Préparez tout le monde sur le plan affectif bien à l'avance

Prendre soin d'un membre de la famille vieillissant peut être extrêmement stressant, à la fois pour vous, et la personne dont vous vous occupez. La majorité des personnes qui prennent soin de parents vieillissants sont des femmes qui ont une carrière et des enfants. Vos enfants peuvent être sur le point d'entrer dans un établissement d'études secondaires ou de terminer leurs études. C'est peut-être une période marquée par d'extrêmes changements et une grande incertitude pour vous et vos proches.

Assurez-vous d'avoir l'appui et la bienveillance de votre entourage. Parlez-en avec votre époux ou votre partenaire afin qu'il puisse se rendre compte des différentes demandes auxquelles vous et vos proches devrez satisfaire au cours des mois et des années qui viennent. Parlez-en aussi avec vos frères et sœurs. Assurez-vous que tout le monde se rend compte des choix qui doivent se faire et faites en sorte que tout le monde comprenne bien comment ces décisions seront prises et qui assumera certaines responsabilités. D'autres choses peuvent tenir à cœur à vos frères et sœurs, même s'ils habitent à une grande distance. Essayez de faire en sorte que chaque personne saisisse la portée de ce qu'elle attend d'elle-même et des autres. Par exemple :

  • Est-ce que vos parents désirent, ou exigent, une intervention optimale de leurs enfants?
  • Voulez-vous que vos frères et sœurs prennent part à la prise de décisions dès le début ou préférez-vous qu'ils vous laissent le soin de décider?
  • Est-ce qu'un frère, ou une sœur, espère recevoir des nouvelles régulièrement?
  • Comptez-vous obtenir l'appui financier de votre parent ou de vos frères et sœurs?
  • Vous attendez-vous à ce que vos frères et sœurs prennent le relais de temps à autre, pour vous permettre de vous reposer, et, pensez-vous que vos parents ne s'en offenseront pas?

N'oubliez pas, vous tenez autant que possible à les traiter avec le respect qu'ils méritent. La meilleure façon de réaliser cela, c'est de parler avec tout le monde avant que la prise de décisions importantes s'impose. Tout au long de ce processus vous devrez vous efforcer de comprendre les sentiments de vos parents et de tenir compte de la façon dont ils veulent que l'attention leur soit prodiguée. Il y a beaucoup de choses que vous devrez tirer au clair. Quelques-unes sont évidentes et d'autres vous demanderont de la réflexion. Vous devriez savoir à quelles options vos parents donnent leur préférence :

  • Comment accueilleraient-ils l'idée qu'une ménagère vienne tenir leur maison en ordre à intervalle régulier?
  • Vous demanderont-ils de les aider ou se sentiront-ils trop mal à l'aise pour le faire?
  • Ont-ils besoin d'aide pour leur approvisionnement? Ont-ils besoin d'être secondés dans la cuisine? Envisageraient-ils un service de repas à domicile comme la popote roulante?
  • Voudraient-ils que vous veniez les voir tous les jours? Ou toutes les semaines? Aimeraient-ils que vous les appeliez tous les jours?
  • Que ressentent-ils lorsque vous vérifiez si leurs factures ont été payées?
  • S'il arrivait qu'ils ne puissent plus vivre chez eux, quelles conditions de logement leur plairaient? Aimeraient-ils vivre chez vous? Accepteraient-ils de vivre dans une résidence pour aînés? Une maison de soins infirmiers? Leurs réponses vous fourniront un indice du niveau d'autonomie qu'ils cherchent à préserver et pour combien de temps.

Commencez à discuter de programmes de soins et des options auxquelles vos parents accorderaient leur préférence au plus tôt avec vos parents et vos frères et sœurs, préférablement quand votre parent jouit encore de sa santé et de son autonomie. Il se peut que les parties intéressées se fassent un peu tirer l'oreille ; donc, initialement, il serait bon d'amorcer de petites conversations sur un ton désinvolte en posant des questions à propos de certaines prédilections. Abordez le sujet doucement ; c'est une discussion et non pas un interrogatoire. Il est important de garder les lignes de communication ouvertes et de gagner leur confiance. Plus vous leur parlerez, plus il leur sera facile de s'en remettre à vous et d'être persuadés que vous faites de votre mieux.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Prendre-soin-de-parents-vieillissants

Comment savez-vous que le moment est venu d'intervenir?

La survenue d'une maladie ou d'un accident peut susciter très soudainement votre engagement à l'égard de vos parents. Il y a de grandes chances pour que vous sachiez précisément quoi faire dans ce cas-là. Mais, si la situation progresse plus graduellement, il pourrait être plus difficile de savoir quand vous devriez intervenir et à quel point. Ce sera d'autant plus difficile si votre proche, ou vos parents, insiste qu'il peut « se tirer d'affaire. » Comment savez-vous que le moment est venu d'intervenir?

Quand vous essayez de décider à quel point vous devriez vous engager, emboîtez le pas à vos parents, mais notez les détails qui leur échappent et les perturbations dans leurs habitudes. Si vous observez un comportement dangereux, pouvant constituer un danger de mort, le moment pourrait être venu d'insister plus vigoureusement. Soyez à l'affût des signes qu'il est important de repérer, notamment :

  • la difficulté à marcher ou à monter les escaliers ;
  • une hygiène personnelle médiocre, de la difficulté à se raser, à prendre une douche ou le port d'habits sales ;
  • un changement des habitudes alimentaires ;
  • un trou de mémoire ou de la confusion au sujet de choses bien connues ;
  • l'oubli de la prise de médicaments, ou prise de médicaments trop fréquente ;
  • une irritabilité persistante ou de soudaines modifications de l'humeur ;
  • des signes de dépression ;
  • des factures impayées.

Si vous commencez à ressentir de l'inquiétude, mais que vous n'êtes pas sûre qu'elle soit fondée, consultez le médecin ou le pharmacien de vos parents. Parlez-lui de leurs affections et des signes qui indiqueraient que leur état de santé s'aggrave. Posez des questions sur les médicaments qu'ils prennent et comment vous pourriez savoir s'ils ne les prennent pas ou s'ils en prennent trop. Il est possible que certains des comportements que vous avez observés ne soient qu'une réaction à un médicament, auquel cas un simple ajustement suffirait. En outre, comme le médecin et le pharmacien ont beaucoup plus d'expérience que vous, quant il s'agit d'aider les aînés, leurs points de vue pourraient s'avérer de grande valeur.

Jusqu'où irez-vous? À quel point vous engagerez-vous? À quel point insisterez-vous? Les réponses à ces questions sont très personnelles et peut-être très difficiles. Vous ne devez pas oublier que vous avez affaire à des adultes, même s'ils paraissent vulnérables et fragiles, tant physiquement qu'émotionnellement. Vos parents ont pris beaucoup de décisions importantes par le passé, et ils ont l'habitude d'agir indépendamment et autonomement. Ils peuvent avoir de la difficulté à accepter le rôle que vous jouerez dans des aspects de leur vie privée, qui, dans le passé, étaient les plus intimes. Faites preuve de patience et de compréhension.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Prendre-soin-de-parents-vieillissants

Les débuts de la démarche de soins à un proche

Jusqu'à présent tout s'est plutôt bien passé avec votre proche parent et vous n'avez pas eu trop de sujets d'inquiétude. Mais, vous savez que bientôt vous serez plus directement impliquée. Il est important de parler avec vos frères et sœurs, ainsi qu'avec les membres de votre famille proche des changements que l'avenir vous réserve, mais il y a d'autres personnes avec qui vous aimeriez peut-être parler aussi. Il se pourrait que l'appui de ces personnes s'avère très utile en ce qui concerne les soins continus et les situations critiques.

  • Prévenez votre employeur que des changements pourraient survenir dans votre situation personnelle. Ainsi, vous serez moins stressée si vous devez vous absenter pour vous rendre à un rendez-vous chez le médecin ou pour traiter d'autres affaires.
  • Prenez rendez-vous avec le médecin de vos parents et faites-lui part de vos préoccupations à leur sujet. Informez-vous de ce que vous devriez faire pour obtenir, au besoin, des renseignements sur l'état de santé de vos parents. Écoutez ce qu'il dit des symptômes qu'il vous conseille de guetter et qui présageraient la détérioration de leur santé.
  • Rendez visite au pharmacien de vos parents et présentez-vous ; ainsi, vous pourrez lui poser des questions au sujet de leurs médicaments et des effets secondaires possibles.
  • Faites connaissance avec les amis et les voisins de vos parents.

Vous avez parlé avec toutes les personnes qui comptent, pour vous assurer que chacune détient les renseignements nécessaires. C'est un très bon début. Maintenant, vous êtes prête à passer au côté pratique de la situation, et à prendre soin d'une personne qui vous est chère. Consacrez quelque temps à la réflexion, à la planification et à l'organisation de renseignements. C'est du temps bien investi et qui vous épargnera ultérieurement bien des contrariétés. Voici quelques conseils qui vous donneront une avance :

  • Commencez à organiser les renseignements que vous avez recueillis afin de les avoir à portée de la main. Ils comprennent :
    • une liste des affections et des médicaments ;
    • le numéro de leur carte d'assurance-maladie provinciale ;
    • le nom, les numéros de téléphone de leurs médecins, spécialistes, dentiste et pharmacien ;
    • le nom et les numéros de téléphone de leurs amis, de leurs voisins et des personnes que vous devriez appeler en cas d'urgence ;
    • le nom et les numéros de téléphone du propriétaire de leur appartement, ou de la société de gestion et de l'équipe d'entretien, s'ils habitent dans un condominium ;
    • le numéro de compte et les numéros de téléphone des personnes-ressources pour toutes leurs cartes de crédit, leurs comptes bancaires, leurs conseillers financiers, leurs contrats d'assurance et leurs placements ;
    • le nom et le numéro de téléphone de leur notaire,
    • une copie de leur testament, de leur procuration, de leur procuration relative au soin de la personne et de leur testament euthanasique.
  • Arrangez-vous pour que vous et les autres personnes ayez en votre possession une clé de leur logis ;
  • Notez soigneusement tous les rendez-vous, les appels téléphoniques, les symptômes observés, les changements de l'état de santé ou de l'humeur ;
  • Effectuez un suivi auprès des professionnels de la santé ;
  • Découvrez les ressources disponibles dans votre collectivité ;
  • Soyez honnête avec vous-même, admettez que vous avez des besoins.

Deux documents devraient être préparés aussitôt que possible, car ils sont d'une extrême importance, il s'agit de la procuration désignant la personne qui prendra les décisions financières, et de la procuration relative au soin de la personne. Si ces deux documents ne sont pas établis, vous n'aurez pas le pouvoir d'agir au nom de votre proche dans des situations critiques. Conjointement avec votre proche, et après mûre réflexion, vous devriez discuter du choix des personnes qui seront désignées dans ces documents. Assurez-vous que votre parent, ainsi que vos frères et sœurs, comprennent bien le pouvoir et les responsabilités d'un administrateur.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Prendre-soin-de-parents-vieillissants

Prenez soin de vous

Comme vous vous engagez à prendre soin de vos parents, votre vie peut devenir très stressante. Afin de pouvoir continuer à vous acquitter de vos obligations à titre de parent, d'épouse et d'employée, vous devez prendre soin de vous-même. Faites un effort pour rester en santé et de bonne humeur, car c'est une condition nécessaire pour bien fonctionner quand vous vous dévouez à ceux qui vous entourent. Vous devrez croire fermement que vous méritez de prendre un peu de repos, et défendre ce droit en dépit du grand nombre de demandes diverses qui vous assailliront. Voici quelques petits conseils qui vous permettront de partir du bon pied :

  • Résistez à la tentation de vous priver de sommeil. Il se pourrait que le temps vous manque pour mener à bien tout ce que vous voudriez faire, mais vous devrez avoir votre compte de sommeil pour rester calme et accomplir ce qui est important avec le sourire.
  • Mangez bien. Consommez beaucoup plus de fruits, de légumes et d'eau, et moins de sel, de gras et de sucre raffiné. Veillez à ingérer les calories dont vous avez besoin, mais sous leur forme la plus nutritive ; ainsi vous ne vous sentirez pas coupable si vous vous accordez une petite douceur une fois de temps à autre.
  • Gardez les lignes de communication ouvertes avec votre époux ou votre partenaire. Vous êtes sans aucun doute très occupée, mais n'oubliez pas qu'ils peuvent vous offrir un support moral et vous aider quand c'est nécessaire.
  • Prenez une pause. Réfléchissez pendant quelque temps à vos besoins et soyez franche. Ne vous sentez pas coupable si vous consacrez du temps à des loisirs et à vos amies intimes. Soyez ferme mais sans rancœur.
  • Et, plus important encore, respirez profondément et savourez les petits plaisirs de la vie.

Prendre soin d'un proche parent est très stressant, mais vous pouvez prendre des dispositions qui vous aideront à vous engager sur la route qui vous est tracée. Une grande part de ces préparatifs consiste à parler à votre parent, à vos frères et sœurs, à votre époux ou à votre partenaire et à vos amis, mais c'est aussi un moyen d'obtenir le soutien moral dont vous avez besoin.

Ce n'est pas tout à fait juste de dire que les parents passent sous la tutelle de leurs enfants – prendre soin de quelqu'un ne revient pas à soumettre cette personne à une surveillance gênante – mais les outils émotionnels requis sont très semblables. La patience, la compréhension, la fermeté, l'empathie et la détermination de prendre soin de quelqu'un sont des attributs dont vous pourrez tirer parti. Essayez d'en bénéficier en les mettant à profit pour vous changer les idées.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Prendre-soin-de-parents-vieillissants