Description

Les os ont besoin de calcium et de phosphore pour leur santé et leur solidité, mais le corps, lui, a également besoin de vitamine D pour pouvoir absorber ces 2 minéraux. Sans cette vitamine, les os peuvent devenir mous et flexibles. Cette mollesse est appelée ostéomalacie ou rachitisme lorsque le diagnostic est posé pour les enfants. On utilise le terme ostéomalacie pour désigner cette affection lorsque le ramollissement des os se produit après que les lames osseuses se soient refermées.

Le rachitisme était une maladie commune de l'enfance en Amérique du Nord jusque dans les années quarante lorsqu'on a découvert que la vitamine D, facilement disponible grâce à la lumière du soleil (les rayons du soleil produisent la vitamine D dans le corps à partir d'un dérivé du cholestérol) et au lait enrichi de vitamine D, prévenait cette affection. Bien que peu de cas de rachitisme aient été recensés en Amérique du Nord au cours des 60 dernières années, cette affection recommence à apparaître, en particulier chez les bébés qui sont exclusivement nourris au sein.

Le rachitisme reste un problème majeur pour les enfants des pays pauvres et froids où les bébés sont souvent gardés à l'intérieur des maisons et où il est parfois difficile de se procurer des aliments riches en vitamine D.

L'ostéomalacie est une maladie de la formation osseuse. Il importe de la différencier de l'ostéoporose, qui est une maladie des os déjà formés.

Causes

L'ostéomalacie est causée par une carence en vitamine D. Elle peut avoir comme origine :

  • des affections telles que la maladie de Crohn et la maladie cœliaque qui empêchent l'absorption de la vitamine D par l'organisme;
  • des affections qui empêchent l'organisme de produire ou d'activer la vitamine D, en particulier certains désordres rénaux où cela peut représenter un problème important (l'ostéomalacie peut également être provoquée par certaines maladies hépatiques et, rarement, par de l'hypoparathyroïdisme);
  • un apport insuffisant en vitamine D par le régime alimentaire;
  • un manque d'exposition à la lumière du soleil - cette affection touche fréquemment les personnes confinées à l'intérieur pendant de longues périodes de temps à cause de leur âge, d'une invalidité ou de maladie (les nourrissons dans les régions tropicales sont souvent emmaillotés dans des vêtements et sont trop peu exposés au soleil);
  • la teinte foncée de la peau - qui empêche les effets des rayons du soleil sur la vitamine D;
  • l'emploi de certains médicaments, notamment les médicaments prescrits en cas d'épilepsie;
  • certaines tumeurs très rares.

En Amérique du Nord, les enfants atteints de rachitisme sont généralement des bébés à la peau foncée nourris exclusivement au sein. En effet, même si le lait maternel est le meilleur aliment pour le bébé, il ne contient pas suffisamment de vitamine D pour subvenir aux besoins du bébé. Par conséquent, la plupart des bébés nourris au sein devraient recevoir, en l'absence d'autres sources, un supplément de vitamine D.

Il existe également une forme héréditaire rare d'ostéomalacie, appelée rachitisme vitaminorésistant.

Symptômes et Complications

Le principal symptôme de l'ostéomalacie est une douleur osseuse, ressentie généralement au niveau des hanches. Une douleur aux os peut également être ressentie au niveau des bras, des jambes et de la colonne vertébrale. Au fur et à mesure de l'évolution de l'affection, la personne atteinte peut également ressentir un affaiblissement.

Par ailleurs, comme une carence en vitamine D empêche également l'absorption du calcium, certains symptômes de carence en calcium peuvent apparaître tels que des spasmes musculaires, des crampes, des engourdissements et des picotements dans les membres et de l'engourdissement autour de la bouche, des mains et des pieds.

Les bébés rachitiques auront du mal à s'asseoir et à ramper et marcheront tard. Les enfants plus âgés atteints de rachitisme peuvent également avoir les jambes arquées, une déformation du crâne ou de la colonne vertébrale ou une « poitrine de pigeon » (une protubérance du sternum). Les enfants rachitiques peuvent également être de plus petite taille que les autres.

Diagnostic

S'il soupçonne une ostéomalacie, le médecin devra s'informer des antécédents médicaux et du mode de vie du patient. Ces informations sont importantes pour déterminer la quantité de vitamine D apportée par son régime alimentaire ou par son exposition au soleil. Le médecin pourra aussi prescrire les tests ci-après qui l'aideront à poser son diagnostic :

  • une analyse de sang pour mesurer les taux de calcium, de phosphore et de vitamine D;
  • des analyses d'urines et des tests de fonction urinaire;
  • des radiographies des os de la jambe pour mettre en évidence d'éventuelles anomalies telles les pseudofractures (des traits qui ressemblent à des fractures vues aux rayons X, mais qui ne sont pas des fractures) et les signes de déformation que peuvent commencer à présenter d'autres os, comme le pelvis;
  • une TDM (tomodensitométrie) de la colonne vertébrale pour dépister des modifications des vertèbres;
  • une biopsie des os - une aiguille est insérée à l'intérieur de l'os pour prélever un fragment de tissu osseux à des fins d'analyse.

Lorsque le diagnostic d'ostéomalacie ou de rachitisme a été posé, le médecin devra en rechercher la cause. Bien que l'ostéomalacie puisse être provoquée par un manque de vitamine D dans le régime alimentaire, ses causes peuvent être plus complexes - non associées à une carence alimentaire de la vitamine, mais plutôt à un manque d'absorption ou d'activation de la vitamine. Dans ce cas, des tests de dépistage de troubles rénaux ou intestinaux ainsi que des analyses de sang complémentaires seront nécessaires.

Traitement et Prévention

Si le médecin pense que l'ostéomalacie a pour origine une carence en vitamine D, il conseillera au patient d'en augmenter la consommation. Quelques aliments riches en vitamine D sont :

  • le lait entier ou enrichi et les produits laitiers;
  • le hareng, le saumon, les crevettes et les sardines;
  • les céréales enrichies;
  • l'huile de foie de morue;
  • le jaune d'œuf.

Le médecin peut alors prescrire un apport concentré de vitamine D ainsi qu'un supplément de calcium. Quand des allergies ou une intolérance au lactose rendent la consommation du lait problématique, il est indispensable d'en parler au médecin ou à un diététiste pour trouver des sources alternatives.

Les femmes nourrissant leurs bébés exclusivement au sein doivent s'informer auprès de leur médecin de la nécessité des suppléments en vitamine D.

On pourrait conseiller aux personnes atteintes d'ostéomalacie de s'exposer plus souvent au soleil, mais elles doivent faire attention aux coups de soleil. Il est préférable de rester exposé au soleil pendant de courtes durées (10 à 15 minutes) chaque jour plutôt que pour de longues périodes moins fréquentes afin d'éviter le plus possible les lésions cutanées dues au soleil.

Certaines personnes peuvent avoir besoin de porter des attelles pour aligner les os touchés. Dans des cas extrêmes, une opération chirurgicale sera nécessaire pour corriger les déformations osseuses.

Avec un traitement efficace, il est possible de complètement éliminer l'ostéomalacie, de même que de complètement renverser ses effets en une période de temps relativement courte (habituellement quelques mois).