Description

L'épreuve de tolérance au glucose mesure la capacité de l'organisme à utiliser le glucose. Le glucose est un type de sucre que l'on retrouve dans le sang.

Le taux de glucose, également appelé glycémie, est régulé par une hormone appelée insuline. Lorsque l'insuline fonctionne convenablement, le taux de sucre sanguin reste constant. Si l'insuline ne fonctionne pas correctement ou si l'organisme n'en produit pas suffisamment, vous pourriez souffrir de diabète.

L'analyse sert généralement à poser un diagnostic dans le cadre d'affections médicales provoquées par l'incapacité de l'organisme à utiliser convenablement le glucose.

L'épreuve peut se faire dans un cabinet de médecin, une clinique ou un hôpital.

Quand l'examen sera-t-il entrepris ?

L'épreuve est couramment utilisée durant la grossesse pour déterminer si une femme est atteinte de diabète gestationnel (une forme temporaire de diabète causé par la grossesse). Elle peut aussi être utilisée régulièrement pour le dépistage du risque de diabète.

Objectifs ?

Ce test est couramment utilisé pour diagnostiquer certaines affections médicales caractérisées par une utilisation inadéquate du glucose comme le prédiabète (lorsque le sucre sanguin est plus élevé qu'à la normale, mais pas suffisamment pour qu'il s'agisse du diabète), le diabète et le diabète gestationnel (le diabète qui se produit pendant la grossesse.

Elle aide également à déterminer si vous souffrez d'une autre affection qui influerait sur votre taux de glucose dans le sang (par ex. le syndrome de Cushing, la maladie cœliaque, la fibrose kystique, l'acromégalie, un phéochromocytome, l'hémochromatose, la maladie d'Addison, une hypothyroïdie ou une cirrhose).

Risques et mesures de précaution

Bien que l'épreuve de tolérance au glucose soit considérée comme sans danger, elle comporte certains risques d'effets secondaires ou de complications. Quoique rares, les effets secondaires ou les complications peuvent comprendre ce qui suit :

  • une infection, si la région n'est pas adéquatement stérilisée avant le prélèvement de l'échantillon;
  • un saignement excessif à partir de la région ayant subi une ponction;
  • une ecchymose ou une enflure au point d'insertion de l'aiguille;
  • une sensation d'avoir la tête légère.

Tout au long de l'épreuve vous ferez l'objet d'une surveillance qui ciblera le taux de votre glucose dans le sang qui ne doit pas trop baisser. Si c'était le cas, vous pourriez observer de la faiblesse, de la sudation, de l'anxiété, de la faim ou d'autres symptômes. Ne manquez pas d'informer la personne qui procède à l'épreuve si vous éprouvez l'un de ces symptômes.

On recommande aux personnes atteintes de troubles de saignement ou à toute personne prenant des médicaments qui diminuent la capacité du sang à se coaguler (par ex. la warfarine, l'AAS ou d'autres anticoagulants) d'en informer le technicien avant que les échantillons de sang soient prélevés. Ces troubles et ces médicaments peuvent exiger une surveillance particulière pendant la prise de sang.

Si un symptôme vous inquiète à la suite de cette épreuve, consultez votre médecin. Prenez le temps de vous renseigner sur tous les risques de complications et d'effets secondaires ainsi que sur les précautions à prendre par vous ou votre médecin pour les éviter. Assurez-vous que votre médecin comprenne vos préoccupations.

Que va-t-il se passer ?

Cette épreuve s'effectue habituellement dans un laboratoire ou dans le cabinet de votre médecin. Si vous subissez cette analyse pour détecter un diabète ou un prédiabète, un échantillon de sang sera prélevé dès votre arrivée au laboratoire afin de cerner votre taux de sucre sanguin à jeun. Puis on vous demandera de boire une boisson sucrée contenant du glucose. D’autres prélèvements de sang seront faits 1 heure et 2 heures plus tard. Les prélèvements pourraient être réalisés à d’autres moments, et votre médecin pourrait demander des prélèvements additionnels au besoin. Cet examen peut durer jusqu’à 3 heures.

Dans la plupart des cas, on vous demandera d'avaler une boisson sucrée dès votre arrivée si vous venez pour subir un test de dépistage du diabète gestationnel. Un échantillon sanguin sera prélevé environ 1 heure plus tard. Si le résultat de ce test est anormal, il se peut qu'on vous demande de subir un autre test.

On recueille le sang dans des petits tubes portant des étiquettes avec les renseignements vous concernant.

Le technicien devrait porter des gants de latex neufs et utiliser une nouvelle aiguille à usage unique pour chaque prélèvement.

Le technicien ou l'infirmière enroule une large bande élastique autour du haut de votre bras pour mieux localiser la veine. Ceci fait, généralement au creux du coude, cette région est désinfectée avec un tampon imbibé d'alcool. Le technicien insère une aiguille dans votre veine et recueille le sang dans un tube. Il enlève la bande élastique et, une fois le sang prélevé, il retire et jette l'aiguille. Vous devrez tenir un petit morceau de coton sur le lieu du prélèvement jusqu'à ce que le saignement cesse. Un petit pansement maintiendra le coton en place.

Cette analyse est pratiquement indolore chez la plupart des personnes, même si le léger pincement ressenti au moment de l'insertion de l'aiguille est normal.

Conditions de l'examen

Avant de vous soumettre à cet examen, discutez avec votre médecin des avantages, des désavantages, des risques à long terme et des conséquences qui lui sont associés. Assurez-vous de bien comprendre ce qui va se passer et que vous êtes satisfait des réponses du médecin à vos questions.

Si vous subissez cette analyse pour détecter un diabète ou un prédiabète, vous devriez manger et boire normalement au cours des 3 jours qui la précèdent, mais abstenez-vous de manger ou de boire quoi que ce soit pendant au moins 8 heures avant sa réalisation. Suivez scrupuleusement les instructions que vous aura fournies votre médecin ou votre professionnel de la santé.

Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. Informez-les également de toutes vos allergies médicamenteuses et de tous les problèmes de santé que vous pourriez avoir.

Demandez à votre médecin ou à votre pharmacien si vous devez suspendre la prise de l'un de vos médicaments avant l'analyse.

Que vais-je ressentir après ?

Certaines personnes observent une légère ecchymose ou un léger endolorissement à l'endroit où l'aiguille est entrée dans la veine. Maintenez une pression sur cette région après le retrait de l'aiguille afin de prévenir les ecchymoses.

Résultats

Les valeurs relatives au taux de glucose sanguin après l'épreuve sont inférieures à la normale, normales ou supérieures à la normale. Plusieurs affections peuvent entraîner des taux de sucre sanguin supérieurs à la normale.

Par exemple, si vous êtes enceinte et que vos résultats sont supérieurs à la normale, il se peut que vous souffriez de diabète gestationnel. Si vous n'êtes pas enceinte et que vos résultats sont supérieurs à la normale, vous souffrez peut-être de diabète.

Votre médecin interprètera les résultats de cette épreuve en tenant compte d'autres symptômes qui pourraient être présents. Si vos résultats sont anormaux, il se peut que votre médecin vous recommande d'autres tests.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/procedure/getprocedure/Epreuve-de-tolerance-au-glucose

Sang qui doit être analysé en laboratoire.
Sang qui doit être analysé en laboratoire.