Description

Une colposcopie se fait au moyen d'un microscope spécial, le colposcope, dans le but d'examiner les cellules du col de l'utérus, du vagin ou de l'entrée du vagin afin d'y détecter des anomalies. Cet appareil permet au médecin de visualiser les cellules du col de l'utérus à une échelle supérieure à la normale qui facilite l'observation. Un échantillon de cellules anormales est souvent prélevé (biopsie) et envoyé en laboratoire pour une analyse plus approfondie.

Quand l'examen sera-t-il entrepris ?

Les médecins recommandent cet examen lorsqu'il est nécessaire de mieux voir le vagin, le col de l'utérus, ou les tissus avoisinants.

Objectifs ?

Généralement, on pratique une colposcopie lorsque le test de Pap a donné des résultats anormaux. Le but est d'examiner de près le col utérin, le vagin et les tissus avoisinants afin de détecter la présence de cellules anormales dites précancéreuses.

Les cellules précancéreuses peuvent devenir cancéreuses. Quand on trouve ces cellules, on en prend un échantillon pour l'analyser en laboratoire. Le dépistage précoce des cellules précancéreuses, ou d'autres tissus anormaux, permet aux médecins d'instaurer un traitement au stade initial de l'affection. En l'absence de traitement, les cellules précancéreuses peuvent évoluer en cancer du col utérin.

En intervenant tôt, on donne à une femme une meilleure possibilité d'éviter un grave problème de santé.

Risques et mesures de précaution

Bien qu'une colposcopie soit généralement considérée comme sans danger, elle comporte certains risques d'effets secondaires ou de complications. Parmi ceux-ci on retrouve :

  • une douleur abdominale;
  • un saignement abondant;
  • une infection.

Si vous observez ces effets secondaires ou ces complications, communiquez avec votre médecin immédiatement.

Après l'intervention, si certains symptômes vous préoccupent, parlez-en à votre médecin. Prenez le temps de vous renseigner sur tous les risques de complications et d'effets secondaires ainsi que sur les précautions à prendre par vous ou votre médecin pour les éviter. Assurez-vous que votre médecin comprenne vos préoccupations.

Que va-t-il se passer ?

Pour commencer, vous retirez une partie ou la totalité de vos vêtements et vous passez une camisole d'hôpital. Le médecin (ou un autre professionnel de la santé) vous demande de vous allonger sur une table d'examen et de mettre vos pieds dans les étriers.

Ensuite un spéculum (un instrument stérile qui aide à maintenir une cavité du corps ouverte) est introduit dans le vagin pour permettre de mieux voir le col de l'utérus. Le médecin ou le professionnel de la santé positionne le colposcope à l'entrée du vagin où il ne pénétra pas au cours du procédé.

Pour identifier les cellules anormales, le col utérin est d'abord nettoyé puis une solution est appliquée qui permet de distinguer les cellules normales des cellules anormales.

Il est fréquent de prélever un échantillon du tissu anormal. Une anesthésie topique (appliquée en surface) est utilisée afin d'insensibiliser l'endroit. Ensuite des cellules sont prélevées à l'aide d'un petit instrument. Vous pourrez ressentir un petit pincement lors de cette opération. Le saignement peut être jugulé par l'application d'une substance contenant du fer ou de l'argent.

La colposcopie et la biopsie ne demandent généralement pas plus de 30 minutes.

Conditions de l'examen

Avant de vous soumettre à cette intervention, discutez avec votre médecin des avantages, des désavantages, des risques à long terme et des conséquences qui lui sont associés. Assurez-vous de bien comprendre ce qui va se passer et d'obtenir de votre médecin des explications qui vous satisfont.

Pour vous sentir plus à l'aise, votre médecin pourrait vous suggérer de vider votre vessie et vos intestins avant cet examen. Il pourrait aussi vous recommander de prendre un antidouleur avant le rendez-vous.

D'autres mesures à prendre :

  • choisir pour la date de l'examen un jour où vous n'aurez pas vos menstruations;
  • prévenir votre médecin si vous êtes enceinte ou croyez l'être;
  • éviter les relations sexuelles 24 heures avant l'examen colposcopique;
  • n'utiliser ni médication ni produits qui demandent à être introduits dans le vagin 24 heures avant l'examen (par ex. les douches vaginales, un médicament pour combattre les infections vaginales, les tampons).

Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. Informez-les également de toutes vos allergies médicamenteuses et de tous les problèmes de santé que vous pourriez avoir.

Demandez à votre médecin ou à votre pharmacien si vous devez cesser la prise de certains de vos médicaments avant l'analyse.

Que vais-je ressentir après ?

À la suite de cet examen, vous ne devriez pas ressentir de douleur ni une sensation de gêne. Si un saignement se produit, vous devrez porter une serviette hygiénique, et non un tampon. Un léger saignement est normal, pendant environ 2 jours. Si un produit contre le saignement a été appliqué dans le vagin, il pourrait donner lieu à un écoulement noirâtre.

Suivez les recommandations de votre médecin après la colposcopie. La plupart des médecins recommandent de s'abstenir de relations sexuelles pendant 1 semaine après la colposcopie, et de ne rien insérer dans le vagin pendant cette même période (par ex. ni des tampons ni des médicaments). Obtenez confirmation auprès de votre médecin à la fin de votre rendez-vous.

Si vous êtes fiévreuse, si les saignements continuent, si vous avez des douleurs abdominales ou des écoulements vaginaux nauséabonds, vous avez peut-être une infection. Il faut alors voir immédiatement votre médecin.

Résultats

Votre médecin vous fera part des résultats et en discutera avec vous au cours d'un rendez-vous de suivi. Informez-vous pour savoir quand vous pourrez avoir vos résultats et assurez-vous de contacter votre médecin si vous n'avez pas reçu d'appel de son bureau à la date prévue.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/procedure/getprocedure/Colposcopie

Femme subissant une colposcopie. En médaillon, on peut voir le spéculum ouvrant le canal vaginal pour faciliter l'observation du col de l'utérus.
Femme subissant une colposcopie. En médaillon, on peut voir le spéculum ouvrant le canal vaginal pour faciliter l'observation du col de l'utérus.