Description

Utilisée seule ou jumelée à un autre traitement, la radiothérapie constitue une option thérapeutique pour bon nombre de personnes atteintes d'un cancer. À fortes doses, la radiothérapie sert à tuer les cellules cancéreuses en endommageant leur ADN (les éléments détenant les renseignements génétiques transmis au cours de la division cellulaire). Comme les cellules cancéreuses se multiplient plus rapidement que les cellules saines, elles sont plus sensibles aux effets destructeurs de la radiothérapie.

Les médecins ont recours à la radiothérapie pour traiter diverses parties du corps. La radiothérapie externe comporte l'utilisation d'un appareil qui dirige une source de rayonnement extérieure sur une région bien ciblée. Une autre technique, la curiethérapie, (ou radiothérapie interne), consiste à implanter des éléments radioactifs directement à l'intérieur ou tout près de la tumeur cancéreuse. De petits « grains » (contenant le matériel radioactif) sont placés dans des dispositifs de libération comme des aiguilles ou des cathéters que l’on introduits dans la zone à traiter. La radiothérapie systémique consiste à avaler (sous forme de liquide ou de capsules), à injecter dans une veine ou à instiller (à l’intérieur d’une cavité ou d’un espace du corps) des éléments radioactifs.

Les séances de radiothérapie se déroulent habituellement à l'hôpital ou dans une clinique.

Quand le procédé sera-t-il entrepris ?

Votre médecin ou votre oncologue déterminera la durée du traitement et la dose de rayonnement dont vous aurez besoin. On pourra recourir à la radiothérapie avant, pendant et après une intervention chirurgicale visant à enlever une tumeur. Selon le type de cancer, la combinaison de plusieurs types de traitements (par ex. la radiothérapie et la chimiothérapie) permet souvent d'augmenter les chances de détruire un plus grand nombre de cellules cancéreuses.

Objectifs ?

Il existe bon nombre de raisons de recourir à la radiothérapie, selon le type et la gravité du cancer. La radiothérapie peut être administrée seule ou jumelée à d'autres traitements (par ex. la chirurgie, la chimiothérapie).

La radiothérapie peut servir à :

  • détruire les cellules cancéreuses;
  • réduire la taille d'une tumeur avant une opération chirurgicale ou une chimiothérapie;
  • éradiquer les cellules cancéreuses qui subsistent après une intervention chirurgicale (également appelé traitement adjuvant);
  • soulager des symptômes du cancer (par ex. la douleur cancéreuse).

Risques et mesures de précaution

La radiothérapie comporte plusieurs risques. Selon la durée du traitement (c.-à-d. le nombre de jours, semaines, mois), le site du cancer, votre état de santé général, la dose de rayonnement reçue, et d'autres facteurs, vous pourriez observer la survenue de certaines complications ou de quelques effets secondaires.

Bien que le traitement vise les cellules cancéreuses, il est également susceptible de détruire ou de détériorer des cellules saines, entraînant ainsi divers effets secondaires selon la région traitée, notamment les suivants :

  • une irritation de la vessie;
  • la destruction des cellules de la moelle osseuse;
  • une toux;
  • une diarrhée;
  • une difficulté à avaler;
  • une sécheresse de la bouche;
  • des maux d'oreilles;
  • de la fatigue;
  • une altération des dents et des gencives;
  • une perte de cheveux;
  • la stérilité;
  • une perte de l'appétit;
  • des lésions dans la bouche;
  • de la nausée;
  • un retard du développement osseux;
  • une irritation cutanée;
  • des troubles du sommeil;
  • des vomissements.

Les professionnels de la santé responsables de l'administration de votre radiothérapie vous expliqueront les réactions indésirables possibles, les mesures à prendre pour faciliter votre traitement et votre récupération et vous diront quand vous devez communiquer avec votre médecin ou la clinique. Les réactions secondaires peuvent durer pendant des semaines ou des mois. Vous pouvez éprouver de la difficulté à dormir ou vous sentir déprimé ou nerveux. Bien que ces dernières réactions ne représentent pas un effet direct de la radiation, parlez-en à un professionnel de la santé.

Dans de très rares cas, un nouveau cancer peut apparaître dans la région préalablement traitée par radiothérapie. Ce phénomène survient généralement plusieurs années ou décennies après le traitement.

Après l'intervention, si certains symptômes vous préoccupent, parlez-en à votre médecin. Prenez le temps de vous renseigner sur tous les risques de complications et d'effets secondaires ainsi que sur les précautions à prendre par vous ou votre médecin pour les éviter. Assurez-vous que votre médecin comprenne vos préoccupations.

Que va-t-il se passer ?

Lors d'une séance de radiothérapie externe, l'appareil utilisé dirige une source de rayonnement directement sur le tissu cancéreux. La quantité d'énergie (également appelée la dose) nécessaire au traitement dépend de la localisation du cancer et de la profondeur sous la peau où se trouvent les cellules malades. L'appareil est en marche pendant une ou deux minutes seulement, mais le traitement dure habituellement jusqu'à 30 minutes. Vous ne ressentirez absolument rien au cours du traitement. Le reste du temps est alloué à la préparation de la séance. Le traitement est souvent administré 5 jours par semaine durant un certain temps.

Par ailleurs, la curiethérapie comporte la mise en place d'implants radioactifs dans votre corps, possiblement sous anesthésie locale ou générale. Ces implants peuvent être temporaires ou permanents. Les implants permanents sont posés de façon définitive et libèrent une petite quantité de radiation au fil du temps. Les implants temporaires ne restent pas en place en permanence et la libération de radiations par ces dispositifs peut nécessiter l'insertion d'un applicateur spécial. Selon le type de radiations que vous recevrez, vous devrez rester à l'hôpital ou à la clinique quelques heures ou quelques jours. Si on utilise un applicateur, il sera retiré à la fin du traitement.

Dans le cas de la radiothérapie systémique, vous recevrez un liquide ou des capsules à avaler ou une injection dans une veine. Vous devrez peut-être rester à l'hôpital pendant quelques jours. Vous ne ressentirez ni douleur ni gêne durant le traitement.

Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. Informez-les également de toutes vos allergies médicamenteuses et de tous les problèmes de santé que vous pourriez avoir.

Demandez à votre médecin ou à votre pharmacien si vous devez cesser la prise de certains de vos médicaments avant l'analyse.

Conditions du procédé

Avant de vous soumettre à cette intervention, discutez avec votre médecin des avantages, des désavantages des risques à long terme et des conséquences qui lui sont associés. Assurez-vous de bien comprendre ce qui va se passer et d'obtenir de votre médecin des explications qui vous satisfont.

Avant d'amorcer un traitement par radiothérapie externe, vous participerez à une séance de planification au moyen d'un simulateur. Cet appareil permet au radiothérapeute de prendre des images et des scintigrammes (scans) afin de mieux visualiser la région à traiter. On vous fera ensuite de petites marques sur la peau avec de l'encre permanente, à l'endroit visé par le traitement. La simulation peut prendre jusqu'à 1 heure. Pendant la simulation, de même qu'au moment de la radiothérapie, il est très important que vous restiez complètement immobile afin de permettre au radiothérapeute de définir parfaitement la zone à irradier et de cibler la tumeur, évitant ainsi d'atteindre les tissus sains.

Lorsque le traitement doit être effectué sur la tête ou le cou, on pourra vous fabriquer un moule de plastique qui vous aidera à maintenir la même position à chaque traitement, afin de s'assurer que le rayonnement atteint chaque fois la région visée. Certains autres équipements spéciaux peuvent également être fabriqués pour vous aider à rester immobile pendant l'intervention ou pour protéger certaines parties de votre corps contre les radiations.

Avant la curiethérapie, il se peut que vous subissiez quelques examens par imagerie (par ex. une tomodensitométrie) pour permettre à votre chirurgien et à votre équipe de radiothérapie de planifier la pose de l'implant. On utilise habituellement un anesthésique local ou général; il se peut donc qu’on vous demande de ne rien manger ou boire après minuit la nuit qui précède l’intervention. Si votre médecin a recommandé un autre horaire, suivez l'horaire qu'il vous a conseillé.

Aucune préparation n'est habituellement nécessaire pour la radiothérapie systémique. Certaines personnes restent à l'hôpital après leur traitement tandis que d'autres reçoivent leur traitement en consultation externe.

Avant la radiothérapie, il est important d'informer votre médecin de votre état de santé général, de même que des médicaments ou produits de santé naturels que vous prenez. Certains médicaments peuvent influencer la façon dont vous vous sentirez après la séance ou l'efficacité du traitement. Mangez bien et reposez-vous bien pour que votre corps soit en mesure de mieux récupérer après le traitement.

Que vais-je ressentir après ?

Après votre séance de radiothérapie externe, vous ne vous sentirez probablement pas différent. Le traitement ne vous aura pas rendu radioactif. Il est toutefois possible que vous présentiez certains des effets secondaires mentionnés ci-dessus quelques heures ou quelques jours plus tard. Vous pourrez reprendre vos activités habituelles après votre traitement.

Après avoir subi une curiethérapie, vous devrez vous reposer quelque temps à l'hôpital. La libération du rayonnement n'est pas douloureuse en soi, mais la pose d'un implant et d'applicateurs peut causer de l'inconfort ou de l'inconfort. La prise d'analgésiques permettra de vous soulager, au besoin.

Si votre implant libère une dose élevée de rayonnement, il pourrait être nécessaire d'appliquer certaines mesures de sécurité pour protéger les gens qui vous entourent. Discutez-en avec votre médecin.

Si vous recevez une radiothérapie systémique, vous devrez peut-être rester à l'hôpital pendant quelques jours étant donné qu'une certaine quantité de radioactivité sera présente dans vos liquides physiologiques (par ex. la sueur, l'urine et la salive). Après quelques jours, la plupart des radiations devraient avoir quitté votre organisme, mais vous devrez peut-être prendre certaines précautions que suggérera votre médecin ou un autre professionnel de la santé qui a participé à votre radiothérapie.

Résultats

Vous devrez vous soumettre à divers tests de façon régulière, pendant et après votre traitement. Les résultats obtenus permettront à votre médecin et à l'équipe de professionnels qui vous suit d'établir l'efficacité de la radiothérapie dans votre cas. On doit souvent attendre plusieurs semaines, voire des mois, après la fin du traitement pour constater sa réussite.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/procedure/getprocedure/Radiotherapie

Personne subissant une dose de radiation.
Personne subissant une dose de radiation.