Bien que les femmes soient plus couramment touchées par l'incontinence urinaire, les hommes en souffrent aussi. On retrouve les mêmes types d'incontinence urinaire tant pour les femmes que les hommes, à savoir : l'incontinence urinaire à l'effort, l'incontinence par impériosité, l'incontinence par regorgement et l'incontinence mixte.

Les hommes et les femmes éprouvent les symptômes. Les personnes touchées d'incontinence urinaire à l'effort observent une perte d'urine involontaire durant un effort physique qui engendre une pression sur la vessie, comme de la toux, des éternuements et le déplacement d'une charge. L'incontinence par impériosité se distingue par une envie d'uriner à laquelle il n'est pas possible de résister. L'incontinence par regorgement se caractérise par un égouttement d'urine continu, associé en règle générale avec de fréquents déplacements aux toilettes et l'évacuation de petites quantités d'urine. L'incontinence mixte résulte simplement de la combinaison d'au moins 2 types d'incontinence et elle se manifeste par les symptômes qui leur sont associés.

Les hommes et les femmes ont-ils d'autres points communs en matière d'incontinence urinaire ? Ils ont beaucoup de facteurs de risque contributifs identiques et leur incontinence urinaire a des causes semblables. Parmi celles-ci se classent des infections des voies urinaires, l'obésité, la constipation, la démence, un accident vasculaire cérébral, un cancer de la vessie, un affaiblissement des muscles du plancher pelvien, une mobilité réduite, le tabagisme, la consommation d'alcool, les médicaments et la consommation de caféine.

Avec tant de points communs, comment est-il possible de distinguer l'incontinence urinaire masculine de l'incontinence urinaire féminine ? Si vous pensez qu'il y a peut-être un rapport avec le fait que les hommes ont la capacité d'uriner en position debout et d'écrire leur nom dans la neige, vous n'auriez peut-être pas tout à fait tort ! La différence tient à l'anatomie masculine, plus précisément à la prostate.

La prostate est une glande masculine qui a la taille et la forme d'une noix. Sa disposition lui permet d'entourer l'urètre (le conduit qui permet à l'urine et au sperme de s'écouler hors du pénis) situé juste au-dessous de la vessie. La prostate augmente couramment de volume à mesure qu'un homme avance en âge. La constriction de l'urètre peut s'ensuivre et influer sur le flot de l'urine. Ce phénomène a rarement lieu avant qu'un homme atteigne 40 ans, mais son incidence augmente avec l'âge. Plus de 50 % des hommes dans la soixantaine et jusqu'à 90 % des hommes âgés de 70 ans, et plus, sont atteints d'une hypertrophie de la prostate et des symptômes urinaires qui lui sont associés.

Les symptômes varient, mais ceux qui sont le plus communément observés sont le besoin impérieux d'uriner, le retard dans l'évacuation de l'urine, une interruption du jet d'urine, un faible jet d'urine, un égouttement ou une fuite, des émissions de l'urine plus fréquentes (surtout la nuit), et une incontinence par impériosité. Bien que ces symptômes ne soient pas nécessairement liés à une obstruction due à une hypertrophie de la prostate, il est préférable de consulter votre médecin afin de discuter de l'incontinence.

Votre médecin pourrait effectuer un examen de la prostate pour vérifier si une hypertrophie serait à l'origine de vos symptômes. Il sera en mesure de recommander un traitement quand il aura déterminé la cause de votre incontinence urinaire. Vous devriez faire établir un calendrier d'examens systématiques de la prostate comme recommandé par votre médecin, surtout au fur et à mesure que vous avancez en âge.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Lincontinence-urinaire-masculine