Description

La mastite, également connue sous l'appellation infection du sein, est une infection du tissu mammaire. Elle est causée par des bactéries qui pénètrent habituellement dans le sein par de petites fissures dans le mamelon et qui se multiplient ensuite dans le tissu graisseux du sein.

Causes

La mastite peut se produire lorsque les bactéries retrouvées communément à la surface du sein pénètrent dans le mamelon par de petites fissures. Les bactéries se multiplient ensuite dans le tissu graisseux du sein qui entoure les canaux lactifères (par lesquels le lait s'écoule), ce qui provoque de l'enflure, de la chaleur ou de la douleur. L'enflure peut exercer une pression sur les canaux lactifères et les bloquer.

Une mastite apparaît plus communément chez les femmes qui allaitent au sein. Elle peut toutefois également se produire chez des femmes qui n'allaitent pas. Staphylococcus aureus est la bactérie associée le plus souvent à ce type d'infection.

L'infection peut également se produire après que du lait bloque l'un des nombreux canaux lactifères du sein, emprisonnant ainsi les bactéries dans le tissu mammaire. De cette façon, le blocage d'un canal lactifère est également susceptible de provoquer une infection du sein.

Symptômes et Complications

Les femmes qui ont contracté une mastite peuvent ressentir de la douleur au sein et peuvent présenter de la fièvre ou une sensation de malaise. La douleur est provoquée par l'enflure du tissu mammaire. Les autres symptômes incluent :

  • une douleur mammaire au toucher, de la rougeur, une enflure ou de la sensibilité,
  • une zone de chaleur dans le tissu mammaire,
  • des démangeaisons,
  • un écoulement de liquide ou de pus du mamelon,
  • des changements de la sensation au sein,
  • une fièvre;
  • une enflure des ganglions lymphatiques du même côté que le sein atteint,
  • une masse au sein.

Les infections importantes peuvent évoluer en kystes remplis de pus à l'intérieur du tissu mammaire; c'est ce que l'on appelle des abcès. Dans certains cas semblables, il peut s'avérer nécessaire qu'une femme arrête temporairement d'allaiter son bébé et même qu'elle subisse une intervention chirurgicale.

Diagnostic

Pour déterminer si vous avez une mastite, votre médecin vous fera subir un examen physique et vous posera certaines questions sur vos symptômes. Il n'est pas habituellement nécessaire de recourir à des tests chez les femmes qui allaitent.

Toutefois, si vous n'allaitez pas, il se peut que votre médecin demande certaines analyses pour mieux comprendre votre affection. Parmi celles-ci, il pourrait y avoir une mammographie ou une biopsie (prélèvement d'un échantillon de tissu).

Traitement et Prévention

Les femmes qui allaitent et sont atteintes d'une mastite devraient :

  • beaucoup se reposer;
  • appliquer une étoffe chaude et humide sur la région affectée plusieurs fois par jour;
  • allaiter leur bébé fréquemment et utiliser différentes positions d'allaitement pour aider à ouvrir le canal lactifère qui est bloqué.

On peut également utiliser des antibiotiques pour soigner la mastite lorsque les symptômes durent plus de 24 heures malgré le repos, la chaleur et l'allaitement fréquent. Si on prescrit des antibiotiques, il est essentiel de terminer le traitement d'antibiotiques pour prévenir la récidive de l'infection. Prenez toujours le médicament conformément aux directives de votre médecin.

On encourage typiquement les mères qui allaitent à continuer à donner le sein à leur bébé pendant qu'elles reçoivent le traitement pour la mastite. L'allaitement maternel peut aider à ouvrir les canaux lactifères qui sont bloqués, ce qui réduira l'accumulation de lait et aidera le nourrisson à conserver de bonnes techniques d'allaitement. En général, les mères n'ont pas à s'inquiéter de faire du tort à leur bébé, car les antibiotiques utilisés pour traiter ces infections sont habituellement sans danger pour l'allaitement.

Beaucoup de mères atteintes d'une mastite craignent de passer l'infection à leur nourrisson. Il importe de comprendre que le lait maternel contient plusieurs composantes antibactériennes qui protègent le nourrisson de l'infection.

Il est possible de prévenir de futures infections au sein. Essayez de porter un soutien-gorge bien ajusté, allaitez votre nourrisson fréquemment pour empêcher les canaux lactifères de se bloquer, évitez de porter des objets lourds sur les épaules (par ex. un sac à main, des sacs à couches, etc.), et utilisez plusieurs positions différentes pendant l'allaitement pour faciliter le drainage de différentes régions du sein.