Description

Les tendons sont des bandes de tissu qui rattachent les muscles aux os. Ils glissent vers l'avant et vers l'arrière lors de la contraction des muscles et de la flexion des articulations. Afin de minimiser les frottements et de garder les tendons en place, ils sont enfermés dans des gaines spéciales qui sont lubrifiées. Lorsque qu'un problème surgit et que le tendon ne peut plus se déplacer librement, il en résulte une rigidité et des douleurs.

Lorsque les tendons sont endommagés et enflammés, il s'agit d'un trouble appelé tendinite. Si le trouble dépend de la membrane qui tapisse la gaine du tendon, il s'agit alors d'une ténosynovite.

Causes

Les causes les plus courantes de la tendinite sont un effort excessif, une surutilisation, une blessure, des mouvements répétitifs ou des mouvements soudains inhabituels. La tendinite est plus fréquente chez les gens d'âge moyen et chez les personnes aînés, car leurs tendons ont subi des centaines de déchirures microscopiques provoquées par l'usure au cours des années et qu'ils ont perdu de leur élasticité.

Certaines affections peuvent également provoquer une tendinite, notamment la polyarthrite rhumatoïde, la goutte, le syndrome de Reiter, le lupus et le diabète. Parfois, les personnes qui souffrent de goutte présentent un dépôt de cristaux d'acide urique dans la gaine des tendons, ce qui provoque des frictions et une déchirure. Une concentration très élevée de cholestérol dans le sang pourrait également être reliée à ce trouble. L'utilisation d'antibiotiques de la classe des quinolones (par ex. la ciprofloxacine, la lévofloxacine, la moxifloxacine) * peut augmenter le risque de rupture des tendons.

Certains types courants de tendinite :

La tendinite de la coiffe du rotateur touche les joueurs de tennis, les nageurs et les personnes qui doivent souvent soulever les bras au-dessus de la tête dans un mouvement vers l'avant. Il en résulte une friction de plusieurs tendons de l'épaule, ce qui peut entraîner une inflammation et, si le problème s'aggrave sans être traité, l'érosion des tendons. Les tendons de la coiffe du rotateur retiennent le bras dans l'épaule.

La tendinite d'Achille touche le plus résistant des tendons du corps, qui relie le talon aux muscles de la jambe. Elle est généralement provoquée par la course en montée ou descente, les sauts et les sports qui exigent des départs et des arrêts soudains. Le port de chaussures ayant un talon mou ou une semelle très rigide peut aussi entraîner ce genre de problème, surtout chez les personnes prédisposées aux entorses. La tendinite d'Achille exige des soins particuliers car ce tendon subit une importante force exercée par le corps. La précaution s'impose surtout si l'inflammation est causée par les antibiotiques du groupe des quinolones mentionnés plus haut.

La ténosynovite du fléchisseur du doigt (doigt à ressort) peut affecter les personnes qui souffrent de polyarthrite rhumatoïde ou de diabète. Une protrusion ou un épaississement de la gaine du tendon provoque le blocage du doigt en position recourbée.

La ténosynovite de De Quervain s'attaque à la gaine de tendon qui se prolonge au-dessus du poignet vers le pouce. Ses causes les plus courantes sont une torsion excessive du poignet ou d'autres mouvements répétitifs. Dans certains cas, une polyarthrite rhumatoïde peut être en cause.

Le coude du joueur de tennis, ou l'épicondylite en termes médicaux, est caractérisé par l'apparition d'une inflammation à l'endroit d'insertion du tendon. On sait que le tennis n'est pas la seule activité à l'origine d'une épicondylite.

Symptômes et Complications

Le symptôme principal de la majorité des types de tendinite est la douleur. Certaines positions ou certains mouvements peuvent provoquer une douleur plus intense, et il est parfois possible de ressentir un manque d'uniformité dans les mouvements du muscle touché. Parfois, la gaine du tendon se remplit de liquide et présente une inflammation. Elle peut également s'assécher et provoquer une friction évidente lors des mouvements. Dans des cas graves, le tendon peut se déchirer, ce qui entraîne une douleur plus aiguë, une enflure et éventuellement un changement fonctionnel des muscles et des articulations concernées.

Parmi les complications graves de la tendinite et de la ténosynovite, mentionnons la contraction (ou durcissement) du tendon, la formation de cicatrices (appelées adhésions), la perte musculaire et l'incapacité. L'épaule est l'articulation la plus vulnérable car elle risque de geler ou bloquer après une tendinite. Cette dernière peut occasionner une « épaule gelée » lorsque des adhésions (cicatrices) limitent la mobilité de l'articulation et provoquent de la douleur lors d'étirements. En général, les gens ne remarquent pas la différence. On peut prévenir les contractions et les adhésions en maintenant la souplesse et la mobilité des articulations enflammées, et cela dans toute leur amplitude. Dans les cas graves, la coiffe du rotateur (les tendons qui maintiennent l'os du bras dans l'épaule) peut se déchirer et provoquer une faiblesse et des douleurs prolongées.

Diagnostic

Le médecin dispose d'un vaste éventail d'examens en vue d'évaluer les lésions aux différents tendons. Le syndrome de De Quervain, par exemple, peut être diagnostiqué à l'aide d'un examen appelé signe de Finkelstein. Pour cela, il vous demande de faire une poignée avec votre main atteinte, le pouce contre la paume, et de fléchir votre poignet dans toutes les directions. Si des douleurs apparaissent au-dessus du poignet, immédiatement derrière le pouce, il s'agit alors de toute évidence d'un syndrome de De Quervain. Des examens analogues existent pour tous les types de tendinite.

Le médecin pourra également chercher à déterminer si le trouble dépend de mouvements excessifs ou d'une blessure, ou s'il peut s'expliquer par d'autres pathologies, qui peuvent généralement être éliminées à l'aide d'une simple analyse sanguine. Votre médecin peut recommander des tests d'imagerie comme une échographie ou une imagerie par résonance magnétique (IRM).

Traitement et Prévention

La majorité des cas de tendinite et de ténosynovite disparaissent après un repos approprié, l'application de compresses chaudes ou froides et la prise de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) comme l'ibuprofène ou le naproxène. Pour certaines personnes, des injections de corticostéroïdes (par ex. la triamcinolone, la méthylprednisolone) avec ou sans analgésique (par ex. la lidocaïne) sont utilisées pour réduire l'inflammation et la douleur. Parfois, il peut être nécessaire de mettre en place une attelle ou un plâtre pour maintenir l'articulation en place et mettre au repos le tendon irrité; mais ce repos doit être de courte durée car il peut entraîner une contraction, une perte musculaire et des adhésions.

Certaines techniques de physiothérapie, comme les ultrasons ou les traitements interférentiels peuvent soulager la douleur et les enflures. Il semblerait que certaines techniques de chiropratique, comme la thérapie manuelle ou les manipulations orthopédiques, peuvent être employées pour soulager les troubles des épaules tels que les blessures de la coiffe des rotateurs.

Une chirurgie est rarement indiquée en cas de tendinite, mais elle est parfois nécessaire si l'épaule présente une entorse ou si les tendons sont déchirés. En cas de déchirure de la coiffe du rotateur, il faut souvent restaurer ces structures à l'aide de points de suture réalisés lors d'une intervention chirurgicale appelée réparation de la coiffe des rotateurs.

La ténosynovectomie permet de soulager l'inflammation à long terme grâce à l'extraction de la synovie de la gaine du tendon. La synovie est une membrane qui tapisse la gaine qui sécrète le liquide synovial. Normalement, ce liquide lubrifie l'articulation, mais s'il est présent en trop grande quantité, la gaine peut se tuméfier.

Une déchirure des tendons de la main peut être irréversible, mais un il existe un certain nombre d'interventions pour tenter de corriger la situation à l'aide d'autres tendons, qui auront alors double usage. Parfois, le chirurgien déplace le point de fixation des tendons (transfert du tendon), afin de permettre aux tendons en meilleur état d'effectuer les fonctions les plus importantes. Lorsque le tendon a été coupé ou déchiré de façon nette, on peut réparer les dommages grâce à une restauration primaire.

Dans les cas chroniques, la réparation et le transfert des tendons de la main ne parviennent généralement pas à restaurer entièrement les mouvements. De plus, ces mesures ne sont utilisées qu'en cas de blessure grave mettant souvent en cause des tendons multiples. Une chirurgie est rarement indiquée pour les personnes qui souffrent de polyarthrite rhumatoïde ou de lupus, étant donné que la maladie progresse, rendant inutile le travail du chirurgien. Dans ces cas, il importe plutôt de corriger le problème sous-jacent.

Les tendons subissent le plus souvent des dommages irréversibles lorsque la personne continue d'utiliser l'articulation après une foulure initiale. Bien des formes de tendinite sont moins douloureuses après quelques minutes d'exercices. Si on continue de faire de l'exercice jour après jour après une blessure, l'inflammation progressera et le tendon commencera à se détériorer. Il sera ensuite remplacé par du tissu fibreux plus faible qui peut provoquer des douleurs lorsque l'articulation et le muscle travaillent. La meilleure façon de traiter une blessure à un tendon est de cesser de faire de l'exercice et de consulter le médecin dès que possible.


*Tous les médicaments ont à la fois une dénomination commune (un nom générique) et un nom de marque ou marque. La marque est l'appellation qu'un fabricant choisit pour son produit (par ex. Tylenol®). Le nom générique est le nom du médicament en médecine (par ex. l'acétaminophène). Un médicament peut porter plusieurs noms de marque, mais il ne possède qu'un seul nom générique. Cet article répertorie les médicaments par leur nom générique. Pour obtenir des renseignements sur un médicament donné, consultez notre base de données sur les médicaments. Pour de plus amples renseignements sur les noms de marque, consultez votre médecin ou un pharmacien.