Description

La jaunisse est un symptôme de nombreux problèmes médicaux, mais elle est le plus souvent associée à des affections du foie ou de la vésicule biliaire. La jaunisse provoque une coloration jaune de la peau et des yeux par l'accumulation excessive d'un pigment biliaire, la bilirubine, dans la couche grasse sous-cutanée, du fait d'une production trop importante ou d'une élimination insuffisante par l'organisme.

Outre les troubles hépatiques, la jaunisse peut également survenir chez les nouveau-nés, en particulier chez les prématurés. La jaunisse du nouveau-né disparaît généralement en quelques jours, mais certains bébés ont besoin de photothérapie (lumières spéciales qui aident à dégrader la bilirubine). Dans ce cas, la coloration jaune de la peau n'est pas due à une affection du foie ou de la vésicule biliaire, mais au fait que les fœtus ont un type de globules rouges différent de ceux des adultes. Ils ne se débarrassent de ces cellules que dans la période périnatale, libérant alors une grande quantité de bilirubine. Les nouveau-nés manquent également temporairement de quantités suffisantes d'enzymes pour métaboliser la bilirubine. Avec le temps, les cellules hépatiques se développent et deviennent capables de se débarrasser de l'excès de bilirubine; la jaunisse disparaît alors.

Causes

Normalement, un important flux sanguin traverse chaque minute le foie, qui est le site du métabolisme des substances chimiques du corps. Le foie détruit les globules rouges âgés et inefficaces au cours d'un processus appelé hémolyse. Cette opération libère une grande quantité de bilirubine. Le foie traite également les autres composants de la bile.

La bile est le liquide jaune-verdâtre sécrété par le foie dans lequel on retrouve du cholestérol, des sels biliaires et certains produits inutiles du métabolisme comme la bilirubine. La bilirubine quitte le foie via les voies biliaires pour être stockée dans la vésicule biliaire, située directement sous le foie. Elle est alors libérée lentement de la vésicule biliaire vers l'intestin, où elle aide à la digestion des aliments avant de quitter le corps dans les selles.

Un excès de bilirubine peut être toxique et provoquer la jaunisse. C'est pourquoi il est important de l'éliminer aussi rapidement qu'elle est produite. Trois raisons peuvent empêcher cette opération de s'effectuer :

  • le foie peut être endommagé temporairement ou de façon permanente, ce qui réduit sa capacité à métaboliser la bilirubine (à la mélanger avec la bile) et à la déplacer dans la vésicule biliaire.
  • la vésicule ou les voies biliaires peuvent être obstruées, ce qui empêche l'élimination de la bilirubine dans l'intestin. La bilirubine remonte alors vers le foie et passe dans la circulation sanguine.
  • toute affection provoquant une destruction très rapide des globules rouges est susceptible d'augmenter la quantité de bilirubine à métaboliser que même un foie normal ne peut traiter. Encore une fois, l'excès est envoyé dans la circulation sanguine.

Les causes de jaunisse dues à un mauvais fonctionnement du foie comprennent :

  • une hépatite virale - les hépatites A, B, C, D et E peuvent toutes provoquer une inflammation temporaire du foie. Les types B et C peuvent également provoquer une inflammation chronique à vie.
  • l'hépatite causée par des médicaments - provoquée par l'alcool, l'érythromycine*, le méthotrexate, l'amiodarone, les statines (par ex. la lovastatine, la pravastatine, la rosuvastatine), la nitrofurantoïne, la testostérone, les contraceptifs oraux, l'acétaminophène et beaucoup d'autres médicaments.
  • l'hépatite auto-immune - une affection dans laquelle le système immunitaire du corps attaque ses propres cellules hépatiques. L'hépatite auto-immune est plus courante chez les personnes ou dans les familles ayant d'autres maladies auto-immunes, comme le lupus, les maladies de la thyroïde, le diabète ou la colite ulcéreuse. La cirrhose biliaire primitive est une autre affection auto-immune du foie, caractérisée par l'inflammation des voies biliaires.
  • la maladie hépatique alcoolique - les lésions au foie sont provoquées par une consommation excessive d'alcool à long terme.
  • le syndrome de Gilbert - cette affection héréditaire bénigne est assez courante et affecte environ 2 % de la population. De légères déficiences du métabolisme de la bilirubine par le foie provoquent l'apparition de la jaunisse en période de stress, d'activité physique, de faim ou d'infection.

Les causes de jaunisse dues à une obstruction (blocage) comprennent :

  • les calculs biliaires - formés dans la vésicule biliaire, les calculs peuvent obstruer les voies biliaires, empêchant la bile (et la bilirubine) d'atteindre l'intestin. Parfois, les voies biliaires peuvent devenir infectées et enflammées.
  • une cholestase au cours de la grossesse - elle peut être due à des facteurs génétiques ou hormonaux. Elle cause généralement des démangeaisons intenses et, dans de rares cas, la jaunisse.
  • les tumeurs - du foie, du pancréas ou de la vésicule biliaire. Ces dernières sont occasionnellement responsables d'obstruction.

Les causes de jaunisse dues à une destruction excessive de globules rouges (hémolyse) comprennent :

  • le paludisme - car le foie détruit alors les globules rouges infectés par le parasite.
  • une anémie hémolytique -  telle que l'anémie falciforme (drépanocytose) ou la thalassémie. Il peut également s'agir d'une affection auto-immune.
  • la jaunisse du nouveau-né - observée chez de nombreux nouveau-nés.

Symptômes et Complications

Les personnes souffrant de jaunisse ont la peau et le blanc des yeux jaunes. Il arrive aussi que les gros consommateurs de carottes ou de comprimés de bêta-carotène acquièrent un teint jaunâtre. Ce phénomène s'appelle la caroténémie et on peut facilement le distinguer de la jaunisse parce que le blanc des yeux n'est pas jaune.

Les autres symptômes dépendent de la cause de la jaunisse. Si une fièvre ou une affection rappelant la grippe se manifeste avant la jaunisse, c'est habituellement un signe d'une hépatite infectieuse virale. L'apparition d'une urine brune, courante en cas d'hépatite, est généralement un signe de mauvais fonctionnement du foie ou d'une augmentation de la destruction de globules rouges. Le corps essaye de se débarrasser de l'excès de bilirubine dans l'urine. L'apparition de selles pâles, blanches ou de couleur argile, en revanche, est indicatrice d'une obstruction de la vésicule biliaire ou des voies biliaires. Les douleurs abdominales sont fréquentes chez les personnes atteintes d'une obstruction causée par des calculs biliaires tandis que celles dont l'obstruction est due à une tumeur souffrent habituellement d'une jaunisse non accompagnée de douleur.

La jaunisse elle-même n'est douloureuse que si la bilirubine atteint des concentrations très élevées. Cette douleur est toutefois un signe d'un problème sous-jacent. Les causes possibles de jaunisse sont beaucoup trop nombreuses pour pouvoir tenter de les diagnostiquer soi-même. Si vous pensez avoir une jaunisse, vous devriez consulter votre médecin.

Diagnostic

Votre médecin vous questionnera sur vos antécédents médicaux et vous fera subir un examen physique. Il s'informera de la rapidité de l'apparition de la jaunisse, des symptômes accompagnateurs et de l'apparence des selles et des urines. Il demandera un prélèvement sanguin pour rechercher des anticorps des virus de l'hépatite, des globules rouges anormaux, les taux de bilirubine et de diverses autres substances susceptibles de fournir des indications sur la fonction hépatique. Le médecin pourra également effectuer des tests plus approfondis comme une échographie ou une biopsie pour établir les causes de la jaunisse.

Traitement et Prévention

Il n'existe aucun traitement de la jaunisse, étant donné que ce n'est pas une maladie en soi, mais uniquement un signe d'un problème médical. L'approche privilégiée consiste à traiter la cause sous-jacente, si possible. Certaines des affections qui provoquent la jaunisse sont curables, comme le paludisme. D'autres, comme la thalassémie, peuvent être traitées. Plusieurs autres, comme l'hépatite A, la jaunisse du nouveau-né ou une cholestase au cours de la grossesse ne sont pas curables, mais disparaissent spontanément. Un traitement de la jaunisse est généralement inutile. Les affections comme la cirrhose et les hépatites chroniques sont des problèmes chroniques susceptibles de causer une jaunisse permanente ou récurrente. Certains types de cancer peuvent également causer la jaunisse et doivent être l'objet d'une investigation par un médecin le plus tôt possible, car un dépistage et un traitement précoces peuvent améliorer les chances de survie.

Bon nombre de ces maladies sont des affections héréditaires ou auto-immunes qu'il est impossible de prévenir. Cependant, il est possible de prévenir les deux causes les plus fréquentes de la jaunisse - les hépatites virales et la maladie hépatique alcoolique. Il existe des vaccins pour les hépatites A et B (mais malheureusement pas pour le type C). Le vaccin de l'hépatite B protège contre les complications permanentes de cette maladie. Les personnes souffrant d'alcoolisme peuvent aider à réduire leur risque de maladie hépatique alcoolique en obtenant un traitement pour leur affection.


* Tous les médicaments ont à la fois une dénomination commune (le nom générique) et un nom de marque ou marque. La marque est l'appellation qu'un fabricant choisit pour son produit (par ex. Tylenol®). Le nom générique est le nom du médicament en médecine (par ex. l'acétaminophène). Un médicament peut porter plusieurs noms de marque, mais il ne possède qu'un seul nom générique. Cet article répertorie les médicaments par leur nom générique. Pour obtenir des renseignements sur un médicament donné, consultez notre pharmathèque. Pour de plus amples renseignements sur les noms de marque, consultez votre médecin ou un pharmacien.