La fibrillation auriculaire (aussi désignée FibA ou FA) est un trouble du rythme cardiaque qui peut avoir un énorme retentissement sur votre vie. Toutefois, une vie touchée par la FibA au quotidien ne devrait pas instaurer une façon de vivre malsaine. Quand une personne est atteinte de FibA, les changements salutaires qu'elle apporte à son mode de vie revêtent une importance capitale. Une vie saine est bonne pour votre cœur, et diminue la possibilité de survenue de quelques risques associés à la FibA.

Vous pourriez vous efforcer de mettre en œuvre toute une gamme de changements propices. Pour commencer, vous pourriez porter votre choix sur quelques-uns des petits conseils offerts ci-après :

l'adoption d'un régime alimentaire santé. Une alimentation bonne pour la santé de votre cœur peut contribuer à la diminution non seulement du risque des complications associées à la FibA, mais aussi du risque de survenue d'autres maladies cardiaques. Vous devriez vous abstenir de consommer des aliments riches en graisses saturées, en gras trans, en sodium et en cholestérol. Jetez un coup d'œil à la publication intitulée : « Guide alimentaire canadien » pour tirer parti des petits conseils prodigués dans le cadre d'une saine alimentation. Quelques stratégies à envisager :

  • augmentez votre apport quotidien en grains entiers d'au moins 50 % en choisissant des produits céréaliers à base de grains entiers (par ex. orge, gruau, riz brun, riz sauvage, quinoa) ;
  • mangez au moins 1 fois par jour un légume vert foncé (par ex. des brocolis, des épinards, des asperges) et un légume orangé (par ex. des carottes, des patates douces) ;
  • choisissez des huiles végétales insaturées provenant des fèves de soya, des olives et du colza au lieu d'une margarine dure, du beurre, du saindoux et du shortening. Vous n'avez pas besoin de plus de 2 à 3 cuillerées à soupe (30 mL à 45 mL) par jour ;
  • consommez des viandes maigres et coupez le gras apparent de la viande ;

un coup de frein à vos sources de tension nerveuse. Le stress peut déclencher une FibA pour quelques personnes. Le stress accroît le risque de maladie cardiaque. En diminuant votre stress, vous pouvez améliorer votre santé. Voici quelques petits conseils qui vous aideront à faire face au stress :

  • analysez votre stress pour en découvrir les causes précises. Puis, prenez des dispositions pour agir sur la cause ;
  • faites front au stress avec des exercices physiques. Bien que l'exercice permette de mieux résister aux pressions et aux tensions, vous devriez quand même consulter votre médecin avant d'entreprendre une activité physique ;
  • accordez-vous un répit. Que ce soit 10 minutes de tranquillité durant la journée ou une semaine de vacances, vous avez besoin de vous échapper de temps en temps ;

prenez en charge vos troubles médicaux. Si vous avez une pression artérielle élevée, un taux excessif de cholestérol sanguin ou du diabète, il faut absolument prendre en charge ces troubles en observant le plan de traitement recommandé par votre médecin. La prise en charge de ces affections consiste à atteindre les valeurs cibles que votre médecin a établies pour chacune d'elles. Demandez à votre médecin qu'il vous indique les valeurs cibles de votre pression artérielle, de vos taux de cholestérol et de sucre sanguin. Les vôtres se situent-elles dans ces limites ? Sinon, demandez à votre médecin ce que vous pouvez faire pour favoriser l'atteinte de vos valeurs cibles et la prise en charge de ces affections.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Le-rythme-se-maintient-la-FibA-au-quotidien