;

Vous ne fermez plus l'œil de la nuit ?

On estime qu'environ la moitié des aînés ont des problèmes de sommeil. En vieillissant, notre sommeil a tendance à devenir plus fragile, ce qui signifie que nous sommes réveillés plus facilement et que nos phases de sommeil profond sont plus courtes. Certains de ces changements sont d'origine hormonale, mais divers problèmes de santé, les douleurs, les troubles psychiatriques et certains médicaments peuvent aussi perturber le sommeil.

Quelle qu'en soit la raison, le fait de manquer de sommeil peut vous rendre fatigué, irritable et vous causer des problèmes de concentration. Cela peut aussi entraîner des maux de tête, des troubles de la mémoire et des accidents. En contrepartie, on a en général besoin de moins de sommeil en vieillissant, donc, si vous vous sentez frais et dispos le matin, que vous ne tombez pas de sommeil en plein jour et que vous n'avez pas besoin de faire de longues siestes, alors, il n'y a pas lieu de vous inquiéter.

Vous mettrez toutes les chances de votre côté pour mieux dormir en respectant les quelques conseils ci-dessous.

  • Conservez un horaire de sommeil et de veille régulier, même lors de la fin de semaine. Le fait de conserver des habitudes de sommeil appropriées peut aider votre corps à s’adapter et à s’endormir plus facilement.
  • Ne buvez pas de boissons qui contiennent de l'alcool ou de la caféine avant de vous coucher. L'alcool peut vous aider à vous endormir, mais il risque aussi de diminuer vos phases de sommeil profond et de faire en sorte de vous réveiller plus tard.
  • Évitez de prendre un repas trop copieux trois heures avant d'aller vous coucher.
  • Évitez de boire des liquides non nécessaires au moins 2 heures avant le coucher, afin de vous  éviter de vous réveiller la nuit pour aller aux toilettes.
  • Ne fumez pas, puisque la nicotine (qui est un stimulant) peut contribuer à vous garder éveillé.
  • Évitez de vous faire des soucis quand vient le temps de vous coucher : les soucis peuvent très bien attendre le lendemain. Si vous ne parvenez pas à les mettre de côté, essayez de les écrire sur un bout de papier pour vous aider à les oublier jusqu'au lendemain.
  • Évitez de regarder la télévision ou de lire dans le lit – réservez votre lit uniquement au sommeil.
  • Essayez de vous détendre avant d'aller vous coucher en faisant des exercices respiratoires, en buvant un lait chaud ou en prenant un bain chaud.
  • Si vous n'arrivez pas à vous endormir, résistez à la tentation de regarder votre horloge. Sortez de votre lit pour méditer ou lire jusqu'à ce que vous sentiez la fatigue vous gagner.

Si vos problèmes de sommeil persistent depuis plus d'un mois ou qu'ils nuisent à votre vie quotidienne, ne souffrez pas en silence et parlez-en à votre médecin.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Sante-des-aines

Attention ! : les produits à base d'herbes sont aussi des médicaments

Les produits de santé naturels et les remèdes à base d'herbes deviennent de plus en plus populaires pour soigner toutes sortes de maux, qui vont de l'arthrite aux symptômes de la ménopause en passant par les troubles de la prostate, la maladie d'Alzheimer et le cancer. Les gens ont tendance à croire que si le produit est « naturel », il est bon et ne peut produire des effets nocifs. Toutefois, l’ingestion de remèdes à base d'herbes peut mettre la vie en danger lorsque ces remèdes provoquent des effets secondaires ou des interactions négatives avec les autres médicaments.

Beaucoup d'aînés ne disent pas à leur médecin qu'ils font l'essai d'un remède à base d'herbes, ce qui peut être une grosse erreur. Indiquez toujours à votre médecin tout ce que vous prenez, incluant les produits à base d'herbes, les vitamines, les minéraux et les médicaments en vente libre. Voici quelques associations de remèdes naturels et de médicaments qui présentent des risques.

  • Le ginkgo biloba, pris pour prévenir ou traiter la maladie d'Alzheimer, peut aggraver des saignements, en particulier si vous prenez de l'AAS (Aspirin®) ou de la warfarine quotidiennement pour prévenir la formation de caillots.
  • Parmi les produits à éviter si vous prenez de la warfarine figurent ceux à base de danshen, d'angélique chinoise (dong quai), d'ail (en grandes quantités) et aussi extrait de papaye.
  • Le sulfate de glucosamine, un remède extrêmement populaire contre l'arthrite, peut inhiber les effets de l'insuline ; vous devez donc faire preuve de prudence si vous êtes atteint de diabète ou que vous êtes en surpoids.
  • Le millepertuis, utilisé pour soulager la dépression, peut entrer en interaction avec de nombreux médicaments, notamment avec certains antidépresseurs et certains médicaments prescrits aux personnes qui ont une affection cardiaque, le sida ou qui ont eu une greffe d'organe. Il est donc préférable d'éviter cette plante si vous prenez des antidépresseurs ou d'autres médicaments pour un traitement de longue durée.

N'oubliez pas que beaucoup de produits à base d'herbes ont des effets importants sur votre corps, considérez-les donc exactement comme n'importe quel autre médicament.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Sante-des-aines

Fini les faux pas, les dérapages et les chutes

Regardez où vous mettez les pieds! Les chutes peuvent entraîner de graves blessures, comme des fractures de la hanche ou du poignet, qui peuvent vous priver de votre autonomie, et même de votre vie. En fait, les chutes sont la principale cause de blessure grave et mortelle chez les aînés.

Le vieillissement entraîne des changements tels que la baisse de notre vue et notre ouïe, l’affaiblissement des muscles et la tendance à perdre l’équilibre. Ces changements, bien que normaux, nous rendent plus susceptibles aux chutes. Assurez-vous de vous faire examiner régulièrement par votre médecin et de lui faire vérifier vos yeux et vos oreilles. Une analyse de la densité osseuse peut être recommandée afin de déterminer votre risque d'ostéoporose.

Certains médicaments administrés pour soigner la dépression, l'hypertension et les troubles du sommeil, peuvent aussi avoir des effets sur vos muscles ou votre équilibre, vous rendre moins stable, et ainsi causer des chutes. Si vous éprouvez des étourdissements, de la faiblesse, des pertes d'équilibre ou des moments de confusion, consultez votre médecin tout de suite; ces problèmes pourraient être attribuables à un médicament que vous prenez, à une maladie ou encore à un problème physique.

Si votre médecin vous recommande d'utiliser une canne ou un déambulateur, ne négligez pas ce conseil! Cela peut faire la différence entre garder votre capacité à vous déplacer et devoir récupérer d'une fracture. Par ailleurs, quand vous vous levez après avoir été allongé, restez toujours assis quelques minutes avant de vous lever – vous risquez moins de vous sentir étourdi. Essayez aussi de faire suffisamment d'exercice et de prendre assez de calcium pour préserver la solidité de vos os et éviter les fractures.

Suivez ces conseils afin de rendre votre domicile plus sécuritaire et d'éviter les faux pas, les dérapages et les chutes :

  • portez des chaussures ou des pantoufles avec des semelles antidérapantes;
  • veillez à ce que votre domicile soit bien éclairé et utilisez des veilleuses la nuit pour éviter d'entrer en collision avec quoi que ce soit;
  • portez des lunettes régulièrement si vous en avez;
  • débarrassez-vous des carpettes ou fixez-les au plancher;
  • ne laissez pas de fils électriques en travers des pièces;
  • installez des barres d'appui dans la baignoire et à proximité des toilettes;
  • installez des rampes des deux côtés des escaliers;
  • ne grimpez pas sur des tabourets ou des escabeaux et demandez à quelqu'un d'autre de le faire pour vous; et
  • n'utilisez pas de cires sur vos planchers.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Sante-des-aines

Remèdes de charlatan !

Comme les aînés ont tendance à avoir plus d'affections chroniques, ils risquent particulièrement de se faire piéger par ces charlatans, ces gens qui vendent en toute connaissance de cause des remèdes inutiles, dont l'efficacité n'a pas été prouvée, ou pire encore, carrément dangereux. Les potions qualifiées « anti-âge », les remèdes contre l'arthrite et les produits pour guérir le cancer font partie des produits favoris utilisés pour piéger les gens.

Comment éviter de vous faire avoir par ces charlatans? Avant tout, n'oubliez pas que si « c'est trop beau pour être vrai », c'est probablement le cas. Ne croyez pas toujours ce que vous lisez et entendez dans les annonces de publicité. Ne vous laissez pas attraper par ces ruses :

  • promesses de guérison rapide et sans douleur,
  • formule « spéciale » ou « secrète » uniquement offerte par la poste et par un seul fournisseur,
  • témoignages de patients satisfaits,
  • publicité sur l'efficacité d'un même produit contre une multitude de maux,
  • guérison pour une maladie non encore élucidée par les sciences médicales.

Si vous avez des doutes sur les propos tenus au sujet d'un produit en particulier, assurez-vous d'en discuter auprès de votre médecin ou de votre pharmacien avant d'en faire l'achat.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Sante-des-aines