« Vous avez une vessie incontinente ! »

En entendant votre médecin prononcer ces mots, vous pourriez ressentir toutes sortes d'émotions et vous poser une foule de questions. Vous éprouverez peut-être de la gêne, de la colère, de la crainte et vous aurez l'impression de vous retrouver sur une île déserte. Vous pourriez également vous poser des questions sur l'incontinence, sur son influence sur votre vie professionnelle et sociale et sur les ressources qui vous seraient utiles.

Vous apprendrez peut-être avec soulagement que votre cas n'est pas unique : au Canada, plus de 3 millions de personnes de tout âge sont atteintes d'incontinence. Mais vous pourriez malgré tout avoir l'impression de vivre en isolation parce que la plupart des personnes qui en sont touchées sont trop gênées pour en parler - seulement 26 % d'entre elles demandent à leur médecin de les aider. Félicitez-vous donc d'avoir le courage d'en parler sans détours ! En abordant le sujet avec votre médecin, et en lui demandant de poser un diagnostic, vous préparez la voie à la prise en charge de votre incontinence.

Pour faire front au diagnostic, et reprendre les rênes de votre vie, vous chercherez probablement à mettre au point une stratégie par « étapes ».

Commencez par vous renseigner. Apprenez tout ce que vous pouvez sur l'incontinence urinaire et sur les options de gestion dont vous pourriez vous prévaloir.

Voici les réponses à des questions fréquemment posées dans le cadre d'un diagnostic d'incontinence urinaire nouvellement posé :

  • l'incontinence urinaire se soigne-t-elle ? Oui. De nombreux traitements peuvent vous aider à gérer votre incontinence et vous permettre de reprendre votre vie en main ;
  • est-ce que tout le monde s'en rendra compte ? Non. Les nouvelles options de traitement et de gestion disponibles sont si discrètes que votre incontinence ne sera révélée que si vous en parlez ;
  • ma vie sociale est-elle finie ? Absolument pas ! Vous pouvez encore profiter d'une vie sociale active. Vous devez tout simplement prendre des précautions et suivre votre plan de traitement : envisagez le port de produits absorbants qui vous protégera contre les fuites et munissez-vous d'une trousse d'urgence (constituée de vêtements de rechange et de produits absorbants) ;
  • quel sera le retentissement de l'incontinence sur ma vie de couple ? L'incontinence pourrait resserrer l'union entre vous deux alors que vous associez vos efforts pour lui faire front. Vous devez amorcer la 1re étape en communiquant à votre partenaire ce que vous ressentez et ce qui vous inquiète ;
  • mon incontinence nuira-t-elle à ma vie professionnelle ? Cela ne devrait pas être le cas si vous élaborez un plan de gestion approprié. Tout comme pour les activités sociales, il suffit de prendre les précautions qui s'imposent ;
  • où obtiendrai-je de l'aide ? Discutez avec votre médecin des groupes de soutien qui existent. Envisagez de vous confier à des membres de votre famille et à quelques amis en qui vous avez confiance pour qu'ils puissent vous offrir leur soutien.

Discutez avec votre médecin de votre plan de traitement. Passez en revue avec votre médecin vos options de traitement et de gestion et unissez ensuite vos efforts aux siens pour élaborer un plan de traitement qui conviendra à votre mode de vie.

Reprenez vos activités habituelles. Après avoir appris que vous aviez une vessie incontinente, vous avez peut-être restreint vos activités sociales et physiques. Mais l'incontinence ne devrait pas faire obstacle à l'accomplissement de vos activités favorites. Lorsque vous aurez établi un plan de traitement, vous pourrez reprendre vos activités habituelles.

Cherchez du soutien. Discutez des sentiments que vous ressentez avec votre partenaire ou avec quelqu'un en qui vous avez confiance. Vous pourriez également adhérer à un groupe de soutien ou à une communauté en ligne qui mène des discussions sur l'incontinence.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Que-va-t-il-se-passer-apres-le-diagnostic-dincontinence