Maladie de la thyroïde : de quoi s'agit-il?

La maladie de la thyroïde fait partie des troubles hormonaux les plus couramment observés dans notre société actuelle, les formes les plus fréquentes étant l'hyperthyroïdie, l'hypothyroïdie et les nodules de la thyroïde.

Dans l'hyperthyroïdie, il y a un excès d'hormone thyroïdienne. Cet excès provoque une accélération du métabolisme. À plusieurs égards, on dirait que le corps est bloqué en mode « suractivité ». La fréquence cardiaque augmente, les muscles peuvent faiblir et les mains peuvent se mettre à trembler. Les mouvements intestinaux peuvent être plus fréquents et beaucoup de personnes ressentent une sorte de nervosité ou d'anxiété.

À l'opposé, l'hypothyroïdie se caractérise par une insuffisance d'hormone thyroïdienne qui entraîne un ralentissement de la plupart des organes du corps. Certaines personnes décrivent cet état comme « un moteur qui ne fonctionne pas à plein régime ». Les symptômes d'une glande thyroïde hypoactive sont, pour la plupart, opposés aux symptômes caractérisant l'hyperactivité de la thyroïde : ralentissement de la fréquence cardiaque, muscles qui deviennent lents, faibles et souvent endoloris, constipation en raison du ralentissement des mouvements intestinaux, et manque d'énergie.

Un nodule de la thyroïde est une bosse ou une masse de tissu. Il est surprenant d'apprendre que les nodules de la thyroïde constituent une affection fréquente; en fait, leur fréquence dépend de la méthode de dépistage utilisée. La grande majorité des nodules de la thyroïde sont bénins, c'est-à-dire non cancéreux.

Qu'est-ce que la glande thyroïde – et quel est son rôle?

La glande thyroïde se trouve dans le cou, sous la peau et juste en dessous de la pomme d'Adam. Vous pouvez la sentir par vos doigts (figure 1). C'est une glande importante, car elle sécrète les hormones thyroïdiennes qui sont nécessaires au fonctionnement normal de presque tous les organes du corps. Les deux hormones thyroïdiennes les plus importantes sont la thyroxine (T4) et la triiodothyronine (T3). On peut facilement mesurer ces hormones, ainsi que la thyréostimuline (TSH), à partir d'un échantillon sanguin.

Figure 1 : Emplacement de la glande thyroïde

Le rôle de l'hypophyse

L'hypophyse sécrète la TSH et la libère dans la circulation sanguine (Figure 2). La TSH se rend jusqu'à la thyroïde et, par son action sur cette dernière, déclenche la sécrétion des hormones T4 et T3. À leur tour, ces deux hormones suivent la circulation sanguine et régulent le fonctionnement de différents organes et de divers processus métaboliques dans le corps. Une certaine quantité de T4 est transformée en T3 après avoir quitté la thyroïde.

Figure 2 : Fonction de l'hypophyse

Qu'en est-il de l'iode?

L'iode, élément présent dans la nourriture et l'eau, est essentiel à la glande thyroïde, car il permet la production d'hormones thyroïdiennes. La carence en iode est une des causes de l'hypothyroïdie, mais sa prévalence varie selon les régions géographiques. Par exemple, en Amérique du Nord et en Europe, la carence en iode est extrêmement rare, car le sel est systématiquement enrichi d'iode. Cela n'est pas une pratique dans les pays sous-développés, et les habitants de ces régions courent le risque d'une carence en iode.

La maladie de la thyroïde est-elle héréditaire?

Si l'un de vos proches parents a déjà reçu un diagnostic de thyroïde hyperactive ou hypoactive, alors vous risquez davantage de subir un trouble de la thyroïde. On observe souvent une hyperthyroïdie chez un parent et une hypothyroïdie chez un autre. Toutefois, cela ne devrait pas vous préoccuper : la plupart des personnes dont un parent est atteint d'un trouble de la thyroïde ne présentent pas nécessairement le même problème. Malgré les antécédents familiaux et le risque accru qui en découle, la grande majorité ne subira pas de maladie de la thyroïde.

Dr Richard Bebb
en association avec l'équipe clinique de MediResource

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Maladies-de-la-thyroide-les-nodules

Qu'est-ce qu'un nodule de la thyroïde?

Dans bien des cas, les masses qui apparaissent dans le devant ou la partie antérieure du cou prennent naissance dans la thyroïde. Quelle expérience terrifiante que de sentir une bosse dans le cou! Vous devez penser tout de suite qu'il s'agit probablement d'un cancer. Cependant, la grande majorité des nodules sont « bénins » – c'est-à-dire non cancéreux.

Les nodules de la thyroïde sont-ils fréquents?

Un « nodule » est une bosse ou une masse de tissu. Il est surprenant d'apprendre que les nodules de la thyroïde constituent une affection fréquente. En fait, leur fréquence dépend de votre âge et de la méthode de dépistage utilisée. Les médecins chevronnés peuvent déceler des nodules chez 4 % des femmes de 40 ans ou plus simplement par palpation. Si le même groupe de femmes est soumis à une échographie, on pourrait observer de petits nodules de la thyroïde chez jusqu'à 40 % d'entre elles. La grande majorité de ces petits nodules n'ont heureusement aucune importance clinique, sauf pour les personnes qui ont déjà été exposées à une irradiation ou celles dont la famille compte des cas de cancer de la thyroïde. Figure 1 : Fréquence des nodules thyroïdiens en rapport avec l'âge du patient
 

Quelle est la marche à suivre si je découvre une bosse dans mon cou?

Tout d'abord, ne paniquez pas – en général, ces nodules ne sont pas cancéreux. Cependant, il ne faut pas négliger le nodule ni retarder une consultation médicale. Si le nodule siège dans la thyroïde, les examens suivants seront habituellement recommandés par votre médecin à la première étape : biopsie par aspiration à l'aiguille fine et mesure de la thyréostimuline (TSH). Il pourra aussi vous diriger vers un endocrinologue ou un autre spécialiste ayant de l'expérience dans les troubles de la thyroïde. Si l'aspiration à l'aiguille fine révèle un nodule bénin, et le taux de TSH est normal, il n'est probablement pas nécessaire d'effectuer d'autres examens.

La décision de faire enlever un nodule bénin vous appartient. Si vous pensez que sa taille pose un problème sur le plan esthétique, cela pourrait justifier dans certains cas une excision chirurgicale du nodule.

Dr. Richard Bebb, MD 
in association with the MediResource Clinical Team

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Maladies-de-la-thyroide-les-nodules

Nodules de la thyroïde : dépistage

Les tests diagnostiques à la recherche d'un nodule de la thyroïde comprennent l'échographie, la scintigraphie avec administration d'iode radioactif et la biopsie d'aspiration à l'aiguille fine (aussi appelée cytoponction). Étant l'examen dont les résultats sont les plus conclusifs, la cytoponction devrait être effectuée en premier.

En quoi consiste l'aspiration à l'aiguille fine (cytoponction) de la thyroïde?

Ce test représente la principale méthode permettant d'évaluer une masse ou un nodule de la thyroïde et d'en déterminer la cause. On introduit une aiguille fine dans la glande thyroïde et prélève, par le bout de l'aiguille, une quantité microscopique de tissu thyroïdien. Beaucoup de médecins rattachent l'aiguille à une seringue spéciale qui « aspire » le tissu thyroïdien prélevé. Le petit échantillon de tissu est ensuite remis à un pathologiste d'hôpital – médecin spécialisé dans l'analyse des tissus – aux fins d'interprétation.

Parfois, la cytoponction est effectuée conjointement avec une échographie, mais en général, elle se déroule au cabinet de consultation sans aucun médicament antidouleur. La douleur associée à cette intervention serait comparable à celle que vous ressentez lors d'une prise de sang de routine. La cytoponction, et surtout l'analyse du tissu thyroïdien, doit être pratiquée par un médecin ayant une formation et de l'expérience dans cette technique.

Quels sont les résultats de la cytoponction?

Une cytoponction donne l'un des quatre résultats suivants. À la lumière de ces résultats, le médecin détermine les mesures à prendre soit pour explorer davantage le nodule soit pour le traiter.

RÉSULTAT ACTION
Nodule bénin Les nodules bénins peuvent être laissés en observation ou supprimés par la prise d'hormone thyroïdienne.
Cancer de la thyroïde soupçonné Les résultats suspects exigent un suivi rigoureux avec d'autres examens et souvent une cytoponction répétée. Beaucoup de ces cas peuvent se confirmer comme étant un cancer de la thyroïde, mais nombre d'entre eux se révèlent bénins.
Cancer de la thyroïde Les cancers de la thyroïde doivent faire l'objet d'une ablation chirurgicale.
Prélèvement insuffisant : la quantité de tissu obtenu était insuffisante ou l'échantillon ne suffit pas pour permettre un diagnostic exact Dans le cas d'un prélèvement insuffisant, on doit répéter l'intervention pour obtenir un meilleur échantillon de tissu qui permet un diagnostic exact par le pathologiste.

 

Diagramme : cytoponction ou aspiration à l'aiguille fine

En quoi consiste une échographie?

L'échographie est une technique de visualisation du corps humain à l'aide d'ultrasons. Indolore, l'examen n'utilise pas d'irradiation et prend relativement peu de temps. Des ultrasons sont envoyés dans l'organisme et les échos renvoyés par les structures du corps permettent d'en créer une image. Compte tenu de l'absence d'irradiation, les examens par échographie de la thyroïde peuvent être pratiqués sans danger durant la grossesse.

En quoi consiste une scintigraphie avec captage d'iode radioactif?

Cet examen s'effectue dans les services de médecine nucléaire des grands hôpitaux. Avant l'examen, une petite dose d'iode radioactif est prise par voie orale et permettra de voir à quel point le tissu thyroïdien est actif sur le plan métabolique.

L'iode est capté temporairement par la glande thyroïde. Le patient est allongé sur le dos alors qu'une caméra spéciale détecte toute radioactivité envoyée par l'iode. L'iode radioactif n'a pas de goût et sa prise n'entraîne aucune douleur. Bien que la dose d'irradiation soit considérée très faible et sans danger, cet examen est déconseillé aux femmes enceintes et aux mères qui allaitent.

Dr Richard Bebb
en association avec l'équipe clinique de MediResource

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Maladies-de-la-thyroide-les-nodules

Nodules de la thyroïde : traitement

Suppression par des hormones thyroïdiennes

La thyroïde sécrète la thyroxine (T4) et la triiodothyronine (T3), les principales hormones thyroïdiennes. Lorsqu'on prend une hormone thyroïdienne (généralement sous la forme de T4) à une dose légèrement plus élevée que le taux normalement sécrété par la thyroïde, on supprime la sécrétion de thyréostimuline (TSH) dans le sang. En l'absence de TSH, les nodules de la thyroïde diminueront de volume dans certains cas. Le traitement suppressif permet d'atteindre les objectifs suivants : différencier un nodule thyroïdien bénin d'un nodule cancéreux, réduire la taille d'un nodule pour des raisons esthétiques ou remplacer une intervention chirurgicale.

Quoi faire si j'étais exposé à une irradiation dans mon enfance?

Malheureusement, certaines personnes ont été exposées à une irradiation dans leur enfance, soit dans le contexte d'un désastre environnemental comme à Chernobyl, soit lors d'une radiothérapie médicale visant la tête et la région du cou. Selon la dose d'irradiation reçue, ces personnes peuvent présenter un risque accru de cancer de la thyroïde pour la vie. Si vous vous faites évaluer pour un nodule de la thyroïde et que vous avez des antécédents d'irradiation, informez-en votre médecin.

Les doses d'irradiation utilisées lors des examens diagnostiques chez votre dentiste ou durant une radiographie pulmonaire de routine n'augmentent pas votre risque de cancer de la thyroïde.

Quoi faire si j'apprends que j'ai un cancer de la thyroïde?

Si votre cytoponction suggère la présence d'un cancer de la thyroïde, votre médecin vous dirigera vers un chirurgien ayant de l'expérience dans l'opération de la thyroïde. À quelques exceptions, la meilleure méthode consiste à enlever complètement la thyroïde pour les raisons que voici :

  1. Elle permet de s'assurer qu'on enlève tout autre cancer de la thyroïde, et certaines personnes en ont plus d'un.
  2. Elle permet un plus grand choix de traitement après la chirurgie, afin de prévenir la réapparition du cancer.
  3. Si la thyroïde est entièrement excisée lors du diagnostic initial, il sera plus facile de déterminer s'il y a récurrence du cancer. Il n'y a aucun avantage à laisser une partie de la thyroïde, car la plupart des personnes atteintes d'un cancer de la thyroïde doivent suivre un traitement de suppression à vie à l'aide d'hormone thyroïdienne.

S'il est diagnostiqué et traité de façon appropriée, le cancer de la thyroïde a un excellent pronostic. Moins de 10 % des patients atteints d'un cancer de la thyroïde en meurent, et la plupart en sont guéris. Le traitement comprend toujours une chirurgie initiale, suivie d'un traitement de suppression à long terme à l'aide d'hormone thyroïdienne. Selon le volume et le type de cancer de la thyroïde, beaucoup de patients seront traités par des doses élevées d'iode radioactif après la chirurgie, car ce traitement aide non seulement à réduire le taux de récurrence, mais aussi à améliorer le taux de survie.

Traitements potentiels du cancer de la thyroïde

  • thyroïdectomie (ablation chirurgicale de la thyroïde);
  • traitement de suppression à l'aide d'hormone thyroïdienne;
  • prise d'iode radioactif à doses élevées après la chirurgie;
  • radiothérapie externe (source de rayonnement à l'extérieur du corps);
  • chimiothérapie.
 Dr Richard Bebb 
en association avec l'équipe clinique de MediResource 

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Maladies-de-la-thyroide-les-nodules