Description

On appelle appendicite une inflammation soudaine ou un gonflement de l'appendice. L'appendice est une structure en forme de tube qui part de l'endroit où le gros intestin (le côlon) commence. Il est de la taille d'un crayon et est généralement long d'environ 10 cm (4 pouces).

Pendant de nombreuses années, les scientifiques n'étaient pas certains de la fonction de l'appendice dans l'organisme. Nous savons maintenant qu'il contribue à la fabrication des immunoglobulines, substances qui font partie du système immunitaire. Les immunoglobulines sont fabriquées dans de nombreuses parties du corps. Ainsi, l'ablation de l'appendice ne semble pas engendrer de problèmes du système immunitaire.

De nos jours, l'appendicite est rarement fatale, grâce à l'utilisation d'antibiotiques et à une intervention chirurgicale sans risque. Cette affection touche 1 personne sur 15 et frappe plus souvent les hommes que les femmes. Elle survient plus généralement entre 10 et 19 ans, et les jeunes enfants ne sont presque jamais touchés. En outre, comme la probabilité d’une appendicite diminue avec l’âge, les personnes plus âgées n’en sont presque jamais atteintes.

Causes

L'inflammation de l'appendice est généralement le résultat d'une obstruction, provoquant une infection. L'une des extrémités de l'appendice est ouverte à l'endroit où elle rejoint le gros intestin. L'appendicite peut survenir lorsque l'appendice est obstrué par une masse dure de fèces ou par un corps étranger se trouvant dans l'intestin. Cette obstruction peut directement provoquer l'inflammation de l'appendice et peut favoriser une infection bactérienne.

Une obstruction peut aussi survenir si les ganglions de l'appendice gonflent. Des causes moins courantes d'obstruction sont les pépins et les graines de fruits et légumes, les vers intestinaux et l'épaississement du baryum causé par une exposition antérieure à des rayons X.

En ce qui concerne les personnes aînés, l'appendicite est parfois provoquée par une tumeur (cancer) au colon. 

Symptômes et Complications

Les symptômes précoces d'appendicite aiguë peuvent être :

  • de la constipation, de la diarrhée ou des gaz;
  • une douleur sourde démarrant au niveau de la région péri-ombilicale, se transformant en une douleur vive dans la partie inférieure droite de l'abdomen; cela se produit sur une période d'environ 2 heures;
  • une douleur qui se déplace, dans 50 à 60 % des cas;
  • une perte d'appétit;
  • une faible fièvre (37 °C à 39 °C);
  • des nausées et des vomissements;
  • une sensibilité à la pression de la région inférieure droite de l'abdomen; la sensibilité au rebond est un bon indicateur d'une appendicite (on entend ainsi que la douleur est plus intense lorsque les doigts sont soudainement retirés de l'abdomen que lorsqu'ils y sont enfoncés).

Cette liste résume les « symptômes classiques » qui sont courants chez les adolescents et les jeunes adultes. Pour les plus jeunes enfants, la douleur est moins localisée et il peut ne pas y avoir de points sensibles. Chez les adultes plus âgés, il y a généralement moins de douleur.

Les symptômes d'une appendicite plus avancée comprennent :

  • un ballonnement et une rigidité de l'abdomen;
  • une douleur du côté droit de l'abdomen produite par une pression sur le côté gauche.

Ces derniers sont tous deux des signes de la propagation de l'inflammation à la cavité abdominale (le péritoine). Sans traitement, l'appendicite passera des symptômes bénins aux symptômes sévères. Lorsque l'infection atteint ce stade, elle est appelée péritonite. Celle-ci peut être fatale, un médecin doit donc être consulté immédiatement.

Durant les 24 premières heures qui suivent l’apparition des symptômes, une inflammation se produit dans environ 90 % des cas. Chez certains patients, l’inflammation s’accompagne d’une nécrose (« mort des tissus ») de l’appendice, ce qui augmente le risque de perforation de cet organe.

Le danger le plus important de l'appendicite est la rupture ou la perforation de l'appendice. Tous les agents inflammatoires et les bactéries se trouvant dans l'appendice se déversent dans la cavité abdominale, provoquant une péritonite aiguë. Il peut y avoir parfois une péritonite bénigne avant même que l'appendice ne se rompe.

Parfois, une masse de tissu cicatriciel forme un abcès autour de l'appendice. En quelque sorte, cet abcès réduit le risque, car il isole l'abdomen du pus nocif qui se trouve à l'intérieur de l'appendice. Cependant, il tend à compliquer l'intervention chirurgicale, qui nécessite alors souvent deux opérations.

Diagnostic

Si vous pensez avoir une appendicite, consultez immédiatement un médecin. En cas de constipation, les laxatifs doivent être évités, car ils peuvent provoquer une rupture instantanée.

L'appendicite est généralement diagnostiquée lors d'un examen clinique, par un médecin. Le médecin effectuera un nombre de tests qui pourront également donner des informations sur l'étendue et la localisation de l'inflammation. Après un examen physique, une analyse de sang peut être effectuée pour rechercher une infection. Le médecin peut aussi prélever un échantillon d'urine pour éliminer l'hypothèse d'une infection de l'appareil urinaire, les symptômes d'une telle infection pouvant être similaires à ceux de l'appendicite.

Parfois, on a recours à une échographie pour aider à déterminer le diagnostic. De temps en temps, une tomodensitométrie de l'abdomen est nécessaire pour les personnes lorsque les autres examens ne donnent pas des résultats définitifs.

Les autres affections qui peuvent être confondues avec l'appendicite comprennent les colites, la maladie de Crohn, les gastrites, les gastro-entérites, la grossesse tubaire et des problèmes ovariens.

Traitement et Prévention

L'intervention chirurgicale est l'unique traitement des appendicites aiguës. On enlève souvent l'appendice (appendicectomie) dans les heures qui suivent le diagnostic. L'appendicectomie est une intervention chirurgicale assez simple même si l'appendice est déjà rompu. On donnera des antibiotiques avant l'intervention chirurgicale, et parfois après, au cas où des bactéries s'introduiraient dans l'abdomen pendant l'opération.

Certains chirurgiens effectuent une forme moins invasive d'appendicectomie, appelée appendicectomie laparoscopique par laquelle l'appendice est retiré par l'entremise d'un petit tube, ce qui laisse une très petite cicatrice.

Selon le type d'intervention, certaines personnes peuvent quitter leur lit le jour même de l'opération. Dans la plupart des cas, l'incision chirurgicale guérira en l'espace de quelques jours ou d'une semaine.