Profiter des activités de plein air

Maîtriser efficacement ses allergies, c'est se préparer et prendre de l'avance. Si vous souffrez d'allergies saisonnières, appelées couramment le rhume des foins, demandez à votre pharmacien ou à votre médecin si vous devez prendre un médicament antiallergique avant que la saison des allergies batte son plein. Pour certaines personnes, il suffit de prendre leur médicament les jours où elles prévoient des activités à l'extérieur – par exemple, le matin avant de tailler des rosiers dans le jardin, l'après-midi avant de faire une randonnée en montagne, ou le soir avant une partie de golf.

Vous renseigner, c'est une autre façon de vous préparer. Avant de vous aventurer dehors, vérifiez la densité pollinique du jour. En règle générale, elle est le plus élevé le matin de bonne heure – entre 5 h et 10 h tandis qu'elle baisse habituellement l'après-midi et après de fortes pluies. Comme la densité pollinique varie aussi d'une région à l'autre du Canada, les prévisions locales vous seront utiles.

Si le jardinage est votre passe-temps favori, vous devez connaître les caractéristiques de vos fleurs. Certaines d'entre elles comptent sur les insectes pour transporter leur pollen alors que d'autres le sèment au vent, augmentant ainsi la quantité de pollen dans l'air et accentuant les symptômes d'allergies. Si vous souffrez d'allergies, il serait sage de planter des fleurs et des plantes dont la dissémination du pollen est assurée par des insectes et non par le vent. Et faites preuve de la même vigilance au sujet du gazon : déléguez, si possible, la responsabilité de sa tonte à quelqu'un d'autre. Certaines herbes sont plus susceptibles que d'autres de déclencher les symptômes d'une allergie. Parmi celles-ci on distingue l'herbe des Bermudes, l'herbe à vaches et le seigle.

Voici quelques conseils pratiques pour atténuer les symptômes d'allergies chez les amateurs du jardinage :

  • Portez des gants et un masque lorsque vous travaillez dans votre jardin et évitez les jours de grand vent. Essayez de ne pas toucher votre visage ou votre nez.
  • Prenez une douche et lavez vos vêtements lorsque vous rentrez dans la maison; cela permet de vous débarrasser du pollen qui aurait adhéré à vous.

Les randonneurs pédestres devraient demander à leur médecin de déterminer les causes précises de leurs allergies, afin de savoir quand et où faire leurs sorties. Les résultats du test allergologique cutané vous renseignent exactement sur les types d'arbres, de plantes, de mauvaises herbes ou de moisissures auxquels vous êtes allergiques, vous permettant ainsi de choisir un endroit exempt de ces allergènes. Idéalement, les personnes allergiques devraient choisir des sentiers de randonnée et des sites de campement situés au-delà de la limite des arbres pour réduire au minimum leur exposition au pollen. Rappelons qu'il y a sûrement moins de pollen sur les sentiers rocheux que sur les sentiers passant en pleine forêt.

Les golfeurs peuvent aussi prendre des mesures pour réduire leurs symptômes d'allergies. Par exemple, téléphonez au club de golf la veille de votre partie pour demander si on prévoit tondre le gazon. L'entretien et la tonte du gazon accroissent la densité pollinique sur le terrain. Aussi, essayez de jouer par temps frais, mais pas trop venteux.

Chez certaines personnes, la prise de médicaments et le fait d'éviter les allergènes ne suffisent pas à maîtriser les symptômes. Si les médicaments comme les antihistaminiques, les décongestionnants ou les corticostéroïdes en vaporisation nasale ne sont pas assez efficaces pour vous, demandez à votre médecin si l'immunothérapie vous convient. Ce traitement exige un engagement à long terme, le but étant de réduire graduellement la sensibilité des patients aux substances qui provoquent une allergie chez eux. Si vous n'arrivez pas à maîtriser vos symptômes d'allergies, une visite chez le médecin est à envisager.

Parlez toujours avec votre médecin ou un pharmacien avant d'amorcer la prise de tout nouveau médicament.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Les-allergies-et-les-plaisirs-du-plein-air

Ne partez pas sans votre trousse contre les allergies

Les allergies sont les derniers soucis de la plupart des gens lorsqu'ils partent en vacances. Privés de leurs médicaments, cependant, certains pourraient voir leurs vacances se transformer en une suite de symptômes incommodants au lieu d'une suite de moments agréables.

Renseignez-vous avant de partir. Vérifiez si votre destination n'est pas peuplée de plantes auxquelles vous êtes allergique. Si la végétation locale risque de provoquer des allergies chez vous, demandez conseil à votre pharmacien ou à votre médecin quant à l'utilité d'un traitement préventif.

Apportez toujours vos médicaments antiallergiques en voyage. De cette façon, si vous ne les trouvez pas à votre destination, vous en aurez tout de même à portée de la main pour combattre les symptômes incommodants. N'oubliez pas que les acariens de la poussière et les pollens en suspension dans l'air sont plus nombreux dans un climat tropical. Si possible, évitez de visiter un pays durant le pic de sa saison pollinique.

Se rendre à destination n'est pas toujours simple. La qualité de l'air dans les avions peut incommoder bon nombre de voyageurs allergiques. Bien que tous les transporteurs canadiens offrent maintenant des vols sans fumée, ce qui vous permet déjà de mieux respirer, l'air dans les cabines est généralement sec et peut être source d'irritations. Mettez vos médicaments antiallergiques dans votre bagage à main au cas où vous en auriez besoin pendant le vol – ou en prévision d'une perte éventuelle des bagages enregistrés.

Si vous conduisez et qu'il y a de la poussière dans votre voiture, ouvrez les fenêtres et laissez le climatiseur fonctionner pendant 10 minutes environ avant de faire un long trajet. En route, fermez les fenêtres et mettez le climatiseur. Partez le matin, lorsque la pollution automobile est à son plus bas.

À l'arrivée, souvenez-vous que les acariens de la poussière et les irritants de toutes sortes peuvent se cacher dans les draps et les meubles poussiéreux. Si cela vous préoccupe, apportez vos propres draps. Demandez à votre hôte ou au personnel d'hôtel s'ils ont une chambre sans risques d'allergies.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Les-allergies-et-les-plaisirs-du-plein-air

Petites piqûres, grands maux

Les piqûres d'insectes représentent un autre danger pour les personnes allergiques. Lors de vos activités à l'extérieur, protégez-vous des insectes, de leurs piqûres et des réactions allergiques potentielles. Voici quelques conseils utiles :

  • Éloignez-vous des eaux dormantes (masse d'eau sans courant, contrairement à une rivière ou à un océan), comme les marécages et les bains d'oiseaux.
  • Ne portez pas de vêtements de couleurs foncées.
  • Ne mettez pas de parfum.
  • Portez des chemises à manches longues et des pantalons pleine longueur.
  • Appliquez un produit insectifuge approuvé par Santé Canada.

Lorsque vous choisissez un produit insectifuge, assurez-vous qu'il répond à vos besoins, qu'il affiche un numéro d'enregistrement de produit antiparasitaire (EPA) ainsi qu'une mention comme quoi le produit est destiné à l'usage par des humains. La plupart des insectifuges sont efficaces contre les mouches noires, les moustiques et les tiques, mais ils ne peuvent éloigner les frelons, les abeilles ni les guêpes.

Plusieurs produits insectifuges sont en vente au Canada, mais ceux qui renferment du DEET sont les plus connus. Une lotion ou un vaporisateur contenant de 20 à 30 % de DEET est efficace pour les adultes. On pourrait utiliser du DEET pour les enfants de 6 mois et plus, mais il faut veiller à choisir la concentration appropriée et à se conformer aux instructions et aux précautions indiquées sur l'étiquette. N'appliquez pas de DEET sur les coups de soleil car il pourrait provoquer une éruption cutanée; évitez aussi de l'appliquer sur des coupures et de le vaporiser près des yeux ou de la bouche. Par ailleurs, si les produits à base de DEET sont appliqués par-dessus un écran solaire, l'efficacité du filtre pourrait s'en trouver réduite. Pour éviter cette interaction, n'utilisez pas de produits qui associent DEET et écran solaire. Quand vous devez appliquer à la fois un écran solaire et un insectifuge à base de DEET, laissez quelque temps pour que l'écran solaire soit bien absorbé dans la peau avant de mettre du DEET.

Si vous vous faites piquer, demandez à votre pharmacien un remède pour soulager la démangeaison.

Si vous vous faites piquer par un frelon, une abeille ou une guêpe, enlevez le dard en le prenant au bout des ongles – habituellement, l'insecte retire le dard lui-même. On estime que moins de 1% à 2 % des Canadiens font des allergies graves aux piqûres d'abeilles, de frelons et de guêpes. Cependant, les réactions allergiques aux piqûres d'insectes peuvent menacer la vie de la victime qui nécessite alors des soins médicaux immédiats. Les personnes aux prises avec une allergie grave reconnue devraient porter un bracelet MedicAlertMD et avoir à leur disposition un auto-injecteur contenant de l'épinéphrine (par ex. EpiPenMD). Cet injecteur aide à soulager les symptômes d'une réaction allergique grave, comme la difficulté à respirer, l'enflure et une chute de la tension artérielle.

La tique, parasite porteur de la bactérie qui cause la maladie de Lyme, est un autre élément à surveiller si vous aimez le plein air. Des trois tiques pouvant transmettre la maladie de Lyme, deux peuvent être trouvées au Canada : la tique à pattes noires dans la région du lac Érié, dans le sud de l'Ontario, et la tique occidentale à pattes noires, dans l'île de Vancouver, les îles Gulf et le delta du Fraser en Colombie-Britannique.

Certains signes et symptômes de la maladie de Lyme peuvent se manifester des mois après la piqûre de la tique. Le symptôme qui lui est le plus souvent associé est une plaque migrante qui apparaît autour de la piqûre. Outre le port de vêtements longs bien ajustés aux poignets et aux chevilles et l'application d'un insectifuge à base de DEET, vérifiez régulièrement les parties exposées de votre peau pendant vos balades. Demandez à votre médecin ou à votre pharmacien comment enlever les tiques et si vous devez prendre des médicaments.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Les-allergies-et-les-plaisirs-du-plein-air

Feuilles trilobées... préparez-vous à vous gratter!

Alors qu'on associe souvent les allergies avec le larmoiement et les reniflements, l'herbe à puce provoque une autre forme d'allergie appelée dermatite de contact.

L'herbe à puce a des feuilles vertes et brillantes, aux formes variables, à trois lobes. Le premier contact avec l'herbe à puce peut ne pas s'accompagner de symptômes notables, mais les expositions subséquentes peuvent provoquer des réactions cutanées avec démangeaisons chez 85 % des gens. En général, la réaction à l'herbe à puce n'apparaît pas immédiatement après le contact; il peut s'écouler de 12 à 40 heures avant qu'apparaissent la rougeur, la démangeaison, l'enflure et les cloques.

C'est la résine huileuse de la plante, appelée urushiol, qui provoque les démangeaisons associées à cette réaction allergique. Après un contact avec cette résine, lavez immédiatement et soigneusement toutes les parties exposées – même sous les ongles – avec de l'eau froide et du savon. On peut soulager la démangeaison en appliquant des compresses froides, trempées dans une solution d'acétate d'aluminium (solution de Burow), de la lotion calamine ou des corticostéroïdes topiques. Si ces traitements n'arrivent pas à soulager vos symptômes, si de grandes régions du corps sont touchées ou vous voyez apparaître des ampoules, communiquez avec votre médecin.

L'éruption cutanée ne se propage pas sous l'effet du grattage, mais par le contact avec la résine. Crever les ampoules ne fera pas propager l'éruption non plus, bien qu'il y ait un risque d'infection secondaire. Si le rash et les démangeaisons s'étendent jusqu'à votre visage ou vos organes génitaux, ou encore si vous faites de la fièvre, consultez votre médecin.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Les-allergies-et-les-plaisirs-du-plein-air