Description

Une bursite est une inflammation d'une bourse séreuse. Les bourses séreuses sont des poches remplies de liquide situées autour des articulations, entre les tendons et les os. Elles protègent les tendons et les muscles dont elles facilitent le glissement sur les os. La bursite est différente de l'arthrite, la première siégeant à l'extérieur de l'articulation alors que la dernière est un changement à même l'articulation.

L'articulation la plus généralement touchée par la bursite est l'épaule. Parmi les autres articulations où peut se développer une bursite, notons les coudes, les genoux (problème appelé aussi le genou des femmes de ménage), les hanches et la base du gros orteil (dont une partie se manifeste sous forme d'oignon). La bursite peut être aiguë ou chronique. En présence de la forme chronique, les symptômes ‒ douleur et enflure ‒ ont tendance à apparaître et à disparaître au cours de cycles consistant en semaines ou en mois.

Causes

Les bursites peuvent avoir 4 origines :

Un traumatisme ou une blessure - de façon générale, les élongations musculaires ne touchent pas les bourses. Une blessure qui cause une contusion profonde peut cependant s'accompagner d'une inflammation qui ne durera pas et disparaîtra spontanément souvent sans traitement;

Le surmenage - des surnoms ont été attribués à de nombreuses formes de bursites liées à certaines occupations, par exemple le genou des femmes de ménage, le coude du mineur et même le derrière du tailleur. L'inflammation peut résulter d'un effort répétitif imposé à une articulation ou d'une pression continue sur la bourse elle-même (par ex. un agenouillement);

Un trouble arthritique inflammatoire - certaines affections comme la polyarthrite rhumatoïde et la goutte peuvent entraîner la libération d'agents inflammatoires dans les bourses. En outre, des cristaux à base de calcium peuvent se former dans les poches et entraîner une friction et des déchirures;

Une infection - un grand nombre de bactéries communes peuvent infecter les bourses.

Symptômes et Complications

La bursite se manifeste essentiellement par une douleur dans la région de l'articulation, qui s'accompagne généralement de rougeur, de raideur, de sensibilité et de gonflement. Cette douleur est généralement aggravée par les mouvements inhabituels ou l'élongation des muscles de l'articulation. Comme un grand nombre d'autres maladies peuvent provoquer des douleurs articulaires, il importe de consulter un professionnel de la santé pour qu'il pose le diagnostic qui s'impose. En général, la présence d'une rougeur marquée, accompagnée de chaleur et de douleur extrême, révèle une arthrite provoquée par des cristaux ou une infection bactérienne.

Une bursite très grave ou durable de l'épaule, par exemple, peut entraîner un mouvement ou un usage limité de l'articulation qui se soldera par une atrophie musculaire (une fonte du muscle). Des transformations permanentes dans l'aspect de la bourse, telles que son épaississement ou son élargissement, peuvent survenir, et les tissus avoisinants peuvent présenter une inflammation chronique.

Diagnostic

Avant de diagnostiquer une bursite, il importe d'éliminer un certain nombre de possibilités. Les blessures aux muscles ou aux articulations, les saignements internes locaux, la synovite (inflammation dans l'articulation), et la cellulite (infection de la peau) peuvent tous provoquer des symptômes semblables à ceux d'une bursite. Votre médecin pourrait vous demander de faire effectuer des examens qui mettront en évidence la présence d'une polyarthrite rhumatoïde et d'une arthrose.

Si l'articulation est chaude, rouge et tuméfiée, votre médecin cherchera à déceler la présence de bactéries. Il importe absolument de déterminer si la bourse est infectée, étant donné que le traitement type contre les bursites non infectieuses ne soigne pas l'infection et peut entraîner, dans certains cas, la suppression du système immunitaire.

Traitement et Prévention

Les bursites épisodiques légères qui ne sont pas provoquées par des bactéries sont généralement traitées au moyen d'un repos, d'une attelle, d'une vessie de glace ou d'une prise d'AAS (l'acide acétylsalicylique)* ou d'autres médicaments anti-inflammatoires. Les traitements de physiothérapie tels que les ultrasons peuvent s'avérer utiles.

Si ces traitements ne sont pas efficaces, une option serait l'injection de corticostéroïdes avec anesthésie locale. Les médicaments sont injectés directement dans la bourse. L'injection peut entraîner des effets secondaires locaux, comme une réaction aiguë, une infection et des saignements. S'il y a lieu, les effets secondaires causés par l'injection sont moins nombreux que dans le cas des corticostéroïdes pris par la bouche.

Les corticostéroïdes sont des anti-inflammatoires puissants qui permettent souvent de réduire l'inflammation, mais leurs effets ne sont que temporaires. Si les injections ne sont pas efficaces, le même médicament peut être pris sous forme de comprimés. Il est important d'avoir une discussion sur les bienfaits et les risques des corticostéroïdes pris par la bouche compte tenu du risque plus grave d'effets secondaires qui leur est associé. Les corticostéroïdes oraux ne sont jamais administrés aux personnes souffrant d'infections bactériennes et qui prennent des antibiotiques.

Parfois, votre médecin peut prélever du liquide à l'aide d'une aiguille s'il observe des signes indicateurs d'une maladie plus grave. Le liquide réapparaît habituellement.

Lorsque vous vous remettez d'une bursite, il est important de faire des exercices pour maintenir toute l'amplitude de mouvement de votre articulation afin de ne pas vous retrouver avec une articulation enraidie. Votre médecin ou votre thérapeute vous donnera un plan d'exercice détaillé qui tiendra compte de l'articulation touchée et de la perte musculaire subie. Votre médecin pourrait suggérer d'autres formes de traitement, par ex. la physiothérapie et des ultrasons.


*Tous les médicaments ont à la fois une dénomination commune (un nom générique) et un nom de marque ou marque. La marque est l'appellation qu'un fabricant choisit pour son produit (par ex. Tylenol®). Le nom générique est le nom du médicament en médecine (par ex. l'acétaminophène). Un médicament peut porter plusieurs noms de marque, mais il ne possède qu'un seul nom générique. Cet article répertorie les médicaments par leur nom générique. Pour obtenir des renseignements sur un médicament donné, consultez notre base de données sur les médicaments. Pour de plus amples renseignements sur les noms de marque, consultez votre médecin ou un pharmacien.