La conception des bébés : une revue rapide des données biologiques

Tentez-vous de concevoir un enfant? L'équation semble facile à résoudre : un spermatozoïde ajouté un ovule donne un bébé. Mais, en pratique, le résultat n'est pas toujours aussi facile à obtenir. Plusieurs événements doivent se produire exactement dans le bon ordre pour produire une grossesse. Voici une revue rapide de la biologie relative à la conception des bébés.

Le côté féminin de « l'équation »

Pour qu'une femme puisse concevoir un bébé, elle doit libérer un ovule qui doit ensuite être fécondé par les spermatozoïdes de l'homme. Bien que certaines femmes ont des cycles menstruels plus ou moins longs, celui-ci dure habituellement 28 jours. Le jour 1 est le premier des menstruations de la femme. Environ au jour 14 (pour les femmes dont le cycle est de 28 jours), la femme libère un ovule de ses ovaires – c'est ce qu'on appelle l'ovulation. L'ovule se déplace le long des trompes de Fallope vers son utérus, où il pourra alors être fécondé. Le processus de l'ovulation est contrôlé par les hormones féminines.

Le côté masculin de « l'équation »

Pour engendrer un enfant, un homme doit produire des quantités suffisantes de spermatozoïdes normaux. Les spermatozoïdes sont produits dans les testicules de l'homme, traversent l'épididyme, et sont conservés dans les vésicules séminales.

L'homme doit pouvoir déposer ses spermatozoïdes à l'intérieur du vagin de la femme au cours de relations sexuelles. Cela se produit habituellement lors de l'éjaculation. Ensuite, les spermatozoïdes doivent pouvoir nager suffisamment bien pour parvenir jusqu'à l'ovule.

M. le spermatozoïde, voici Mme l'ovule.

Pour produire une grossesse, l'ovule de la femme doit être fécondé par les spermatozoïdes de l'homme. L'ovule fécondé doit ensuite s'implanter à l'intérieur de la paroi de l'utérus où il peut commencer à se développer.

Le secret de la conception réside dans une bonne coordination. L'ovule de la femme peut vivre pendant 24 heures après sa libération. Les spermatozoïdes peuvent survivre à l'intérieur du corps de la femme pendant quelques jours et parfois pour une période aussi longue que 3 à 5 jours. Donc, pour maximiser les chances de grossesse, il importe d'avoir des relations sexuelles pendant la période où l'ovulation se produit (quand l'ovule est libéré).

Les femmes peuvent calculer le moment de leur ovulation en suivant le cours de leurs menstruations. Habituellement, on prévoit que l'ovulation se produit environ 12 à 16 jours avant l'arrivée des menstruations suivantes. Cette méthode est plus efficace pour les femmes dont les cycles sont réguliers. Mais il existe également d'autres méthodes, notamment le suivi de la température du corps (qui augmente au moment approximatif de l'ovulation) et du mucus cervical (qui devient d'une consistance de blanc d'œuf glissant). Les femmes peuvent également utiliser des tests d'ovulation pour connaître avec précision le moment de l'ovulation.

Si vous avez des questions sur la fertilité ou si vous êtes préoccupé à ce sujet, consultez votre médecin.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Quels-sont-les-signes-de-linfertilite

Qu'est-ce que l'infertilité et pourquoi se produit-elle?

Toutes les photographies montrant des vedettes de cinéma en robes de grossesse alors qu'elles ont atteint la trentaine avancée et même la quarantaine vous font peut-être penser qu'il est facile de devenir enceinte. Mais ce n'est souvent pas le cas. Jusqu'à 1 couple sur 6 éprouve des problèmes d'infertilité.

L'infertilité est l'incapacité d'obtenir une grossesse après un an (ou 6 mois si la femme est âgée de 35 ans ou plus) de relations sexuelles régulières et non protégées. Cette affection peut tout autant être associée à des facteurs masculins (dans 1 cas sur 5) qu'à des facteurs féminins (un tiers des cas). Les cas qui restent sont inexpliqués ou causés par des facteurs associés à la fois à l'homme et à la femme.

Parmi les facteurs susceptibles de contribuer à l'infertilité chez l'homme, on retrouve :

  • des problèmes associés aux spermatozoïdes (par ex. la présence de spermatozoïdes de forme anormale ou de spermatozoïdes qui ne peuvent nager de façon adéquate, une réduction de la numération des spermatozoïdes) : ces anomalies peuvent être provoquées par des infections (comme les oreillons après la puberté ou des infections transmises sexuellement), l'avancement en âge, certaines affections médicales ou l'exposition à des produits chimiques ou à des températures élevées;
  • des anomalies des organes reproducteurs (comme la cryptorchidie (testicules non descendus)) ou de la concentration des hormones masculines;
  • une dysfonction érectile (difficulté à obtenir une érection suffisante à la pénétration);
  • l'éjaculation rétrograde (une affection caractérisée par le mouvement du sperme à l'intérieur de la vessie plutôt qu'à l'extérieur du pénis lors d'une éjaculation).

Parmi les facteurs susceptibles de contribuer à l'infertilité chez la femme, on retrouve :

  • des problèmes associés à l'ovulation (libération de l'ovule par les ovaires);
  • des lésions ou un blocage des trompes de Fallope;
  • des problèmes du mucus cervical (par ex, du mucus trop épais ou contenant des anticorps qui tuent les spermatozoïdes);
  • l'endométriose (une affection caractérisée par la présence de tissu semblable à la muqueuse utérine à l'extérieur de l'utérus);
  • le syndrome des ovaires polykystiques (un déséquilibre hormonal qui nuit à l'ovulation);
  • des fibromes utérins (tumeurs bénignes (non cancéreuses) de la paroi utérine);
  • la présence de tissu cicatriciel près des organes reproducteurs ou à l'intérieur de ceux-ci (cette affection peut être causée par des infections transmises sexuellement, l'appendicite ou par une intervention chirurgicale à la région abdominale ou pelvienne);
  • des malformations congénitales provoquant une déformation de l'utérus;
  • une ménopause précoce.

Autres facteurs susceptibles d'affecter la fertilité (chez les hommes et chez les femmes) :

  • l'avancement en âge (la fertilité des hommes et des femmes diminue avec l'avancement en âge, bien que cette diminution soit plus importante chez les femmes);
  • le stress émotionnel (qui peut affecter les niveaux hormonaux);
  • la mauvaise alimentation;
  • le fait d'avoir un excédent de poids;
  • l'exposition à certains produits chimiques toxiques (comme le plomb et les pesticides);
  • l'utilisation de certains médicaments;
  • le tabagisme, l'utilisation de drogues illicites et la consommation excessive d'alcool;
  • l'utilisation de certains lubrifiants;
  • certaines affections médicales (par ex. cancer, diabète, problèmes thyroïdiens).

Certains facteurs autres que ceux que nous avons énoncés peuvent également jouer un rôle dans l'infertilité. Si vous êtes préoccupé au sujet de votre fertilité, consultez votre médecin pour savoir si l'un de ces facteurs est susceptible d'affecter vos chances de concevoir un enfant.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Quels-sont-les-signes-de-linfertilite

Est-il possible que vous ayez un problème de fertilité?

Si vous tentez de concevoir un enfant, vous vous demandez peut-être combien de temps devrait suffire pour que vous obteniez une grossesse et à quel moment vous devriez commencer à être préoccupé au sujet de votre fertilité.

Il n'existe malheureusement aucune façon de déterminer exactement combien de temps est nécessaire pour que vous obteniez une grossesse. Cette période varie pour chaque couple et dépend de votre âge, votre santé, du moyen de contraception que vous utilisiez avant de tenter de concevoir un enfant et de la coordination de vos relations sexuelles avec l'ovulation.

En général, les probabilités d'obtenir une grossesse (lorsqu'on a des relations sexuelles régulières et non protégées) sont de :

  • 30 % après le premier mois,
  • 60 % après environ 3 mois,
  • 80 % après environ 6 mois,
  • 85 % après environ 1 an,
  • 91 % après environ 3 ans.

Comment pouvez-vous donc savoir s'il est temps pour vous de vous inquiéter? Le signe principal de l'infertilité est une incapacité à obtenir une grossesse après 12 mois de relations sexuelles régulières et non protégées (ou six mois si la partenaire féminine est âgée de 35 ans ou plus). Par contre, vous désirerez peut-être consulter un médecin plus tôt si vous êtes préoccupé au sujet de votre fertilité, en particulier si votre partenaire ou vous-même possédez l'un ou l'autre des facteurs susceptibles de vous faire courir un risque accru d'infertilité (voir « Qu'est-ce que l'infertilité et pourquoi se produit-elle » pour en savoir plus).

Pour en connaître plus sur le moment propice à une consultation chez votre médecin et la façon de vous préparer à votre visite, lisez « Comment demander de l'aide »

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Quels-sont-les-signes-de-linfertilite

Comment demander de l'aide

Un médecin peut aider les couples préoccupés par leur fertilité en leur prodiguant des conseils sur la façon de maximiser leur fertilité, en diagnostiquant certains problèmes de fertilité, en recommandant un plan de traitement pour l'infertilité et on vous renseignant sur le processus de diagnostic et de traitement auquel vous vous soumettrez.

Vous devriez envisager de consulter un médecin si :

  • vous désirez obtenir une grossesse et que vous êtes préoccupé au sujet de votre fertilité;
  • votre partenaire ou vous-même possédez un ou plusieurs facteurs de risque pour l'infertilité (voir « Qu'est-ce que l'infertilité et pourquoi se produit-elle? » );
  • vous n'avez pu obtenir une grossesse après 12 mois de relations sexuelles régulières et non protégées (si la partenaire féminine est âgée de moins de 35 ans);
  • vous n'avez pu devenir enceinte après 6 mois de relations sexuelles régulières et non protégées (si la partenaire féminine est âgée de 35 ans et plus);
  • vous avez subi 3 avortements spontanés ou plus d'affilée.

Vous voudrez peut-être consulter d'abord votre médecin de famille au sujet de votre fertilité. Votre médecin pourrait alors décider de vous orienter vers un spécialiste de la fertilité.

Pour tirer les meilleurs résultats de votre visite :

  • Avant votre visite, écrivez les questions qui se posent à vous. Lisez les questions ci-dessous pour vous aider à amorcer votre démarche.
  • Soyez prêt à discuter de vos affections médicales et des médicaments que vous utilisez, de même que de ceux de votre partenaire. N'oubliez pas que, pendant la consultation, votre médecin peut avoir à vous poser certaines questions sur votre vie sexuelle qui vous sembleront personnelles, mais qui sont importantes pour aider à connaître l'essence de votre problème de fertilité. Essayez de répondre franchement à ces questions et à ajouter tous les détails possibles.
  • Apportez un carnet et un stylo à votre rendez-vous pour noter les renseignements fournis par votre médecin.

Questions à poser à votre médecin :

  1. D'après vous, quelle est la cause de notre problème de fertilité?
  2. Quels tests demanderez-vous pour diagnostiquer le problème?
  3. Le prix des tests sera-t-il couvert par mon assurance?
  4. Quelles sont les options de traitement à ma disposition? Lesquelles recommandez-vous et pourquoi?
  5. Comment le traitement agit-il?
  6. Quelles sont les chances de succès?
  7. Le prix du traitement sera-t-il couvert par mon assurance?
  8. Quelles mesures seront nécessaires au traitement? Comment celui-ci changera-t-il ma vie? (Par ex. devrai-je subir des injections et des interventions fréquentes, devrai-je m'absenter du travail)?
  9. À quelles réactions indésirables dois-je m'attendre et que dois-je faire si elles se produisent?
  10. Combien faudra-t-il de temps pour que le traitement agisse?
  11. Si le traitement n'est pas efficace, quelles sont nos autres options?
  12. Quelles sont les options de counselling disponibles pour nous aider à faire face aux aspects émotionnels du traitement de fertilité?

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Quels-sont-les-signes-de-linfertilite