De nombreux facteurs de risque de maladies du cœur

En sachant vos facteurs de risque, vous pourrez déterminer ce que vous devez faire afin de prévenir les problèmes cardiaques. Divers éléments peuvent accroître votre risque de cardiopathie; vous pourrez en modifier certains, d'autres non.

Les facteurs que vous ne pouvez pas modifier et qui augmentent votre risque de maladies du cœur comprennent :

  • votre âge. Votre risque augmente avec l'âge. Pour les hommes, le risque s'accentue après 45 ans; chez les femmes, il s'accroît après 55 ans, ou après la ménopause.
  • vos parents. Des antécédents familiaux de maladies du cœur comme une angine de poitrine (des crises de douleur siégeant dans la poitrine), une crise cardiaque, ou un accident vasculaire cérébral. Si l’une de ces maladies se manifeste avant que vous ayez 55 ans, votre risque augmentera (d’autant plus si c’est avant la ménopause).
  • votre sexe. Les hommes présentent un risque supérieur aux femmes.
  • votre origine ethnique. Les personnes de descendance africaine, sud-asiatique ou autochtone présentent un risque accru de maladie cardiaque.

Il y a certaines mesures que vous pouvez prendre pour diminuer votre risque de maladies du cœur, selon les facteurs de risque que vous présentez :

  • réduire votre taux de cholestérol;
  • abaisser votre pression artérielle;
  • cesser de fumer;
  • ne pas boire plus de 3 boissons alcoolisées par jour (ou 15 par semaine) dans le cas des hommes, et pas plus de 2 par jour (ou 10 par semaine) pour les femmes;
  • commencer à faire de l'exercice;
  • maintenez un poids santé;
  • évacuez le stress;
  • maîtriser votre diabète;

Discutez avec votre médecin de vos facteurs de risque et de la nécessité d'examens médicaux afin d’évaluer votre risque de maladie du cœur.

Saviez-vous qu'en connaissant vos facteurs de risque, vous pourriez évaluer votre risque de présenter des problèmes cardiaques au cours des 10 prochaines années? Le calcul est fondé sur les résultats de l'étude intitulée « Framingham Heart Study ». Cette vaste étude de recherche entreprise en 1948 s'est penchée sur les facteurs de risque de maladie du cœur dans la population de la ville de Framingham, au Massachusetts. Les chercheurs ont évalué l'impact de chaque facteur de risque et ont mis au point une méthode d'estimation du risque de cardiopathie basée sur ces facteurs de risque.

Les problèmes cardiaques n'apparaissent pas du jour au lendemain. Plusieurs années peuvent s'écouler avant que l'hypercholestérolémie entraîne une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral. Et plus vos facteurs de risque sont nombreux, plus votre risque est élevé.

Pour découvrir votre risque d’exposition à une maladie cardiaque au cours des prochaines 10 années, utilisez nos outils Calculatrice du taux de cholestérol cible et Calculatrice du risque de maladie cardiaque élaborée selon une formule inspirée des résultats obtenus par l'étude coronarienne de Framingham. N'oubliez pas de discuter des résultats obtenus avec votre médecin. Vous pouvez également demander à votre médecin de calculer votre risque de maladies cardiaques pour vous. En connaissant votre risque de cardiopathie sur 10 ans, votre médecin et vous serez mieux outillés pour établir un plan de traitement et fixer des objectifs thérapeutiques.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Reduisez-votre-risque-de-maladies-du-cour

En quoi les hypocholestérolémiants peuvent-ils être utiles?

Comment l'hypercholestérolémie entraîne-t-elle un accident vasculaire cérébral, une crise cardiaque ou un autre trouble cardiovasculaire?

  1. Le cholestérol peut s'accumuler sur les parois de vos veines et de vos artères et former des plaques dures.
  2. Ce durcissement endommage la paroi des artères et ouvre la voie aux maladies cardiovasculaires. Il rend également les vaisseaux plus sujets à la formation de caillots sanguins.
  3. Les caillots sanguins peuvent se rompre et bloquer une artère, ce qui occasionne un accident vasculaire cérébral, une crise cardiaque ou des troubles de circulation.
  4. Réduire votre taux de cholestérol pourrait vous aider à vous protéger contre ces problèmes de santé graves.
  5. Réduire le taux de cholestérol pourrait non seulement empêcher la formation de nouvelles plaques dans la paroi des vaisseaux sanguins, on pense qu'une réduction énergique du taux de cholestérol pourrait même éliminer les plaques qui existent déjà.

Traitement de l'hypercholestérolémie

Même si l'exercice et une alimentation saine constituent souvent les premières mesures à adopter, celles-ci ne sont parfois pas suffisantes pour réduire le problème ou le régler. Certaines personnes doivent également prendre des médicaments pour abaisser le cholestérol à des taux plus sains. Voici certains des hypocholestérolémiants utilisés le plus couramment, et leur mode d'action :

Statines :cette classe d'hypocholestérolémiants, qui comprend l'atorvastatine (Lipitor®  et génériques), la fluvastatine (Lescol® et génériques), la lovastatine (Mevacor®  et génériques), la pravastatine (Pravachol® et génériques), la rosuvastatine (Crestor®  et génériques) et la simvastatine (Zocor®  et génériques), agit en bloquant la production du cholestérol dans le foie. Ce sont les médicaments prescrits le plus fréquemment au Canada pour réduire le taux de cholestérol. En prenant une statine, la majorité des gens au Canada réussissent à atteindre les valeurs cibles recommandées pour le cholestérol.

Inhibiteurs de l'absorption du cholestérol : Cette classe d'hypocholestérolémiants, qui comprend l'ézétimibe (Ezetrol®), agit en empêchant l'absorption du cholestérol par l'organisme au niveau de l'intestin.

Résines : Cette classe d'hypocholestérolémiants, qui comprend la cholestyramine, le colésévélam (LodalisMC) et le colestipol (Colestid®), agit en dégradant le cholestérol et en empêchant l'absorption du cholestérol par l'organisme.

Fibrates : Cette classe d'hypocholestérolémiants, qui comprend le fénofibrate (Lipidil® et génériques), le gemfibrozil (LopidMD et génériques) et le bezafibrate (Bezalip SR®), agit en dégradant le cholestérol et en bloquant la production de cholestérol.

Tous ces médicaments s'équivalent-ils?

En bref, non. Différents médicaments sont efficaces pour réduire les taux de divers types de cholestérol ou les taux de triglycérides. Par exemple, les fibrates réduisent davantage les taux de triglycérides que les autres classes de médicaments, ce qui est important chez les diabétiques. Toutefois, les fibrates abaissent moins bien le taux de « mauvais » cholestérol (cholestérol LDL). Certaines statines diminuent le taux de cholestérol plus efficacement que d'autres.

Même si les hypocholestérolémiants aident à maintenir le taux de cholestérol dans les limites de la normale, il faut déployer certains efforts pour respecter le plan de traitement. En prenant régulièrement votre médicament contre le cholestérol, vous maintenez votre cholestérol à des taux sains, et vous diminuez ainsi votre risque de cardiopathie. Demandez à votre médecin quelles sont vos valeurs cibles pour le cholestérol. Pour de plus amples renseignements à ce sujet, consultez la section « Atteinte des valeurs cibles pour le cholestérol ».

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Reduisez-votre-risque-de-maladies-du-cour

Poursuite du traitement hypocholestérolémiant

Si votre taux de cholestérol est élevé, votre médecin pourrait vous recommander de prendre un médicament pour aider à l'abaisser à des valeurs plus saines, en plus de vous conseiller d'apporter des modifications à votre mode de vie. Mais saviez-vous qu'à peine la moitié des patients prennent leur hypocholestérolémiant tel que prescrit?

Maintien de la motivation

Le manque de fidélité au traitement s'explique surtout par le fait que l'hypercholestérolémie est une affection silencieuse. Elle n'est accompagnée d'aucun symptôme perceptible. Il est facile de perdre sa motivation quand on ne peut pas ressentir ou voir les bienfaits d'un médicament. Il est toutefois important d'acquérir des habitudes saines qui réduiront votre taux de cholestérol. Adoptez un mode de vie sain, prenez le temps de faire de l'exercice et rappelez-vous de prendre votre médicament tous les jours.

Comment faire pour améliorer votre taux de cholestérol?

En adoptant ces habitudes saines :

  • Sachez quel est votre taux de cholestérol
  • Faites des choix santé à l'épicerie
  • Arrêtez de fumer
  • Faites de l'exercice
  • Poursuivez votre traitement

Comment faire pour surveiller votre taux de cholestérol?

Demandez à votre médecin de faire des analyses de sang régulièrement afin de mesurer votre taux de cholestérol et discutez avec lui de vos progrès. Vous pourrez ainsi savoir si vous avez atteint vos valeurs cibles, et tirer de ces discussions la motivation nécessaire pour continuer votre traitement.

Pourquoi devriez-vous poursuivre votre traitement?

Comme vous ne pourrez pas ressentir la réduction de cholestérol que vous procure votre hypocholestérolémiant, il est important de comprendre comment ce médicament vous aide et de suivre vos progrès. Votre médicament aide à réduire votre cholestérol à des taux plus sains. Connaissez-vous votre risque de maladies cardiaques? Si vous ne le connaissez pas, renseignez-vous auprès de votre médecin, ou utilisez nos outils Calculatrice du taux de cholestérol cible et Calculatrice du risque de maladie cardiaque. Vous savez qu'un taux élevé de cholestérol peut entraîner des complications graves, comme des accidents vasculaires cérébraux, des crises cardiaques, des troubles de circulation et d'autres problèmes cardiovasculaires. Rappelez-vous que si vous cessez de prendre votre médicament, vous ne serez plus protégé contre ces problèmes de santé graves.

De nombreuses personnes interrompent leur traitement car elles n'en ressentent pas les bienfaits. Il y a toutefois d'autres raisons pour lesquelles les gens ne prennent pas leur hypocholestérolémiant : il peut s'agir d'oublis, entre autres. Vous trouverez ci-dessous des conseils utiles qui vous aideront à apporter les modifications nécessaires, et à les maintenir. Lorsque vous verrez les résultats, vous serez motivé à continuer !

Conseils pour vous rappeler de prendre votre médicament

Voici quelques conseils qui ont aidé d'autres personnes à se rappeler de prendre leur médicament tous les jours :

  • Utilisez un contenant à médicaments qui dispose d'un compartiment pour chaque jour de la semaine (pilulier).
  • Inscrivez une note de rappel sur un autocollant que vous placerez près d'un endroit où vous effectuez une activité quotidienne, par ex. près de la brosse à dents ou du rasoir (mais ne conservez pas les médicaments dans la salle de bain – l'humidité pourrait endommager les comprimés).
  • Programmez un rappel sur votre cellulaire, votre téléphone intelligent ou votre réveille-matin.
  • Demandez à votre pharmacien si le médicament est offert en plaquettes alvéolées, ou s'il peut mettre pour vous le médicament dans une plaquette alvéolée.
  • Inscrivez une note dans votre journal personnel ou sur le calendrier.
  • Placez le flacon de médicament près d'un endroit où vous serez à l'heure où vous devez prendre le médicament, par ex. près du lit, de la cafetière, etc.

Discutez avec votre pharmacien pour en apprendre davantage sur votre médicament et ses bienfaits.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Reduisez-votre-risque-de-maladies-du-cour

Atteinte des valeurs cibles pour le cholestérol

En quoi consistent les valeurs cibles pour le cholestérol?

Les taux cibles de cholestérol sont des mesures de cholestérol bien précises que vous vous efforcez d'atteindre au moyen de votre plan de traitement contre le cholestérol. Votre médecin vous indiquera les taux cibles de cholestérol qu'il vous conseille d'atteindre. La réalisation de ces objectifs, vous aidera à réduire votre exposition au risque d'une cardiopathie.

LDL signifie low-density lipoprotein (lipoprotéines de basse densité). Le cholestérol LDL est le « mauvais » cholestérol qui bloque vos vaisseaux sanguins. Quel que soit le niveau de votre risque de maladie cardiaque, l'objectif est d'abaisser votre C-LDL d'au moins 50 %. Votre médecin est en mesure de déterminer la valeur exacte de ce cholestérol en ce qui vous concerne.

Lorsque vous aurez atteint votre C-LDL cible, votre médecin vous suggèrera peut-être des objectifs « secondaires » concernant par ex. :

  • le rapport cholestérol total / C-HDL (aussi désigné « rapport de cholestérol ») : il s’agit du rapport cholestérol total / C-HDL (lipoprotéines de haute densité, le « bon » cholestérol qui aide à nettoyer le C-LDL de vos artères). Ce nombre s'obtient en divisant le taux de cholestérol total par le taux de C-HDL;
  • le non-cholestérol HDL (non-C-HDL) qui donne le dosage de tous les types de cholestérol autres que le C-HDL. Pour l'obtenir il suffit de déduire le taux de C-HDL du cholestérol total (CT). C'est une bonne mesure de la quantité de mauvais cholestérol présent dans le sang d'une personne;
  • les triglycérides (TG) sont différents du cholestérol. Il s'agit d'une autre variété de graisse souvent présente dans le corps. L'analyse du taux de TG se fait en même temps que celle du cholestérol. Les TG peuvent augmenter le risque de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral. Les TG peuvent également faire baisser le taux de C-HDL;
  • le rapport Apo B / Apo A1 : il s'agit du rapport des apolipoprotéines B (Apo B) et A1 (Apo A1). Tandis que l’Apo B entre dans la constitution du C-LDL et du C-VLDL (le cholestérol des lipoprotéines de très basse densité), l’Apo 1 entre dans celle du C-HDL. Ce nombre s'obtient en divisant le taux d’Apo B par le taux d’Apo A1.

Il est important de connaître vos taux de cholestérol et de maintenir vos valeurs dans les limites de la normale en suivant votre plan de traitement. Les traitements efficaces sont salutaires. Consultez votre médecin pour savoir quels sont vos taux de cholestérol, quelle serait leur valeur normale et ce que vous pouvez faire pour gérer votre cholestérol.

Quelles sont vos valeurs cibles pour le cholestérol ?

C'est votre médecin qui déterminera les valeurs cibles de votre cholestérol. En se basant sur votre âge, sexe, taux de cholestérol et autres facteurs de risque, votre médecin sera en mesure d'évaluer votre risque d'exposition à une cardiopathie au cours des 10 prochaines années. Pour de plus amples renseignements, consultez la section « De nombreux facteurs de risque de cardiopathie ».

Vous pouvez calculer votre propre risque au moyen de nos outils Calculatrice du taux de cholestérol cible et Calculatrice du risque de maladie cardiaque. Plus votre risque de cardiopathie sera élevé, plus vos valeurs cibles pour le cholestérol seront basses.

Le tableau 1 présente les taux cibles de cholestérol établis selon les recommandations énoncées dans les toutes dernières lignes directrices canadiennes sur le cholestérol. Ce qu'il faut surtout retenir, c'est : quel que soit le niveau de votre risque de maladie cardiaque, l'objectif est d'abaisser votre C-LDL d'au moins 50 %. Votre médecin est en mesure de déterminer la valeur exacte de ce taux de cholestérol en ce qui vous concerne.

Tableau 1 : taux cibles de cholestérol

Si votre risque d'une cardiopathie au cours des 10 prochaines années est...

Vous devriez alors amorcer un traitement…

Et votre traitement contre le cholestérol visera à...

faible (moins de 10 %)

  • quand le C-LDL s'élève à 5 mmol/L ou plus
  • abaisser le taux de C-LDL d'au moins 50 %

modéré (de 10 % à 19 %)

  • quand le C-LDL dépasse 3,5 mmol/L ou
  • quand le C-LDL dépasse 3,5 mmol/L, mais que le taux d'Apo B est supérieur à 1,2 g/L ou que la mesure des non-C-HDL est égale ou supérieure à 4,3 mmol/L
  • abaisser le C-LDL d'au moins 50 % ou
  • obtenir un taux de C-LDL inférieur à 2 mmol/L ou
  • atteindre un taux d'Apo B* inférieur ou égal à 0,8 g/L
  • obtenir une mesure de non-C-HDL inférieure ou égale à 2,6 mmol/L

élevé** (20 % ou plus)

immédiatement

abaisser le taux de C-LDL d'au moins 50 % ou
obtenir un taux de C-LDL inférieur à 2 mmol/L ou
atteindre un taux d'Apo B* inférieur ou égal à 0,8 g/L
obtenir une mesure de non-C-HDL inférieure ou égale à 2,6 mmol/L

*Apo B = une protéine constitutive des apolipoprotéines faisant partie du C-LDL et du C-VLDL; elle est susceptible de provoquer de l'inflammation dans les vaisseaux sanguins.

**Le groupe exposé à un risque élevé comprend les personnes atteintes de diabète ou d'affections liées à l'athérosclérose (par ex. une cardiopathie, un accident vasculaire cérébral, une maladie vasculaire périphérique).

Votre médecin effectuera une analyse de sang afin de mesurer votre taux de cholestérol et de déterminer si vous avez atteint vos valeurs cibles.

Vous saurez ainsi si votre plan de traitement est efficace. Le fait de connaître et d'atteindre vos valeurs cibles vous aidera à prévenir la cardiopathie. Si vous avez des questions concernant votre cholestérol ou vos valeurs cibles, n'hésitez pas à consulter votre médecin ou votre pharmacien.

Lors de votre prochaine visite chez le médecin, discutez avec lui de vos progrès dans l'atteinte de vos valeurs cibles pou

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Reduisez-votre-risque-de-maladies-du-cour