Description

La vasectomie est une intervention chirurgicale qui fournit aux hommes une méthode contraceptive permanente en les rendant stériles. L'opération empêche les spermatozoïdes de se mélanger au liquide séminal (sperme); par conséquent lors de l'éjaculation pendant un rapport sexuel, le sperme ne contient pas de spermatozoïdes et ne peut faire tomber une femme enceinte.

Quand le procédé sera-t-il entrepris ?

Les médecins pratiquent la vasectomie une fois et le résultat est permanent.

Objectifs ?

La vasectomie fournit aux hommes une méthode contraceptive permanente et fiable. Il s'agit d'une option pertinente pour les hommes qui ne souhaitent pas avoir d'autres enfants, qui sont incapables ou qui ne souhaitent pas utiliser d'autres types de contraception, ou dont la partenaire présenterait une grossesse dangereuse du fait d'un trouble médical.

Risques et mesures de précaution

Certains risques sont communs à toutes les interventions chirurgicales et à chaque anesthésie locorégionale. Ces risques dépendent de nombreux facteurs, entre autres du type d'intervention chirurgicale et de votre propre état pathologique. Parmi les très rares effets secondaires possibles, on retrouve ceux qui sont liés à l'anesthésique ainsi que les problèmes respiratoires, une infection et un saignement.

Bien qu'une vasectomie soit généralement considérée comme sans danger, elle comporte certains risques d'effets secondaires ou de complications, notamment :

  • un caillot de sang dans le scrotum (aussi appelé un hématome);
  • un saignement ou une ecchymose (un « bleu ») dans le scrotum;
  • une accumulation de liquide à l'intérieur du testicule qui peut provoquer de la douleur lors de l'éjaculation;
  • une infection;
  • une inflammation à la région des testicules;
  • de la douleur;
  • de la douleur ou un inconfort au scrotum.

Dans de très rares cas, les tubes qui transportent les spermatozoïdes se ressoudent, ce qui permet aux spermatozoïdes de rejoindre le sperme et rétablit la fertilité.

La vasectomie ne protège pas des infections transmises sexuellement (ITS) telles que le VIH/sida, la chlamydia ou l'herpès génital. L'abstinence ou le port du préservatif reste votre meilleure protection contre les ITS.

La vasectomie n'a pas d'incidence sur les taux de testostérone, et elle ne diminue pas non plus les pulsions sexuelles de l'homme. Enfin, la vasectomie n'a pas d'incidence sur la capacité à avoir et à maintenir une érection ou à éjaculer.

Après l'intervention, si certains symptômes vous préoccupent, parlez-en à votre médecin. Prenez le temps de vous renseigner sur tous les risques de complications et d'effets secondaires ainsi que sur les précautions à prendre par vous ou votre médecin pour les éviter. Assurez-vous que votre médecin comprenne vos préoccupations.

Que va-t-il se passer ?

On pratique généralement les vasectomies dans le cabinet d'un médecin sous anesthésie locale, en consultation externe. Il existe deux méthodes différentes pour réaliser une vasectomie.

Selon la première méthode :

  1. Le médecin pratique une incision d'un côté du scrotum.
  2. Le médecin dégage le tube (canal déférent) qui transporte les spermatozoïdes venant des testicules (où ils sont produits) afin qu'ils se mélangent au sperme.
  3. Le canal déférent est attaché à deux endroits puis sectionné entre les attaches.
  4. Les extrémités des canaux sont ensuite refermées.
  5. Le médecin recoud enfin l'incision.
  6. On répète cette opération de l'autre côté du scrotum.

Selon la seconde méthode (communément qualifiée de vasectomie « sans bistouri ») :

  1. Votre médecin localisera les canaux déférents au travers de la peau du scrotum, puis les fixera sur place.
  2. Au moyen d'un instrument coupant, votre médecin fera une petite perforation de votre scrotum.
  3. Cette incision sera ensuite délicatement élargie.
  4. Au travers de cet orifice, on sort, on fixe, on attache et on sectionne le canal déférent, puis on referme les extrémités comme dans la première méthode.

L'avantage de la vasectomie sans bistouri est que les douleurs, les dégâts des tissus, les saignements, l'inconfort et le risque d'infection peuvent être moindres. De plus, comme l'incision est petite, les points de suture ne sont pas nécessaires.

Cette intervention dure généralement de 20 à 30 minutes. Il n'existe aucune garantie de pouvoir annuler avec succès une vasectomie.

Conditions du procédé

Avant de vous soumettre à cette intervention, discutez avec votre médecin des avantages, des désavantages des risques à long terme et des conséquences qui lui sont associés. Assurez-vous de bien comprendre ce qui va se passer et d'obtenir de votre médecin des explications qui vous satisfont.

Votre médecin pourrait vous donner des conseils concernant ce que vous pouvez ou ne pouvez pas faire avant la vasectomie. Suivez les recommandations de votre médecin.

Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. Informez-les également de toutes vos allergies médicamenteuses et de tous les problèmes de santé que vous pourriez avoir.

Demandez à votre médecin ou à votre pharmacien si vous devez cesser la prise de certains de vos médicaments avant l'analyse.

On peut également vous demander de nettoyer et de raser votre scrotum (bourse) avant l'opération ainsi que d'apporter un suspensoir propre que vous pourrez porter après l'intervention pour soutenir vos testicules.

Veillez à ce que l'on vous reconduise chez vous après l'opération.

Que vais-je ressentir après ?

À la fin de l'opération, le scrotum sera engourdi suite à l'anesthésie. Cette sensation est normale et disparaît après quelques heures. Un léger inconfort ou une légère douleur dans la région génitale peuvent persister pendant quelques jours après l'intervention. Vous pourriez aussi avoir de l'enflure et une ecchymose qui auront disparu au bout de 2 semaines. Des médicaments antidouleur, des vessies de glace et un suspensoir peuvent soulager l'inconfort.

Suivez toutes les instructions de votre médecin. Essayez d'éviter les activités et sports qui présentent de grandes difficultés pendant environ 1 semaine après l'intervention chirurgicale. La majorité des hommes sont en mesure de reprendre le travail 2 ou 3 jours après l'intervention. Après environ une semaine, ou quand votre corps se sentira prêt, vous pourrez reprendre votre activité sexuelle.

La numération des spermatozoïdes décroît au fur et à mesure après l'opération, c'est pourquoi l'on vous recommande d'utiliser au début une autre méthode contraceptive avec votre partenaire. Vous devriez en discuter avec votre médecin. Vous devrez subir un examen de suivi de la numération des spermatozoïdes environ 2 mois après l'intervention chirurgicale. Il peut s’écouler de 2 à 3 mois avant que le sperme ne contienne plus aucun spermatozoïde.

La fièvre ou des gonflements qui persistent, ou encore des problèmes quand vous urinez peuvent indiquer qu'il y a un problème. Parlez-en à votre médecin dès que possible si vous constatez ces symptômes.

Résultats

Lorsqu'elle est réalisée avec succès, la vasectomie est une méthode contraceptive efficace à plus de 99 %.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/procedure/getprocedure/Vasectomie

Les différentes étapes d'une vasectomie : des incisions sont effectuées dans le scrotum (en haut à gauche); les canaux déférents sont localisés et sectionnés (en haut à droite); les extrémités des canaux sont ensuite cautérisées pour les refermer (en bas à gauche); l'incision dans le scrotum est recousue (en bas à droite).
Les différentes étapes d'une vasectomie : des incisions sont effectuées dans le scrotum (en haut à gauche); les canaux déférents sont localisés et sectionnés (en haut à droite); les extrémités des canaux sont ensuite cautérisées pour les refermer (en bas à gauche); l'incision dans le scrotum est recousue (en bas à droite).