Quoi de plus frustrant que de faire un casse-tête et de constater qu'il nous manque une pièce? Ou pire encore, de ne pas savoir combien de morceaux il nous manque. On estime que 2,3 millions de personnes dans le monde sont atteintes de SEP, et pourtant, les experts n'ont toujours pas résolu le casse-tête que constitue cette maladie et cherchent encore à comprendre pourquoi certaines personnes en sont atteintes alors que la plupart ne le sont pas. Les personnes qui étudient les mécanismes de la maladie - officiellement appelées « épidémiologistes » - ont identifié certains facteurs susceptibles d'augmenter le risque d'être atteint de SEP.

À quel âge la SEP est-elle généralement diagnostiquée?

La SEP peut apparaître à tout âge, mais elle se manifeste le plus souvent chez les personnes âgées de 20 à 40 ans.

Quel est le lien entre les hormones et la SEP?

On sait que les femmes sont au moins deux fois plus susceptibles que les hommes d'avoir la SEP; cela pourrait être attribuable en partie à la génétique. Selon une étude parue en 2011 dans la revue Neurology, les femmes atteintes de SEP sont plus susceptibles que les hommes de présenter une caractéristique génétique spécifique liée à la maladie. Par ailleurs, une autre étude a révélé que les femmes étaient plus susceptibles de transmettre cette caractéristique génétique à leurs filles que les pères à leurs fils.

Selon une étude distincte, des changements hormonaux pourraient également jouer un rôle dans la manière dont la maladie se développe. En effet, la maladie semble apparaître plus tardivement chez les femmes qui ont des enfants plus tôt ou qui utilisent des contraceptifs oraux. De plus, la maladie survient un peu plus tard chez les hommes que chez les femmes. De récentes études ont aussi révélé qu'un faible taux de testostérone, une hormone mâle, pourrait mener à des formes plus graves de la maladie.

L'endroit où vous vivez augmente-t-il vos chances d'être atteint de SEP?

De manière générale, la prévalence de la SEP tend à augmenter à mesure qu'on s'éloigne de l'Équateur (à quelques exceptions près). Le niveau de risque est très faible dans des zones d'Asie, d'Afrique et d'Amérique situées sur l'Équateur, alors qu'il est particulièrement élevé au Canada et en Écosse, entre autres. Fait intéressant, certaines études ont révélé que les personnes nées dans une région à forte prévalence de SEP qui émigrent dans un endroit où le risque est plus faible, acquièrent le niveau de risque de leur nouvelle zone géographique. Ces données tendent à démontrer que certains facteurs environnementaux pourraient influer sur le risque d'être atteint de SEP. Selon certains scientifiques, ce phénomène serait lié à une carence en vitamine D attribuable à une faible exposition aux rayons du soleil dans les pays situés plus au Nord.

Y a-t-il un lien entre l'ethnie et la SEP?

Certains groupes ethniques sont plus prédisposés à la SEP, notamment les peuples du nord de l'Europe. Les descendants d'Asiatiques du Sud-Est, d'Africains ou d'Inuits présentent un risque moindre. Il est intéressant de noter que certains groupes ethniques sont moins touchés par la maladie malgré qu'ils habitent dans des régions où le risque est élevé. Il s'agit des Inuits, au Canada, des Sami, au nord de la Norvège et des Maoris, en Nouvelle-Zélande. L'on pourrait attribuer cela à des facteurs génétiques, culturels ou encore à une combinaison des deux.

Quel est le rôle de la génétique dans la SEP?

La SEP n'est pas définie comme une maladie génétique, puisqu'aucune anomalie génique spécifique n'a été qualifiée d'agent causal - bien que certaines études indiquent que les gènes influent sur la maladie. De 15 % à 20 % des personnes atteintes de SEP ont un parent touché. Toutefois, les études sur les jumeaux vrais révèlent que si l'un des jumeaux est atteint de SEP, le risque que l'autre jumeau développe lui aussi la maladie s'élève à 30 % seulement.

Certains chercheurs croient que la SEP est consécutive à une prédisposition génétique qui rend certaines personnes plus susceptibles de contracter la maladie en présence de facteurs externes.

Le mode de vie influence-t-il le risque d'être atteint de SEP?

La SEP constituant une maladie auto-immune, il va sans dire que toutes les affections du système immunitaire sont susceptibles d'augmenter le risque d'être atteint de SEP. Par exemple, l'obésité et le tabagisme sont tous deux associés à un risque plus élevé de contracter la SEP.

Dans une récente étude, des chercheurs ont remarqué que les personnes obèses à 18 ans étaient deux fois plus susceptibles d'être atteintes de SEP que les personnes non obèses. Selon les études, l'on pourrait expliquer cela par le fait que l'obésité augmente la concentration de leptine, une hormone qui favorise l'inflammation.

Les sources alimentaires de vitamine D comme les poissons gras pourraient aussi jouer un rôle important. Selon une récente étude suédoise, la consommation fréquente de poisson gras pourrait être associée à une diminution du risque de SEP. Toutefois, comme dans le cas des gènes, aucun facteur de risque n'a clairement été mis en cause et les chercheurs continuent d'étudier l'effet de divers facteurs sur la maladie.

Que signifie tout cela?

La SEP est une maladie extrêmement complexe. Les données dont nous disposons actuellement semblent indiquer que certaines personnes sont génétiquement prédisposées à la maladie, laquelle peut ensuite être déclenchée par certains facteurs environnementaux tels qu'une carence en vitamine D ou des changements hormonaux de même que par des facteurs liés au mode de vie, tels que l'obésité et le tabagisme. Plus nous en saurons sur ces facteurs de risque et mieux les scientifiques seront outillés pour résoudre le mystère de cette maladie.

Si vous êtes préoccupés par le risque que vous ou vos enfants courez d'être atteints de SEP, n'hésitez pas à parler avec votre médecin.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2017. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Quoi-ou-qui-Pourquoi-certaines-personnes-sont-atteintes-de-SEP-et-dautres-non