Description

La prothrombine et la thrombine, des protéines qui se trouvent dans le sang, sont qualifiées de « facteurs de coagulation »; on les appelle ainsi parce qu'elles sont nécessaires à la formation des caillots. Le test du temps de prothrombine mesure le temps que le sang prend pour coaguler. Plus précisément, il indique le temps nécessaire pour que la prothrombine se transforme en thrombine.

La mesure du temps de prothrombine permet de vérifier la présence ou l'absence de 5 facteurs de coagulation différents dans le sang. Pour procéder au test et mesurer le temps de prothrombine, on fait un prélèvement de sang. Ce test est souvent employé pour surveiller les effets des anticoagulants (des médicaments qui agissent sur la coagulation du sang) ou pour faire le dépistage des troubles de la coagulation.

Le temps de prothrombine peut servir à calculer un INR (rapport normalisé international) qui permet d'obtenir des résultats normalisés ou « uniformisés » même s'ils ont été obtenus par des méthodes d'analyse dissemblables ou à des laboratoires différents.

Quand l'examen sera-t-il entrepris ?

Un échantillon sanguin est prélevé au moyen d'une petite aiguille insérée à l'intérieur d'une veine de votre bras. Il se peut qu'on entoure votre bras d'un tourniquet (élastique) pour que vos veines se gonflent afin de faciliter l'insertion de l'aiguille. Votre sang sera recueilli dans un tube relié à l'aiguille. Une fois le prélèvement terminé, on vous remettra de la gaze ou un tampon d'ouate que vous appuierez sur le site d'insertion de l'aiguille pour empêcher tout saignement. L'ensemble de l'intervention ne prend que quelques minutes.

Parfois, au contraire, un échantillon de sang est pris dans le bout d'un doigt après en avoir percé la peau avec une lancette.

Objectifs ?

Le plus souvent, ce test est effectué pour surveiller les effets des médicaments anticoagulants et vérifier si la dose doit être modifiée ou non. Si le temps de prothrombine est trop court (autrement dit, si le sang coagule rapidement), il peut s'avérer nécessaire d'augmenter la dose. Par contre, si le temps de prothrombine est trop long (autrement dit, si le sang coagule lentement), vous pourriez être exposé à un risque de saignement et avoir besoin d'une réduction de la dose.

Ce test peut aussi être demandé pour des personnes qui ont des symptômes de troubles de la coagulation tels que des saignements de nez, des ecchymoses (« bleus »), des règles abondantes ou du sang dans les selles. Le test peut aider à établir la cause de ces symptômes. Votre médecin peut également vous recommander de le subir pour l’aider à diagnostiquer certains problèmes hépatiques.

Dans le cas de personnes qui doivent subir une intervention médicale effractive, par exemple une opération, la mesure du temps de prothrombine permet de s'assurer que leur sang coagulera adéquatement, empêchant ainsi l'hémorragie pendant l'opération.

Un résultat anormalement élevé peut signaler un faible taux de vitamine K, puisque la vitamine K est nécessaire à la production de la prothrombine et d'autres facteurs de coagulation.

Risques et mesures de précaution

Ce test ne comporte aucun risque majeur. La piqûre d'aiguille pour la prise de sang peut faire un peu mal. Pendant une courte période après le prélèvement, il peut y avoir un bleu ou un endolorissement à l'endroit où le sang aura été prélevé de votre bras.

Que va-t-il se passer ?

On vous fera un prélèvement de sang à l'aide d'une petite aiguille qui sera introduite dans une veine de votre bras. Une bande élastique (appelée garrot) sera placée autour de la partie supérieure de votre bras pour la comprimer et permettre aux veines de se gonfler, ce qui facilitera l'insertion de l'aiguille. Le sang passera dans l'aiguille pour être recueilli dans un tube de prélèvement fixé à l'aiguille. On vous donnera un tampon de gaze ou d'ouate à placer sur le point d'entrée de l'aiguille et on vous demandera d'y exercer une légère pression pour arrêter le saignement. Le prélèvement de sang ne prend que quelques minutes.

Conditions de l'examen

Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. Informez-les également de toutes vos allergies médicamenteuses et de tous les problèmes de santé que vous pourriez avoir. En outre, vous devriez les informer de vos habitudes de consommation d'alcool et leur dire si avez mangé certains aliments (comme des légumes-feuilles) récemment, car cela peut avoir un effet sur les résultats du test.

Que vais-je ressentir après ?

Le sang sera envoyé à un laboratoire pour y être analysé. Vous pourrez reprendre vos activités habituelles immédiatement après le test.

Si le sang a été extrait de la pulpe de l'un de vos doigts au moyen d'un stylo autopiqueur, l'échantillon sera inséré dans un appareil d'analyses sanguines et vous pourrez probablement obtenir vos résultats sur-le-champ.

Résultats

Le temps de prothrombine est exprimé en secondes. L'intervalle de référence est généralement de 10 à 13 secondes, mais la valeur cible dans votre cas pourrait être différente, selon votre situation. Si vous ne prenez pas d'anticoagulant et que vous avez quand même un temps de prothrombine trop court ou trop long, il se peut que vous ayez un trouble sous-jacent et que des examens additionnels soient nécessaires.

Si vous prenez un anticoagulant, le laboratoire se servira de votre temps de prothrombine pour calculer le rapport international normalisé (RIN). Le RIN normalisera le résultat et donnera une indication plus précise des effets de votre médicament sur le temps de coagulation de votre sang.

Lors du traitement par la warfarine, on vise habituellement un RIN qui se situe dans l'intervalle allant de 2,0 à 3,0, bien que certaines personnes ont des cibles différentes. Si le temps de prothrombine ou le RIN sont inférieurs à cette cible, cela signifie que le sang coagule trop vite; dans un tel cas, il faudra peut-être augmenter la dose du médicament. Si le temps de prothrombine ou le RIN sont supérieurs à l'intervalle optimal, cela signifie que le sang coagule trop lentement et qu'il y a un risque de saignement. Dans un tel cas, votre médecin pourrait réduire la dose de votre médicament. Demandez à votre médecin de vous préciser les valeurs cibles pour le temps de prothrombine ou le rapport international normalisé, compte tenu de votre situation particulière.

Enfin, demandez-lui aussi dans combien de temps les résultats de votre test seront connus.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/procedure/getprocedure/Test-du-temps-de-prothrombine