Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

Ce médicament appartient à un groupe de médicaments appelés vaccins. On l'utilise pour prévenir la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) causée par le virus SARS-CoV-2. Ce vaccin augmente les défenses des personnes contre l'infection à coronavirus en introduisant de l'information génétique, sous la forme d'ARN messager d'un fragment de virus, à l'intérieur du corps. Cela provoque la production de fragments de virus par le corps qui stimulent alors la production des propres anticorps de la personne (par les cellules qui répondent en attaquant ce virus particulier). Ces anticorps restent dans le corps, prêts à attaquer tout virus SARS-CoV-2 qui pourrait causer une infection à l'avenir. Ce vaccin ne peut vous transmettre la COVID-19.

Ce médicament peut être disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations, ou les deux. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

0,1 mg/mL
Chaque fiole à 0,1 mg/mL de suspension stérile blanche à blanc cassé, sans agent de conservation, pour injection intramusculaire, contient de l'elasomeran (ARNm) codant pour la forme pré-fusion stabilisée de la glycoprotéine du spicule du nouveau coronavirus de 2019 (SRAS-CoV-2). Ingrédients non médicinaux :acétate de sodium trihydraté, acide acétique, chlorhydrate de trométamol, cholestérol, DSPC (1,2-distéaroyl-sn-glycéro-3-phosphocholine), lipide SM-102, PEG2000 DMG, 1,2-dimyristoyl-rac-glycérol, méthoxy-polyéthylèneglycol, sucrose, trométamol et eau pour injection.

0,2 mg/mL
Chaque fiole à 0,2 mg/mL de suspension stérile blanche à blanc cassé, sans agent de conservation, pour injection intramusculaire, contient de l'elasomeran (ARNm) codant pour la forme pré-fusion stabilisée de la glycoprotéine du spicule du nouveau coronavirus de 2019 (SRAS-CoV-2). Ingrédients non médicinaux :acétate de sodium trihydraté, acide acétique, chlorhydrate de trométamol, cholestérol, DSPC (1,2-distéaroyl-sn-glycéro-3-phosphocholine), lipide SM-102, PEG2000 DMG, 1,2-dimyristoyl-rac-glycérol, méthoxy-polyéthylèneglycol, sucrose, trométamol et eau pour injection.

Spikevax Bivalent (Original/Omicron)

Chaque fiole à 0,1 mg/mL de suspension stérile blanche à blanc cassé, sans agent de conservation, pour injection intramusculaire, contient de l'elasomeran (ARNm) codant pour la forme pré-fusion stabilisée de la glycoprotéine du spicule du nouveau coronavirus de 2019 (SRAS-CoV-2), et imelasomeran (ARNm) codant pour les formes pré-fusion stabilisées (K983P et V984P) de la glycoprotéine du spicule du SRAS-CoV-2 (variant Omicron B.1.1.529 [BA.1]). Ingrédients non médicinaux :acétate de sodium trihydraté, acide acétique, chlorhydrate de trométamol, cholestérol, DSPC (1,2-distéaroyl-sn-glycéro-3-phosphocholine), lipide SM-102, PEG2000 DMG, 1,2-dimyristoyl-rac-glycérol, méthoxy-polyéthylèneglycol, sucrose, trométamol et eau pour injection.

Comment doit-on employer ce médicament ?

Ce médicament est administré sous forme d'injection intramusculaire à l'intérieur de la partie supérieure du bras. Le volume de la dose pour les adultes et les enfants de 12 ans et plus est de 0,5 mL. Le volume de la dose varie en fonction de l'âge de la personne vaccinée.

Il importe que ce vaccin soit donné conformément aux indications de votre professionnel de la santé. Si vous omettez de vous présenter à un rendez-vous pour recevoir ce vaccin, communiquez dès que possible avec votre professionnel de la santé pour prendre un autre rendez-vous. Chaque vaccination doit être ajoutée à votre dossier d'immunisation.

Ce vaccin nécessite des conditions d'entreposage spécifiques. Ce vaccin sera conservé, fourni et administré par un professionnel de la santé.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer ce vaccin dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à l'un des ingrédients du médicament;
  • une réaction allergique après votre première dose du vaccin.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent.

Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • des démangeaisons ou des picotements de la peau;
  • un endolorissement et une rigidité musculaire;
  • une enflure des ganglions lymphatiques;
  • un engourdissement ou une diminution de sensation au toucher;
  • des étourdissements;
  • de la fatigue;
  • une fièvre;
  • des frissons;
  • des maux de tête;
  • de la nausée;
  • une rougeur, une enflure, de la sensibilité ou de la douleur au site d'injection;
  • des vomissements.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne consultez pas votre médecin ou si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • une paralysie faciale (la paralysie de Bell);
  • des symptômes attribuables à une réaction allergique grave (comme de l'urticaire, des difficultés respiratoires, une démangeaison cutanée sur les mains ou les pieds ou une enflure du visage, de la langue ou de la gorge).

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

AVIS DE SANTÉ CANADA

30 juin 2021

Santé Canada a émis de nouvelles mises en garde concernant l'emploi du vaccin contre la COVID-19 de Moderna. Pour lire dans son intégralité l'avis de Santé Canada, rendez-vous vers le site web de Santé Canada à l'adresse www.hc-sc.gc.ca.

Autres maladies : si vous avez une fièvre ou êtes atteint d'une autre maladie, discutez avec votre médecin de la pertinence de remettre votre rendez-vous à plus tard pour recevoir ce vaccin (quand vous aurez récupéré). Si vous souffrez d'une maladie aiguë et importante accompagnée de fièvre, il est préférable d'attendre pour recevoir ce vaccin.

Myocardite et péricardite : de rares cas d'inflammation du muscle cardiaque (myocardite) ou d'inflammation de la membrane qui entoure le cœur (péricardite) se sont produits chez des personnes qui ont reçu ce vaccin. Si vous ressentez de la douleur à la poitrine, de l'essoufflement, des battements cardiaques rapides ou très forts ou des palpitations au cours des jours qui suivent votre vaccination, consultez immédiatement un médecin.

Protection du vaccin : comme c'est le cas avec n'importe quel vaccin, celui-ci peut ne pas conférer aux vaccinés une protection à 100 %.

Réactions allergiques : il arrive, rarement, que ce vaccin provoque des réactions allergiques graves. Si vous observez des signes de réaction allergique grave (urticaire, difficulté à respirer ou à avaler, enflure des lèvres, du visage, de la gorge ou de la langue), demandez immédiatement des soins médicaux.

Si vous avez subi une réaction allergique après votre première dose du vaccin contre la COVID-19, discutez-en avec votre professionnel de la santé avant de recevoir votre deuxième dose.

Saignement : les personnes qui présentent des troubles de la coagulation ou celles qui prennent des anticoagulants (médicaments pour éclaircir le sang) peuvent voir apparaître des ecchymoses (bleus) après avoir reçu une injection intramusculaire. Indiquez à votre médecin si vous avez un problème de saignement etdiscutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Système immunitaire : comme c'est le cas avec n'importe quel vaccin, celui-ci peut se révéler moins efficace chez les personnes dont le système immunitaire est affaibli (personnes sous chimiothérapie, celles qui ont reçu une greffe d'organes ou qui sont infectées par le VIH).

Grossesse : ce vaccin ne devrait pas s'utiliser durant la grossesse à moins que les bienfaits priment les risques. Si vous découvrez que vous étiez possiblement enceinte lorsqu'on vous a donné ce médicament, communiquez immédiatement avec votre médecin.

Allaitement : on ignore si le vaccin est transmis dans le lait maternel. Si vous employez ce médicament pendant que vous allaitez, votre bébé pourrait en ressentir les effets. Consultez votre médecin pour savoir si vous devriez continuer l'allaitement.

Enfants : ni l'innocuité ni l'efficacité de l'utilisation de ce médicament n'a été établie pour les enfants âgés de moins de 6 mois.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments,
  • remplacer l'un des médicaments par un autre,
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux,
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2022. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/drug/getdrug/Spikevax