de compenser la perte causée par la transpiration.
  •  
  • Lorsque vous êtes mouillé : aucun écran solaire ne résiste vraiment à l'eau. Et même les formules « résistantes à l'eau » doivent être réappliquées suite à la baignade ou la douche.
  •  
  • Lorsque vous vous séchez : chaque fois que vous essuyez votre peau avec une serviette, vous êtes susceptible d'éliminer toute protection contre le soleil.
  •  
  • Lorsque vous ne le réappliquez pas : aucun écran solaire n'est efficace toute la journée. Que le temps soit nuageux ou ensoleillé, vous devez appliquer l'écran solaire 15 minutes à une heure avant d'aller à l'extérieur, puis le réappliquer toutes les 2 heures.
  •  
  • Lorsque vous n'en appliquez pas suffisamment : les dermatologues recommandent une généreuse application d'écran solaire. Cela signifie environ 1 once, ou 2 ou 3 cuillères à table par application, soit une quantité suffisante pour remplir un dé à coudre. Frottez uniformément toutes les parties du corps exposées au soleil. N'oubliez pas les parties telles que les mains, les pieds, l'arrière des oreilles, l'arrière du cou, vos genoux et les endroits de votre tête où vous n'avez pas de cheveux.
  •  
  • Lorsque vous n'en utilisez pas du tout! L'écran solaire n'est pas juste pour les journées ensoleillées. 80 % de la radiation UV du soleil passe à travers les nuages, et la neige en reflète la même quantité. Les rayons UVA passent même à travers les fenêtres du bureau! L'Académie américaine de dermatologie suggère d'appliquer de l'écran solaire sur toutes les parties du corps non couvertes par les vêtements (mains, visage).

Il existe plusieurs types d'écran solaire. Vous êtes prêt pour la piscine ou la plage? Prévoyez une visite à la pharmacie pour acheter de l'écran solaire. C'est un geste intelligent, mais il est étonnamment difficile de trouver le bon écran solaire! Vous avez plusieurs choix : lotion, gel, vaporisateur, crème, bâton et autres. Lequel choisir? Tant que vous choisissez un écran solaire hydrofuge avec une protection à spectre élargi, et un FPS d'au moins 30 , le reste est matière de goût. Si vous avez la peau sèche, une crème peut s'avérer une option intéressante, et optez pour un écran solaire en bâton afin de faciliter l'application sur des parties sensibles comme les yeux.

Amy Toffelmire

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2023. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Protegez-vous-contre-le-soleil

La sécurité à la piscine comme à la plage

Une journée passée à la plage ou à la piscine devrait être agréable et sans souci. Vous aimeriez sans doute enfouir vos soucis dans le sable, enfilez votre maillot de bain et sauter dans l'eau. Mais quand vous trempez vos doigts de pied dans les eaux publiques, vous risquez de mettre votre santé en jeu. Pour passer une journée dans le sable et les vagues en toute sécurité, il suffit de quelques mesures de précaution et d'un peu de prudence.

Que faites-vous dans l'eau ?

La mort accidentelle par noyage est le risque d'accident le plus prévisible au bord de l'eau. À la piscine, ou dans la zone de baignade d'une grande plage, vous bénéficiez souvent de mesures de sécurité supplémentaires comme la présence de maîtres nageurs qualifiés, mais vous devriez tout de même ouvrir l'œil (derrière vos lunettes de soleil). Et vous devriez toujours observer les directives des panneaux d'avertissement placés près de la zone d'eau libre ou la piscine – ils sont là pour la sécurité de tout le monde.

  • Soyez sur vos gardes. Réduisez les risques en surveillant des yeux le nageur débutant ou manquant d'expérience. Des leçons de natation peuvent aider à perfectionner la technique et à renforcer la confiance en soi tant des enfants que des adultes.
  • Laissez-vous porter. Les gilets de sauvetage et bien d'autres sortes de dispositifs de flottaison soutiennent les nageurs qui manquent d'expérience ou de confiance.
  • Parez-vous contre la traîtrise des eaux. Méfiez-vous des eaux libres aux zones de danger possibles comme les courants sous-marins et de retour, les algues enchevêtrées qui pourraient s'enrouler autour de vos chevilles ou les brusques inégalités du fond de la mer qui peuvent surprendre même les nageurs les plus accomplis. De plus, réprimez votre enthousiasme à l'égard de la faune qui fait l'intérêt de la région. Les requins, les méduses, les pastenagues, et bien d'autres animaux marins posent un danger pour les nageurs.
  • Mettez-vous au régime sec. Vous aimeriez bien siroter un daïquiri glacé alors que vous vous faites bercer par les flots, cependant l'eau et l'alcool ont tendance à faire mauvais ménage. L'alcool nuit à la fonction motrice et au jugement – 2 facultés dont vous devez absolument jouir lorsque vous entreprenez des activités comme la pêche à gué, le motoski nautique, le maniement de la pagaie ou un moment de contemplation, les jambes pendantes de la plate-forme d'un bateau ponton.

Qu'est-ce qu'il y a dans l'eau ?

Selon le type d'eau dans lequel vous plongez – chlorée ou naturelle, salée ou douce – vous rencontrerez forcément des choses pas très bonnes pour la santé. Les eaux libres naturelles peuvent héberger de nombreux microbes. Les piscines publiques peuvent servir de refuge à des bactéries comme Giardia lamblia et Campylobacter, ou à un protozoaire comme Cryptosporidium qui déclenche une diarrhée d'intensité variable. Des substances chimiques corrosives (par ex. le chlore) utilisées dans l'intention de tenir la piscine plus propre peuvent en réalité irriter la peau et les poumons. Bien que ce soit moins probable dans une piscine bien entretenue, des bactéries, des virus et des champignons peuvent cependant survivre dans des eaux chlorées.

  • Évitez d'avaler l'eau. Les étendues d'eaux naturelles aussi bien que les piscines en plein air peuvent receler des traces de matières fécales humaines et animales, de nombreuses substances chimiques, et bien d'autres matières dégoûtantes, qu'il vaudrait mieux ne pas ingérer. Bien sûr, les nageurs ne sirotent pas l'eau de la piscine pour se désaltérer, mais il arrive quelquefois qu'en prenant leurs ébats l'eau leur entre tout simplement dans la bouche.
  • Apprenez à vos enfants ce qu'il faut faire. Les enfants avalent plus d'eau que les adultes quand ils nagent, alors discutez avec vos enfants de l'importance de tenir leurs lèvres bien fermées quand ils sont dans l'eau.
  • Nagez en toute sécurité dans la piscine. À l'origine, une piscine était un bassin destiné aux rites purificatoires, et non pas à la collection de l'urine qui se retrouve trop souvent dans les piscines et les zones d'eaux libres.
  • Prenez soin de vos oreilles. L'eau peut s'introduire dans le conduit de votre oreille et s'y trouver bloquée. Dans ces circonstances, une douloureuse infection appelée oreille du nageur peut se déclarer. Les bactéries contenues dans de l'eau souillée pourraient fort probablement être à l'origine de ce genre d'infection. Au lieu d’utiliser les coton tiges pour enlever l’eau, vous pouvez utiliser un sèche-cheveux à la température basse en même temps que vous séchez vos cheveux.
  • Évaluez judicieusement la sûreté du lieu. Des panneaux d'avertissement devraient avoir été érigés à proximité des étendues d'eaux qui présentent un danger. Si vous êtes dans l'incertitude quand à la sûreté d'un lieu de baignade, il vaudrait mieux que vous ne vous aventuriez pas dans l'eau.

Et, ce petit conseil concernant le soleil, le sable et les vagues ne peut être répété trop souvent : ne manquez jamais de protéger vos yeux et votre peau du dommage solaire. Portez des lunettes de soleil qui vous protégeront du rayonnement UV et appliquez une couche épaisse d'écran solaire possédant un facteur de protection solaire (FPS) adéquat, réappliquez ce produit au besoin et à chaque fois que vous sortez de l'eau.

Amy Toffelmire [traduction]

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2023. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Protegez-vous-contre-le-soleil

8 conseils pour choisir ses lunettes de soleil

Nous ne pouvons pas voir la lumière ultraviolette, mais nous avons appris son existence et nous savons que nous devons nous en protéger. Jusque dans les années 1930, le port de lunettes de soleil était peu répandu. Pour protéger ses yeux du soleil, il fallait porter un chapeau à large bord. Aujourd'hui, nous savons que les rayons ultraviolets (UV) peuvent entraîner de graves lésions oculaires, notamment des cataractes, des cancers, la cécité des neiges et, plus couramment, la photokératite, qui équivaut à un coup de soleil oculaire. Aïe.

Les rayons UV du soleil peuvent atteindre nos yeux de nombreuses façons, en se réfléchissant sur l'eau, les nuages, la neige, les fenêtres des bâtiments et les voitures qui passent. De plus, tous les rayons du soleil n'affectent pas nos yeux de la même manière. 95 % des rayons UV qui atteignent la surface de la Terre sont des rayons UVA ; les 5 % restants sont des rayons UVB. Les couches externes de nos yeux agissent comme des lunettes de soleil naturelles, protégeant nos rétines de la plupart des rayons UV : Les UVB sont entièrement absorbés par la cornée de l'œil, et les UVA traversent la cornée mais sont filtrés par le cristallin. Seul environ 1 % ou moins du rayonnement UV atteint effectivement la rétine.

Bien que les UVB soient le type de rayonnement associé aux lésions oculaires, les UVA peuvent également jouer un rôle (par exemple, dans la formation de cataractes). En général, une protection contre les UVA ou les UVB est nécessaire, car il a été prouvé que ni l'un ni l'autre n'est bon pour nos yeux.

Il n'est pas toujours possible de rester à l'abri du soleil pendant les heures où les UV sont à leur maximum, soit entre 11 heures et 16 heures. De plus, le port d'un chapeau n'offre qu'une protection minimale, tout comme les lunettes ordinaires. Pour mieux bloquer les rayons UV nocifs, vos yeux doivent être mieux protégés.

Lorsque vous achetez des lunettes de soleil, tenez compte de ces 4 éléments importants :

  • Faites attention aux chiffres. Lorsque vous achetez des lunettes de soleil, recherchez les étiquettes indiquant que les verres bloquent 99 % à 100 % des rayons UV. Assurez-vous qu'ils bloquent à la fois les rayons UVA et UVB.
  • Faites attention à leur forme. Des lunettes de soleil mal ajustées peuvent ne pas offrir une protection suffisante. Vous serez peut-être moins enclin à porter des lunettes qui vous semblent gênantes ou inconfortables. Envisagez des lunettes de soleil avec des verres plus larges pour une meilleure protection. Les athlètes ont la bonne idée de porter des lunettes de soleil enveloppantes.
  • Faites attention aux verres. Les verres polarisés dévient les reflets mais n'offrent pas de protection contre les UV. Les verres en verre véritable n'offrent qu'une faible protection. Votre meilleur choix à ce jour ? Les verres en plastique polycarbonate. Ces verres plus résistants offrent une protection adéquate contre les UV et sont plus robustes que les autres variétés. Les lentilles photochromiques sont également une bonne option car elles protègent contre l'éblouissement et les rayons UV tout en maintenant la netteté visuelle.
  • Faites attention à la fonctionnalité. Il existe des options pour ceux qui ont du mal à porter des lunettes de soleil. Si vous portez des lunettes, essayez les lunettes de soleil sur ordonnance, les verres teintés pour vos lunettes normales ou les lentilles à clip avec protection UV. Il existe de nouvelles lentilles de contact offrant une meilleure protection, mais le port de lunettes de soleil reste indispensable.

Bon, passons à présent à 4 éléments de moindre importance :

  • L'âge. Les yeux des enfants ont encore plus besoin d'être protégés du soleil que ceux des adultes. Mais si vous regardez autour de vous la prochaine fois que vous vous rendrez à la piscine, à la plage ou au terrain de jeux, vous remarquerez que beaucoup d'adultes portent des lunettes de soleil, mais que très peu d'enfants ont une protection oculaire. En raison de la clarté de leurs cornées et de leurs lentilles, les yeux des enfants laissent passer plus de rayons UV que les yeux plus développés des adultes et sont donc encore plus exposés aux dommages causés par le soleil. De nombreux fabricants de lunettes de soleil proposent des modèles pour enfants. Laissez vos enfants choisir les montures amusantes qui leur plaisent, mais veillez à choisir une paire offrant une protection UV de 99 % à 100 %.
  • La saison. Nos yeux ont besoin d'une protection solaire toute l'année, alors n'attendez pas l'été pour acheter des lunettes de soleil. En automne et en hiver, vous verrez peut-être moins souvent le soleil, mais cela ne veut pas dire que ses effets ne sont pas ressentis par nos yeux. L'écume de mer, le sable des plages et la neige reflètent tous des rayons UV nocifs dans nos yeux. En fait, la neige hivernale reflète beaucoup plus de rayons UV que le sable sec.
  • La couleur des verres. Dans la plupart des cas, la couleur des verres des lunettes de soleil ne devrait pas faire de différence en matière de protection. Les lunettes aux verres très foncés peuvent convenir aux célébrités qui veulent rester incognito, mais celles-ci n'offrent aucune protection solaire supplémentaire. Les lunettes de soleil avec des verres ambrés « anti lumière bleue » peuvent, comme leur nom l'indique, bloquer la lumière bleue visible (qui peut endommager la rétine), mais elles n'offrent pas une protection adéquate contre les rayons UV.
  • Le coût. Dépenser plus ne vous permettra pas nécessairement d'obtenir une meilleure protection. Beaucoup de gens dépensent beaucoup d'argent pour s'acheter des lunettes de marque, tandis que d'autres en prennent des moins chers et espèrent que tout ira pour le mieux. Il est tout simplement préférable de rechercher des étiquettes indiquant que les verres bloquent 99 % à 100 % des rayons UV.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2023. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Protegez-vous-contre-le-soleil