Vous pensez avoir attrapé la grippe?
Renseignez votre code postal pour trouver une clinique proche de chez vous:

Rhume et grippe

Bronchite

(Bronchite chronique)

Diagnostic

Le médecin peut diagnostiquer la bronchite aiguë après un examen physique et une évaluation des symptômes. Ce diagnostic est probable si vous souffrez d'une toux persistante, s'il crache du mucus jaune ou verdâtre et s'il a contracté une infection pulmonaire ou un rhume, peu de temps auparavant.

Le diagnostic d'une bronchite chronique peut également être posé en procédant à un examen physique complet et en vérifiant votre passé médical. Le médecin recommandera parfois certains examens, appelés exploration fonctionnelle respiratoire, afin d'évaluer la capacité des poumons à effectuer leur travail.

Dans les deux cas, si le médecin soupçonne d'autres troubles comme de l'emphysème, il prescrira une radiographie pulmonaire. Des échantillons de crachat peuvent également être analysés afin d'identifier les micro-organismes infectieux présents dans les voies aériennes, bien que ces analyses soient moins utiles.





Traitement et Prévention

En cas de bronchite aiguë (infectieuse) :

  • des antibiotiques ne sont généralement prescrits que si la  bronchite est causée par une bactérie. Si elle est d'origine virale, l'infection disparaît généralement d'elle-même;
  • des analgésiques vendus sans ordonnance sont administrés afin de réduire la fièvre qui constitue l'un des symptômes d'une infection virale. Les enfants ne devraient jamais prendre de l'AAS (acide acétylsalicylique) contre une infection virale du tractus respiratoire. Ce médicament peut provoquer le syndrome de Reye, une inflammation rare et mortelle du cerveau;
  • des médicaments contre la toux comme les antitussifs qui maîtrisent la toux ou les expectorants qui liquéfient les sécrétions bronchiques Les bronchodilatateurs sont des médicaments administrés par inhalation qui favorisent la dilatation des voies aériennes. On les prend habituellement sous forme d'inhalateur doseur (pompe) ou d'une vaporisation utilisée avec un masque (nébuliseur).

Parmi les traitements non médicamenteux de la bronchite aiguë, on retrouve :

  • boire beaucoup de liquides - cela facilite l'expectoration du mucus;
  • l'utilisation d'un humidificateur à air humide, froid ou tiède pour aider à liquéfier le mucus qui bloque les voies aériennes.

En cas de bronchite chronique :

  • Les bronchodilatateurs et les corticostéroïdes en inhalation que l'on utilise régulièrement peuvent ouvrir les voies respiratoires, réduire l'inflammation et améliorer la partie de la notion de qualité de vie qui est associée à des questions de santé;
  • des médicaments anticholinergiques peuvent réduire la toux;
  • des corticostéroïdes administrés sous forme de comprimés (par ex. la prednisone*) parfois prescrits lorsque la bronchite chronique s'aggrave soudainement. Ces médicaments contribuent à réduire l'inflammation et l'enflure des voies aériennes.

Les mesures non médicamenteuses suivantes contribuent à soulager la bronchite :

  • boire beaucoup de liquides, afin de liquéfier le mucus pour l'expulser plus facilement;
  • installer un humidificateur à air humide, froid ou tiède, contribue également à diluer le mucus qui obstrue les voies aériennes. On doit nettoyer les humidificateurs conformément aux instructions du fabricant afin d'éviter que des bactéries ou des moisissures se développent à l'intérieur de l'appareil;
  • faire régulièrement de l'exercice;
  • pratiquer l'oxygénothérapie est souvent recommandé en cas de bronchite chronique grave, plus particulièrement si les symptômes empirent soudainement. De nombreuses personnes atteintes de bronchite chronique constatent qu'une certaine forme d'oxygénothérapie à domicile s'avère utile lorsqu'elles ont de la difficulté à respirer. Cette thérapie n'est utile que si le niveau d'oxygénation indique un bas taux d'oxygène dans votre sang.

Les personnes qui souffrent d'une bronchite chronique et dont les voies aériennes ont été endommagées devraient cesser de fumer afin de ralentir les progrès de l'affection et réduire les risques d'apparition du cancer du poumon. Les meilleures façons de cesser de fumer sont de consulter un spécialiste des soins de santé ou de faire partie d'un groupe d'entraide.

Cesser de fumer est également la meilleure façon de prévenir la bronchite. Une autre mesure importante est l'immunisation contre la grippe et la pneumonie. Ces vaccins sont recommandés aux personnes âgées, aux personnes atteintes de certaines affections (par ex. le diabète, les maladies cardiaques) et à toute personne souffrant de bronchite chronique ou de BPCO.


*Tous les médicaments ont à la fois une dénomination commune (nom générique) et un nom de marque ou marque. La marque est l'appellation qu'un fabricant choisit pour son produit (par ex. Tylenol®). Le nom générique est le nom du médicament en médecine (par ex. l'acétaminophène). Un médicament peut porter plusieurs noms de marque, mais il ne possède qu'un seul nom générique. Cet article répertorie les médicaments par leur nom générique. Pour de plus amples renseignements sur les noms de marque, consultez votre médecin ou un pharmacien.

Vos symptômes pourraient-ils être ceux d'une MPOC?

Répondez à ce court questionnaire pour le découvrir.

MPOC: Outil de dépistage
1 2 3 4

Avez-vous des problèmes respiratoires?

Vos symptômes pourraient être ceux d'une broncho-pneumopathie chronique obstructive (MPOC ).

Répondez à ce court questionnaire pour le découvrir
Éprouvez-vous un essoufflement lorsque vous vaquez à vos tâches ménagères et à vos activités domestiques habituelles? Toussez-vous plus qu'à l'habitude depuis quelque temps? Produisez-vous plus d'expectorations (mucus) qu'auparavant lorsque vous toussez? Avez-vous dû modifier vos activités quotidiennes en raison de votre essoufflement? OUI NON

Vous avez répondu « oui » à au moins une des questions précédentes. Une visite chez votre médecin pourrait vous permettre de discuter avec lui des différentes maladies respiratoires, comme la MPOC, ou d'autres troubles médicaux.

Servez-vous du Guide de discussion avec le médecin pour préparer votre visite.

Si d'autres symptômes vous incommodent, parlez-en à votre médecin. Servez-vous du Guide de discussion avec le médecin pour préparer votre visite.

Vous avez une maladie pulmonaire obstructive chronique? Votre avis nous intéresse! Répondez à notre enquête et courez la chance de remporter une carte-cadeau. Je réponds à l'enquête dès maintenant

Ce contenu a été réalisé grâce à :

GlaxoSmithKline


Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2014 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens