Pendant des années, quelques spécialistes ont porté leur attention sur la condition physique plutôt que sur la corpulence. Mais est-ce que cela signifie qu'une surcharge pondérale n'a pas de conséquence si vous fréquentez régulièrement un centre de conditionnement physique ?

Selon un courant de pensée largement répandu, la pression artérielle et le taux de cholestérol élevés que présentent souvent les personnes en surpoids seraient responsables du risque accru de la survenue d'une affection, plutôt que l'excès de masse grasse. Et, étant donné que la pratique régulière d'exercices concourt à la maîtrise de la pression artérielle et du cholestérol, on croyait que les personnes en surpoids ne couraient probablement pas un risque accru du moment qu'elles étaient suffisamment actives.

En ce qui concerne votre santé, il est bien sûr préférable que vous soyez en surcharge pondérale et en bonne condition physique plutôt qu'un télézard, mais la recherche montre que l'excès pondéral est tout de même un facteur de risque d'une importance majeure dans l'apparition d'une maladie cardiaque et du diabète.

Si vous avez un poids normal, ou même si vous êtes plutôt mince, vous n'échappez toutefois pas aux considérations sur la forme.

En effet, l'endroit où se situe l'excès pondéral influe considérablement sur les critères qui déterminent votre état de santé. Un excès de masse grasse accumulé sur l'abdomen - même si votre poids corporel ne semble pas poser problème - accroît davantage votre risque de problèmes de santé que s'il prédominait à une autre partie du corps.

Mais voici comment le conditionnement physique entre en jeu : la recherche a montré que l'exercice physique est plus efficace que le régime alimentaire seul quand il s'agit de cibler la graisse abdominale profonde.

 
Rédigé et révisé par l'équipe clinique de MediResource [traduction].