Description

La recherche de sang occulte dans les selles (RSOS) permet de déceler la présence de sang dans les selles. Le terme sang occulte signifie que le sang est « caché » dans les selles et n'est donc pas nécessairement visible.

La présence de sang dans les selles peut être le signe de divers troubles, comme une maladie inflammatoire de l'intestin, des ulcères, des polypes, des hémorroïdes ou un cancer du côlon (cancer colorectal).

Quand l'examen sera-t-il entrepris ?

Votre médecin recommandera à quelle fréquence vous devez vous soumettre à cet examen. Ce test est recommandé au moins 1 fois tous les 2 ans pour les personnes âgées de 50 à 74 ans qui ne présentent pas d'antécédents familiaux de cancer colorectal.

On peut le recommander plus fréquemment ou plus tôt si vous courez un risque plus élevé d'être atteint d'un cancer colorectal (par ex. si vous avez des antécédents familiaux de cancer du côlon).

Objectifs ?

Les médecins suggèrent souvent cet examen pour dépister le cancer colorectal chez les personnes de plus de 50 à 74 ans. On a parfois recours à cet examen pour diagnostiquer d'autres problèmes de l'appareil digestif, comme des ulcères ou des polypes, ou encore pour déterminer les causes possibles d'une anémie.

Risques et mesures de précaution

Les risques pour la santé associés à ce test sont rares. Cependant, devoir manipuler les selles peut constituer une expérience difficile pour certaines personnes. Essayez de suivre les instructions à la lettre et de procéder lentement pour éviter les problèmes.

Lavez-vous les mains avant et après avoir récolté l'échantillon.

Que va-t-il se passer ?

Il existe deux tests différents qui permettent de vérifier la présence de sang dans les selles : le test au gaïac et le test immunochimique (gFOBT et iFOBT, en anglais).

Comme son nom l'indique, le test au gaïac utilise le gaïac pour rechercher l'hème (portion de la protéine sanguine qui s'appelle hémoglobine) dans les selles. Le test exige le prélèvement de trois échantillons de selles à domicile sur une période de plusieurs jours. L'échantillon de matières fécales doit être étalé sur un petit carton fourni dans la trousse de dépistage. Après le prélèvement, les échantillons doivent être envoyés au laboratoire aux fins d'analyse.

Le test immunochimique fait appel à des anticorps pour détecter l'hémoglobine humaine dans les selles. Cette méthode offre une plus grande précision que le test au gaïac et ne demande habituellement qu'un seul échantillon de selle. Si votre premier test est négatif, il se peut que votre médecin recommande un deuxième test, question de confirmer le résultat précédent.

Pour permettre l'obtention de résultats exacts, suivez les instructions qui accompagnent la trousse de dépistage.

Conditions de l'examen

Si vous utilisez un test au gaïac, votre médecin pourrait vous recommander d'éviter certains aliments et médicaments pendant 2 à 3 jours avant le test, car ils pourraient en modifier les résultats. Parmi ceux-ci on retrouve :

  • la viande rouge;
  • le raifort;
  • le brocoli;
  • les choux;
  • les carottes;
  • le navet;
  • le pamplemousse;
  • les suppléments de vitamine C et les agrumes;
  • les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens ou AINS (par ex. l'ibuprofène, le naproxène).

Suivez les directives qui vous ont été données. Ces restrictions ne sont toutefois pas nécessaires dans le cas du test immunochimique.

Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. Informez-le également de toutes vos allergies médicamenteuses et de tous les problèmes de santé que vous pourriez avoir.

Demandez à votre médecin ou à votre pharmacien si vous devez suspendre la prise de l'un de vos médicaments avant l'analyse.

Que vais-je ressentir après ?

Lavez-vous bien les mains au savon et à l'eau après avoir recueilli les échantillons.

Résultats

Les échantillons de selles seront envoyés au laboratoire pour y être analysés.

Des résultats positifs indiquent la présence de sang dans vos selles. Un résultat positif nécessite souvent des examens supplémentaires, comme une coloscopie, une sigmoïdoscopie flexible ou un lavement baryté.

Même en présence d'un RSOS positif, sachez qu'il est assez fréquent que le système digestif perde une petite quantité de sang, et les examens supplémentaires révèlent souvent des résultats normaux. Cependant, il est important de réaliser ces examens supplémentaires, en raison du risque accru d'être atteint d'un trouble plus grave, comme une maladie inflammatoire de l'intestin ou un cancer colorectal.

Des résultats négatifs signifient que vos selles ne renferment pas de sang. Cependant, il se peut que votre médecin suggère un autre RSOS pour confirmer le résultat précédent.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/procedure/getprocedure/Test-de-recherche-de-sang-occulte-dans-les-selles

Contenant stérile qui peut servir au prélèvement d'un échantillon de selle.
Contenant stérile qui peut servir au prélèvement d'un échantillon de selle.