L'énurésie nocturne est un désordre médical hors du contrôle physique de votre enfant, et elle peut représenter un fardeau émotionnel considérable. Essayez d'imaginer comment vous vous sentiriez si vous subissiez un problème sur lequel vous n'aviez aucun contrôle et qui vous forcerait à agir régulièrement de façon embarrassante. Éventuellement, ce problème vous amènerait probablement à vous sentir honteux et sans maîtrise - tout comme un enfant qui mouille son lit.

L'enfance est sensée être une période pendant laquelle les enfants sont insouciants et sans tracas. Comme parent, vous désirez que vos enfants se sentent bien dans leur peau et qu'ils se croient capables d'accomplir tout se qu'ils désirent. Mais le fait de mouiller son lit la nuit peut rendre son enfance moins que parfaite.

Une étude indique que les enfants énurétiques considèrent ce problème comme une partie très importante de leur vie. Seuls les problèmes comme les disputes entre parents et le divorce ont été considérés d'une plus grande importance que l'énurésie nocturne par les enfants qui mouillaient leur lit.

Que votre enfant comprenne ou non pourquoi il mouille son lit, il s'agit d'un problème dont il a probablement honte. Après tout, aux dires de ses amis et de ses frères et sœurs, seuls les bébés mouillent leur lit. Il ne s'agit pas d'un message positif pour l'enfant qui cherche à avoir confiance en lui.

Du fait que l'énurésie nocturne est si souvent accompagnée de problèmes émotionnels comme la présence d'une faible estime de soi ou de crises infantiles, nombreux sont ceux qui pensent à tort que ces problèmes psychologiques sont la cause nocturne, plutôt que le résultat de l'énurésie.

Avec le temps, les sentiments de honte et de gêne provoqués par l'énurésie nocturne peuvent provoquer un éventail de problèmes qui affecteront l'image que votre enfant aura de lui-même, sa façon d'interagir avec ses amis et ses résultats scolaires.

Par exemple, des psychologues qui ont examiné des enfants aux prises avec des problèmes d'énurésie nocturne chronique ont constaté que ces enfants se considèrent moins compétents à l'école et dans les sports, moins beaux et moins bien acceptés sur le plan social. Il se peut que ces effets empirent avec l'âge de l'enfant. On a également montré que les enfants qui mouillent leur lit sont plus susceptibles aux problèmes de comportement, comme l'agressivité ou les problèmes de déficit d'attention.

Les efforts déployés pour tenter de garder le secret au sujet de ce problème peuvent également signifier que l'enfant ne prendra pas part à certains rites de passage de l'enfance - comme les parties chez les amis ou les camps de jeunesse pendant lesquels les enfants dorment ailleurs qu'à la maison, ou tout simplement la possibilité d'inviter des amis chez soi (pour éviter que l'odeur caractéristique d'urine présente dans la chambre ne trahisse le secret), ce qui peut encore donner à votre enfant l'impression d'être « différent » des autres et ainsi diminuer ses chances de tisser des liens plus solides avec ses amis. Rassemblés, ces facteurs peuvent isoler votre enfant de ses amis et le rendre plus vulnérable aux taquineries et aux intimidations.

La réponse d'un enfant à son énurésie nocturne. La peur constante de voir un autre enfant découvrir qu'il mouille son lit constitue un lourd fardeau pour un enfant. Il ressent qu'il est différent de ses amis, puisqu'il est le seul à mouiller son lit. De nombreux enfants énurétiques émettent le souhait de s'éveiller dans un lit sec le matin, sans avoir eu à porter une couche pour y parvenir.

Pour faire face à toutes les pressions ajoutées par l'énurésie, plusieurs enfants se trouvent des mécanismes de défense bien à eux. L'un d'entre eux consiste prétendre que l'énurésie nocturne ne les dérange pas. L'enfant dit alors à ses parents et au médecin que ça ne le dérange pas de mouiller son lit. Ce n'est que lorsque l'enfant se sent en confiance pour discuter de cette question qu'il commencera à parler de ses problèmes et de ses appréhensions face à l'énurésie nocturne.

Il y a également le fardeau imputable à la perte de sommeil. Les enfants ont besoin de sommeil pour le bon développement de leur corps, tout comme pour bien apprendre et rester en santé. Lors d'études menées auprès d'enfants du primaire qui ont subi une diminution dans le nombre d'heures de sommeil, les professeurs ont signalé plus de problèmes d'apprentissage, notamment de la difficulté à se souvenir des leçons non récentes, à apprendre de nouvelles notions et à terminer le travail amorcé. Lorsqu'on pense au temps nécessaire pour tout nettoyer après un épisode d'énurésie nocturne - pour changer les draps et enfiler un nouveau pyjama et calmer un enfant bouleversé - on comprend qu'il est plus que probable que l'énurésie nocturne empêche l'enfant de dormir comme il en a besoin.

La question est donc : si votre enfant mouille son lit, comment en minimiser l'impact ?

Première étape : faire comprendre à l'enfant que ce n'est pas sa faute - et lui faire se rendre compte que vous savez que ce n'est pas sa faute. Vous pouvez y arriver en lui expliquant les causes de l'énurésie nocturne et en lui racontant votre propre expérience en tant qu'enfant énurétique, si c'était le cas. L'enfant a besoin de votre soutien et de votre renforcement positif.

Si vous punissez ou réprimandez votre enfant parce qu'il a mouillé son lit, vous ne faites que lui imposer des sentiments de honte plus forts. Comme votre enfant n'est probablement puni que pour avoir intentionnellement contrevenu aux règles, cela renforcera le message voulant signifier que votre enfant ait mal agi.

Pourtant, des études ont montré que le seul fait de traiter l'énurésie nocturne - quel qu'en soit le résultat - peut améliorer les sentiments qu'éprouve l'enfant pour lui-même et son comportement. Confronter et traiter l'énurésie nocturne peut également contribuer à éviter que l'énurésie nocturne, trouble physique, évolue en un trouble émotionnel.