;

Risquez-vous de vous blesser?

En 2010, on a dénombré 14,7 accidents de travail par 1000 travailleurs canadiens. Les hommes risquent davantage de subir un accident de travail que les femmes, et les emplois associés au plus grand nombre d'accidents se trouvent dans les secteurs de la construction et de la fabrication. Il existe, cependant, plusieurs manières de se blesser au travail, et elles ne sont pas toutes évidentes. Voici certaines situations où il faut faire attention.

L'effort répétitif

Vous risquez de subir des microtraumatismes répétés si vous utilisez les mêmes articulations et groupes de muscles trop souvent, trop rapidement ou pendant trop longtemps. À titre d'exemple, l'utilisation d'une souris d'ordinateur pendant des périodes prolongées peut mener au syndrome du canal carpien. Durant les activités répétitives, assurez-vous de faire des pauses régulières, des étirements et des mouvements musculaires variés. Par ailleurs, vous pourriez essayer des manières différentes d'accomplir une même tâche, par exemple en utilisant un stylet plutôt qu'une souris.

De façon similaire, vous pouvez causer une fatigue des muscles oculaires si vos yeux restent fixés sur un point pendant longtemps, comme lorsque vous travaillez à l'ordinateur. La fatigue oculaire peut entraîner des problèmes de vision et des maux de tête. Si vous travaillez à l'ordinateur pendant plusieurs heures d'affilée, pensez à prendre des pauses régulièrement en regardant un objet situé à plusieurs pieds de vous pendant au moins 20 secondes chaque fois.

La posture

Le fait de travailler dans la même position pendant une longue période peut vous exposer à un risque de blessure. Le travail en position debout pendant une période prolongée peut causer une douleur aux pieds, la formation de varices, une fatigue musculaire et une douleur lombaire. Un poste de travail qui n'est pas conçu adéquatement peut vous obliger à vous tenir debout dans une posture non naturelle, ce qui peut entraîner des lésions. Par ailleurs, si vous travaillez en position assise toute la journée, vous pourriez souffrir d'hémorroïdes et prendre l'habitude d'avoir le dos rond, ce qui est mauvais pour le dos. Vérifiez votre posture souvent; étirez-vous et bougez à intervalles réguliers.

Les objets à soulever

Le fait de soulever des objets lourds – ou des objets pas très lourds si cela est fait plusieurs fois – peut provoquer une fatigue et une tension musculaires, pas seulement dans les bras mais aussi dans le dos. Vous avez déjà entendu qu'il faut soulever avec les jambes, garder le dos le plus droit possible en soulevant et transporter les objets lourds en les tenant contre le corps. Il serait encore mieux de les transporter sur un chariot. Qu'entend-on par « lourd » au juste? Si vous avez quelque doute que ce soit concernant le poids d'un objet, faites comme s'il était lourd; ne faites par le fanfaron. Songez à porter un soutien ou une ceinture lombaire quand vous devez soulever des objets lourds.

Les vibrations

Si vous conduisez un autobus ou un camion ou encore si vous utilisez des outils électriques, vous risquez de subir des blessures reliées aux vibrations, par exemple une perte de sensation dans les mains ou les bras. Faites une pause de temps en temps et essayez d'employer du matériel matelassé – par exemple un coussin de siège ou des gants doublés – pour réduire les vibrations.

La température

Naturellement, les objets trop chauds peuvent causer des brûlures. Cependant, le froid aussi peut poser problème. La manipulation d'objets froids peut vous engourdir les mains. Si cela se produit, vous appuyez probablement plus fort que normalement et vous pourriez vous blesser. En outre, le fait de travailler dans des conditions froides réduit la flexibilité générale et augmente de ce fait le risque de blessure.

Les produits chimiques

Les produits chimiques tels que les produits d'entretien, les javellisants, la peinture et les autres substances corrosives peuvent brûler la peau. Les produits corrosifs peuvent abîmer les parties exposées du corps telles que la peau ou les yeux. L'inhalation de vapeurs chimiques peut endommager les voies respiratoires ou digestives. Par ailleurs, certains produits chimiques peuvent prendre feu facilement, voire exploser. Assurez-vous de connaître les dangers potentiels associés aux produits chimiques avec lesquels vous travaillez. Recherchez les avertissements sur les étiquettes de tous les produits que vous manipulez; certains ne semblent pas dangereux, mais ils le sont. Manipulez toujours les produits corrosifs avec précaution. Employez un système de ventilation adéquat, par exemple une hotte, portez des vêtements de protection et évitez tout contact des substances avec la peau. Apprenez à entreposer, à manipuler et à jeter les produits chimiques de manière appropriée, et sachez quoi faire en cas de déversement.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Lhygiene-et-la-securite-du-travail

Dangers invisibles pour la santé

Simplement parce que vous ne voyez pas ou ne sentez pas une substance ne signifie pas qu'elle ne peut pas vous nuire. L'air que vous respirez, les sons que vous entendez et même vos interactions avec d'autres personnes peuvent nuire à votre santé.

La qualité de l'air

Une mauvaise qualité de l'air peut causer de la fatigue, des maux de tête et un larmoiement. La présence de produits chimiques dans l'air a été reliée au « syndrome des édifices hermétiques », appelé aussi « syndrome des édifices à bureaux ». Dans ces bâtiments, beaucoup de travailleurs contractent des troubles chroniques. Les systèmes de climatisation peuvent devenir des sites de reproduction pour les bactéries, par exemple celles qui sont responsables de la maladie des légionnaires.

Les employeurs et les travailleurs peuvent, chacun de leur côté, adopter diverses mesures qui contribueront à assurer une bonne qualité de l'air.

  • Installer les photocopieurs dans une pièce à part.
  • Fumer à l'extérieur en se tenant loin des portes et des prises d'air, ou ne pas fumer du tout.
  • S'assurer que le système de ventilation est nettoyé régulièrement et le faire fonctionner en tout temps.
  • Éviter d'obstruer les évents d'aération avec des meubles ou des boîtes.
  • Maintenir la température constante et éviter l'humidité excessive.
  • Éliminer tous les matériaux ou produits chimiques susceptibles de contaminer l'air et d'en réduire la qualité.

Le bruit

Des niveaux de bruit élevés peuvent causer un stress, des maux de tête, des nausées et une perte auditive. En outre, le bruit peut nuire à la concentration, ce qui peut s'avérer néfaste pour la personne qui travaille avec des matières dangereuses.

Dans certains milieux de travail, le bruit ambiant est inévitable, par exemple dans les stations de métro ou dans les bars bondés où la musique est forte. Dans de tels cas, il est important d'être conscient du bruit et de se protéger les oreilles. Même les sons qui ne sont pas considérés comme du « bruit » peuvent causer une perte auditive. En effet, dans un bar bruyant, le bruit peut être plus fort que dans un atelier de mécanique.

Il est possible de « s'habituer » à des bruits forts après y avoir été soumis pendant un certain temps. Néanmoins, cela ne veut pas dire que le bruit est moins dommageable pour les oreilles. Si vous vous trouvez dans un endroit bruyant, sortez de temps en temps pour vous rendre dans un coin tranquille, pas seulement pour vous reposer les oreilles, mais aussi pour régler votre perception du niveau sonore.

Portez des bouche-oreilles pour réduire la perte auditive. La plupart des pharmacies vendent des bouche-oreilles en éponge qui sont confortables et presque invisibles. Vous ne devez pas simplement mettre votre casque d'écoute et augmenter le volume de la musique pour ne plus entendre le bruit; cela ne fait qu'ajouter d'autre bruit et accroître votre risque de perte auditive, sauf si vous utilisez un casque d'écoute suppresseur de bruit qui neutralise les bruits extérieurs de manière efficace.

Le bruit qui ne fait pas de tort physique peut tout de même provoquer un stress et nuire à la concentration. Soyez à l'affût des sources de bruit occasionnel mais irritant dans votre lieu de travail. Soyez conscient du bruit que vous faites et qui pourrait déranger les autres; par ailleurs, dites-le – poliment – si une personne fait du bruit qui vous dérange.

Le stress

Le stress peut, lui aussi, nuire à la santé. Il peut contribuer à l'anxiété, à l'hypertension artérielle, à l'indigestion, aux maux de tête et aux douleurs musculaires. Il peut être causé par des conditions de travail difficiles sur le plan affectif ainsi que par des facteurs tels qu'un bruit fort ou agaçant. Pour plus de renseignements sur la manière d'affronter le stress, consultez nos capsules santé sur le stress et sur la méditation ainsi que la section « Savoir se relaxer » de notre capsule santé « Tenir ses résolutions ».

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Lhygiene-et-la-securite-du-travail

En cas de blessure

Malgré les efforts de prévention, il se produit tout de même parfois des accidents du travail. Lorsqu'un tel accident survient, il ne faut pas simplement « retourner au travail ». Il faut prendre soin de la blessure immédiatement.

Dans le cas d'une blessure due à un effort répété et d'autres lésions musculaires et articulaires, il existe des traitements qui réduisent la douleur et l'enflure et qui empêchent une aggravation de la lésion.

  • Les médicaments tels que les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) – par exemple l'AAS ou l'ibuprofène – sont souvent employés pour aider à atténuer la douleur et à diminuer l'enflure. Si l'enflure persiste, le médecin pourrait également prescrire de la cortisone par voie orale. Par ailleurs, les myorelaxants – par exemple l'orphénadrine – pourraient aider à soulager la raideur musculaire.
  • L'application de glace sur la région peut réduire la douleur et l'enflure, mais seulement de façon temporaire. Si vous présentez des microtraumatismes répétés, songez à porter une attelle afin de supporter l'articulation dans une position confortable et de réduire la douleur, l'enflure et la raideur.
  • L'exercice est souvent recommandé une fois que la douleur et l'enflure ont diminué. Cependant, avant d'entreprendre un programme d'exercices, il faut en parler au médecin. Après avoir subi une blessure, il est important de commencer à faire de l'exercice graduellement afin d'éviter une irritation musculaire et de prévenir une perte de mouvement dans l'articulation. Le médecin peut recommander un thérapeute qui vous enseignera les exercices convenant à votre état.

Les professionnels de la santé spécialisés en réadaptation peuvent vous aider à vous remettre de n'importe quel accident du travail ou de n'importe quelle maladie professionnelle.

  • Le ou la physiothérapeute peut vous aider à faire le meilleur usage possible de vos capacités physiques en vous préparant un programme d'exercices destiné à vous maintenir en forme et à bâtir vos forces dans le but de vous permettre d'accomplir les tâches particulières à votre emploi.
  • L'ergothérapeute peut travailler avec vous pour s'assurer que vous êtes en mesure de faire fonctionner l'équipement spécifique à votre emploi malgré la maladie ou l'accident dont vous avez été victime.
  • Le conseiller ou la conseillère en réadaptation professionnelle peut établir les autres emplois que vous êtes en mesure d'accomplir selon les compétences que vous possédez; toutefois, si la lésion subie ne vous permet pas de retourner à votre ancien emploi, cette personne peut vous diriger vers des agences de placement gouvernementales spécialisées dans la rééducation et la recherche d'emploi.
  • Le ou la psychologue peut vous aider à accepter ce que vous ressentez par rapport à votre accident du travail; il n'est pas toujours facile de revenir à la « normale » après une maladie ou une blessure.

Bien que certains accidents du travail soient graves, la plupart ne le sont pas; dans ces cas, il n'est donc pas nécessaire de recevoir des soins médicaux ou de s'absenter du travail pendant une longue période. Une étude a démontré que l'introduction de programmes de retour au travail et la promotion d'une culture axée sur la prévention et la personne figurent parmi les facteurs les plus importants pour ce qui est d'aider les travailleurs victimes d'accidents et de maladies du travail à retourner au travail.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Lhygiene-et-la-securite-du-travail

Faire du lieu de travail un endroit sans danger

Au Canada, chez les travailleurs âgés de 15 à 29 ans, 1 sur 7 subit un accident du travail. Les blessures causées par des machines et les électrocutions figurent parmi les principales causes de décès chez les jeunes.

Les personnes qui travaillent au Canada ont des droits et des responsabilités afin de s'assurer d'avoir un milieu de travail sûr. Au Canada, la législation en matière d'hygiène et de sécurité du travail protège les travailleurs contre les dangers en milieu de travail. Cette législation précise les droits et les responsabilités du gouvernement canadien, de l'employeur et du travailleur, c'est-à-dire vous.

Il y a trois éléments clés pour assurer le maintien d'un lieu de travail sûr :

  • Savoir comment reconnaître les dangers en milieu de travail et être conscient des risques.
    • Si vous avez des incertitudes concernant l'emploi ou le fonctionnement sécuritaires de n'importe quel appareil ou machine, insistez pour obtenir une formation appropriée.
    • Soyez conscient de ce qui peut vous blesser ou nuire à votre santé; cela ne se limite pas aux objets lourds ou pointus, mais inclut aussi les détachants liquides, la mauvaise posture et les sources de stress.
    • Si vous manipulez des produits chimiques, participez aux séances de formation sur l'hygiène et la sécurité du travail.
    • Au Canada, tous les employeurs sont obligés par la loi d'informer les travailleurs des matières dangereuses employées au travail et de leur donner une formation sur le sujet.
  • Participer au maintien de l'hygiène et de la sécurité du travail.
    • Prenez votre propre sécurité en main; ne vous attendez pas à ce que les autres s'en chargent.
    • Employez le bon matériel de protection.
    • Adaptez votre zone de travail afin de réduire le stress et la mauvaise posture au minimum.
    • Soyez conscient de la qualité de l'air et des niveaux de bruit.
    • Signalez toute condition dangereuse à votre superviseur.
    • Sachez à qui vous adresser pour toute question concernant la sécurité de votre lieu de travail ou les risques de votre emploi.
  • Refuser le travail dangereux. Arrêtez de travailler ou d'employer un certain appareil si vous pensez que vous risquez de vous blesser et parlez-en à votre superviseur. Ne reprenez pas le travail, à moins d'avoir été mis au courant que la situation est corrigée et qu'il n'y a plus aucun risque de blessure. Cela s'applique également à toute condition de travail pouvant nuire à votre santé à longue échéance, que ce soit la mauvaise qualité de l'air, des conditions de travail vous exposant au risque de contracter un syndrome du canal carpien ou un milieu de travail inhabituellement stressant.

Il est dans l'intérêt supérieur des employeurs de maintenir des lieux de travail sans danger. En effet, si les travailleurs sont en santé et heureux, il est probable que les affaires s'en porteront mieux. En outre, cela peut aider à limiter la hausse des coûts de l'assurance commerciale. En dernier lieu, il est évident que les travailleurs ont eux-mêmes intérêt à rester en bonne santé!

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Lhygiene-et-la-securite-du-travail