Description

La variole du singe est une infection virale issue de la même famille que celle du virus de la variole. Il a été découvert pour la première fois en 1958 après qu'une colonie de singe utilisée pour la recherche fut infectée d'une maladie de type vérole. Le premier cas humain a été détecté en 1970.

Historiquement, il a été découvert dans les pays d'Afrique de l'Ouest et d'Afrique Centrale, bien qu'en 2022 l'épidémie de variole du singe qui touche plusieurs pays marque la première large propagation en dehors de ces régions. Les premiers cas de variole du singe au Canada ont été identifiés en Mai 2022. De ce fait, l'Agence de la santé publique du Canada travaille avec les partenaires de la Santé provinciale et territoriale afin de collecter des informations concernant les cas de variole du singe et de surveiller la situation.

Causes

Le virus de la variole du singe appartient à la famille Orthopoxvirus. Bien que la source originale du virus soit inconnue, il est pensé que la variole du singe se propage par les animaux rongeurs tels que les loirs, les souris rayées, les rats de Gambie, et les écureuils rayés africains. Tout le monde peut être infecté par le virus, quel que soit l'âge, le sexe, la race, le genre, ou l'orientation sexuelle.

Les infections de la variole du singe peuvent se propager par le contact animal à humain de même que le contact humain à humain. La variole du singe peut se propager d'un animal infecté à un humain par l'éraflement, la lèche, ou la morsure; par le contact avec les fluides corporels ou lésions d'un animal infecté; ou par la préparation ou consommation de la viande d'un animal infecté.

La propagation de la variole du singe entre humains, peut se produire par le contact d'une lésion d'une personne infectée, le sang, ou les fluides corporels, incluant par l'activité sexuelle. La transmission peut aussi se produire en touchant les parties du corps tels que les yeux, la bouche, ou les organes génitaux, ou les surfaces qui ont été en contact avec une personne infectieuse, tels que literie ou serviettes.

Bien que moins commun, être en contact avec des gouttelettes respiratoires infectées émises par la tousse ou les éternuements, peut aussi mener à une infection. Il est possible que les personnes enceintes infectées transmettent le virus à leur fétus.

Symptômes et Complications

Les infections de la variole du singe comportent traditionnellement 2 étapes: l'étape de l'invasion par laquelle vous développez des symptômes généraux et l'étape de l'éruption. Il est important de noter que durant l'épidémie de 2022, il y a eu des situations inhabituelles par laquelle certaines personnes n'ont pas développé une éruption ou des symptômes généraux, ou des situations par laquelle l'ordre des 2 étapes a été renversée.

Au stade de l'invasion, vous pouvez développer des symptômes généralisés jusqu'à 5 jours. Ces signes et symptômes peuvent inclure :

  • des douleurs au dos
  • des frissons
  • la fatigue
  • la fièvre  
  • des maux de tête
  • des douleurs aux articulations
  • des douleurs musculaires
  • des ganglions lymphatiques enflés

Les individus infectés développent souvent une éruption entre le 1er et 3e jour suivant le début de leur fièvre dans l'étape d'invasion. L'éruption peut durer de 2 à 4 semaines. Il affecte généralement le visage et les, membres, mais peut aussi affecter d'autres régions tels que les mains, les pieds, la bouche, les organes génitaux, et autour de l'anus.

Les éruptions cutanées changent d'apparence durant cette phase; ils apparaissent initialement plus plats avec des zones rouges, qui ensuite se remplissent de fluide et se relèvent. Il faut tenir en compte que les éruptions cutanées peuvent changer à un rythme différent si plusieurs régions sont affectées. Éventuellement, des ulcères se forment et se recouvrent d'une croûte. Les personnes infectées sont considérées infectieuses au moment de l'apparition des symptômes jusqu'à ce que la croûte des éruptions disparaisse d'elle-même et que la peau se cicatrise.

Dans la majorité des cas, les infections de la variole du singe sont légères et se résolvent par elles-mêmes. Dans les situations les plus rares, les infections peuvent mener à des complications telles que :

  • des infections bactériennes
  • la mort
  • des infections de l'œil pouvant mener à la perte de la vision
  • une inflammation du cerveau
  • la pneumonie
  • un état septique

Les personnes qui sont à risque élevé de développer des complications comprennent les enfants de moins de 12 ans, les personnes enceintes, et les personnes immunodéprimées ou qui ont un système immunitaire fragile.

Diagnostic

Étant donné que les infections de la variole du singe peuvent partager des symptômes similaires aux autres maladies infectieuses telles que la varicelle, ou certaines maladies sexuellement transmises, telles que l'herpès; il est important de contacter votre professional de la santé, si vous présentez des signes ou symptômes, ou si vous avez été en contact avec un cas confirme ou suspect de variole du singe.

Les infections de la variole du singe peuvent être confirmées avec des tests de laboratoire, tels que l'utilisation des tests PCR afin de détecter la présence d'ADN du virus. Demandez à votre professional de la santé ou agence de santé locale pour plus d'informations sur le dépistage.

Traitement et Prévention

Présentement au Canada, il n'y a pas de traitement approuvé pour la variole du singe. Si vous êtes infecté avec le virus, vous pouvez traiter certains symptômes dont vous souffrez, tels que les infections bactériennes et la douleur. Il est important de vous isoler à la maison, séparé des autres, afin de prévenir la propagation du virus. Si vous vivez avec d'autres personnes, des mesures de précautions utiles incluent :

  • Suivre les instructions qui vous ont été recommandées par votre agence locale de santé publique
  • Évitez le contact physique avec les autres, en particulier les enfants de moins de 12 ans, les personnes avec des systèmes immunitaires faibles, ou les personnes enceintes.
  • Évitez le contact avec les animaux de compagnie ou le bétail le plus possible
  • Évitez l'utilisation commune d'objets ou ustensiles
  • Recouvrez vos lésions avec des vêtements ou des bandages, le plus souvent possible
  • Nettoyez et désinfectez toutes les surfaces ou objets que vous avez touché régulièrement

Si quelqu'un que vous connaissez est infecté avec le virus ou est suspecté d'avoir été infecté, vous pouvez réduire votre risque de contracter ou propager le virus en pratiquant des mesures d'hygiène des mains et de l'environnement similaires. Contactez votre professionnel de la santé ou agence locale de la santé publique si vous développez des signes ou des symptômes.

Certains individus qui sont à haut risque d'exposition au virus peuvent être éligibles à recevoir le vaccin aidant à réduire leur risque d'infection, dépendamment de la province ou du territoire. Le vaccin Imvamune® est un vaccin contre la variole qui a été autorisé par l'Agence de la santé publique du Canada  pour la protection contre la variole, la variole du singe, et d'autres infections d'Orthopoxvirus pour les adultes de 18 ans ou plus, qui sont considérés à haut risque.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2022. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/condition/getcondition/Variole-du-singe