Anévrisme

(Anévrisme cérébral, Anévrisme de l'aorte)

Diagnostic

Vous pourriez parfois ressentir des symptômes qui alertent le médecin de la possibilité d'un anévrisme. Le médecin peut aussi sentir les pulsations des plus gros anévrismes abdominaux lors de la palpation de la partie supérieure de l'abdomen. Dans un cas comme dans l'autre, le médecin prescrira des examens additionnels. L'échographie, l'imagerie par résonance magnétique (IRM) et la tomodensitométrie (TDM) permettent toutes de localiser les anévrismes.





Traitement et Prévention

Si l'anévrisme est découvert lorsqu'il est encore petit et qu'il n'y a aucun symptôme, votre médecin décidera généralement d'attendre et d'en surveiller l'évolution. Cela inclut un examen physique régulier et des examens pour visualiser l'anévrisme tous les 6 à 12 mois.

Le traitement principal d'une rupture d'anévrisme est une intervention chirurgicale d'urgence. L'anévrisme est généralement remplacé par un greffon synthétique ou fermé au moyen d'une agrafe. Dans le cas d'un anévrisme mycosique, le traitement consiste en une antibiothérapie suivie de l'ablation de l'anévrisme. L'intervention chirurgicale est beaucoup moins dangereuse si l'anévrisme ne s'est pas encore rompu. Si vous êtes un homme âgé de plus de 65 ans et que vous avez des antécédents familiaux d'anévrisme ou d'accident vasculaire cérébral hémorragique, vous devriez demander à passer des examens de dépistage.

Les anévrismes en dessous d'une certaine taille (la taille dépend de l'emplacement) se rompent rarement. Les anévrismes abdominaux de plus de 5,5 cm et les anévrismes thoraciques de plus de 6 cm de diamètre présentent un risque réel de rupture, et l'ablation chirurgicale représente le meilleur traitement. La réparation chirurgicale d'un anévrisme est une intervention majeure et nécessite une incision. Dans certains cas, les chirurgiens utilisent de nouvelles techniques qui permettent de réparer l'anévrisme sans pratiquer d'incision importante; l'abord se fait par l'intérieur de l'artère (approche endovasculaire).

Le dépistage des anévrismes de l'aorte abdominale peut détecter les anévrismes précocement, en particulier pour les personnes à risque (par ex. les personnes avec des antécédents de tabagisme). Si nécessaire, il est possible d'effectuer une intervention chirurgicale élective pour aider à empêcher une rupture de l'anévrisme. Le dépistage chez les hommes de 65 à 74 ans peut aider à réduire le nombre de ruptures.

Quel que soit votre profil génétique, vous pouvez réduire votre risque d'anévrisme et de rupture en :

  • mangeant des légumes vert foncé;
  • mangeant moins de sel;
  • faisant de l'exercice;
  • perdant du poids;
  • arrêtant de fumer;
  • prenant des suppléments de potassium (si cela est approprié et recommandé par un médecin).

Un antihypertenseur, le propranolol*, et d'autres types de bêtabloquants peuvent être employés pour réduire le risque de dilatation et de rupture lorsqu'un anévrisme a été détecté.

 


*Tous les médicaments ont à la fois une dénomination commune (le nom générique) et un nom de marque ou marque. La marque est l'appellation qu'un fabricant choisit pour son produit (par ex. Tylenol®). Le nom générique est le nom du médicament en médecine (par ex. l'acétaminophène). Un médicament peut porter plusieurs noms de marque, mais il ne possède qu'un seul nom générique. Cet article répertorie les médicaments par leur nom générique. Pour de plus amples renseignements sur les noms de marque, consultez votre médecin ou un pharmacien.




Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2014 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens