Les inhibiteurs topiques de la calcineurine

Les inhibiteurs topiques de la calcineurine (pimecrolimus et tacrolimus) forment une des catégories de médicaments servant à traiter l'eczéma. Ils contribuent à supprimer les signes et les symptômes de l'eczéma (prurit, rougeur et inflammation) causés par une réponse immunitaire localisée. On les applique sur la peau deux fois par jour tant que les signes et les symptômes persistent.

Santé Canada a lancé un avis de santé publique en 2005 indiquant aux Canadiens la façon appropriée d'utiliser ces produits. Cet avis souligne que ces médicaments doivent être utilisés conformément à leur étiquetage agréé (c.-à-d. les instructions fournies par le fabricant et approuvées par Santé Canada).

Plus d'une décennie s'est écoulée depuis lors, bien que le rôle des inhibiteurs topiques de la calcineurine dans le développement du cancer demeure incertain. Il n'existe aucune preuve clinique d'un taux accru de certains cancers par rapport au grand public. 

Bien que de nombreuses études ont montré que les inhibiteurs topiques de la calcineurine sont sûrs et efficaces, il reste important d'utiliser ces médicaments exactement comme votre médecin vous dit de le faire:

  • le pimecrolimus et le tacrolimus doivent être réservés uniquement aux cas où les autres traitements pour l'eczéma sont inappropriés ou inefficaces;
  • ces médicaments ne doivent pas être utilisés sur des enfants de moins de deux ans parce qu'on en ignore les effets sur le développement du système immunitaire;
  • il ne faut utiliser que la dose appropriée de médicament nécessaire pour atténuer les symptômes de votre eczéma;
  • ces médicaments ne doivent être utilisés que sur de courtes périodes et pendant des traitements à long terme intermittents (de brèves périodes de traitement séparées par des périodes d'interruption) comme vous l'a indiqué votre médecin. Il ne faut pas les utiliser en continu;
  • les personnes dont le système immunitaire est affaibli ne doivent pas utiliser ces médicaments.

Si vous vous inquiétez du risque que vous courez de développer un cancer ou si vous souhaitez obtenir plus d'information, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2021. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Traitements-pour-leczema-innocuite

Eczéma (dermatite atopique) : Faits et mythes
Outils santé commandité

Que faire lorsque les médicaments topiques ne conviennent plus?

Les corticostéroïdes topiques

Les corticostéroïdes topiques forment une catégorie de médicaments servant à traiter l'eczéma. Ils réduisent les inflammations en supprimant l'activité du système immunitaire autour de la zone traitée. On les applique sur les zones de peau problématiques, d'habitude une à deux fois par jour.

L'innocuité de ces médicaments est-elle garantie à long terme?

La réponse dépend du corticostéroïde que vous utilisez et de la façon dont vous l'utilisez. Les éléments suivants peuvent augmenter vos risques de subir les effets secondaires des corticostéroïdes topiques, en particulier à long terme :

  • si vous utilisez un puissant corticostéroïde topique (comme le dipropionate de bétaméthasone, le clobétasol, l'halobétasol, le valérate de bétaméthasone, l'halcinonide, la fluocinolone, le fluocinonide, la diflucortolone, la dexaméthasone ou l'amcinonide);
  • si vous appliquez le médicament sur une grande partie de votre corps;
  • si vous couvrez le médicament avec un pansement hermétique;
  • si vous utilisez le médicament pendant une longue période de temps (cette période dépend du médicament utilisé, de la taille de la zone traitée et de l'utilisation de pansements hermétiques);
  • si vous utilisez le médicament sur des zones de votre corps où la couche de peau est fine, comme les paupières, le visageou l'aine.

Les effets secondaires à long terme des corticostéroïdes peuvent se répartir en effets localisés (touchant la peau) et systémiques (touchant l'ensemble du corps).

Effets localisés :

  • atrophie cutanée (la peau s'amincit) qui rend la peau pâle et ridée où les vaisseaux sanguins sont visibles;
  • vergetures;
  • croissance plus rapide du système pileux;
  • dépigmentation (couleur) sur de petites zones de peau;
  • guérison des plaies difficile;
  • irritation cutanée;
  • tâches rouges sur la peau;
  • acné ou rosacée (un trouble qui entraîne une rougeur du visage) : peut survenir si des corticostéroïdes topiques sont utilisés sur le visage;
  • télangiectasie (télangiectasie rouge en araignée).

Effets systémiques :

  • glaucome ou cataractes : fréquents si le médicament est utilisé à proximité des yeux;
  • ralentissement de la croissance;
  • prise de poids;
  • altérations corporelles : faciès lunaire (le visage s'arrondit pour prendre une forme de pleine lune) et bosse de bison (accumulation de graisse dans le dos qui ressemble à une bosse de bison);
  • affaiblissement du système immunitaire.

Il est important de comprendre que tout le monde ne subira pas ces effets secondaires après avoir utilisé des corticostéroïdes topiques. Dans la mesure où vos risques de subir ces effets secondaires à long terme dépendent du médicament que vous utilisez et de la façon dont vous l'utilisez, vérifiez auprès de votre médecin que vous - ou votre enfant - utilisez le médicament de la bonne manière. Votre médecin peut vous recommander d'utiliser un stéroïde moins puissant ou de l'utiliser pendant de plus brèves périodes de temps suivies par des « vacances » pendant lesquelles vous n'utilisez aucun stéroïde; il peut aussi vous recommander d'essayer un médicament différent.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2021. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Traitements-pour-leczema-innocuite

Tableau des médicaments d'ordonnance contre l'eczéma (dermatite atopique)
Outils santé commandité

Comparez les options de traitement pour prendre une décision éclairée.

Médicaments systémiques

Pour de nombreuses personnes atteintes d’eczéma, l’utilisation d’un traitement topique composé de pommades ou de crème n’améliore pas sensiblement leur condition. Dans les cas sévères et réfractaires, des immunosuppresseurs oraux (par exemple, la cyclosporine, l'azathioprine) ou des anticorps monoclonaux peuvent être utilisés. Le dupilumab est un anticorps monoclonal approuvé pour le traitement de l'eczéma modéré à sévère, et est administré par injection sous-cutanée toutes les deux semaines.

Les thérapies systémiques agissent souvent sur le système immunitaire pour soulager l'eczéma sur de grandes surfaces du corps. De nombreux médicaments systémiques sont disponibles sur le marché, notamment la cyclosporine, le mycophénolate, le méthotrexate et l'azathioprine. Comme ces médicaments agissent sur l'ensemble du corps, ils sont beaucoup plus efficaces que les traitements topiques, mais peuvent également provoquer davantage d'effets secondaires:

  • Les médicaments systémiques peuvent augmenter le risque d'infection en supprimant le système immunitaire.
  • La cyclosporine peut provoquer des lésions rénales et nécessite une surveillance étroite. Elle ne doit pas être administrée de façon continue pendant plus de deux ans.
  • L'azathioprine est relativement bien tolérée, mais une utilisation prolongée peut entraîner une toxicité pour le foie et la moelle osseuse.

Ces effets secondaires peuvent être minimisés par une utilisation appropriée.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2021. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Traitements-pour-leczema-innocuite

Photothérapie

La photothérapie utilise un rayonnement ultraviolet (UV) pour traiter certains types d'eczéma les plus graves. On pense qu'elle agit en modifiant la réponse immunitaire du corps. Bien que le rayonnement UV soit efficace dans le cas de l'eczéma, il peut également provoquer des effets secondaires à long terme semblables à ceux des personnes qui se sont surexposées au soleil (le soleil émet lui aussi un rayonnement UV).

Tout comme pour une surexposition solaire et les lits de bronzage, la photothérapie peut endommager la peau à long terme. Les principaux effets secondaires à long terme de la photothérapie sont le cancer de la peau et le photovieillissement de la peau. Le photovieillissement est un vieillissement prématuré de la peau causé par une exposition à un rayonnement UV (que ce soit sur des lits de bronzage, au soleil ou avec la photothérapie). Avec le photovieillissement, la peau amincit, se détend, se ride et se couvre de « taches de vieillesse ».

Si vous vous inquiétez de vos risques de contracter un cancer de la peau ou de subir du photovieillissement, parlez-en à votre médecin. Votre médecin peut vous suggérer des façons de minimiser ces risques. Il peut vous conseiller de vous assurer que toutes les zones qui ne sont pas touchées sont protégées du rayonnement UV au cours du traitement, de choisir un autre type de photothérapie ou d'utiliser la dose minimale de photothérapie nécessaire pour assurer le succès du traitement.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2021. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Traitements-pour-leczema-innocuite