;

Le diabète et le soin des pieds

Comment le diabète influe-t-il sur vos pieds?

L'augmentation du taux de glucose sanguin caractéristique au diabète peut mener à 2 types de problèmes pour les pieds :

  • un endommagement des vaisseaux sanguins. Une lésion dans un vaisseau sanguin peut réduire la circulation du sang dans les pieds, les rendant ainsi plus vulnérables aux ulcères et aux infections, en plus de ralentir la guérison des plaies ;
  • une atteinte nerveuse. Un taux trop élevé de sucre sanguin peut léser les nerfs qui transmettent les messages des pieds au cerveau, et réciproquement. Quand une lésion interrompt ce circuit, des troubles de la sensibilité peuvent se manifester au niveau des pieds soit par une sensation de brûlure douloureuse soit par des fourmillements ou encore par un engourdissement qui vous empêchera de ressentir la douleur causée par une coupure ou une ampoule. Cela peut sembler préférable jusqu'à ce que vous constatiez que la douleur est le signal d'un problème dans votre pied.

À titre d'exemple, vous portez des chaussures neuves et une ampoule se forme sur votre talon. Lorsque vous souffrez d'une atteinte de la fibre nerveuse, vous ne pouvez pas sentir l'ampoule, et il se peut que vous ne vous rendiez jamais compte que vous avez eu une ampoule. Une simple ampoule qui passe inaperçue peut se transformer en une lésion profonde appelée un ulcère. Un ulcère infecté est un problème grave. Ajoutez à cela une circulation sanguine réduite, et le processus de guérison est ralenti. Les ulcères et d'autres traumatismes du pied peuvent influer sur votre mobilité en modifiant la répartition de votre poids corporel sur les pieds et en haussant le risque de survenue d'autres ampoules et callosités. Les infections peuvent progresser jusqu'à la gangrène, une affection caractérisée par la mort des tissus. Une amputation peut s'avérer nécessaire pour éviter que la gangrène ne s'étende à d'autres parties du corps. C'est ce qui explique que les personnes atteintes de diabète courent un risque accru d'amputation d'un pied ou d'une jambe.

Comment pouvez-vous veiller sur la santé de vos pieds?

En fait, les soins des pieds commencent loin d'eux. Il va sans dire que la première et la meilleure stratégie pour avoir des pieds en santé consiste à maîtriser votre taux de glucose sanguin. Maintenez votre taux à la valeur cible le plus souvent possible ; ainsi vous réduirez au minimum et même préviendrez l'atteinte des nerfs et des vaisseaux sanguins. Aux fumeurs qui ont le diabète, soyez informés que le tabagisme réduit le débit sanguin dans vos pieds et peut accroître votre risque d'amputation.

Au-delà de la maîtrise du taux de sucre sanguin et de l'abandon du tabac, il y a plusieurs mesures que vous pouvez prendre pour préserver vos pieds.

  • procédez à un examen de toutes les parties de vos pieds : le dessus, le dessous, les orteils, entre les orteils et les talons. Vous êtes à la recherche de tout signe de trouble éventuel : un ongle incarné, une coupure, une peau fendillée ou sèche, un durillon, une ampoule, une lésion, un cor ou une verrue. Utilisez un miroir pour avoir une meilleure vue de la plante de vos pieds.
  • consultez votre médecin, votre dispensateur de soins de premier recours ou votre spécialiste des pieds (un podiatre) si vous remarquez un changement ou une marque surprenante. N'essayez pas de soigner vous-même une blessure ou une infection, même aussi mineure qu'un ongle incarné;
  • lavez-vous tous les jours les pieds à l'eau tiède et au savon doux. Veillez à les laver, et à ne pas les baigner. Un bain prolongé peut en fait dessécher la peau et augmenter votre risque d’infection au niveau des pieds. Et, utilisez de l’eau tiède plutôt que de l’eau chaude ou froide. Une atteinte nerveuse pourrait émousser votre perception de la température de l'eau, vérifiez-en la température avec la main ou le coude;
  • séchez bien vos pieds. Procédez avec douceur. Utilisez une serviette moelleuse et séchez-les en tapotant ; n'oubliez pas de sécher entre les orteils. Évitez de frotter ou de nettoyer la peau trop vigoureusement;
  • hydratez vos pieds (le talon et la plante du pied) le matin et au coucher. La peau sèche peut se fendiller et vous rendre vulnérable à l'infection. Comme un excès d'humidité attire les microbes, ne mettez pas trop de lotion et n'en mettez jamais entre les orteils;
  • choisissez des chaussures bien ajustées qui fourniront un bon soutien. Avant de les mettre, introduisez une main dans chacune pour déterminer par la palpation qu’elles ne présentent aucune anomalie susceptible de léser vos pieds. Vous ne savez pas si un caillou, une punaise ou un trombone ne pourrait pas s'y trouver;
  • élevez vos pieds quand vous êtes en position assise. Ne croisez pas les jambes trop longtemps. En position assise, vous favoriserez le débit sanguin en remuant vos orteils et en bougeant vos chevilles;
  • votre équipe soignante sait que pour les personnes atteintes de diabète, le soin des pieds passe en premier. Outre l'examen que vous pratiquez quotidiennement, vos pieds doivent également être soumis à celui de votre équipe soignante au moins 1 fois par an. Ne soyez pas timide lorsqu'il s'agit de vos pieds. Si vous avez une question ou une inquiétude à leur sujet, formulez-la.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Lautosurveillance-du-diabete

Le diabète et les soins bucco-dentaires 

Les risques d'affections de la bouche sont plus considérables pour les personnes atteintes de diabète que pour les autres. Si vous souffrez d'un diabète, il importe que vous mainteniez votre taux de sucre sanguin dans la fourchette cible et que vous pratiquiez une bonne hygiène orale pour diminuer le risque de problèmes comme la gingivite. Pour les personnes atteintes de diabète, les problèmes de santé orale les plus courants sont les caries, les affections des gencives, les infections fongiques et une altération du goût.

Comment le diabète influe-t-il sur la santé orale?

Un taux de sucre sanguin élevé est susceptible d'entraîner une sécheresse buccale excessive (la xérostomie) car la sécrétion de salive diminue alors que le taux de sucre présent dans la salive augmente. Le diabète favorise aussi la survenue de caries, d'ulcères et d'infections fongiques. En outre, les personnes atteintes de diabète font preuve d'une plus faible résistance aux infections et d'un retard de cicatrisation. Tout compte fait, les personnes au diabète mal surveillé courent un plus grand risque d'être touchées par des affections orales (par ex. une infection orale, une affection des gencives).

Comment pouvez-vous préserver une bonne santé orale?

Quand les personnes atteintes de diabète veillent à leur santé orale et à la maîtrise de leur sucre sanguin, leur risque de survenue d'une grave affection des gencives est généralement le même que celui des autres personnes. Prenez les mesures ci-après pour parvenir à conserver une bonne santé orale : 

  • Maintenez votre glycémie sous contrôle. Prenez vos médicaments comme prescrits par votre médecin et surveillez votre glycémie régulièrement. Une alimentation saine, faire régulièrement de l'exercice, et maintenir un poids santé constituent d'autres façons de bien contrôler votre glycémie. Maintenir un bon taux de sucre dans le sang peut aider à réduire le risque de problèmes de santé buccodentaire.
  • Contribuez à la protection de vos dents en entravant la formation de la plaque dentaire et en neutralisant l’acide provenant des aliments et des boissons : brossez vos dents au moins deux fois par jour avec un dentifrice au fluor. Autant que possible, brossez vos dents après chaque repas. Vous devez également utiliser la soie dentaire tous les jours.
  • Assurez-vous de visiter votre dentiste régulièrement pour un examen de routine (et avisez votre dentiste que vous souffrez du diabète!). Les dentistes recommandent généralement une séance dentaire tous les 3 mois aux personnes atteintes de diabète et d’une affection des gencives. Suivez le programme proposé par votre dentiste. Au cours du rendez-vous, avisez votre dentiste de tout changement dans votre état de santé et des symptômes que vous pourriez avoir (par ex. des plaies, de la douleur dans la bouche, de l'enflure, ou des rougeurs dans la bouche).
  • Obtenez les traitements pour les infections buccales immédiatement.
  • Abstenez-vous de fumer. Lorsque vous souffrez d'un diabète, vous courez déjà un risque plus élevé de survenue de problèmes bucco-dentaires. Le tabagisme et d'autres emplois du tabac peuvent contribuer encore plus à l'apparition d'une affection des gencives. Les produits du tabac endommagent les tissus des gencives en coupant leur alimentation en oxygène, et en les rendant plus réceptifs à une infection.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Lautosurveillance-du-diabete

Le diabète et le soin de votre peau

Parmi les personnes atteintes de diabète, environ 1 sur 3 aura, un jour ou l'autre, un trouble de la peau en rapport avec le diabète. Il n'y a qu'un petit nombre de facteurs responsables de la plupart des problèmes de peau liés au diabète, y compris un taux élevé de glucose sanguin causant un dessèchement et la lésion d'un nerf; une mauvaise circulation sanguine attribuable à un endommagement des vaisseaux sanguins, et des réactions aux diverses piqûres faites par les instruments nécessaires à un traitement par l'insuline ou à une autosurveillance du glucose sanguin à domicile.

Comment le diabète influe-t-il sur la santé de la peau?

L'atteinte des nerfs interrompt le transfert des messages que la peau envoie quand elle est menacée par une infection, une blessure ou une sécheresse excessive. Elle diminue aussi la production de la transpiration, ce qui peut assécher davantage la peau. Un endommagement des vaisseaux sanguins entraîne une mauvaise circulation sanguine qui prive la peau d'oxygène et déclenche parfois des démangeaisons, des ulcères, des infections et un retard de cicatrisation des plaies. 

Quand le taux de glucose sanguin est élevé, le corps tente de chasser une partie du glucose dans l'urine, et cause une perte de liquides organiques. En conséquence, votre peau perd l’eau si précieuse à sa santé et à son hydratation. Une peau très sèche se fendille et pèle, laissant la personne vulnérable aux infections par des bactéries et des champignons, lesquelles peuvent être graves et lentes à guérir.

Les analyses régulières du taux de glucose sanguin exigent que de minuscules piqûres de la grosseur d'une tête d'épingle soient faites dans la peau, et celle-ci peut s'irriter et devenir douloureuse. N'oubliez pas d'effectuer chaque prélèvement de votre échantillon dans un doigt différent.

Quelquefois des dépôts graisseux (signes de lipodystrophie) se forment sous la peau aux endroits où des injections répétées d'insuline ont lieu, et la peau prend un aspect granuleux ou festonné. Pour éviter de tels dépôts, déplacez le point d'injection de chaque administration d'insuline – cette pratique s'appelle la rotation des sites d'injection.

Comment pouvez-vous garder une peau saine?

  • Maîtrisez votre taux de glucose sanguin. Ce n'est pas toujours facile, mais le maintien d'un taux de glucose sanguin dans les limites préconisées pourrait accomplir des merveilles pour votre peau.
  • Lavez et séchez votre peau. Nettoyez votre peau en la lavant avec de l'eau tiède et un savon doux, non parfumé. Tamponnez votre peau délicatement en payant une attention particulière aux endroits où l'eau peut se cacher : sous les bras et les seins, entre les jambes et les orteils. Instaurez une brève phase de « balayage de peau » dans votre routine de douche, et consacrez-la à la détection possible d'une inflammation, d'une rougeur, de coupures et de lésions. Évitez l'eau chaude (préférez-lui l'eau tiède) et ne restez pas sous la douche, ou dans le bain, plus de 10 à 15 minutes, étant donné qu'une exposition prolongée à la chaleur de l'eau pourrait dépouiller votre peau de ses huiles naturelles et la dessécher encore plus. 
  • Hydratez votre peau. Après vous être lavé, appliquez de la lotion ou un produit hydratant sur votre peau et faites-le pénétrer. Ne passez pas trop vite sur les endroits qui sont souvent secs, comme les coudes, les genoux et les talons. Évitez, cependant, d'appliquer ce produit dans l'espace entre les orteils ou dans les plis de la peau, car ce sont des zones qu'une humidité inhabituelle pourrait léser. 
  • Hydratez-vous bien. Ce conseil s'applique à tous ! Buvez beaucoup de liquides pour garder votre peau souple.
  • Portez l'équipement approprié. Portez des tissus qui respirent, surtout aux endroits sujets à devenir humides.
  • Humidifiez votre domicile. Durant l'hiver, utilisez un humidificateur pour remettre de l'humidité dans l'air asséché par les radiateurs et le chauffage à air forcé.
  • Protégez votre peau du soleil. C'est vrai pour tout le monde, l'application quotidienne d'un écran solaire ayant au moins un FPS 15 protégera votre peau des brûlures et des cloques qui peuvent entraîner de graves infections.
  • Parlez à votre médecin. Prévenez votre équipe soignante si votre problème de peau ne se résout pas. En outre, allez voir un médecin immédiatement si vous avez une infection cutanée, des coupures ou des brûlures.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Lautosurveillance-du-diabete

Gardez une attitude positive face au diabète

L'établissement de tout diagnostic de certitude, en particulier celui du diabète, peut déclencher un torrent d'émotions très diverses : un abasourdissement presque total, un sentiment de frustration, de la colère et du ressentiment, de la peur et de la confusion, de la dépression et du chagrin.

Le diabète exige beaucoup d'efforts quotidiens, notamment des modifications du mode de vie et une discipline constante. En effet, les personnes touchées par cette affection doivent assumer une grande partie des soins et de la mise en œuvre du traitement. Les soins du diabète prennent une bonne partie de votre temps dans la journée, mais l'affection ne devrait pas occuper autant de place dans votre esprit. Alors, comment garder une attitude positive lorsque vous devez faire face à un défi constant, tant sur le plan physique que mental ?

  • Acceptez le diabète comme faisant partie de votre vie. Le déni est courant. C'est normal - au début. Mais ignoré, le diabète ne fera qu'empirer. Bien que cela puisse vous sembler impossible, voyez-le comme un élément de votre vie que vous accueillez sans conditions. Quand vous acceptez de vivre avec le diabète, vous pouvez alors prendre les dispositions qui vous permettront de bien vivre en dépit de la présence du diabète.
  • Cherchez à bien connaître le diabète. Une part importante de votre acceptation du diabète consiste à apprendre tout ce que vous pouvez sur cette affection. Demandez à votre médecin ou à votre dispensateur de soins de premier recours pourquoi vous faites du diabète, afin de comprendre les facteurs qui ont favorisé son apparition. Apprenez quelles complications pourraient survenir et sachez évaluer les probabilités. En vous munissant de connaissances, vous pouvez lutter contre les sentiments de panique et de confusion qui pourraient vous assaillir.
  • Élaborez un plan raisonnable. Votre plan de prise en charge de votre affection devra être solide - mais il vous faudra une bonne dose de souplesse pour savoir reconnaître le moment où certains éléments du plan ne fonctionnent pas bien. Avec l'aide d'un éducateur spécialisé en diabète, préparez un plan qui tient compte de votre mode de vie et des besoins spécifiques de votre corps.
  • Élaborez aussi un plan de secours. En plus du plan de soins quotidiens, il vous faut une marche à suivre pour faire face aux imprévus. Savez-vous quoi faire si votre taux de sucre sanguin tombe trop bas ou monte en flèche? Comment réagirez-vous si un médicament provoque des effets secondaires désagréables? À qui vous adresserez-vous si vous trouvez que les responsabilités des soins sont trop lourdes pour vous? Imaginez des situations possibles et unissez vos efforts à ceux de votre équipe soignante pour élaborer un plan de secours.
  • Organisez un réseau de soutien. Tournez-vous vers vos amis et les membres de votre famille quand vous avez besoin de soutien. Liez-vous d'amitié avec d'autres personnes vivant avec le diabète. Mettez votre chef et vos collègues au courant de votre état de santé pour qu'ils puissent vous donner un coup de main ou simplement comprendre votre besoin de repos ou d'un jour de congé.
  • Maîtrisez le jeu des nombres. La vie de certaines personnes atteintes de diabète peut devenir une suite d'opérations arithmétiques déterminées par les lectures du taux de glucose sanguin, la mesure de l'HbA1c, le calcul des glucides, le contrôle du poids, de la pression artérielle et du bilan du cholestérol. N'oubliez pas que ces chiffres vont fluctuer et changer avec le temps, et que vous aurez de bonnes comme de mauvaises journées (voire des semaines ou des mois !). Considérez ces chiffres comme des mesures de divers facteurs qui influencent votre santé - et non des mesures de votre propre estime.
  • Sachez reconnaître les signes de dépression. Environ 15 % des personnes atteintes de diabète font une dépression majeure. La dépression peut mener à de mauvaises habitudes d'auto-prise en charge, d'où un risque accru de complications diabétiques. Surveillez l'apparition des signes tels que la tristesse, des changements dans l'appétit et les habitudes de sommeil, un état de nervosité, un manque d'énergie et de concentration.
  • Donnez-vous des bons points. Il est facile de toujours voir les choses d'un œil négatif et de ne remarquer que les erreurs commises. Ainsi, vous pourriez ressentir de la culpabilité pour avoir manqué une séance d'exercice, ou du remords pour avoir fait quelques excès et laissé vos taux glisser vers la zone de danger - le fait de ne voir que les aspects négatifs pourrait saboter vos meilleurs efforts. Prenez donc le contrepied de cette attitude, et donnez-vous des bons points ! Récompensez-vous lorsque vous remportez de petites victoires comme prendre une bonne habitude, maintenir votre sucre sanguin dans la fourchette cible, faire une activité physique en plein air ou effectuer un choix alimentaire plus sain. Accordez-vous un bon point – et récompensez-vous, peut-être avec l'achat de nouveaux vêtements ou de gadgets électroniques, lorsque vous aurez accumulé suffisamment de bons points.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Lautosurveillance-du-diabete