Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

La cyclobenzaprine appartient à la famille de médicaments appelés relaxants musculaires. Utilisée conjointement avec le repos et la physiothérapie, elle permet de soulager le spasme musculaire qui accompagne les états douloureux aigus (soudains et de courte durée). Agissant sur le système nerveux central (SNC), les relaxants musculaires modifient les signaux envoyés du cerveau qui provoquent un resserrement des muscles. Utilisés conjointement avec le repos et la physiothérapie, les relaxants musculaires soulagent la douleur et la raideur causées par le spasme musculaire.

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations, ou les deux. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

ratio-Cyclobenzaprine n'est plus fabriqué ni vendu au Canada. Lancez une recherche en tapant le mot « cyclobenzaprine, chlorhydrate de » pour trouver des marques qui sont encore offertes. Cet article n'est disponible qu'à des fins de consultation. Si vous utilisez ce médicament, discutez avec votre médecin ou un pharmacien de vos options thérapeutiques.

Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose habituelle pour adultes est de 10 mg de cyclobenzaprine 3 fois par jour, les doses pouvant varier entre 20 mg et 40 mg par jour (en doses fractionnées). La dose quotidienne totale ne devrait pas dépasser 60 mg. Il n'est pas recommandé de prendre ce médicament pendant plus de 2 ou 3 semaines.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Il est très important que ce médicament soit pris conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose, prenez le médicament dès que vous constatez l'omission et reprenez la suite du traitement aussitôt que possible. S'il est presque temps de votre prochaine dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Conservez ce médicament à la température ambiante, à l'abri de la lumière et de l'humidité et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer ce médicament dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à la cyclobenzaprine ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • des anomalies du rythme cardiaque;
  • un blocage cardiaque ou des troubles de la conduction cardiaque;
  • un hyper fonctionnement de la thyroïde (hyperthyroidie);
  • une insuffisance cardiaque congestive;
  • en phase de rétablissement peu de temps après une crise cardiaque;
  • la prise d'inhibiteurs de la monoamine oxydase (ou MAO) (par ex. la phénelzine, la tranylcypromine) actuellement ou au cours des 14 derniers jours.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent.

Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • un assoupissement;
  • des étourdissements;
  • de la fatigue;
  • de l'indigestion;
  • de la nausée;
  • une sécheresse de la bouche.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • de la constipation;
  • une fréquence cardiaque accrue ou des battements de cœur rapides;
  • des symptômes de glaucome (par ex. une vision trouble, un halo de couleurs vives autour des sources de lumière, des yeux rouges, une pression accrue dans les yeux, une douleur ou une sensation désagréable dans les yeux).

Cessez de prendre le médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • les symptômes d'une réaction allergique grave :
    • une bouffissure des paupières ou une enflure du pourtour des yeux;
    • un changement de la teinte du visage;
    • une éruption cutanée, de l'urticaire ou une démangeaison;
    • un essoufflement;
    • une grande enflure qui ressemble à de l'urticaire sur le visage, les paupières, la bouche, les lèvres ou la langue;
    • une oppression thoracique;
    • une respiration difficile;
    • une respiration rapide ou irrégulière;
    • une respiration sifflante;
  • les symptômes de surdose :
    • l'accélération ou l'irrégularité des battements cardiaques;
    • une baisse ou une hausse de la température du corps;
    • une chute soudaine et importante de la pression artérielle;
    • des crises convulsives;
    • des hallucinations;
    • une intense somnolence;
    • une peau sèche, chaude et rouge;
    • une respiration difficile;
    • une rigidité musculaire inexpliquée;
    • des vomissements accompagnés d'autres symptômes de surdose;
  • des symptômes de syndrome sérotoninergique :
    • de la confusion;
    • des battements cardiaques rapides;
    • des hallucinations;
    • de l'agitation;
    • des tremblements;
    • des spasmes musculaires soudains;
    • de la transpiration.

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Are any nutrients depleted by this medication?

Some medications can affect vitamin and nutrient levels in the body. Below is a list of nutrient depletions associated with this medication. Talk to your doctor or pharmacist about whether taking a supplement is recommended or if you have any questions or concerns.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez, si vous êtes enceinte ou si vous allaitez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Durée du traitement : il n'est pas recommandé de prendre la cyclobenzaprine pendant plus de 2 ou 3 semaines.

Fonction hépatique : une maladie hépatique ou une fonction hépatique réduite peut provoquer une accumulation de ce médicament dans l'organisme, causant ainsi des effets secondaires. Si vous êtes atteint de troubles hépatiques, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Fonction hépatique : une maladie hépatique ou une fonction hépatique réduite peut provoquer une accumulation de ce médicament dans l'organisme, causant ainsi des effets secondaires. Si vous êtes atteint de troubles hépatiques, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Glaucome : ce médicament peut causer une augmentation de la pression à l'intérieur de l'œil, ce qui aura pour conséquence de déclencher les symptômes du glaucome. Si vous êtes atteint d'un glaucome ou si vous ressentez une augmentation de la pression à l'intérieur de votre œil, vous devriez discuter avec un médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, comment votre affection pourrait influer sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale.

Problèmes urinaires : la cyclobenzaprine peut rendre l'urination difficile. Les personnes ayant de la difficulté à produire de l'urine peuvent remarquer une aggravation de cette tendance lorsqu'elles utilisent ce médicament. Si vous avez des antécédents de r »rétention d'urine, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Rythme cardiaque : la cyclobenzaprine peut provoquer des changements dans le rythme cardiaque normal. Si vous êtes prédisposé à des problèmes du rythme cardiaque (par ex. si vous êtes atteint d'insuffisance cardiaque, si vous faites de l'angine, ou si vos taux de potassium ou de magnésium sont peu élevés), discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Somnolence ou vigilance réduite : la cyclobenzaprine pourrait nuire à votre capacité d'exécuter des tâches dangereuses, comme faire fonctionner des machines ou conduire un véhicule. Évitez de conduire ou d'effectuer des tâches exigeant de la vigilance, jusqu'à ce que vous déterminiez la manière dont le médicament vous affecte.

Syndrome sérotoninergique : l'association de cyclobenzaprine avec d'autres médicaments qui agissent sur la sérotonine notamment certains et certains médicaments utilisés pour traiter les migraines. Les symptômes d'une réaction sont, entre autres, une rigidité et des spasmes musculaires, une difficulté à bouger, une altération de l'état mental - y compris un délire et de l'agitation. Le coma et la mort pourraient également se produire.

Si vous utilisez d'autres médicaments, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Troubles médicaux : si vous avez déjà eu des antécédents de rétention d'urine, de glaucome à angle fermé ou d'augmentation de la pression oculaire, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Grossesse : ce médicament ne devrait pas s'utiliser durant la grossesse à moins que les bienfaits priment les risques. Si une grossesse advient pendant que vous utilisez ce médicament, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Allaitement : ce médicament risque de passer dans le lait maternel. Si vous employez la cyclobenzaprine, pendant que vous allaitez, votre bébé pourrait en ressentir les effets. Consultez votre médecin pour savoir si vous devriez continuer l'allaitement.

Enfants : l'innocuité et l'efficacité de la cyclobenzaprine, chez les enfants de moins de 15 ans n'ont pas été établies.

Aînés : comme les adultes à l'âge avancé sont plus susceptibles de présenter une baisse de leur fonction hépatique (du foie) ou des affections cardiaques, ils courent un risque accru de subir des effets secondaires. Les doses pour les personnes âgées seront probablement plus faibles que celles destinées aux adultes plus jeunes.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre la cyclobenzaprine, et l'un des médicaments ci-après :

  • l'aclidinium;
  • l'alcool;
  • l'amantadine;
  • les amphétamines (par ex. la dextroamphétamine, la lisdexamfétamine);
  • les anesthésiques généraux (les médicaments utilisés pour provoquer un sommeil profond avant une intervention chirurgicale);
  • les anticonvulsivants (par ex. l'acide valproïque, le clobazam, le lévétiracétam, la primidone, le topiramate);
  • les antidépresseurs tricycliques (par ex. l'amitriptyline, la doxépine, l'imipramine, la nortriptyline);
  • les antihistaminiques (par ex. l'azélastine, la cétirizine, la diphenhydramine, la doxylamine, l'hydroxyzine, la loratadine, la rupatadine);
  • les antipsychotiques (par ex. la cariprazine, la chlorpromazine, la clozapine, l'halopéridol, la méthotriméprazine, l'olanzapine, la quétiapine, la rispéridone);
  • l'atropine;
  • d'autres relaxants musculaires (par ex. le baclofène, le méthocarbamol, l'orphénadrine);
  • les barbituriques (par ex. le butalbital, le phénobarbital);
  • les benzodiazépines (par ex. l'alprazolam, le diazépam, le lorazépam);
  • la benztropine;
  • le bleu de méthylène;
  • la brimonidine;
  • la buprénorphine;
  • le butorphanol;
  • le cannabis;
  • le chlorure de potassium;
  • le clidinium;
  • la clonidine;
  • la darifénacine;
  • le diphénoxylate;
  • le disopyramide;
  • les diurétiques thiazidiques « pilules qui augmentent l'excrétion de l'urine » (par ex. l'hydrochlorothiazide, l'indapamide, la métolazone);
  • le dompéridone;
  • l'éfavirenz;
  • l'entacapone;
  • l'eskétamine;
  • la fésotérodine;
  • la flibansérine;
  • la flunarizine;
  • la gabapentine;
  • le glucagon;
  • le glycopyrrolate;
  • la guanfacine;
  • l'hydrate de chloral;
  • les inhibiteurs de la monoamine-oxydase (IMAO; par ex. le moclobémide, la rasagiline, la sélégiline, la tranylcypromine);
  • les inhibiteurs des cholinestérases (par ex. le donépézil, la galantamine, la rivastigmine);
  • les inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine (ISRS; par ex. le citalopram, la fluoxétine, la paroxétine, la sertraline, la vortioxétine);
  • les inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine-noradrénaline ou ISRN (par ex. la desvenlafaxine, la duloxétine, la venlafaxine);
  • l'ipratropium;
  • le kava;
  • la kétamine;
  • le lemborexant;
  • le linézolide;
  • le lithium;
  • la métoclopramide;
  • le millepertuis;
  • le mirabégron;
  • la mirtazapine;
  • le nabilone;
  • les narcotiques analgésiques (par ex. la codéine, le fentanyl, la morphine, l'oxycodone);
  • la nitroglycérine;
  • l'oxybate de sodium;
  • l'oxybutynine;
  • le pérampanel;
  • le pizotifène;
  • la pomalidomide;
  • le pramipexole;
  • la prégabaline;
  • la propivérine;
  • le prucalopride;
  • le ropinirole;
  • la rotigotine;
  • la scopolamine;
  • la solifénacine;
  • le sulfate de magnésium;
  • la tétrabénazine;
  • le tiotropium;
  • la tizanidine;
  • la toltérodine;
  • la toxine botulinique;
  • la trazodone;
  • le trihexyphénidyl;
  • le trospium;
  • le tryptophane;
  • l'uméclidinium;
  • la valériane;
  • le vérapamil;
  • le zolpidem;
  • la zopiclone.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin peut vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments ;
  • remplacer l'un des médicaments par un autre ;
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux ;
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2024. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/drug/getdrug/ratio-Cyclobenzaprine