Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

Ce médicament appartient à la classe des médicaments appelés thérapies de remplacement de la nicotine (ou TRN). Il s'utilise pour aider les personnes de plus de 18 ans à abandonner le tabac.

Lorsqu'une personne cesse de fumer, elle subit un sevrage de la nicotine qui peut provoquer des symptômes comme de l'irritabilité, des changements d'humeur, de l'agitation, de la difficulté à se concentrer et une augmentation de l'appétit.

Ce médicament aide à atténuer les symptômes du sevrage de la nicotine en remplaçant une partie de la nicotine que la personne n'obtient plus des cigarettes. La dose est réduite progressivement jusqu'à ce que la personne ne ressente plus un état de manque par rapport à la nicotine ; la personne peut alors cesser de prendre le médicament.

La gomme à la nicotine peut aussi être utilisée durant les périodes où la personne ne peut pas ou ne désire pas fumer. Vous ne devriez pas fumer en même temps que vous mâchez la gomme à la nicotine. Si vous désirez complètement cesser de fumer, vous devez savoir que ce médicament est plus efficace lorsqu'il fait partie d'un programme global d'abandon du tabagisme.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

2 mg
Chaque carré blanc cassé contient 2 mg de nicotine. 

Ingrédients non médicinaux (saveur de menthe fraîche) : acésulfame de potassium, gomme de base, oxyde de magnésium, menthol, huile de menthe poivrée, bicarbonate de sodium et carbonate de sodium. Édulcoré avec du xylitol. Contient du sodium.

Ingrédients non médicinaux (saveur de menthe givrée) : acacia, acésulfame de potassium, gomme de base, oxyde de magnésium, menthol, huile de menthe poivrée, bicarbonate de sodium, carbonate de sodium, dioxyde de titane et cire. Édulcoré avec du xylitol. Contient du sodium.

Ingrédients non médicinaux (saveur de fruits frais) : saveur, gomme base, hypromellose, oxyde de magnésium, menthol, huile de menthe poivrée, polysorbate, bicarbonate de sodium, carbonate de sodium, sucralose, dioxyde de titane et cire. Édulcoré avec du xylitol. Contient du sodium.

Ingrédients non médicinaux (saveur de cannelle): acacia, acésulfame de potassium, oxyde de fer noir, arôme, gomme base, hypromellose, oxyde de magnésium, menthol, essence de menthe, polysorbate, bicarbonate de sodium, carbonate de sodium, sucralose, dioxyde de titane, cire, xylitol.

Ingrédients non médicinaux (saveur de froid extrême) : acésulfame de potassium, amidon de maïs, arôme, gomme base, hypromellose, oxyde de magnésium, menthol, essence de menthe, polysorbate, bicarbonate de sodium, carbonate de sodium, sucralose, dioxyde de titane, cire, xylitol.

4 mg
Chaque carré jaune contient 4 mg de nicotine. 

Ingrédients non médicinaux (saveur de menthe fraîche) : acésulfame de potassium, D&C jaune nº 10, gomme de base, oxyde de magnésium, menthol, huile de menthe poivrée et carbonate de sodium. Édulcoré avec du xylitol. Contient du sodium.

Ingrédients non médicinaux (saveur de menthe givrée) : acacia, acésulfame de potassium, D&C jaune no 10, gomme de base, oxyde de magnésium, menthol, huile de menthe poivrée, carbonate de sodium, dioxyde de titane et cire. Édulcoré avec du xylitol. Contient du sodium.

Ingrédients non médicinaux (saveur de fruits frais) : acacia, acésulfame de potassium, D&C jaune nº 10, saveur, gomme de base, oxyde de magnésium, menthol, huile de menthe poivrée, polysorbate, carbonate de sodium, sucralose, dioxyde de titane et cire. Édulcoré avec du xylitol.

Ingrédients non médicinaux (saveur de cannelle) : acacia, acésulfame de potassium, oxyde de fer noir, laque d'aluminium D&C jaune no 10, saveur, gomme base, hypromellose, oxyde de magnésium, menthol, huile de menthe poivrée, polysorbate, bicarbonate de sodium, carbonate de sodium, sucralose, dioxyde de titane, cire, xylitol.

Ingrédients non médicinaux (saveur de froid extrême) : acésulfame de potassium, amidon de maïs, arôme, gomme base, hypromellose, oxyde de magnésium, menthol, essence de menthe, polysorbate, jaune de quinoléine E104 laque d'aluminium, carbonate de sodium, sucralose, dioxyde de titane, cire, xylitol.

Comment doit-on employer ce médicament ?

Demandez à votre médecin ou votre pharmacien de déterminer votre niveau de dépendance à la nicotine. Ils peuvent vous renseigner sur la façon d'utiliser la gomme à la nicotine de façon efficace et vous donner certains conseils sur l'abandon du tabagisme. Le traitement initial doit être basé sur votre niveau de dépendance à la nicotine.

Lorsque vous commencez à ressentir une forte envie de fumer, commencez à mâcher un morceau de gomme. L'utilisation appropriée de la gomme est importante pour en tirer le bienfait optimal. Ne la mâchez pas comme une gomme ordinaire. Mordez-la une ou deux fois, plus laissez-la entre votre joue et votre gencive. Recommencez après 1 minute. Continuez pendant 30 minutes, puis jetez la gomme. Répétez l'opération chaque fois que vous ressentirez une forte envie de fumer.

Il n'est pas recommandé de boire pendant que vous mâchez la gomme, car cela pourrait modifier la capacité du médicament à libérer de la nicotine. La dose est individualisée et dépend de la quantité de nicotine nécessaire pour le soulagement des symptômes de sevrage.

Pour les 2 à 4 premières semaines de traitement, vous devez utiliser une concentration plus élevée de nicotine (de 10 à 12 morceaux de gomme par jour). Ensuite, la dose est diminuée de façon graduelle sur une période de 4 à 12 semaines. Lorsque vous avez diminué votre consommation quotidienne à 1 ou 2 morceaux, vous pouvez arrêter le traitement. La dose maximale est de 20 morceaux par jour. Pour la majorité des personnes, la durée du traitement est de 3 mois, par contre certaines personnes ont besoin d'une durée de 6 mois. Vous ne devriez pas utiliser la gomme à la nicotine pour plus de 6 mois sans avoir consulté votre médecin.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Il est très important que ce médicament soit pris conformément aux indications de votre médecin.

Conservez ce médicament à la température ambiante, à l'abri de la lumière et de l'humidité et hors de la portée des enfants et des animaux de compagnie.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d’employer la gomme à la nicotine dans les circonstances ci-après:

  • une allergie à la nicotine ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • une personne qui ne fume pas ou qui fume à l'occasion seulement;
  • une grossesse ou l'allaitement au sein;
  • un enfant ayant moins de 18 ans;
  • la présence d’une affection de la mâchoire comme une maladie le l’articulation temporo-mandibualire;
  • un récent antécédent de crise cardiaque;
  • une arythmie mettant la vie en danger (rythme cardiaque anormal);
  • une angine de poitrine grave ou qui s'aggrave (douleur thoracique).

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent.

Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • une augmentation de la salivation;
  • un dérangement d'estomac;
  • des éructations;
  • une gingivite (inflammation des gencives);
  • un goût inhabituel dans la bouche;
  • le hoquet;
  • une irritation ou une inflammation de la langue;
  • de la douleur à la mâchoire;
  • de la nausée;
  • de la sensibilité à la bouche ou la gorge;
  • des maux de tête;
  • un saignement des gencives;
  • une sensation de tête légère;
  • une toux.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • une douleur thoracique;
  • des battements cardiaques rapides ou irréguliers;
  • un sentiment d'être dépendant du médicament ou de la difficulté à cesser la prise du médicament une fois le traitement terminé;
  • une fièvre avec ou sans frissons;
  • un écoulement nasal;
  • un essoufflement, un serrement dans le thorax, une difficulté respiratoire ou une respiration sifflante;
  • une éruption cutanée, une démangeaison ou de l'urticaire;
  • un dérangement d’estomac persistant;
  • des vomissements.

Cessez de prendre le médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • des symptômes d’une grave réaction allergique comme de l'urticaire, une difficulté respiratoire, une boursouflure du visage et une enflure de la gorge);

Symptômes de surdose

  • de la confusion;
  • des convulsions (crises épileptiques);
  • une gêne abdominale ou une douleur gastrique;
  • un écoulement de salive;
  • un épuisement extrême;
  • la pâleur de la peau;
  • un rythme cardiaque rapide;
  • des sueurs froides;
  • des troubles de l'audition et de la vision;
  • des tremblements.

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Troubles médicaux : si vous êtes atteint d'une affection de la glande thyroïde, de diabète, d'ulcères gastriques (de l'estomac), de maladie cardiaque, vasculaire ou rénale, d'inflammation de la bouche ou de la gorge ou de problèmes dentaires susceptibles d'être aggravés par le fait de mâcher de la gomme, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Grossesse : ce médicament ne devrait pas s'employer durant la grossesse. Si une grossesse advient pendant que vous utilisez ce médicament, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Allaitement : ce médicament passe dans le lait maternel. Si vous employez la gomme à la nicotine pendant que vous allaitez, votre bébé pourrait en ressentir les effets. N'allaitez pas pendant le traitement par ce médicament.

Enfants et adolescents : ni l'innocuité ni l'efficacité de ce médicament n'a été établie en ce qui concerne les personnes âgées de moins de 18 ans.

Il est très important de garder ce médicament hors de la portée des enfants, car leur sensibilité à la nicotine est beaucoup plus élevée que celle des adultes.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre la gomme à la nicotine et l'un des agents ci-après :

  • l'acétaminophène;
  • l'adénosine;
  • les benzodiazépines (par ex. l'oxazépam);
  • la caféine;
  • la cimétidine;
  • le furosémide;
  • l'imipramine;
  • l'insuline;
  • le labétalol;
  • la phényléphrine;
  • la prazosine;
  • le propranolol;
  • la théophylline;
  • la varénicline.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments;
  • remplacer l'un des médicaments par un autre;
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux;
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D’autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.