Inhaler Quiz
OUTIL SANTÉ

2/3 des patients n’utilisent pas bien leur inhalateur. Leur utilisation incorrecte est un problème important dans les cas de MPOC. Évaluez votre inhalateur.

En cas d'exacerbation de votre MPOC (une aggravation subite de vos symptômes l'apparition de nouveaux symptômes), il est important de suivre les instructions données par votre médecin et de vous faire traiter le plus rapidement possible avant que l'exacerbation ne s'aggrave. Cela peut réduire votre risque d'hospitalisation.

Le traitement des exacerbations de la MPOC peut comprendre :

  • une augmentation de la dose des bronchodilatateurs en inhalation à courte durée d'action;
  • la prise d'un corticostéroïde par voie orale ou en injection;
  • la prise d'un antibiotique (si les crachats sont jaunâtres ou verdâtres).

Les corticostéroïdes

Ces médicaments réduisent l'inflammation dans les poumons.

Les corticostéroïdes sont employés pour de courtes périodes afin de réduire l'inflammation dans les poumons durant une exacerbation modérée ou sévère de la MPOC.

Les antibiotiques

Un grand nombre d'exacerbations sont causées par une infection.Les antibiotiques servent à traiter les infections bactériennes associées aux exacerbations de la MPOC.

Le médecin pourrait vous remettre une ordonnance d'antibiotique en vous disant de vous en servir si vous remarquez un début d'exacerbation de votre MPOC et qu'elle est causée par une infection bactérienne. Prenez toute la quantité d'antibiotique prescrite, même si votre état commence à s'améliorer avant la fin du traitement.

Afin de prévenir les exacerbations, consultez votre médecin régulièrement pour un suivi de votre plan de traitement. Si on vous a prescrit un médicament d'entretien, il est important que vous l'utilisiez régulièrement comme recommandé par votre médecin et ce même si vous ne ressentez aucun symptôme. Cela empêchera votre MPOC de s'aggraver. Assurez-vous également que vos vaccins contre la grippe et votre vaccin antipneumococcique sont à jour.