On parle de vessie hyperactive (ou d'hyperactivité vésicale) lorsque les muscles de la vessie se contractent même si la vessie n'est pas pleine, ce qui peut se traduire par des envies soudaines et pressantes d'uriner, des visites fréquentes aux toilettes - y compris la nuit - et même des fuites d'urine. Ce problème est fréquent chez la femme ; il touche en effet près de 21 % des Canadiennes.

Mais saviez-vous que les hommes aussi peuvent avoir une vessie hyperactive ? En fait, jusqu'à 15 % des hommes au Canada souffrent de ce problème, ce qui représente près d'un homme sur six !

Se pourrait-il que ce soit le cas de votre conjoint ? Voici quelques signes révélateurs de ce problème de santé :

  • il va souvent aux toilettes durant la journée (8 fois ou plus sur une période de 24 heures).
  • il a des envies d'uriner qui sont urgentes ou incontrôlables.
  • il a des envies d'uriner qui sont soudaines et pressantes (peu ou pas d'avertissement) ; en d'autres mots, il doit se précipiter aux toilettes.
  • il lui arrive d'avoir des pertes accidentelles de petites quantités d'urine (peut-être associées à une forte envie d'uriner).
  • il se réveille fréquemment (au moins 2 fois) la nuit pour uriner.
  • lorsque vous êtes dans un endroit inconnu, il vérifie toujours où se trouvent les toilettes.
  • il évite les endroits où on ne trouve pas de toilettes à proximité.

Si la vie de votre conjoint semble tourner autour de la toilette la plus proche, à tel point que ses symptômes ont des répercussions sur son travail, sur sa vie sociale ou sur ses activités quotidiennes, il est temps de passer à l'action ! Que pouvez-vous faire ?

Tout d'abord, parlez à votre conjoint de la vessie hyperactive et expliquez-lui qu'il s'agit d'un problème de santé réel qui peut être traité. Faites-lui savoir qu'il n'a aucune raison d'avoir honte, et qu'un médecin peut diagnostiquer et traiter cette affection.

Ensuite, incitez votre conjoint à parler de ses symptômes à son médecin de famille. Il est important de consulter un médecin pour savoir si d'autres problèmes de santé, comme une hypertrophie (augmentation du volume) de la prostate, pourraient être à l'origine de ses symptômes. L'hypertrophie de la prostate, qui est plus fréquente chez les hommes âgés, peut provoquer des symptômes semblables à ceux de la vessie hyperactive. Il arrive d'ailleurs que des hommes âgés soient aux prises avec ces deux affections en même temps. (Habituellement, les hommes plus jeunes qui éprouvent ce type de symptômes souffrent uniquement d'une vessie hyperactive.) Ainsi, tandis que votre conjoint peut penser que seule sa prostate est à l'origine de ses symptômes, il se peut que sa vessie soit aussi en cause. Voilà pourquoi il est important de consulter un médecin pour en avoir le cœur net. Il sera en mesure de vous donner des renseignements et des conseils et de vous parler des traitements possibles.

Pour se préparer à sa visite chez le médecin, votre conjoint peut répondre au Questionnaire d'évaluation sur la vessie hyperactive et se servir du Guide de discussion avec le médecin.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Votre-conjoint-a-t-il-une-vessie-hyperactive