;

La perte de l'audition : en courez-vous le risque?

Au pays, 1/3 des personnes âgées de plus de 65 ans sont atteintes d'une perte de l'audition. Mais il ne s'agit pas d'un problème propre aux aînés – les personnes plus jeunes y sont tout aussi susceptibles. En fait, 10 % de tous les habitants du Canada sont atteints d'une forme de perte auditive.

Pourriez-vous courir le risque d'une perte de l'audition? Voici quelques-unes des causes les plus courantes.

L'exposition au bruit : qu'il s'agisse d'une exposition à court ou à long terme, un grand bruit peut détruire les délicates cellules ciliées de l'oreille interne. Ces cellules traduisent les vibrations des sons en signaux nerveux afin que votre cerveau puisse identifier et « entendre » ces sons. Le dommage que le bruit cause est irréversible. Référez-vous à la section « Protégez votre acuité auditive » pour en savoir davantage sur la perte de l'audition liée au bruit et apprendre comment en réduire le risque.

Le vieillissement : une perte de l'audition peut toucher les personnes de tous les âges, mais le risque s'accroît avec le temps. Les causes d'une perte auditive liée au vieillissement ne sont pas toujours évidentes : dans certains cas elle provient d'une exposition au bruit qui s'est produite tout au long de la vie tandis que dans d'autres cas un élément génétique entre en jeu.

Les infections ou les lésions : laissées sans traitement, les infections de l'oreille risquent d'entraîner une perte de l'audition parce qu'elles peuvent endommager le tympan, les os de l'oreille moyenne (qui transmet les sons à l'oreille interne) ou aux nerfs auditifs. Les traumatismes crâniens ou les lésions de l'oreille peuvent endommager le tympan (de petites déchirures peuvent se cicatriser spontanément) ou les os de l'oreille moyenne et entraîner une perte de l'audition.

D'autres causes : Il est possible que la maladie de Ménière (une affection qui atteint l'oreille interne, menant à une perte auditive et à des crises de vertige) cause une perte de l'audition. D'autres causes possibles sont certains médicaments (comme les antibiotiques et les traitements contre le cancer), une accumulation de cérumen et quelques tumeurs (comme celles qui se développent sur les nerfs auditifs).

Vous craignez de courir ce risque? Discutez avec votre médecin d'un examen de l'audition et lisez la section « Protégez votre acuité auditive » pour savoir comment vous pouvez éviter certaines situations qui causent fréquemment une perte auditive.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Une-bonne-acuite-auditive

Protégez votre acuité auditive

La perte de l'audition n'est pas inévitable malgré le vieillissement. Vous pouvez vous protéger contre quelques-unes des causes habituelles de la perte de l'audition. Voici comment :

Faites attention aux décibels!

Une brève exposition à un grand bruit, comme celui que produisent les explosions, les pétards, ou les moteurs à réaction, peut causer la perte de l'audition. Mais une exposition prolongée à des bruits qui ne sont pas aussi forts a la même conséquence. Vous pouvez endommager votre acuité auditive en jouant votre lecteur MP3 trop fort ou trop longtemps.

Le niveau sonore d'un bruit se mesure en décibels (dB). Les bruits qui sont d'une sonorité supérieure à 85 dB peuvent causer la perte de l'audition. Plus le niveau sonore est élevé, plus vous devriez écourter votre exposition à ce bruit avant qu'une perte auditive ne se produise. Par exemple, 8 heures d'écoute à 85 dB causent autant de dommage que 4 heures à 88 dB, 2 heures à 91 dB ou simplement 15 minutes à 100 dB. Le Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail recommande le port de protecteurs auditifs aux personnes qui sont exposées à un bruit de 85 dB ou plus. Sinon, vous courez le risque de subir une perte de l'audition permanente.

Il se pourrait que certaines activités quotidiennes soient plus bruyantes que vous ne le pensez! Voici le niveau sonore en décibels de quelques bruits habituels :

  • les pétards : 150 dB,
  • une sirène d'ambulance ou un avion qui décolle : 120 dB,
  • une boîte de nuit : 120 dB,
  • un film dans une salle de cinéma : jusqu'à 117 dB,
  • un concert de musique rock : 110 à 125 dB,
  • l'écoute de la musique avec des écouteurs : 105 à 120 dB si le son est monté au maximum (les écouteurs Earbuds, comme ceux des lecteurs en vogue MP3 et MC, peuvent rajouter de 6 à 9 dB au volume sonore),
  • une motocyclette : 95 dB,
  • le bruit d'une salle de restaurant ou de la circulation intense dans la ville : 85 dB,
  • une voiture qui roule : 70 dB,
  • une conversation normale : 60 dB,
  • le vrombissement d'un réfrigérateur : 40 dB,
  • un chuchotement : 30 dB.

Voici comment vous protéger d'une perte de l'audition imputable au bruit :

  • Portez un protecteur auditif (des bouchons d'oreille ou un serre-tête antibruit) si vous êtes exposé à des sons dont le niveau sonore est supérieur à 85 dB. Un bruit est généralement trop fort si vous ne pouvez pas entendre une personne qui parle à 1 mètre (3 pieds) de vous.
  • Si vous travaillez dans un milieu bruyant, portez tout le temps le type de protecteur auditif recommandé! Si vous avez des questions à propos de la protection de l'ouïe au travail, communiquez avec le Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail.
  • Observez la règle 60-60 en ce qui concerne vos appareils à musique personnels (comme les lecteurs MP3 ou CD) : écoutez à 60 % de la puissance maximale jusqu'à concurrence de 60 minutes quotidiennement. Une période d'écoute plus longue pourrait entraîner une perte auditive permanente. Et, prenez soin de ne pas mettre le son trop fort quand vous êtes dans un endroit bruyant comme les transports en commun.

Ne vous faites pas tirer l'oreille!

Certains troubles médicaux, comme les infections de l'oreille, peuvent mener à la perte de l'audition s'ils ne sont pas traités. Et bien d'autres causes de perte auditive, par exemple l'accumulation de cérumen et un tympan endommagé, peuvent être traitées afin d'améliorer l'acuité auditive. Faites en sorte d'avoir régulièrement des examens médicaux afin de déceler les troubles de santé et de les écraser dans l'œuf. La Société canadienne de l'ouïe recommande qu'un examen de l'audition ait lieu tous les 2 ans, ou plus souvent, si votre audition est un sujet de préoccupation.

Fais attention au « quoi »?

Soyez tout oreilles et captez les signes précoces d'une perte auditive. Ceux-ci sont listés à la section « Pourriez-vous être atteint d'une perte de l'audition? » Si vous remarquez que l'un ou plusieurs de ces signes s'appliquent à vous, discutez avec votre médecin, ou votre audiologiste, d'un examen de l'audition. Si vous obtenez de l'aide dès que les signes précoces d'une perte auditive se manifestent, vous pourrez les empêcher de s'aggraver.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Une-bonne-acuite-auditive

Pourriez-vous être atteint d'une perte de l'audition?

Parfois, il est facile de manquer les signes précoces de la perte de l'audition. Un grand nombre de personnes ne se rendent pas compte qu'elles se sont adaptées tout doucement à une perte auditive.

Pourriez-vous être atteint d'une perte de l'audition? Réfléchissez à ces questions :

  • Vous dit-on souvent que vous parlez trop fort?
  • Vous semble-t-il que tout le monde marmonne?
  • Demandez-vous souvent aux gens de répéter?
  • Vous arrive-t-il de mal comprendre ce que les gens disent?
  • Avez-vous du mal à entendre lorsque vous vous trouvez dans des endroits pleins de monde ou bruyants comme des restaurants grouillant d'activité?
  • Avez-vous tendance à écouter avec une oreille plutôt qu'une autre?
  • Regardez-vous avec vigilance les lèvres ou le visage des personnes qui vous parlent?
  • Montez-vous de plus en plus le son de la télé, du stéréo ou de la radio?
  • Recevez-vous des plaintes des personnes qui vous entourent parce qu'elles considèrent que le son de la télé, du stéréo ou de la radio est trop fort?
  • Avez-vous du mal à entendre ce que les gens disent au téléphone?
  • Fournissez-vous un effort intense pour entendre?
  • Trouvez-vous que les sons très forts et très bas sont plus difficiles à entendre?
  • Voyez-vous moins de monde dernièrement?
  • Entendez-vous un bourdonnement ou un tintement?

Si vous avez répondu « oui » à l'une de ces questions, discutez d'un examen de l'audition avec votre médecin. En obtenant de l'aide au tout début, vous diminuez le risque de certains types de troubles de l'audition et vous pourrez faire face au dommage qui a déjà eu lieu.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Une-bonne-acuite-auditive

À la rescousse du malentendant

Vous souffrez d'une perte de l'audition? Votre cas n'est pas unique, et il existe plusieurs façons de faire face à la situation.

Les aides auditives

Un grand nombre personnes atteintes d'une perte de l'audition peuvent tirer avantage d'une aide auditive. Ces appareils se tiennent derrière ou dans votre oreille et ils amplifient les sons entrants afin que vous puissiez les entendre. Mais plus de 80 % des personnes qui ont besoin d'aides auditives n'en obtiennent pas. Communiquez avec votre médecin ou votre audiologiste pour savoir comment avoir accès à une aide qui vous convienne et qui soit convenablement adaptée à votre conduit auditif. Il existe une vaste gamme d'aides auditives. Si vous n'êtes pas satisfait de votre aide auditive actuelle, dites-le. Un autre modèle pourrait être celui qui vous convient exactement.

Les implants cochléaires

Les personnes dont l'oreille interne est endommagée ne peuvent tirer parti d'une aide auditive, donc un implant cochléaire leur serait utile. Un implant cochléaire est introduit dans votre oreille chirurgicalement tandis qu'un autre élément est enfoncé sous la peau derrière votre oreille. Contrairement à une aide auditive, qui ne fait qu'amplifier les sons entrants, un implant cochléaire aide une personne à comprendre les sons qui l'entourent. Il capte les bruits, les code et les transforme en signaux électriques qui sont alors envoyés au cerveau. Cette technologie ne rétablit pas une audition normale, mais elle peut aider une personne à acquérir une bonne compréhension des bruits qui l'entourent et à communiquer plus facilement.

Les autres secours

  • Les avertisseurs spéciaux : si vous avez de la difficulté à entendre la sonnerie du téléphone ou la sonnette de la porte, songez à installer un modèle muni d'une lumière qui clignote ou vibre quand sa sonnerie est activée. Les personnes qui entendent encore un peu peuvent acheter un amplificateur qui augmentera le niveau de la sonnerie du téléphone ou de la sonnette de la porte.
  • La messagerie instantanée : au lieu de parler au téléphone, essayez d'utiliser les messages alphabétiques ou la messagerie instantanée de votre téléphone cellulaire.
  • Le téléimprimeur (TTY) : Cet appareil pratique relie votre téléphone à un clavier et à un écran afin que vous puissiez taper et visionner les messages qui proviennent de votre ligne de téléphone. Les personnes qui ne possèdent pas un téléimprimeur peuvent avoir recours au Service de relais Bell.
  • Le sous-titrage : tous les téléviseurs fabriqués après 1993 possèdent cette fonctionnalité qui permet d'afficher au bas de leur écran les mots qui sont prononcés dans l'émission.

Autres petits conseils pour la communication

Si vous avez du mal à entendre, vous avez probablement souvent le sentiment d'être exclu des conversations. Mais vous ne devez pas forcément continuer de cette façon ! Voici quelques petits conseils qui vous rendront la vie plus facile :

  • Choisissez un endroit favorable à la conversation – évitez les lieux bruyants, pleins de monde et qui ne sont pas bien éclairés.
  • Surveillez l'expression du visage et le langage du corps de votre interlocuteur – ce sont des indices qui vous éclaireront sur ce qui est dit. Apprenez à lire les lèvres afin d'améliorer votre capacité de comprendre les mots prononcés.
  • Demandez aux gens de répéter si vous ne les comprenez pas.
  • Dites à la personne à qui vous parlez que vous souffrez d'une perte de l'audition et suggérez-lui ce qu'elle peut faire pour vous aider à la comprendre car la communication se fait dans les deux sens (reportez-vous à la section ci-après).
  • Communiquez aussi au moyen du langage gestuel avec ceux qui savent l'utiliser.

Si vous parlez à une personne malentendante, voici quelques stratégies auxquelles vous pouvez avoir recours pour l'aider à vous comprendre :

  • Captez l'attention de la personne avant d'entamer la conversation.
  • Parlez en faisant face à la personne et en vous assurant qu'elle peut voir nettement le jeu de votre physionomie.
  • Parlez distinctement et pas trop vite.
  • Ne criez pas – cela déforme les sons.
  • Donnez des indices de ce que vous dites au moyen du langage de votre corps et de l'expression de votre visage.
  • Répétez ce que vous avez dit, si la personne vous le demande, sans vous laisser aller à la frustration.
  • Parlez en évitant de recouvrir vos lèvres.

Ces petits conseils peuvent vous aider à mieux tirer profit d'une conversation. Mais ils ne devraient pas remplacer une consultation qui permettrait à votre médecin d'établir la cause de votre perte auditive. N'oubliez pas de vous soumettre à un examen de l'audition et essayez de déterminer si une aide auditive ou un implant cochléaire vous conviendrait.

Autre sources de soutien

Vous pourrez obtenir de l'aide supplémentaire en entrant en contact avec :

  • la Société canadienne de l'ouïe ;
  • la Hearing Foundation of Canada ;
  • l'Association des malentendants canadiens ;
  • l'Association des Sourds du Canada.

Ces organisations peuvent vous offrir des services liés à l'emploi, des cours, du soutien et toutes sortes de renseignements sur votre affection.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Une-bonne-acuite-auditive