Description

La cellulite est une infection grave qui se propage sous la peau, s'attaquant aux tissus mous comme la peau et à la graisse sous-jacente. Des bactéries sont généralement à l'origine de ce trouble, mais dans de rares cas un champignon peut en être responsable.

La cellulite n'est pas contagieuse, mais elle peut frapper toute personne dont la peau ou les tissus sont endommagés. Les infections par la cellulite surviennent plus fréquemment sur les jambes, les bras ou le visage. Les infections faciales se retrouvent principalement chez les nouveau-nés et les personnes âgées. Chez les enfants, environ un cas sur 12 de cellulite faciale entraîne une méningite.

La cellulite apparaît sous différentes formes. La cellulite périorbitaire survient autour des orbites. L'érysipèle est une formation de plaques surélevées dures et d'un rouge vif provoquée par la bactérie streptocoque. La fasciite nécrosante est une infection qui se produit sous la peau.

Causes

La cellulite commence généralement par une coupure ou une déchirure de la peau. Un grand nombre d'espèces de bactéries colonisent la surface de la peau et peuvent se développer en dessous si la barrière se rompt et les laisse pénétrer. Les bactéries peuvent infecter les brûlures et les hématomes ainsi que les coupures et les égratignures, les plaies perforantes et la dermite. D'autres traumatismes peuvent entraîner une infection, notamment :

  • une intervention chirurgicale;
  • des traitements médicaux ou chirurgicaux des dents;
  • des morsures par des animaux ou des êtres humains.

Plusieurs bactéries peuvent causer la cellulite. Le streptocoque  et le staphylocoque en sont les 2 espèces les plus courantes. Le type de bactérie qui provoque l'infection dépend du type d'exposition, par exemple des infections d'une coupure, d'une morsure de chat ou de chien, ou d'avoir nagé dans l'eau salée ou fraîche avec une peau écorchée.

La cellulite peut parfois apparaître même si la peau n'a pas été endommagée. Ce trouble n'apparaît généralement que chez les personnes dont le système immunitaire est compromis. Les gens qui ont du diabète, qui consomment de l'alcool de façon abusive, qui prennent des corticostéroïdes ou dont le système immunitaire est affaibli sont exposés à des risques beaucoup plus importants de cellulite et ont généralement des infections plus graves.

La cellulite nécrosante (ou fasciite nécrosante) est une forme rare, mais grave de cellulite provoquée par la « bactérie mangeuse de chair » qui fait parfois la manchette des journaux. Il en existe 2 sortes. La première est due à une souche très agressive du streptocoque du groupe A  et peut se déclarer n'importe où sur la peau. La seconde est due à une infection polymicrobienne par différentes bactéries qui se déclare souvent à proximité de l'anus, après une chirurgie ou un abcès rectal. La cellulite nécrosante commence par un gonflement rouge très douloureux de la peau, qui devient par la suite pourpre, puis noir, au fur et à mesure que la peau et les tissus meurent. Par contre, les risques d'être atteint de cellulite nécrosante sont très faibles, sauf si la personne est déjà malade ou si son système immunitaire est atteint.

Symptômes et Complications

La cellulite non compliquée commence par apparaître sur une petite région de la peau, qui devient rouge et luisante, douloureuse et chaude au toucher, le plus souvent autour d'une coupure. Elle s'attaque généralement à la partie inférieure des jambes, mais les bras, les mains, les pieds et l'aine peuvent également être atteints.

Certains types de bactéries peuvent pénétrer dans le système lymphatique, réseau de vaisseaux et de ganglions qui transportent les cellules qui luttent contre les maladies et les produits de déchets dans l'organisme. L'infection peut alors se propager sous la peau et toucher d'autres parties du corps.

Il existe une autre forme de cellulite appelée érysipèle. Dans les cas d'érysipèle, la peau qui subit une inflammation n'est plus lisse, mais se soulève et peut parfois se séparer complètement de la couche sous-jacente par une poche de gaz libéré par les bactéries. Une fièvre apparaît souvent un jour ou deux avant l'éruption cutanée.

Les complications les plus graves de la cellulite sont la méningite et la septicémie (lorsque les bactéries envahissement la circulation, un phénomène dénommébactériémie ). Une méningite peut se produire si la bactérie pénètre dans le système nerveux central (par ex. dans le cerveau ou la moelle épinière). La voie la plus courante est l'orbite. La cellulite qui apparaît près d'une paupière est désignée cellulite préseptale. Elle est parfois responsable d'une éruption cutanée qui peut entraîner de la douleur ou des démangeaisons. Si les bactéries atteignent l'endroit où l'œil entre en contact avec la cavité orbitaire, il s'agit alors d'une cellulite orbitale. Ce trouble, qui constitue une urgence médicale, provoque une fièvre et une atteinte de la vue. Il exige un traitement immédiat afin de prévenir la méningite ou une lésion de l'œil.

Si l'infection se propage dans le système lymphatique ou la circulation sanguine, des lignes rouges peuvent apparaître sous la peau avant la manifestation de l'éruption principale. On peut alors observer des symptômes comme une fièvre, des sueurs et des nausées.

Diagnostic

Un médecin peut généralement reconnaître une cellulite d'après l'apparence de la peau. Sauf s'il y a du pus ou une blessure ouverte, le micro-organisme responsable peut être très difficile à identifier. L'identification exacte de l'espèce n'est pas importante, étant donné que des antibiotiques « à large spectre » permettent généralement de traiter efficacement la majorité des cas de cellulite.

Traitement et Prévention

Plusieurs types d'antibiotiques sont prescrits afin de traiter la cellulite. Le type d'antibiotique prescrit dépend de la cause et de la gravité de l'infection et de la présence d'autres affections médicales. Une cellulite non compliquée commence dans la plupart des cas à régresser après quelques jours seulement. Il importe de prendre entièrement le médicament prescrit, même si les symptômes disparaissent.

Lorsqu'un traitement par les antibiotiques est instauré, votre médecin peut vous demander de rester au lit jusqu'à ce que l'éruption cutanée commence à disparaître et que la fièvre diminue. Lorsque l'infection aura commencé à disparaître, vous pourrez reprendre vos activités normales. Une élévation qui place la région touchée au-dessus du niveau du cœur permet de réduire le gonflement et les douleurs. Des compresses chaudes accroissent l'irrigation sanguine et contribuent à lutter contre les infections.

Récemment, plus de cas de cellulite et d'autres infections cutanées ont été associés au staph aureus résistant à la méthicilline (SARM). Autrefois, on ne rencontrait cette bactérie que dans des milieux hospitaliers, mais il est maintenant possible d'y être exposé dans n'importe quel environnement. Le traitement de cette bactérie nécessite habituellement certains types d'antibiotiques précis. Votre médecin pourra vous prescrire l'antibiotique approprié s'il pense que vous avez contracté le SARM.

Les antibiotiques n'agissent pas assez rapidement pour interrompre la cellulite nécrosante, et la peau infectée doit être extraite chirurgicalement. Parfois, une amputation est la seule façon de prévenir l'invasion du reste du corps par la maladie.

Quelques petits conseils qui vous permettront d'éviter la cellulite :

  • portez un équipement protecteur lorsque vous pratiquez des sports en plein air : la terre qui pénètre dans les coupures et les égratignures est une cause fréquente de cellulite;
  • choisissez des vêtements à manches longues et un pantalon pour faire des randonnées en forêt afin d'éviter les égratignures et d'autres lésions;
  • abstenez-vous de marcher pieds nus lorsque vous allez dehors;
  • évitez de vous baigner lorsque votre peau est endommagée;
  • nettoyez votre peau avec un savon doux;
  • nettoyez bien les coupures au savon et appliquez un onguent antibiotique. Changez les pansements au moins 1 fois par jour ou dès qu'ils sont humides ou sales;
  • consultez un médecin en cas de coupure étendue ou infectée, ou de blessures infligées par un animal.