Description

RGO est l'abréviation de reflux gastro-œsophagien, une affection dans laquelle le contenu de l'estomac (y compris les acides qu'il renferme) remonte dans l'œsophage (le tube par lequel les aliments transitent entre la bouche et l'estomac et qui se trouve derrière le sternum). L'estomac est tapissé d'une muqueuse qui le protège contre les effets des acides qui s'y trouvent. Étant donné que l'œsophage est dépourvu d'un tel revêtement de protection, le contenu acide de l'estomac qui y remonte (les reflux) provoque des brûlures d'estomac (aussi désignées globalement par le terme dyspepsie).

De nombreuses personnes éprouvent occasionnellement des brûlures d'estomac; cependant les personnes qui sont atteintes de RGO sont celles qui ont des brûlures d'estomac ou d'autres symptômes de RGO constamment. Le RGO est l'affection liée à l'acide gastrique la plus fréquente au Canada, et elle touche 10 % à 20 % de la population du monde occidental. Les adultes, les enfants, et même les nourrissons peuvent être atteints de RGO.

Causes

Le reflux gastro-œsophagien se produit lorsque la valve qui retient normalement l'acide dans l'estomac ne fonctionne pas correctement. Cette valve porte le nom de sphincter inférieur de l'œsophage, ou SIO, et se trouve à l'extrémité inférieure de l'œsophage.Les acides qui refluent de l'estomac endommagent les parois de l'œsophage, ce qui se manifeste par de l'inflammation et de la douleur.
Les facteurs de risque du RGO comportent :

  • l'âge (pour les personnes âgées de plus de 50 ans);
  • la prise de certains médicaments (par ex. les AINS, des antidépresseurs, les antagonistes du calcium, les corticostéroïdes);
  • la surcharge pondérale ou l'obésité;
  • l'asthme;
  • le tabagisme;
  • l'ingestion de certains types d'aliments ou de boissons (voir ci-après);
  • un excédent de graisse abdominale;
  • une grossesse.

Les aliments ci-après peuvent causer des symptômes de RGO, mais pas nécessairement le RGO en tant que tel :

  • la menthe poivrée;
  • l'ail;
  • le café, le thé, le cola;
  • le chocolat;
  • les aliments à forte teneur en acide (par ex. les tomates, le jus d'orange);
  • les aliments épicés;
  • les aliments frits ou gras;
  • les boissons alcoolisées;
  • les oignons.

Parfois, le RGO est associé à un état appelé hernie hiatale dans lequel la partie supérieure de l'estomac remonte dans la cavité thoracique à travers le diaphragme. Les personnes aux prises avec un RGO grave ont presque toujours une hernie hiatale.

Symptômes et Complications

Le principal symptôme du RGO est la brûlure d'estomac, qui est une sensation de cuisson douloureuse localisée derrière le sternum, mais pouvant se déplacer jusque vers le fond de la gorge. La douleur peut durer pendant 2 heures et empire quand la personne qui en est touchée mange, s'allonge ou se penche.

Étant donné que les brûlures d'estomac et la crise cardiaque ont des symptômes semblables, il importe de savoir reconnaître ce qui les distingue. Lorsqu'il s'agit d'une crise cardiaque, la douleur à type de brûlure se déplace progressivement en direction de l'extrémité du bras gauche ou des deux bras. Lorsqu'il s'agit du RGO, la sensation de brûlure siège dans la partie supérieure de la poitrine. En outre, l'exercice peut aggraver la douleur thoracique d'une personne ayant une crise cardiaque (ou souffrant d'une maladie cardiaque), tandis que le repos et certains médicaments peuvent lui procurer du soulagement. Par contre, l'activité physique n'influe pas sur la douleur à type de brûlure associée au RGO. Dans tous les cas, même les personnes qui ont des symptômes caractéristiques du RGO devront probablement subir des examens qui établiront que ces symptômes ne sont pas causés par une crise cardiaque.

Parmi les autres symptômes du RGO on retrouve la régurgitation (quand un aliment ou un liquide avalé remonte jusqu'à la gorge ou la bouche), un goût aigre ou amer dans la gorge ou dans l'arrière-bouche, une surproduction de salive, des renvois, un estomac dérangé ou des vomissements. Les personnes qui inhalent le reflux acide pourraient tousser, être atteintes d'enrouement ou avoir une respiration sifflante. Les symptômes du RGO sont généralement plus intenses après un repas.

Si le RGO n'est pas bien pris en charge, d'autres complications peuvent survenir avec le temps. Parmi celles-ci, on peut observer :

  • la sténose de l'œsophage (la formation de cicatrices sur l'œsophage) qui réduit le diamètre de l'œsophage et rend la déglutition difficile;
  • une œsophagite (une inflammation de l'œsophage) qui peut rendre la déglutition douloureuse;
  • la pharyngite (une inflammation de la gorge) qui touche les cordes vocales et peut se manifester par une altération de la voix;
  • des problèmes dentaires comme un risque accru de caries ou de lésions dentaires attribuable au reflux acide;
  • l'asthme, surtout pour les adultes;
  • l'hyperplasie de Barrett ou l'œsophage de Barrett qui se produit en cas de cicatrisation anormale d'une région de la muqueuse de l'œsophage détruite par un ulcère (la muqueuse habituelle est remplacée par du tissu qui ressemble à celui qui se trouve dans l'estomac ou dans les intestins. Les personnes atteintes de cette affection pourraient présenter éventuellement un risque accru de cancer de l'œsophage.)

Diagnostic

Un médecin établit habituellement le diagnostic de RGO en effectuant une évaluation des symptômes. Un médecin ne prescrira des examens pour confirmer un RGO qu'aux personnes atteintes de brûlures d'estomac chroniques et intenses. Les examens peuvent inclure une série de radiographies de l'estomac pour détecter les autres problèmes possibles (par ex. la présence d'ulcères gastroduodénaux). Une analyse de sang ou un test respiratoire peut être effectué afin d'exclure la présence d'une bactérie appelée Helicobacter pylori.

Il existe aussi des analyses qui permettent de mesurer le pH (l'acidité) de l'œsophage ainsi que la pression interne du sphincter inférieur de l'œsophage (SIO). L'outil diagnostique le plus important reste l'endoscope, un tube optique que l'on introduit dans la gorge et qui permet au médecin de voir l'intérieur de l'œsophage (une intervention appelée endoscopie).

Les personnes qui ont des brûlures d'estomac régulièrement ou quotidiennement depuis 5 ans, ou plus, devraient faire effectuer des examens diagnostiques de l'œsophage de Barrett. De nombreux médecins examinent régulièrement les personnes atteintes de cette affection afin de repérer les modifications qui pourraient éventuellement se transformer en tumeurs cancéreuses.

Traitement et Prévention

La plupart des symptômes du RGO peuvent être pris en charge en combinant des médicaments et des changements du mode de vie. Une intervention chirurgicale est réservée aux personnes qui présentent des complications graves, mais elle est rarement nécessaire.

Les médicaments qui peuvent être employés pour neutraliser les acides gastriques sont les antiacides (par ex. l'aluminium ou l'hydroxyde de magnésium*, le carbonate de calcium, le subsalicylate de bismuth). La production d'acide gastrique peut être réduite par des médicaments comme les antagonistes des récepteurs H2 (par ex. la cimétidine, la ranitidine, la famotidine, la nizatidine) et les inhibiteurs de la pompe à protons (par ex. le dexlansoprazole, l'oméprazole, le lansoprazole, le pantoprazole, l'ésoméprazole, le rabéprazole).

Dans certains cas, un groupe de médicaments appelés agents procinétiques (par ex. métoclopramide, dompéridone) sont employés pour faciliter le passage du contenu de l'estomac à travers les intestins et prévenir tout retour en arrière du contenu.

En plus d'employer des médicaments, vous pouvez atténuer encore plus vos symptômes de RGO en continuant un ou plusieurs des changements de mode de vie ci-après. Par exemple :

  • arrêter de fumer;
  • évitez de vous allonger dans les 2 ou 3 heures qui suivent un repas;
  • faites de l'exercice régulièrement;
  • perdez un excès de poids;
  • prenez vos repas plus tôt, surtout celui du soir;
  • réduisez votre apport en alcool et en caféine;
  • songez à faire des repas moins copieux et plus fréquents au lieu de prendre 2 ou 3 repas complets par jour;
  • surélevez de 15 cm (6 po) la tête de votre lit.

La plupart des personnes qui modifient leurs habitudes alimentaires et leur hygiène de vie tout en prenant leurs médicaments voient leurs efforts thérapeutiques couronnés de succès.


*Tous les médicaments ont à la fois une dénomination commune (un nom générique) et un nom de marque ou marque. La marque est l'appellation qu'un fabricant choisit pour son produit (par ex. Tylenol®). Le nom générique est le nom du médicament en médecine (par ex. l'acétaminophène). Un médicament peut porter plusieurs noms de marque, mais il ne possède qu'un seul nom générique. Cet article répertorie les médicaments par leur nom générique. Pour obtenir des renseignements sur un médicament donné, consultez notre base de données sur les médicaments. Pour de plus amples renseignements sur les noms de marque, consultez votre médecin ou un pharmacien.