Description

Une césarienne est l'accouchement chirurgical d'un bébé. Le bébé vient au monde par une ouverture pratiquée dans la partie inférieure de l'abdomen et dans l'utérus de la mère, plutôt qu'en passant par le vagin. Les naissances par césarienne ont lieu à l'hôpital.

Habituellement, une anesthésie régionale est employée, mais il se peut dans certains cas que l'on ait recours à une anesthésie générale. Une anesthésie régionale fait appel à un médicament qui est introduit dans l'espace situé autour de la moelle épinière (par ex. épidural ou spinal).

Quand le procédé sera-t-il entrepris ?

Un accouchement par césarienne peut être planifié à l'avance ou votre médecin peut décider de le pratiquer pendant le travail, si nécessaire. Si vous avez déjà eu une césarienne, il se peut que votre médecin recommande cette méthode pour les naissances futures, en raison d'un risque accru de complications en cas d'accouchement par le vagin, bien que l'accouchement vaginal reste possible.

Il est important de discuter des pour et contre avec votre médecin avant que le travail d'accouchement commence.

Objectifs ?

On a généralement recours à une césarienne si la naissance par le vagin présente un risque pour la mère ou pour le bébé. Ce risque peut être dû à :

  • la position du bébé dans l'utérus;
  • des changements dans les battements de cœur du bébé qui indiquent une diminution de l'apport d'oxygène;
  • un travail d'accouchement qui ne progresse pas normalement;
  • des problèmes avec le placenta ou l'emplacement du cordon ombilical;
  • certains problèmes de santé de la mère (par ex. un herpès génital actif) ou du bébé;
  • le bébé est trop gros pour un accouchement par voie vaginale;
  • la présence de plus d'un bébé;
  • des césariennes précédentes (augmentant alors le risque pour une naissance vaginale).

Certaines femmes choisissent d'accoucher par césarienne pour des raisons autres que médicales.

Risques et mesures de précaution

Une naissance par césarienne présente des risques et pour la mère et pour le bébé.

Les risques pour la mère comprennent :

  • une infection, une hémorragie et une réaction aux anesthésiques (les risques communs à toutes les chirurgies);
  • une diminution du transit intestinal et une infection des voies urinaires dans les jours qui suivent la chirurgie;
  • des lésions aux organes avoisinants come la vessie;
  • des caillots de sang dans les jambes, les poumons ou les organes pelviens;
  • une augmentation du risque de rupture utérine lors des accouchements vaginaux à venir);

Les bébés venus au monde par césarienne sont davantage sujets à une respiration rapide durant les premiers jours qui suivent la naissance. Ce trouble disparaît habituellement en 2 ou 3 jours, mais le bébé peut jusque-là avoir besoin d'un supplément d'oxygène. Il peut arriver aussi que le bébé soit égratigné par accident au cours de la chirurgie, bien que cette complication soit rare.

Après l'intervention, si certains symptômes vous préoccupent, parlez-en à votre médecin. Prenez le temps de vous renseigner sur tous les risques de complications, les effets secondaires ainsi que les précautions que votre ou leur médecin pouvez prendre pour les éviter. Assurez-vous que votre médecin comprenne vos préoccupations.

Que va-t-il se passer ?

Une perfusion intraveineuse sera insérée dans votre bras pour vous administrer des liquides et des médicaments. Vous recevrez aussi de l'oxygène jusqu'à ce que le bébé soit né. On vous donnera ensuite un anesthésique régional puis on placera un cathéter pour drainer l'urine de la vessie.

L'anesthésie régionale est un médicament qui bloque les nerfs d'une partie du corps - dans ce cas-ci, l'espace autour de la moelle épinière. Vous resterez éveillée au cours de l'intervention. On utilise une anesthésie générale en cas d'urgence ou s'il est impossible d'utiliser une anesthésie régionale.

Votre abdomen sera nettoyé au moyen d'un antiseptique, puis le médecin fera une incision à travers la partie inférieure de votre abdomen jusqu'à l'utérus pour extraire le bébé (il se peut que vous sentiez de la pression et des tiraillements). Vous pourriez aussi ressentir des tremblements, des étourdissements, un essoufflement ou de la nausée. Une fois le bébé sorti, le médecin aspirera les fluides organiques de son nez et de sa bouche et coupera alors le cordon ombilical.

Finalement, le médecin enlèvera le placenta. Il fermera l'ouverture avec des points de suture qui fondront avec le temps. L'abdomen sera refermé soit avec des points de suture ou avec des agrafes.

L'opération complète pour une césarienne dure moins d'un heure. Généralement, le bébé vient au monde dans les 5 à 10 premières minutes et votre médecin prendra le reste du temps pour retirer le placenta et refermer l'incision.

Si votre partenaire assiste à l'accouchement, on lui demandera de s'asseoir à la hauteur de votre tête, et votre abdomen sera recouvert jusqu'aux épaules.

Il existe deux types d'incision dans le cas d'une césarienne : horizontale et verticale.

L'incision horizontale à travers l'extrémité la plus basse de l'utérus, appelée incision transversale inférieure, est la plus fréquente. Les incisions verticales sont désormais réservées uniquement aux cas d'urgence ou aux situations particulières. Une ouverture verticale est pratiquée lorsque le bébé doit sortir très rapidement.

Bien des femmes peuvent par la suite accoucher par le vagin après avoir eu une césarienne. Le vieil adage qui disait « une césarienne un jour, une césarienne toujours » n'est plus vrai. Discutez avec votre médecin des risques et bienfaits d'un accouchement vaginal après une césarienne.

Conditions du procédé

Avant de vous soumettre à cette intervention, discutez avec votre médecin des avantages, des désavantages des risques à long terme et des conséquences qui lui sont associés. Assurez-vous de bien comprendre ce qui va se passer et d'obtenir de votre médecin des explications qui vous satisfont.

Si votre césarienne est planifiée, il se peut que l'on vous dise de ne pas manger au cours des 8 heures qui précèdent l'opération. Vous pouvez continuer à boire des boissons claires jusqu'à 2 heures avant l'opération. Si votre médecin a recommandé un autre horaire, suivez l'horaire qu'il vous a conseillé.

Il se peut que votre médecin vous recommande de subir des analyses sanguines avant l'intervention. Il pourrait également prélever un échantillon du liquide amniotique (liquide contenu dans votre utérus) par une intervention appelée amniocentèse. Le liquide amniotique sera analysé pour s'assurer que votre bébé est prêt à naître.

Si l'opération s'avère nécessaire pendant le travail, vous n'aurez sans doute pas le temps de vous préparer.

Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. Informez-les également de toutes vos allergies médicamenteuses et de tous les problèmes de santé que vous pourriez avoir.

Demandez à votre médecin ou à votre pharmacien si vous devez cesser la prise de certains de vos médicaments avant l'analyse.

Que vais-je ressentir après ?

Immédiatement après l'opération, vous serez amenée à la salle de réveil et on vous gardera sous observation pendant que l'effet de l'anesthésique se dissipe. Après quoi, vous serez transférée à la maternité.

Vous commencerez sans doute à ressentir un peu de douleur dans les heures qui suivront la césarienne. Votre médecin pourra vous donner un analgésique supplémentaire au besoin. Le cathéter et l'intraveineuse seront normalement retirés dans les 12 à 24 heures suivant l'opération. On vous encouragera à commencer à marcher dans les 24 heures. La plupart des femmes sont en mesure de manger des aliments solides après 1 ou 2 jours. Vous pouvez commencer à allaiter dès que vous vous en sentez prête. Vous passerez probablement 3 jours à l'hôpital.

Il faut environ de 4 à 6 semaines à l'organisme pour se remettre complètement de la césarienne. Dans les jours et les semaines qui suivront la césarienne, il importe d'éviter de soulever des poids supérieurs à celui de votre bébé ou d'entreprendre des activités physiques, tels les travaux ménagers, de manière à vous donner le temps de guérir.

Vous devriez communiquer avec votre médecin si vous observez :

  • des signes d'une infection (par ex. une fièvre, un écoulement vaginal dégageant une odeur nauséabonde, de la douleur ou une sensation de cuisson lors de l'émission d'urine, du sang dans l'urine);
  • un saignement abondant (par ex. une serviette sanitaire maxi trempée dans l'espace d'une heure ou l'émission de gros caillots de sang);
  • des signes d'un caillot de sang (par ex. des régions rouges ou enflées dans les jambes qui sont douloureuses).

Résultats

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/procedure/getprocedure/Cesarienne

On peut effectuer une césarienne en pratiquant une incision dans le sens horizontal (illustration de gauche) ou dans le sens vertical (illustration de droite). L'incision dans le sens horizontal est la plus courante.
On peut effectuer une césarienne en pratiquant une incision dans le sens horizontal (illustration de gauche) ou dans le sens vertical (illustration de droite). L'incision dans le sens horizontal est la plus courante.