Description

Le pancréas est un organe de l'abdomen qui produit des sucs digestifs, de l'insuline et d'autres hormones. Les sucs digestifs coulent vers les intestins par l'intermédiaire de canaux. La plupart des cancers pancréatiques se produisent dans ces canaux.

Environ 1 personne sur 79 contractera un cancer pancréatique (cancer du pancréas) dans sa vie. Le cancer pancréatique a été responsable du quatrième plus grand nombre de décès parmi les morts causées par le cancer en Canada. Le risque de cancer pancréatique est environ le même pour les hommes et les femmes.

Le cancer pancréatique est quelquefois appelé une affection silencieuse parce qu'il est difficile à détecter et que ses symptômes n'apparaissent habituellement pas avant que le cancer se soit développé depuis une assez longue période.

Causes

Le cancer est causé par la croissance anarchique de cellules anormales. Lorsque ces cellules croissent et forment une masse, il s'agit d'une tumeur. Lorsque certaines cellules pancréatiques se détachent et entrent dans la circulation sanguine ou dans le système lymphatique, elles peuvent propager le cancer. La propagation du cancer est désignée sous le nom de dissémination métastatique; les endroits où le cancer s'est propagé s'appellent des sites de métastases.

La raison de la formation des cellules cancéreuses dans le pancréas n'est pas connue, mais la recherche a montré que certains facteurs de risque jouaient un rôle important dans le développement du cancer pancréatique.

Les études ont démontré que les facteurs ci-après augmentaient le risque du cancer pancréatique :

  • l'âge - le risque de cancer pancréatique augmente avec l'âge. La plupart se produisent chez des personnes de plus de 60 ans;
  • des antécédents familiaux - une personne dont la mère, le père, une sœur ou un frère a été atteint du cancer pancréatique possède un risque environ 3 fois plus grand de contracter cette affection;
  • le diabète - le cancer pancréatique atteint plus fréquemment les personnes qui ont du diabète;
  • l'obésité - le fait d'avoir un excédent de poids ou d'être obèse est associé à une augmentation du risque de cancer pancréatique par un facteur de deux;
  • la pancréatite chronique (inflammation douloureuse du pancréas) - les personnes atteintes de pancréatite chronique possèdent peut-être un risque accru de développer un cancer pancréatique;
  • le tabagisme - les personnes qui fument la cigarette courent un risque 2 à 3 fois plus grand de cancer pancréatique que les personnes qui ne fument pas.

Parmi ces facteurs de risque, le tabagisme est le plus important, on estime qu'il est responsable d'environ le tiers de tous les cas de cancer pancréatique.

Symptômes et Complications

Souvent, les phases initiales du cancer pancréatique ne s'accompagnent d'aucun symptôme. Avec la croissance du cancer, les symptômes ci-après peuvent se produire :

  • une douleur dans la partie supérieure de l'abdomen ou du dos;
  • une enflure des jambes à la présence d'un caillot sanguin dans les veines;
  • le jaunissement de la peau et du blanc des yeux, une urine sombre (symptômes de la jaunisse);
  • de la nausée, des vomissements ou de la diarrhée;
  • une perte d'appétit;
  • une perte de poids inattendue.
  • des symptômes d'une élévation du taux de sucre sanguin (par ex. une soif inaccoutumée, de fréquentes émissions de l'urine, une vision floue).

Diagnostic

Si votre médecin soupçonne un cancer pancréatique, il étudiera vos antécédents médicaux et vous fera subir un examen physique. Votre médecin peut aussi demander les analyses ci-après :

  • des analyses de sang pour étudier les cellules sanguines et pour déterminer si votre foie fonctionne normalement;
  • un test d'imagerie par résonance magnétique (IRM) ou une tomodensitométrie de l'abdomen (clichés de l'abdomen) pour identifier des masses ou une obstruction;
  • une cholangio-pancréatographie rétrograde endoscopique (CPRE) par laquelle on place un instrument muni d'une lumière dans votre gorge pour qu'il descende dans votre estomac, puis dans votre intestin. Un colorant est alors injecté pour que les canaux pancréatiques et biliaires soient plus facilement visualisés; de plus, on prélève des échantillons de tissu à des fins de biopsies qui mettront en évidence la présence de certaines cellules cancéreuses;
  • une échoendoscopie au cours de laquelle un endoscope est introduit par la bouche pour suivre la voie digestive jusqu'à l'intestin afin d'établir avec précision l'étendue locale du cancer au moyen des ultrasons; cette technique permet aussi d'effectuer une biopsie;
  • une échographie de l'abdomen (ondes sonores qui traversent l'abdomen) pour trouver des masses qui pourraient bloquer les canaux pancréatiques ou biliaires.

Une fois le cancer pancréatique diagnostiqué, le médecin déterminera son étendue. Ce processus s'appelle la stadification. La stadification peut exiger diverses autres épreuves qui aideront votre médecin à déterminer le traitement le plus approprié.

Traitement et Prévention

Bien qu'il ne soit peut-être pas possible de prévenir le cancer pancréatique, vous pouvez réduire votre risque de contracter cette affection en ne fumant pas. En diminuant votre risque de diabète de type 2 en conservant un poids santé et en suivant un bon régime alimentaire et en pratiquant des exercices physiques vous diminuez également votre risque de contracter un cancer pancréatique.

On ne peut guérir le cancer pancréatique que s'il est détecté dans ses stades précoces, avant qu'il ne se soit propagé à d'autres parties du corps. Pour près de 80 % à 90 % des personnes touchées, le cancer pancréatique est à un stade avancé au moment où il est diagnostiqué. Un traitement ne peut guérir le cancer à un stade avancé, mais il peut améliorer la qualité de vie et la prolonger.

Pour traiter le cancer pancréatique, on peut avoir recours à la chirurgie, à la chimiothérapie et à la radiothérapie. Votre plan de traitement dépendra de votre état de santé général, du stade du cancer et de la possibilité d'enlever le cancer par des méthodes chirurgicales.

L'ablation chirurgicale est habituellement le traitement de premier choix. Voici différents types d'interventions chirurgicales servant à enlever le cancer pancréatique :

  • l'opération de Whipple - cette intervention est effectuée si la tumeur se trouve dans la tête du pancréas (la partie la plus large). La tête du pancréas et une partie du petit intestin, du canal biliaire et de l'estomac sont retirés;
  • la pancréatectomie distale - le corps et la queue du pancréas sont retirés si la tumeur est située dans l'une de ces deux régions. On enlève également la rate;
  • la pancréatectomie totale - tout le pancréas, une partie du petit intestin, une partie de l'estomac, le canal cholédoque, la vésicule biliaire, la rate et les ganglions lymphatiques avoisinants sont enlevés.

Certaines interventions chirurgicales sont effectuées pour atténuer les symptômes lorsqu'on ne peut complètement retirer le cancer pancréatique. On peut placer un conduit métallique ou une endoprothèse dans le canal biliaire pour empêcher ou réduire une obstruction. Certaines interventions de pontage peuvent être utiles lorsque le canal biliaire ou l'estomac sont bloqués.

Après la chirurgie, votre médecin peut vous recommander de la chimiothérapie (traitement avec des médicaments servant à tuer les cellules cancéreuses) ou de la radiothérapie (radiations à grande énergie qui tuent les cellules cancéreuses). Ces traitements s'utilisent aussi dans les cas où la chirurgie n'est pas possible à cause de la localisation du cancer.

Si la guérison ou la maîtrise de l'affection n'est pas possible, le traitement sera axé sur l'amélioration de la qualité de vie par la maîtrise de la douleur et des autres problèmes et symptômes causés par l'affection.