Vous n'êtes plus l'homme que vous étiez ?

« Tout à coup je ne suis plus que la moitié de moi-même... » Si les paroles de cette chanson des Beatles vous paraissent avoir beaucoup plus de sens aujourd'hui que lorsque vous les avez entendues pendant votre adolescence, vous allez peut-être voir que cette nouvelle compréhension ne provient pas seulement de la sagesse qui vient avec les années.

À mesure qu'un homme vieillit, les taux de testostérone de son organisme diminuent graduellement, et vous pensez à l'homme que vous étiez dans votre jeunesse, quand vous débordiez d'énergie et que vous vous sentiez capable d'affronter tout ce qui croisait votre route. La testostérone est l'hormone qui donne les caractéristiques masculines typiques : la voix grave, la masse musculaire, le système pileux du corps et du visage. Un déficit en testostérone peut s'exprimer par de la fatigue, une baisse de la libido, et tout un ensemble d'autres effets qui font que vous vous sentez plus vieux que votre âge.

À partir de l'âge de 30 ans, le taux de testostérone de l'homme baisse d'environ 10% par décennie, et la quantité d'hormone qui continue à être fabriquée pourrait ne pas avoir la même efficacité à cause de l'augmentation de production d'une autre hormone appelée SBHG. Chez certains hommes, la baisse de testostérone se traduit par un état appelé andropause, qui se manifeste par un ensemble de symptômes :

  • désir sexuel moindre
  • érections difficiles, ou moins fortes qu'avant
  • manque d'énergie
  • dépression
  • irritabilité et humeur changeante
  • perte de force ou de masse musculaire
  • augmentation des graisses corporelles
  • bouffées de chaleur

Alors que certains hommes pensent que ce sentiment d'être « dans le creux de la vague » est normal et inévitable, sachez que cela ne fait pas nécessairement partie du processus du vieillissement. On estime que 4 à 5 millions d'hommes aux Etats-Unis et de 400 000 à 500 000 au Canada souffrent de symptômes liés à une déficience en testostérone, mais seulement 5 % sont traités. Cela laisse des quantités d'hommes qui non seulement ne se sentent pas aussi bien qu'ils le devraient, mais qui en plus encourent des risques d'ostéoporose, ou affaiblissement des os, ainsi que des problèmes cardiovasculaires tels que l'athérosclérose, ou durcissement des artères - les deux étant des affections associées à une baisse de la testostérone.

Il n'y a aucune raison pour que cela conduise tant d'hommes à se sentir amoindris ou déprimés ! Il est très facile pour un médecin de diagnostiquer votre taux de testostérone par un simple test sanguin. Si les premiers résultats indiquent un taux trop bas, d'autres tests pourraient être nécessaires, incluant de nouveaux tests sanguins, une biopsie d'un échantillon de tissu prélevé dans les testicules, une analyse du sperme, ou un examen par imagerie cérébrale. Une fois la déficience en testostérone établie, il existe un certain nombre de traitements possibles.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Landropause-un-tournant-pour-lhomme

Tableau des traitements sur ordonnance
OUTIL SANTÉ

Comparez les traitements contre le déficit en testostérone pour trouver celui qui vous convient.

Le mythe de la « ménopause masculine »

Il ne fait aucun doute que les deux sexes constatent une forme ou une autre d'un « changement de vie » autour de la quarantaine ou de la cinquantaine. Ce qui ne signifie pas que ce changement soit le même pour les deux. Bien que l'andropause soit souvent qualifiée de « ménopause masculine », les effets du vieillissement sur les hormones et sur l'organisme ne se manifestent pas de la même façon chez les hommes et chez les femmes.

Mais avant de s'attarder sur les différences, regardons d'abord les similitudes - ou du moins les similitudes qui ont trait aux effets du vieillissement. Hommes et femmes connaissent une baisse du taux de leurs hormones sexuelles à mesure qu'ils avancent en âge, ce qui occasionne un certain nombre de changements dans leur corps.

Chez les femmes, la diminution, puis l'arrêt de la production des hormones féminines (l'œstrogène et la progestérone), entraînent la ménopause, marquée par la fin des menstruations. Il s'ensuit certains symptômes semblables à ceux de l'andropause.

Tout comme les hommes andropausés, les femmes ménopausées souffrent de bouffées de chaleur, d'un ralentissement du désir sexuel causé à la fois par des changements physiologiques aussi bien qu'émotionnels, enregistrent un gain de poids, de l'irritabilité et de la dépression. Comme les hommes, les femmes qui traversent ce « changement de vie » voient leur risque d'ostéoporose et de maladies cardiovasculaires augmenter.

Au regard de ces symptômes, on pourrait conclure que les hommes et les femmes sont assez semblables - au moins dans ce domaine. Mais il existe des différences clés entre la ménopause et l'andropause.

Tout d'abord, ménopause signifie littéralement fin des menstruations, alors qu'il n'existe pas de signe spécifique qui caractériserait l'homme andropausé. Deuxièmement la chute des taux d'hormones est beaucoup plus rapide chez les femmes, et la ménopause s'installe sur une période relativement courte, alors que chez les hommes la testostérone diminue graduellement au long des décennies.

Même si les symptômes de la ménopause varient d'une femme à l'autre, toutes verront la fin de leurs menstruations. Par contraste, bien que tous les hommes connaissent une baisse de leur production de testostérone, ils n'ont pas tous une baisse suffisamment marquée pour causer des symptômes physiques.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Landropause-un-tournant-pour-lhomme

Guide pour la discussion avec le médecin
OUTIL SANTÉ

Si vous pensez qu'un déficit en testostérone – alias « hommenpause » – influe sur votre pulsion sexuelle, énergie et humeur, le moment est peut-être venu de parler à votre médecin.

Pourquoi vouloir vieillir avec grâce ?

Ce n'est pas parce que la baisse de votre taux de testostérone vous déprime qu'il faut croire que ce sentiment d'être dans le creux de la vague, ainsi que tous les symptômes physiques qui vont avec, est quelque chose que vous devez accepter. La thérapie de substitution hormonale, disponible sous plusieurs formes, a montré qu'elle pouvait accroître le niveau d'énergie, augmenter la masse musculaire, la densité osseuse et le désir sexuel, et qu'elle pouvait réduire les symptômes dont souffrent les hommes ayant un déficit en testostérone, quelles qu'en soient les raisons.

Les suppléments de testostérone existent sous plusieurs formes, notamment en gels, en injections, en timbres (patches) et en pilules. Les hommes qui désirent maintenir un mode de vie actif trouveront plus facile d'adopter le timbre parce qu'il est collé une fois par jour pour 24 heures, et permet de faire de l'exercice, de nager, de prendre un bain ou une douche comme à l'habitude. Plus important encore, le timbre est la seule méthode qui imite à la perfection le rythme naturel quotidien de production de testostérone, tel qu'il existe chez les hommes jeunes et en santé.

Bien que les gels soient également populaires, ils sont d'un usage plus contraignant. Le gel s'applique sur la peau lavée et sèche de l'épaule, du bras, ou de l'abdomen, et il faut attendre plusieurs minutes que le gel soit sec avant de s'habiller, et attendre 5 ou 6 heures de plus avant de prendre une douche, un bain ou de nager. Étant donnée la facilité d'absorption du gel par la peau, les hommes qui en utilisent doivent s'assurer que personne n'entre en contact direct avec la surface de peau médicamentée - ceci pourrait causer chez l'autre personne l'apparition de traits masculins tels qu'une voix grave ou des poils sur le visage. S'il y a eu contact, il faut immédiatement laver la peau à l'eau et au savon.

Bien que les pilules soient disponibles, elles ne sont pas couramment prescrites pour le traitement des déficits en testostérone parce qu'elles peuvent causer de sérieux dommages au foie. Certains médecins prescrivent la testostérone en injections, faites directement dans le muscle - ce qui peut être douloureux. Les piqûres sont généralement administrées par le médecin, dans son bureau, toutes les 3 à 4 semaines, ce qui peut être contraignant.

Parmi les effets secondaires de la thérapie de substitution de la testostérone on peut citer de l'acné, un grossissement de la prostate, des problèmes de sommeil, une production accrue de globules sanguins, et d'autres effets liés au mode de thérapie choisi. Les hommes ayant un cancer de la prostate ou du sein, ou des allergies à la testostérone ou à un des ingrédients du produit utilisé doivent s'abstenir de toute thérapie de substitution de la testostérone.

Parlez-en avec votre médecin pour savoir si une thérapie de substitution de la testostérone est recommandable dans votre cas, et si oui, laquelle !

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Landropause-un-tournant-pour-lhomme

Mythe ou réalité
OUTIL SANTÉ

Vous pensez peut-être qu'un déficit en testostérone ne vise que la pulsion sexuelle. Mais il s'agit de bien plus que cela.

Vivre jeune, se sentir plus jeune ?

En attendant que les chercheurs découvrent la mythique fontaine de jouvence, vous pouvez commencer par introduire dans votre mode de vie quelques changements qui pourront aider à atténuer les symptômes et les risques de l'andropause et vous donner l'impression d'être redevenu l'homme que vous étiez il y a 10 ans.

  • Exercice : l'exercice régulier peut vous aider à contrôler votre poids, à améliorer votre humeur et votre niveau d'énergie, et à accroître votre masse osseuse et musculaire - ce qui est clé dans la prévention de l'ostéoporose. Si vous commencez seulement maintenant à faire de l'exercice ou si vous en faites depuis des années, essayez d'incorporer le conditionnement physique dans votre emploi du temps régulier. Donnez-vous comme objectif de faire 30 minutes d'exercice au moins 4 fois par semaine, en combinant des activités qui stimulent votre cœur et font travailler vos muscles. Consultez votre médecin avant de vous lancer dans un nouveau programme d'exercice.
     
  • Régime alimentaire sain : bien manger n'a pas besoin d'être compliqué, mais la consommation d'aliments dont vous avez besoin augmentera votre niveau d'énergie, rendra plus facile le maintien de votre poids, et vous aidera à réduire le risque de maladie. Suivez le Guide alimentaire canadien pour obtenir les quantités nécessaires d'énergie, de protéines, d'hydrates de carbone et de gras, et faites en sorte de consommer une variété multicolore de produits du jardin. Étant donné que les hommes andropausés encourent le risque d'ostéoporose, veillez à ce que votre régime alimentaire vous procure assez de calcium et de vitamine D. Les hommes de moins de 50 ans devraient absorber 1000 mg de calcium et 400 à 1000 UI de vitamine D par jour, tandis que les hommes de plus de 50 ans ont besoin de 1200 mg de calcium et de 800 à 2000 UI de vitamine D par jour.
     
  • Abandon du tabac : bien qu'on ne comprenne pas très bien pourquoi, le fait de fumer augmente la perte osseuse et augmente également le risque de maladie cardiaque. Consultez votre médecin au sujet des stratégies pour cesser de fumer.
     
  • Soutien psychologique : si votre déficience en testostérone vous déprime, un soutien psychologique pourrait vous aider à stabiliser votre humeur. Demandez à votre médecin si un soutien psychologique, des antidépresseurs, ou la combinaison des deux, pourraient vous être utiles.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Landropause-un-tournant-pour-lhomme