Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

L'oxybutynine appartient à la famille des médicaments appelés anticholinergiques. C'est également un médicament aux propriétés antispasmodiques. On utilise l'oxybutynine pour soulager les symptômes associés à l'hyperactivité de la vessie, comme l'urgence mictionnelle (le besoin d'uriner sans pouvoir attendre), la fréquence des mictions, les fuites urinaires ou l'urgence par impériosité (perte d'urine provoquée par un besoin d'uriner impossible à contenir).

Ce médicament agit en détendant les muscles de la vessie. Cela aide à réduire les spasmes de la vessie, l'urgence mictionnelle et la fréquence des mictions.

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations, ou les deux. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Oxybutyn de Valeant n'est plus fabriqué ni vendu au Canada. Lancez une recherche en tapant le mot « oxybutynine » pour trouver des marques qui sont encore offertes. Cet article n'est disponible qu'à des fins de consultation. Si vous utilisez ce médicament, discutez avec votre médecin ou un pharmacien de vos options thérapeutiques.

Comment doit-on employer ce médicament ?

[for Apo-Oxybutynin, pms-Oxybutynin, Dom-Oxybutynin, Oxybutynin by Sanis, Oxybutynine by Pro Doc, PHL-Oxybutynin, Riva-Oxybutynin]

Pour les adultes, la dose usuelle d'oxybutynine est 5 mg pris 2 ou 3 fois par jour jusqu'à concurrence de 5 mg pris 4 fois par jour.

Pour les enfants de plus de 5 ans, la dose est 5 mg pris 2 fois par jour jusqu'à concurrence de 5 mg pris 3 fois par jour.

Ce médicament peut se prendre à jeun avec de l'eau, mais s'il s'ensuit un estomac dérangé, il peut alors se prendre avec des aliments ou du lait.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Il est important d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose, prenez le médicament dès que vous constatez l'omission et reprenez la suite du traitement aussitôt que possible. S'il est presque temps de votre prochaine dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Entreposez ce médicament à la température ambiante, à l'abri de la lumière et de l'humidité et hors de la portée des enfants.


[Oxytrol only]

Le timbre cutané à l'oxybutynine libère le médicament lentement et constamment à travers la peau et dans la circulation sanguine pendant une période de 3 à 4 jours. U nouveau timbre transdermique est appliqué tous les 3 ou 4 jours (2 fois par semaine).

Le timbre transdermique devrait être apposé sur la peau propre, sèche et lisse de l'abdomen (dans la région de l'estomac), des hanches ou des fesses. N'appliquez pas le timbre au niveau de la taille, là où le frottement des vêtements pourrait le faire décoller. La zone cutanée où le timbre est appliqué ne devrait pas être huileuse, irritée, blessée, égratignée ou présenter aucun autre problème. Lorsque vous utilisez un nouveau timbre transdermique, ne le mettez pas sur la même zone cutanée que le précédent. Laissez cette zone se reposer pendant au moins 1 semaine. Une fois que vous sortez le timbre transdermique de sa pochette protectrice, posez-le sur la peau sans délai.

Application du timbre transdermique :

  1. Retirez la première moitié de la bande protectrice.
  2. Placez le côté adhésif du timbre transdermique sur la peau en appuyant fermement.
  3. Repliez le timbre transdermique sur lui-même et lissez doucement du bout des doigts la partie du dessous sur la peau. Au fur et à mesures que le timbre transdermique est étendu en place, la bande protectrice qui recouvre la partie du dessus devrait se détacher.
  4. Pressez fermement la surface du timbre transdermique sur la peau pour qu'il reste en place.

La façon dont le timbre transdermique agit ne se trouvera pas modifiée s'il est mouillé dans le bain ou sous la douche, ou au cours d'activités comme la nage ou les exercices physiques.

Si le timbre transdermique se décolle partiellement ou complètement, appuyez dessus pour qu'il se recolle au même endroit. Si le timbre transdermique ne colle plus, jetez-le. Vous devriez alors appliquer un nouveau timbre transdermique sur une autre région, mais ne le garder que jusqu'au initialement prévu. Si vous oubliez de changer votre timbre transdermique après 3 ou 4 jours, enlevez-le quand vous vous en apercevez, mettez-en un nouveau sur une région différente et poursuivez votre horaire d'applications initial.

Étant donné que le timbre transdermique que vous enlèverez contiendra encore une certaine quantité d'oxybutynine, jetez-le de façon à ce qu'il ne soit ni porté ni avalé accidentellement par une autre personne (particulièrement un enfant), ou un animal de compagnie.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Entreposez ce médicament à la température ambiante, à l'abri de la lumière et de l'humidité et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer l'oxybutynine dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à l'oxybutynine ou à l'un des ingrédients du médicament, y compris les composants de l'adhésif;
  • une atonie intestinale (paresse intestinale) due au vieillissement ou à une extrême faiblesse;
  • une colite importante (inflammation du tractus gastro-intestinal);
  • un glaucome à angle fermé ou une prédisposition à ce trouble;
  • une myasthénie grave;
  • une obstruction de l'intestin;
  • une occlusion partielle ou totale du tractus gastro-intestinal ou une prédisposition à ce trouble;
  • la présence d'un mégacôlon (dilatation du gros intestin) ou d'un mégacôlon toxique compliquant une colite ulcéreuse;
  • une rétention ou une obstruction urinaire, ou une prédisposition à ce trouble;
  • une uropathie obstructive (un blocage du flux de l'urine).

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent. Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • un ballonnement de l'abdomen ou des gaz;
  • des bouffées de chaleur;
  • de la constipation;
  • des difficultés de déglutition (à avaler);
  • une douleur abdominale;
  • des douleurs dorsales;
  • une diminution de la sudation;
  • une émission d'urine difficile;
  • une éruption cutanée;
  • de la fatigue;
  • une fièvre;
  • des maux de tête;
  • de la nausée;
  • une perte d'appétit;
  • une rougeur de la peau ou une irritation (pour le timbre seulement);
  • une sécheresse de la bouche;
  • une sécheresse du nez et de la gorge;
  • une sécheresse oculaire;
  • de la somnolence;
  • des troubles du sommeil;
  • une vision floue;
  • des vomissements.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne consultez pas votre médecin ou si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • une accélération ou une irrégularité des battements cardiaques ou la présence de forts battements cardiaques;
  • de la diarrhée;
  • une fatigue ou une faiblesse inaccoutumée;
  • des hallucinations;
  • des modifications de l'humeur.

Cessez la prise du médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • les signes d'une réaction allergique grave (une boursouflure du visage ou une enflure de la gorge, de l'urticaire, une difficulté respiratoire).

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Augmentation du volume de la prostate : l'oxybutynine peut aggraver les symptômes d'augmentation de volume de la prostate. En cas d'augmentation du volume de la prostate ou d'autres troubles liés à la prostate, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Maladies cardiaques : l'oxybutynine peut aggraver les symptômes d'une maladie cardiaque, d'une insuffisance cardiaque, des anomalies du rythme cardiaque et d'une pression artérielle élevée. Si vous souffrez de l'une de ces affections, vous devriez discuter avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Obstruction de la vessie : si vous avez une obstruction importante de la vessie, votre médecin doit suivre votre affection de près pendant que vous prenez de l'oxybutinine. Signalez tout changement de votre fonction urinaire ou vésicale à votre médecin.

Problèmes de la thyroïde : l'oxybutynine peut aggraver les symptômes causés par un excès d'hormones thyroïdiennes. Si vous avez une hyperthyroïdie, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Problèmes dentaires : un traitement de longue par l'oxybutynine pourrait réduire la production de salive et mener à des problèmes dentaires comme des caries, une gingivite et une gêne. Vous devez consulter votre dentiste régulièrement et signaler à celui-ci que vous prenez ce médicament (comme vous devez le faire pour tous vos médicaments).

Somnolence ou vigilance réduite : l'oxybutynine peut causer de la somnolence ou une vision floue. Évitez les activités qui exigent de la vigilance, comme conduire, faire fonctionner des machines, ou accomplir des tâches dangereuses jusqu'au moment où vous aurez déterminé l'effet de ce médicament sur vos capacités de réaction. L'alcool et d'autres médicaments qui causent la somnolence peuvent intensifier la somnolence induite par l'oxybutynine.

Température corporelle : l'utilisation de l'oxybutynine cause une réduction de la sudation qui représente l'une des façons pour le corps de se rafraîchir. Lorsqu'on prend de l'oxybutynine alors qu'il fait très chaud, ce médicament peut provoquer de la fièvre et un coup de chaleur parce que le corps ne peut réduire suffisamment sa température. Assurez-vous de ne pas avoir trop chaud lorsque vous prenez de l'oxybutynine. Restez dans des endroits frais si possible, limitez la durée de vos sorties à l'extérieur et buvez beaucoup d'eau pour réduire le risque de coup de chaleur.

Troubles gastro-intestinaux : l'oxybutynine peut ralentir le passage des substances à l'intérieur du système digestif. Cela peut accentuer les symptômes imputables aux désordres gastrointestinaux ou créer des complications susceptibles de menacer la vie. Si vous êtes atteint d'un désordre gastrointestinal obstructif, de colite ulcéreuse ou de reflux gastro-œsophagien, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Grossesse : l'innocuité de l'oxybutynine durant une grossesse n'a pas été établie. Ce médicament ne devrait pas s'utiliser durant la grossesse à moins que les bienfaits priment les risques. Si une grossesse advient pendant que vous utilisez ce médicament, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Allaitement : on ignore si l'oxybutynine passe dans le lait maternel. Si vous prenez ce médicament pendant que vous allaitez, votre bébé pourrait en ressentir les effets. Consultez votre médecin pour savoir si vous devriez continuer l'allaitement.

Enfants : ni l'innocuité ni l'efficacité de ce médicament n'a été établie en ce qui concerne les enfants âgés de moins de 5 ans.

Aînés : les personnes de plus de 65 ans peuvent être plus sensibles aux effets de ce médicament.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre l'oxybutynine et l'un des médicaments ci-après :

  • l'aclidinium;
  • l'alcool;
  • l'amantadine;
  • les antibiotiques macrolides (par ex. la clarithromycine, l'érythromycine);
  • les anticonvulsivants (par ex. la carbamazépine, la gabapentine, la lamotrigine, la phénytoïne);
  • les antidépresseurs tricycliques (par ex. l'amitriptyline, la clomipramine, la désipramine, la trimipramine);
  • les antifongiques dont le nom se termine en « azole » (par ex. l'itraconazole, le kétoconazole, le voriconazole);
  • les antihistaminiques (par ex. la cétirizine, la doxylamine, la diphenhydramine, l'hydroxyzine, la loratadine);
  • les antipsychotiques (par ex. la chlorpromazine, la clozapine, l'halopéridol, l'olanzapine, la quétiapine, la rispéridone);
  • l'atropine;
  • l'azélastine;
  • les barbituriques (par ex. le butalbital, le pentobarbital, le phénobarbital);
  • la benztropine;
  • le cannabis;
  • le chlorure de potassium;
  • le cobicistat;
  • la darifénacine;
  • le disopyramide;
  • les diurétiques thiazidiques « pilules qui augmentent l'excrétion de l'urine » (par ex. l'hydrochlorothiazide, l'indapamide, la métolazone);
  • le dompéridone;
  • le donépézil;
  • l'éluxadoline;
  • la galantamine;
  • le glucagon;
  • le glycopyrrolate;
  • les inhibiteurs de la monoamine-oxydase (IMAO; par ex. la maprotiline, le moclobémide, la sélégiline);
  • les inhibiteurs de la protéase du VIH (par ex. l'atazanavir, l'indinavir, le ritonavir, le saquinavir);
  • l'ipratropium;
  • la métoclopramide;
  • le mirabégron;
  • le nabilone;
  • les narcotiques analgésiques (par ex. la codéine, le fentanyl, la morphine, l'oxycodone, le tramadol);
  • la nitroglycérine;
  • la quinidine;
  • les relaxants musculaires (par ex. la cyclobenzaprine, le méthocarbamol, l'orphénadrine);
  • la rivastigmine;
  • la scopolamine;
  • la solifénacine;
  • le tiotropium;
  • la toltérodine;
  • la toxine botulinique;
  • l'uméclidinium.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments;
  • remplacer l'un des médicaments par un autre;
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux;
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2022. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/drug/getdrug/Oxybutyn-de-Valeant