Description

La maladie mains-pieds-bouche (MMPB) est une infection virale qui touche habituellement les bébés et les enfants. La MMPB peut engendrer une fièvre, une éruption cutanée accompagnée de cloques sur les mains et les pieds, de lésions dans la bouche, de maux de gorge et d'un appétit médiocre.

La MMPB est contagieuse et elle se déclare souvent 3 à 7 jours après un contact avec une personne infectée. La prévention de la propagation de l'affection dépend d'une bonne technique de lavage des mains, du nettoyage des surfaces et des objets contaminés et des précautions prises pour éviter les contacts directs.

Causes

La maladie mains-pieds-bouche est causée par un groupe de virus appelés entérovirus. L'entérovirus désigné virus coxsackie A16 est le plus souvent à l'origine de la maladie mains-pieds-bouche. Dans certains cas, d'autres entérovirus sont responsables de la survenue de la MMPB.

Symptômes et Complications

La MMPB se transmet aisément. Elle peut se propager d'une personne à l'autre par contact direct avec les sécrétions du nez et de la gorge, avec la salive, les selles infectées ou le liquide d'une cloque. Une fois que le virus a été transmis à 'une personne, toute une semaine peut s'écouler avant l'apparition des premiers symptômes, bien que toutes les personnes infectées n'observent pas la manifestation de symptômes.

La MMPB débute habituellement par une légère élévation de la température et une fatigue généralisée. Une éruption cutanée constituée de minuscules points rouges douloureux apparaîtra au bout de 2 ou 3 jours, et commencera à former des cloques et quelquefois des ulcères. Ces taches sont susceptibles de siéger :

  • à l'intérieur de la bouche (sur la langue, les gencives ou sur la face interne des joues) ;
  • sur la paume des mains ou sur les doigts ;
  • sur la plante des pieds ou sur les doigts de pied ;
  • sur les fesses.

L'éruption cutanée ne provoque généralement pas de démangeaisons et, dans certains cas, elle peut apparaître sur d'autres parties du corps. Il se peut également que les ganglions lymphatiques du cou deviennent enflés. Le virus peut causer des maux de gorge.

Bien que ce soit rare, une déshydratation peut se produire en raison de la douleur causée par les cloques qui tapissent la bouche et rendent l'ingestion de liquides difficile. Dans quelques rares circonstances, l'infection par EV71 a entraîné une encéphalite ou une méningite virale.

Les enfants et les adolescents sont plus fréquemment atteints. Les adultes sont rarement infectés, bien que les femmes enceintes qui n'ont pas été exposées au virus auparavant courent un plus grand risque d'infection. Les garderies, les parcs, les écoles et d'autres endroits où les enfants jouent sont des lieux de transmission possible de l'infection. La MMPB se déclare plus communément l'été et au début de l'automne.

Une femme enceinte infectée peut ne présenter que des signes légers ou aucun signe de maladie. Si elle est infectée juste avant l'accouchement, il se peut que l'infection soit transmise au nouveau-né qui ne souffrira que d'une légère affection. Des infections touchant plusieurs organes se produisent rarement.

Pendant la phase aiguë, les sécrétions du nez et de la gorge d'une personne infectée peuvent contaminer d'autres personnes. Les sécrétions émises par la toux et les éternuements peuvent faciliter la transmission du virus. Les jeunes enfants peuvent également transmettre l'infection par leur salive quand ils ont tendance à baver.

On devrait considérer les cloques comme des foyers d'infection jusqu'à ce qu'elles soient sèches. Le liquide des cloques contient du virus. Le virus est également présent dans les selles pendant plusieurs semaines après la disparition des symptômes. Une personne infectée, mais chez qui la maladie n'évoluera pas, émettra également des selles qui contiendront le virus.

Diagnostic

L'apparition de lésions buccales est un signe commun à plusieurs affections, y compris à la MMPB. Votre médecin établira le diagnostic en se basant sur votre âge, vos symptômes et un examen physique. Il se peut qu'il fasse un prélèvement des sécrétions de la gorge pour exclure les infections bactériennes susceptibles de nécessiter des antibiotiques.

Traitement et Prévention

La plupart des personnes qui sont atteintes de la maladie récupèrent en 7 à 10 jours spontanément ou avec un minimum d'aide médicale. Il n'existe pas de traitement spécifique contre la MMPB. On peut donner des médicaments pour soulager les symptômes comme la fièvre et la douleur.

On atténue les symptômes avec :

  • l'acétaminophène* ou d'autres médicaments qui combattent la fièvre ;
  • les anesthésiques topiques pour réduire au minimum la douleur causée par les cloques.

Les enfants peuvent ne pas vouloir manger ni boire à cause de leur difficulté à avaler. Il est essentiel qu'ils boivent suffisamment de liquides pour prévenir la déshydratation. Au cas où ils refuseraient les jus de fruits, puisque l'acidité peut irriter les cloques, proposez-leur de la crème glacée, du lait froid, ou du yogourt (y compris du yogourt glacé). Non seulement ces denrées sont des sources de nutrition et de liquides, elles sont également plus faciles à avaler et elles n'irritent pas les cloques.

Un rince-bouche à base d'eau salée peut contribuer à apaiser la bouche et la gorge. Pour constituer ce rince-bouche, mélangez ½ cuillerée à thé (2,5 mL) de sel dans 1 tasse (250 mL) d'eau tiède.

Les cloques guérissent généralement spontanément. Évitez de percer les cloques. De plus, le fait de toucher le liquide des cloques augmente le risque d'infecter les personnes qui vous entourent. Il est préférable de ne pas toucher aux cloques.

Prenez contact avec votre médecin immédiatement, si votre enfant présente l'un des symptômes ci-après :

  • des signes de déshydratation (une sécheresse de la bouche, de l'apathie, une perte de poids, pas d'émission d'urine depuis 10 à 12 heures) ;
  • une raideur du cou ;
  • une douleur dans le dos, les jambes et les bras ;
  • des convulsions ;
  • des maux de tête persistants.

Bien qu'on ne puisse prévenir l'infection, de bonnes pratiques d'hygiène peuvent réduire au minimum ce risque. Vous pouvez prendre des mesures comme :

  • lavez vos mains fréquemment - il importe particulièrement de vous laver les mains minutieusement après avoir changé la couche de votre bébé, car le virus est transmis par les selles ;
  • nettoyez et désinfectez toutes les surfaces contaminées et les articles souillés ;
  • évitez d'entrer en contact direct avec une personne infectée.

Presque tout le monde pense qu'il est préférable d'isoler les personnes qui présentent des lésions suintantes et des cloques et que l'on devrait également séparer les enfants qui ont tendance à baver des enfants en bonne santé.

En général, tous les enfants atteints d'infections virales ne devraient pas fréquenter l'école ni les garderies jusqu'à ce que leur fièvre soit tombée depuis 24 heures. C'est habituellement le signe que les micro-organismes à l'origine de l'infection ne se multiplient plus activement dans le corps et que le caractère contagieux des sécrétions est minimal.


*Tous les médicaments ont à la fois une dénomination commune (un nom générique) et un nom de marque ou marque. La marque est l'appellation qu'un fabricant choisit pour son produit (par ex. Tylenol®). Le nom générique est le nom du médicament en médecine (par ex. l'acétaminophène). Un médicament peut porter plusieurs noms de marque, mais il ne possède qu'un seul nom générique. Cet article répertorie les médicaments par leur nom générique. Pour obtenir des renseignements sur un médicament donné, consultez notre base de données sur les médicaments. Pour de plus amples renseignements sur les noms de marque, consultez votre médecin ou un pharmacien.