Description

Une hystérectomie est une intervention chirurgicale effectuée pour enlever l'utérus d'une femme. Il existe différents types d'hystérectomie, notamment :

  • l'hystérectomie subtotale, lorsque l'utérus est enlevé, mais pas le col;
  • l'hystérectomie totale, lorsque l'utérus et le col sont enlevés;
  • l'hystérectomie totale s'accompagnant d'une salpingo-ovariectomie, consistant en l'ablation de l'utérus, du col utérin, des ovaires et des trompes de Fallope;
  • l'hystérectomie radicale, lorsque l'utérus, le col et les ganglions lymphatiques qui les entourent sont enlevés.

Les médecins pratiquent cette opération en milieu hospitalier et sous anesthésie.

Quand le procédé sera-t-il entrepris ?

Cette opération n'est pratiquée qu'une seule fois, lorsqu'elle est médicalement nécessaire. Après cette chirurgie, une femme ne peut plus devenir enceinte.

Objectifs ?

Une hystérectomie peut être pratiquée pour soigner une variété d'affections gynécologiques, notamment :

  • un affaiblissement des ligaments qui maintiennent l'utérus en place (prolapsus utérin);
  • un cancer du col de l'utérus;
  • le cancer de l'ovaire;
  • le cancer de l'utérus;
  • des douleurs au bassin qui ne disparaissent pas malgré les traitements;
  • l'endométriose (une affection où des parties de la muqueuse utérine migrent dans d'autres régions de l'organisme, habituellement les ovaires, les trompes de Fallope ou la région pelvienne, causant ainsi des douleurs);
  • des fibromes utérins (des tumeurs non cancéreuses dans l'utérus);
  • des hémorragies abondantes (qui surviennent parfois après l'accouchement) qu'aucun autre traitement ne parvient à contrôler.

Risques et mesures de précaution

Certains risques sont communs à toutes les interventions chirurgicales et chaque fois qu'il y a anesthésie. Ces risques dépendent de nombreux facteurs, entre autres de votre type d'intervention chirurgicale et de votre propre état pathologique. Les effets secondaires possibles quoique très rares sont, entre autres : les effets secondaires de l'anesthésie, les troubles respiratoires, les infections, les hémorragies et le décès.

Bien qu'une hystérectomie soit généralement considérée comme sans danger, elle comporte certains risques d'effets secondaires ou de complications. Parmi ceux-ci on retrouve :

  • des caillots de sang;
  • de la douleur pendant les rapports sexuels;
  • un endommagement des ovaires pourrait entraîner une baisse du taux de certaines hormones;
  • des infections graves;
  • une lésion aux organes avoisinants, par ex. la vessie, le rectum et les voies urinaires;
  • une ménopause précoce si les ovaires sont enlevés ou s'ils perdent la capacité de fonctionner;
  • des problèmes urinaires;
  • des réactions à l'anesthésique;
  • un saignement massif.

Si vous observez ces effets secondaires ou complications, communiquez avec votre médecin immédiatement.

Après l'intervention, si certains symptômes vous préoccupent, parlez-en à votre médecin. Prenez le temps de vous renseigner sur tous les risques de complications, les effets secondaires ainsi que les précautions que vous ou votre médecin pouvez prendre pour les éviter. Assurez-vous que votre médecin comprenne vos préoccupations.

Que va-t-il se passer ?

Étant donné qu'une hystérectomie s'effectue sous anesthésie générale, vous serez endormie durant l'intervention. Dans certains cas, un médecin utilise une épidurale (un anesthésique introduit dans la colonne vertébrale) pour engourdir la zone chirurgicale, plutôt que de vous endormir au moyen d'une anesthésie générale.

Le médecin commence la chirurgie en pratiquant une incision dans la partie inférieure de l'abdomen, si l'utérus doit être enlevé par l'abdomen. L'ablation par voie vaginale ne requiert pas une incision abdominale. Une incision est faite dans le vagin pour permettre l'ablation de l'utérus.

Cette intervention dure approximativement 1 heure à 3 heures.

Conditions du procédé

Avant de vous soumettre à cette intervention, discutez avec votre médecin des avantages, des désavantages des risques à long terme et des conséquences qui lui sont associés. Assurez-vous de bien comprendre ce qui va se passer et d'obtenir de votre médecin des explications qui vous satisfont.

Avant l'intervention les médecins prescrivent plusieurs examens qui leur procurent un meilleur aperçu de votre utérus et de vos ovaires. Parmi les plus courants, on retrouve un examen pelvien, un frottis cervical (aussi désigné test de PAP) et une échographie pelvienne.

Ne mangez pas au cours des 8 heures qui précèdent l'opération. Vous pouvez continuer à boire des boissons claires jusqu'à 2 heures avant l'opération. Si votre médecin a recommandé un autre horaire, suivez l'horaire qu'il vous a conseillé.

Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. Informez-les également de toutes vos allergies médicamenteuses et de tous les problèmes de santé que vous pourriez avoir. Faites-vous accompagner chez vous à votre sortie de l'hôpital.

Demandez à votre médecin ou à votre pharmacien si vous devez cesser la prise de certains de vos médicaments avant l'analyse.

Que vais-je ressentir après ?

Les modalités qui suivent normalement une intervention chirurgicale sous anesthésie générale seront appliquées.

  1. Immédiatement après la chirurgie vous serez emmenée dans la salle de réveil de l'hôpital jusqu'à ce que les effets de l'agent anesthésique se dissipent. Des infirmières seront présentes au cas où vous auriez besoin d'aide. À ce moment-là, vous vous sentirez probablement étourdie, endolorie et nauséeuse.
  2. Lorsque vous serez remise des effets de l'agent anesthésique, vous serez conduite dans une salle d'hôpital pour la durée de votre séjour, si vous restez jusqu'au lendemain. Si vous ne passez pas la nuit à l'hôpital, vous serez renvoyée à votre domicile. Après l’opération, vous pourriez recevoir des médicaments pour soulager la douleur et prévenir l'infection.
  3. Avant votre sortie de l'hôpital, le médecin ou une infirmière passera en revue ce que vous devez faire lorsque vous serez chez vous pour vous rétablir.

La plupart des femmes passent une ou deux nuits à l'hôpital.

Le médecin recommande fréquemment des analgésiques pour soulager l'inconfort après cette opération. Votre médecin vous prescrira probablement ces médicaments. Le repos favorisa le processus de guérison, mais vous devrez probablement vous absenter du travail et cesser vos activités régulières jusqu'à ce que vous soyez rétablie. La durée de convalescence pour une hystérectomie est habituellement de 4 à 6 semaines.

Les serviettes hygiéniques devraient être utilisées pour tout saignement ou perte vaginale. Ce phénomène peut se produire pendant jusqu'à plusieurs semaines après la chirurgie. Si vous avez de la fièvre, des saignements importants, des crampes ou un écoulement nauséabond, parlez-en immédiatement à votre médecin.

Les rapports sexuels ne sont pas recommandés pendant une période approximative de 6 semaines pour éviter les infections et permettre à la région de guérir. Vous devriez aussi éviter de soulever des poids lourds ou toute autre activité ardue.

Si vous aviez des menstruations avant l'opération, vous ne les aurez plus après l'intervention chirurgicale.

Résultats

Les résultats dépendront des raisons de votre hystérectomie. L'hystérectomie peut s'avérer salvatrice lorsqu'elle est faite pour contrôler de fortes hémorragies de l'utérus. Elle peut constituer un traitement efficace contre les cancers gynécologiques. Elle soulage aussi les symptômes des fibromes, de l'endométriose et d'autres anomalies pelviennes chroniques douloureuses.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/procedure/getprocedure/Hysterectomie

L'utérus est enlevé, les trompes de Fallope et le vagin restent intacts. Les hachures indiquent comment se fait l'ablation de l'utérus au cours d'une hystérectomie.
L'utérus est enlevé, les trompes de Fallope et le vagin restent intacts. Les hachures indiquent comment se fait l'ablation de l'utérus au cours d'une hystérectomie.