;

Devriez-vous poser votre propre diagnostic?

Une démangeaison vaginale, une sensation de brûlure et un écoulement inaccoutumé ou excessif peuvent être à la fois incommodants et embarrassants. Si vous ressentez ces symptômes, il se peut que vous soyez tentée d'essayer de traiter le problème vous-même plutôt que de vous armer de courage pour aller chez votre médecin.

Il est fort probable que vous penserez en premier à une infection à levures, mais savez-vous qu'en réalité vos symptômes pourraient provenir d'un tout autre trouble? En fait, plus de la moitié des femmes qui pensent avoir une infection à levures ont en réalité un tout autre trouble, il s'agit parfois d'infections bactériennes, d'infections transmises sexuellement, d'une irritation d'origine chimique ou allergique. Certains de ces troubles peuvent entraîner des problèmes graves, notamment la stérilité, s'ils ne sont pas reconnus et traités.

C'est pourquoi il est si important de vous rendre chez votre médecin pour obtenir le diagnostic et le traitement qui conviennent, même si vous pensez avoir une infection à levures. Votre médecin vous posera probablement des questions et fera quelques examens simples en vue de déterminer les causes du problème et de vous prescrire le traitement qui s'impose.

Il faut tout particulièrement vous rendre chez votre médecin si vous avez ces symptômes pour la première fois, si vous avez déjà essayé de soigner vos symptômes, mais sans succès, ou si ces symptômes se manifestent fréquemment (au moins 4 fois au cours de l'année passée). En outre, vous devriez également consulter un médecin si :

  • vous êtes enceinte ou si vous allaitez,
  • vous avez moins de 12 ans,
  • vous pensez avoir contracté une infection transmise sexuellement (ITS, aussi connue sous l'ancienne désignation MTS),
  • vous avez également une fièvre, vous constatez une douleur pelvienne ou des pertes colorées ou malodorantes,
  • vous souffrez de certains troubles (comme le diabète ou un trouble qui affaiblit le système immunitaire).

Deux précautions valent mieux qu'une ! Si vous avez une démangeaison vaginale, une sensation de brûlure ou un écoulement inaccoutumé ou excessif, rendez-vous chez votre médecin pour obtenir le diagnostic et le traitement qui conviennent.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Une-infection-a-levures-ou

La vaginose bactérienne

Un grand nombre femmes qui pensent avoir une infection à levures seraient atteintes en réalité d'un autre trouble : la vaginose bactérienne (VB). La VB, qui touche environ 10 % des femmes en général, et jusqu'à 30 % des femmes enceintes, est la cause la plus fréquente d'un écoulement vaginal. Une croissance excessive des bactéries dans le vagin peut en être responsable et entraîner une démangeaison vaginale, une sensation de brûlure, un écoulement blanchâtre ou gris d'une odeur désagréable qui rappelle celle du poisson. Quelques femmes atteintes de VB ne ressentent aucun symptôme.

Nous ne savons pas vraiment comment les femmes contractent la VB, mais on a lieu de penser qu'il se produit quelque chose qui perturbe le milieu vaginal normal. Ordinairement, les bactéries dont l'effet est bénéfique et celles dont l'effet est nuisible forment une population stable dans le vagin, mais quand il se produit quelque chose qui fait diminuer le nombre des bonnes bactéries, les autres bactéries dominent et entraînent l'apparition de la VB.

Qu'est-ce qui augmente le risque de VB ? Certains facteurs comme une douche vaginale et l'usage d'un D.I.U. (dispositif intra-utérin) à des fins de contraception, peuvent accroître le risque de VB. Le rôle de l'activité sexuelle dans la transmission de la VB n'a pas été élucidé, et on ne pense généralement pas à la VB comme à une infection transmise sexuellement (ITS, aussi connue sous l'ancienne désignation MTS). Toutefois, bien que l'on ne comprenne pas vraiment pourquoi, une femme qui a de nouveaux partenaires sexuels ou de multiples partenaires peut courir un plus grand risque de contracter la VB.

La VB ne se limite pas à simplement déclencher quelques symptômes désagréables. Elle peut aussi prédisposer la femme à :

  • être infectée par le VIH après une exposition au virus ;
  • transmettre le VIH à un partenaire sexuel (si elle est déjà infectée par le VIH) ;
  • donner naissance prématurément (si elle était atteinte de VB pendant sa grossesse) ;
  • avoir un bébé dont le poids de naissance est plus léger ;
  • contracter une infection du placenta durant une grossesse ;
  • acquérir une infection de l'utérus après une grossesse ;
  • développer une infection plus grave, comme une salpingite aiguë ou pelvipéritonite à la suite du placement d'un D.I.U., d'une biopsie de la muqueuse utérine ou de procédés pour traiter des polypes, un cancer, ou une hémorragie ;
  • être infectée par la bactérie chlamydia ou contracter la gonorrhée.

Votre médecin établira le diagnostic de VB au moyen d'un examen physique et de quelques analyses en laboratoire. La VB se traite avec des antibiotiques. Les partenaires sexuels masculins ne requièrent pas de soins, mais il se peut que le médecin préconise un traitement pour les partenaires sexuels féminins.

Afin de réduire votre risque de contracter la VB, vous devriez éviter d'employer des douches vaginales et limiter le nombre de vos partenaires sexuels. Étant donné que la VB peut accroître le risque d'autres problèmes de santé, ne manquez pas de vous rendre chez votre médecin pour obtenir le diagnostic et le traitement qui conviennent si vous constatez des symptômes comme un écoulement vaginal, une démangeaison, une sensation de brûlure ou une gêne.

La VB peut causer de graves complications si elle n'est pas traitée convenablement. Par conséquent, il est très important de vous rendre chez votre médecin pour obtenir un diagnostic et traitement quand vous constatez l'apparition de symptômes comme un écoulement vaginal, une démangeaison ou une irritation.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Une-infection-a-levures-ou

La trichomonase

La trichomonase est une infection transmise sexuellement (ITS, aussi connue sous l'ancienne désignation MTS) qui peut causer certains symptômes semblables à ceux d'une infection à levures. Des femmes qui pensent avoir une infection à levures seraient en réalité atteintes d'une trichomonase.

La trichomonase est causée par un parasite qui est transmis au cours de pratiques sexuelles à risque qui comportent aussi l'attouchement vulve contre vulve. Parmi les symptômes, on remarque une irritation vaginale, une démangeaison accompagnée d'une sensation de brûlure et un écoulement malodorant. L'écoulement est mousseux, blanchâtre ou jaune vert. Les femmes atteintes de trichomonase peuvent aussi ressentir une douleur abdominale, une douleur durant l'émission de l'urine, une gêne durant les contacts sexuels ou un saignement après les contacts sexuels.

Si vous avez constaté l'un de ces symptômes, rendez-vous chez votre médecin pour obtenir un diagnostic et un traitement. D'autres troubles, notamment les infections à levures et les infections bactériennes, peuvent causer des symptômes semblables et le traitement qui s'impose est celui qui est adapté au trouble dont vous êtes atteinte. Votre médecin peut établir le diagnostic de la trichomonase à partir d'un examen physique et d'une analyse en laboratoire. Ce serait peut-être aussi un bon moment pour vous et votre médecin d'envisager d'autres tests de dépistage d'une ITS.

La trichomonase qui n'est pas traitée convenablement peut accroître le risque d'une femme de contracter une infection par le VIH si elle est exposée au VIH. Si une femme qui est déjà infectée par le VIH néglige de soigner la trichomonase dont elle est atteinte, elle devient plus susceptible de contaminer d'autres partenaires sexuels. Si une femme contracte la trichomonase durant sa grossesse, elle court un plus grand risque de donner naissance à un bébé prématuré ou à un bébé ayant un poids de naissance plus léger.

Mais, bonne nouvelle, la trichomonase peut se soigner avec succès au moyen des antibiotiques. Il est important que tous vos partenaires sexuels reçoivent aussi des soins. Un traitement leur permettra de guérir, préviendra votre réinfection et empêchera celle d'autres personnes.

Si vous utilisez un préservatif et si vous limitez le nombre de vos partenaires sexuels, vous diminuerez le risque de contracter la trichomonase.

En raison des complications qui accompagnent la trichomonase mal soignée, il est très important de vous rendre chez votre médecin pour obtenir un diagnostic et un traitement quand vous constatez un écoulement vaginal, une démangeaison ou une irritation.

ulement vaginal, une démangeaison ou une irritation.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Une-infection-a-levures-ou

Les substances chimiques et les allergies

Une infection peut entraîner une démangeaison et une irritation vaginales, mais quelquefois il faut jeter le blâme sur une autre fautive : une irritation d'origine chimique ou allergique.

Les substances chimiques que renferment des produits comme le savon parfumé, le bain moussant, le papier hygiénique coloré, les douches vaginales, les préservatifs en latex, les D.I.U., les diaphragmes, les spermicides ou les produits d'hygiène féminine (les tampons et les serviettes hygiéniques) peuvent irriter la délicate paroi vaginale et entraîner une démangeaison et une irritation.

Il est aussi possible que des femmes deviennent allergiques à certaines substances comme le sperme, des colorants, des savons, des produits contraceptifs (comme les spermicides) et des produits d'hygiène. En présence des allergènes, le système immunitaire de la femme réagit de manière excessive à ces substances, et entraîne une irritation vaginale, une démangeaison et une sensation de brûlure.

La prise en charge d'une irritation d'origine chimique ou allergique consiste à identifier la substance chimique ou l'allergène qui déclenche vos symptômes afin que vous puissiez l'éviter. Votre médecin peut aider à cerner la cause et vous donner de petits conseils sur la façon de faire front à la réaction jusqu'à ce qu'elle disparaisse. Votre médecin pourra écarter d'autres causes possibles de vos symptômes comme des infections, une sécrétion d'œstrogène insuffisante en raison de la ménopause ou des affections de la peau.

D'autres troubles peuvent aussi causer une irritation et une démangeaison vaginales, et quelques-uns de ces troubles peuvent entraîner des complications graves si vous n'obtenez pas le diagnostic et le traitement qui conviennent. C'est pourquoi il est si important de vous rendre chez votre médecin pour découvrir les causes de vos symptômes et obtenir le traitement qui s'impose plutôt que d'essayer de traiter le problème vous-même.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Une-infection-a-levures-ou