Qu'appelle-t-on aphtes?

Les aphtes sont des ulcérations qui se produisent le plus souvent à l'intérieur des joues et des lèvres et sur la langue et le palais mou (l'arrière de la bouche). Une ulcération est une plaie ouverte douloureuse et enflammée à l'intérieur de la bouche. Cette affection est désignée stomatite aphteuse récidivante (SAR) et elle se caractérise par des ulcérations récidivantes qui touchent des personnes pourtant en bonne santé. Ces ulcérations se cicatrisent généralement au bout de 10 jours environ.

On distingue 3 formes de SAR selon le nombre et la grosseur des ulcérations : l'aphtose majeure (voir l'illustration 1), l'aphtose mineure (voir l'illustration 2) et l'aphtose herpétiforme (rare).

Stomatite aphteuse majeure

Illustration 1

Stomatite aphteuse majeure

Stomatite aphteuse mineure

Illustration 2

Stomatite aphteuse mineure

Les aphtes se produisent-ils fréquemment?

Les SAR sont fréquentes, mais la façon dont elles se manifestent varie. Les ulcérations durent habituellement 10 jours environ et la fréquence des poussées détermine la durée des périodes sans ulcérations. Certaines personnes ne subissent qu'une ulcération de temps à autre tandis que d'autres ont continuellement des ulcérations. La SAR survient rarement dans les régions plus dures (kératinisées) de la muqueuse comme les gencives et la voûte palatine (le palais dur).

Les aphtes buccaux touchent un peu plus fréquemment les femmes que les hommes. Et, les jeunes adultes l'observent également plus souvent que les enfants.

Quelle est la différence entre les aphtes buccaux et les ulcérations causées par le virus herpétique?

Les ulcérations buccales causées par le virus herpétique peuvent se présenter comme une infection primaire (voir l'illustration 3) ou une infection secondaire récidivante (voir l'illustration 4).

Presque tout le monde est exposé au virus Herpes, mais seules quelques personnes contractent une infection primaire. Les infections primaires se caractérisent par l'apparition de plusieurs petites vésicules (des cloques) qui éclatent très vite et forment des ulcérations jaunâtres. Elles se joignent et constituent des ulcérations plus étendues, irrégulières et douloureuses. La douleur peut être aggravée par la nourriture ou les liquides, ce qui peut perturber l'alimentation et mener à une importante déshydratation nécessitant des soins médicaux d'urgence. L'infection disparaît habituellement après 1 semaine ou 2. Les infections primaires sont plus fréquentes parmi les enfants et sont associées à une enflure des ganglions et à de la fièvre.

La forme récidivante est la plus fréquente; elle touche la muqueuse solide de la voûte palatine ou de la région avoisinant les dents. Les ulcérations commencent par des cloques. Quand elles éclatent, elles forment une ulcération creuse entourée par une zone enflammée rouge. Les ulcérations se cicatrisent en 1 semaine ou 2 sans laisser de trace.

La stomatite herpétique primaire

Illustration 3

La stomatite herpétique primaire

Cette affection se produit chez les jeunes gens qui n'ont jamais été exposés au virus herpétique. De petites cloques se forment dans la bouche et se transforment rapidement en ulcérations (illustrées dans la photographie). Elles durent environ 2 semaines et se cicatrisent complètement. Les ulcérations peuvent être douloureuses et poser un problème lors de l'ingestion de solides ou de liquides.

Infection herpétique intra orale récidivante

Illustration 4

Infection herpétique intra orale récidivante

Après l'exposition au virus herpétique, quelques personnes sont sujettes à des poussées récidivantes qui se localisent le plus souvent sur le palais dur (la voûte palatine) ou sur les gencives. L'infection se manifeste d'abord par des cloques (illustrées dans la photographie) qui éclatent très vite et se transforment en ulcérations. Elles durent 1 semaine ou 2 et se cicatrisent complètement jusqu'à ce qu'elles réapparaissent.

Quelques personnes ont des poussées récidivantes, la plupart du temps sur la voûte palatine ou sur les gencives. L'infection se manifeste d'abord par des cloques (illustrées dans la photographie) qui éclatent très vite et se transforment en ulcérations. Elles durent 1 semaine ou 2 et se cicatrisent complètement jusqu'à ce qu'elles réapparaissent.

 
Bruce Blasberg, DMD,
en association avec l'équipe clinique de MediResource
[traduction]