Description

La rubéole que l'on surnomme également « roséole épidémique » ou « fièvre de trois jours des jeunes enfants » est une infection virale contagieuse qui se manifeste par des éruptions entre autres symptômes. Mais les symptômes de nombreux enfants sont si légers qu'ils ne se rendent pas compte de leur infection. Elle est plus bénigne que la rougeole et ne dure pas aussi longtemps.

La rubéole présente des risques importants pour la santé des femmes enceintes. Quand la rubéole touche une femme enceinte, surtout durant le 1er trimestre (entre le 1er mois et le 3e mois) de sa grossesse, elle peut provoquer une fausse couche ou de graves malformations du fœtus.

La personne qui fait un accès de rubéole est immunisée à vie contre cette maladie. Jadis, il s'agissait d'une maladie courante : tous les 6 à 9 ans, des épidémies de rubéole sévissaient en Amérique du Nord. Des épidémies majeures survenaient tous les 30 ans, la dernière ayant été enregistrée en 1964 et ayant touché plus de 12 millions de personnes aux États-Unis.

Le virus a d'abord été isolé en laboratoire en 1962 et un vaccin a été mis sur le marché en 1969. Depuis lors, le vaccin rougeole-oreillons-rubéole (ROR) a diminué d'une façon spectaculaire la fréquence de cette affection dans les pays dont les programmes d'immunisation comportent ce vaccin.

Causes

La rubéole est provoquée par un virus. Elle se propage de la même façon qu'un rhume, par de minuscules gouttelettes produites par le nez et la bouche. Elle n'est pas aussi contagieuse que le rhume ou la rougeole, mais a une longue période d'incubation (temps qui s'écoule entre le moment où le virus est contracté et l'apparition des symptômes de la maladie) qui va de 12 à 23 jours. Les personnes infectées par le virus sont contagieuses (peuvent le transmettre à d'autres personnes) pendant une dizaine de jours avant l'apparition des symptômes.

Parce que la rubéole est devenue plus rare de nos jours, un nombre croissant d'adultes n'ont jamais été infectés par la maladie et ne sont donc pas immunisés, à moins d'avoir reçu le vaccin.

Symptômes et Complications

Le principal symptôme de la rubéole est une éruption rouge, débutant généralement au niveau de la tête et du cou. L'éruption n'apparaît que 14 à 21 jours après l'infection, dans la plupart des cas le 17e ou le 18e jour après l'exposition.

Certaines personnes présentent un prodrome (symptômes d'alerte) qui se manifeste par de la fièvre, des glandes enflées (surtout derrière l'oreille), des douleurs généralisées et de la fatigue. Ces symptômes durent de 1 à 5 jours avant l'apparition des éruptions et sont plus courants chez les enfants que chez les adultes. Après l'apparition des éruptions, la fièvre disparaît.

L'éruption consiste généralement en de petites taches rouges ou roses. Elle peut provoquer des démangeaisons. Elle tend à se répandre le long du corps, disparaissant au niveau de la tête alors qu'elle atteint le tronc. Elle dure généralement entre 3 et 5 jours. D'autres symptômes possibles comprennent :

  • une conjonctivite bénigne (yeux rouges);
  • un écoulement nasal;
  • des maux de tête.

Jusqu'à 50 % des personnes infectées par le virus de la rubéole ne présentent aucun symptôme. On ne connaît pas le nombre d'infections par la rubéole qui sont passées inaperçues et non rapportées.

On est contagieux entre le 10e jour qui précède l'apparition de l'éruption et les 2 semaines qui suivent sa disparition. Il est par conséquent évident que la rubéole peut être transmise par des personnes qui ne savent pas encore qu'elles sont contagieuses.

La complication la plus courante de la rubéole est une forme d'arthrite peu grave qui disparaît habituellement d'elle-même. Elle semble se manifester plus communément et avec plus de gravité parmi la population adulte féminine plutôt que masculine. Des complications peuvent survenir tout comme avec beaucoup  d'autres infections virales, notamment une infection de l'oreille qui s'observe surtout parmi les enfants âgés de moins de 4 ans. Ces complications sont rares, mais graves. L'une d'elles concerne des saignements imputables à une thrombocytopénie (une diminution du nombre de plaquettes sanguines), et une autre une infection du cerveau appelée encéphalite.

Une complication sérieuse de la rubéole survient lorsqu'elle infecte des femmes enceintes. Le risque de malformations congénitales graves ou de fausse couche est élevé si une femme contracte la rubéole dans les 3 premiers mois de sa grossesse. Après 3 mois, le risque commence à diminuer et le bébé n'a presque pas de problèmes si la mère a eu la rubéole après la 20e semaine de grossesse. Les problèmes observés chez les enfants nés de mères infectées sont notamment :

  • des cataractes;
  • des malformations cardiaques ;
  • des malformations de la moelle épinière;
  • des problèmes du développement;
  • un ralentissement de la croissance;
  • une surdité.

Diagnostic

Étant donné que de nombreuses personnes touchées ont des symptômes légers, la rubéole peut être difficile à diagnostiquer. Votre médecin vous fera passer un examen physique et vous posera des questions au sujet de vos symptômes. S'il suspecte une rubéole, il pourrait demander des analyses sanguines.

Une de ces analyses consiste à rechercher des anticorps contre la rubéole, mais elle comporte certaines limites et peut manquer des infections mineures.

Traitement et Prévention

Tout comme la rougeole et la plupart des maladies virales, il n'y a pas de traitement contre la rubéole. Il vous faut juste attendre qu'elle passe. Des antalgiques comme l'acétaminophène * et l'ibuprofène peuvent maîtriser la fièvre et les maux de tête, mais les enfants ne devraient pas prendre de l'AAS (l'acide acétylsalicylique). Cet ingrédient peut déclencher un épisode de syndrome de Reye (une maladie grave susceptible de se produire quand un enfant atteint d'une infection virale prend de l'AAS. Le syndrome de Reye touche de nombreux organes, en particulier le foie et le cerveau).

Pour les couples désireux de fonder une famille, les deux partenaires devraient se faire vacciner s'ils ne l'ont pas déjà fait. Une personne sera totalement immunisée un mois après la vaccination. Un test sanguin est proposé systématiquement aux femmes en âge de procréer afin de déterminer si elles sont immunisées.

Une fois que la femme est enceinte, on ne peut plus la vacciner, car le vaccin contient un virus vivant (quoique affaibli) qui pourrait nuire à l'enfant. En fait, les femmes ne devraient recevoir aucun vaccin au cours des 28 jours qui précèdent la conception.

Le vaccin offre une protection à plus de 95 % des personnes qui le reçoivent et la protection dure toute une vie. Il importe de se faire vacciner si vous n'avez jamais eu la maladie. Les symptômes de la rubéole tendent à être plus prononcés chez l'adulte que chez l'enfant, alors il vaut la peine de l'éviter.

Les personnes qui s'apprêtent à faire un voyage à l'étranger devraient consulter leur médecin au moins 6 à 8 semaines avant leur départ afin de vérifier que leur vaccination contre la rubéole est à jour.


*Tous les médicaments ont à la fois une dénomination commune (un nom générique) et un nom de marque ou marque. La marque est l'appellation qu'un fabricant choisit pour son produit (par ex. Tylenol®). Le nom générique est le nom du médicament en médecine (par ex. l'acétaminophène). Un médicament peut porter plusieurs noms de marque, mais il ne possède qu'un seul nom générique. Cet article répertorie les médicaments par leur nom générique. Pour obtenir des renseignements sur un médicament donné, consultez notre base de données sur les médicaments. Pour de plus amples renseignements sur les noms de marque, consultez votre médecin ou un pharmacien.