Induction de l'ovulation (IO) : les données essentielles

L'induction de l'ovulation (IO) est un traitement de fertilité au cours duquel on utilise des médicaments pour stimuler la libération d'ovules par les ovaires (ovulation). On utilise l'IO pour les femmes qui ont des problèmes ovulatoires et pour aider lors de l'utilisation de techniques de procréation médicalement assistée comme la FIV (fécondation in vitro) ou l'IUI (insémination intra-utérine). On peut également utiliser l'IO pour les couples chez qui certains facteurs masculins contribuent de façon limitée à l'infertilité.

Pour comprendre le mode de fonctionnement de l'IO, il importe de connaître ce qui se passe au cours d'un cycle menstruel normal :

Le cycle menstruel et le rôle des hormones

Le cycle menstruel et le rôle des hormones

LH – l’hormone lutéinisante
FSH – la folliculostimuline

Agrandir le graphique

La phase folliculaire dure de 10 à 14 jours et commence le premier jour de vos menstruations (jour 1 de votre cycle menstruel). L'hypothalamus (une glande située dans le cerveau) libère de la LH-RH (gonadolibérine), qui indique à l'hypophyse (une autre glande du cerveau) de produire de la FSH (folliculostimuline). La FSH amène le commencement du développement de plusieurs follicules (cavités des ovaires contenant les ovules). L'un des follicules prend éventuellement le dessus et commence à évoluer vers sa maturité tout en libérant l'hormone féminine œstrogène dans le sang. L'augmentation des niveaux d'œstrogène indique au cerveau de cesser de produire de la FSH.

L'ovulation commence lorsque les niveaux d'œstrogène sont suffisamment élevés pour amener l'hypophyse à libérer de la LH (hormone lutéinisante). C'est ce qu'on appelle le pic de LH qui provoque la libération d'un ovule par un des ovaires. Les femmes ovulent environ 14 jours avant le début de leurs menstruations à venir.

La phase lutéale dure environ 14 jours et commence après l'ovulation. Au cours de cette phase, le follicule vide (celui qui contenait l'ovule) commence à produire l'hormone féminine progestérone. La progestérone prépare la muqueuse de l'utérus à l'implantation de l'ovule fécondé. Si l'ovule n'est pas fécondé, les niveaux de progestérone baissent, ce qui provoque le détachement de la muqueuse de l'utérus. C'est ce qui cause le saignement des menstruations.

Les médicaments utilisés pour l'induction de l'ovulation agissent de façon semblable aux hormones produites naturellement par l'organisme et ils agissent sur différentes parties du cycle menstruel pour stimuler l'ovulation. Parmi les médicaments susceptibles de servir à l'IO, on retrouve :

des médicaments faciles d'accès qui sont pris oralement et que l'on utilise habituellement au début de ce traitement, selon votre situation individuelle :

  • le citrate de clomiphène (Serophene®, Clomid®) stimule la production de FSH (qui aide à la maturation de l'ovule) et de LH (qui stimule l'ovulation). On l'utilise le plus souvent pendant 5 jours consécutifs, typiquement à compter du jour 5 du cycle menstruel (le jour 1 est le premier jour de vos menstruations, le premier jour de saignement rouge vif). Votre médecin ou votre spécialiste de la fertilité décidera de la dose et du moment du début du traitement qui seront les plus appropriés à votre situation.

Les médecins utilisent habituellement une approche semblable à la suivante lorsqu'ils traitent des problèmes de fertilité en relation avec l'ovulation :

  1. utilisation du citrate de clomiphène associée à une synchronisation des relations sexuelles.
  2. utilisation de médicaments injectés, avec ou sans citrate de clomiphène avec interventions d'IUI.
  3. utilisation de médicaments injectés, avec ou sans citrate de clomiphène avec interventions de FIV.

Parmi les médicaments injectables utilisés, on retrouve notamment les suivants :

  • FSH (folliculostimuline)
  • hCG (gonadotrophines chorioniques humaines)
  • LH-RH (gonadolibérine)

Le parcours qui vous mènera à la fertilité vous est propre et il appartient à votre médecin d'établir le cheminement approprié que vous devrez accomplir.

Les médicaments que l'on prend oralement sont habituellement utilisés lorsque le traitement nécessite des cycles avec synchronisation des relations sexuelles ou de l'IUI. Plusieurs personnes qui commencent à recevoir des traitements de fertilité reçoivent d'abord des médicaments oraux qui sont habituellement prescrits par leur obstétricien/spécialiste de la fertilité ou dans certains cas par un généraliste. Si ces médicaments ne sont pas efficaces, votre médecin peut vous recommander à un spécialiste de la fertilité si vous ne consultez pas déjà l'un d'entre eux. On peut tenter d'utiliser des médicaments injectables lorsque les médicaments pris par la bouche ne donnent pas de résultats satisfaisants. Il arrive parfois que les spécialistes de la fertilité recommandent aux femmes d'essayer une combinaison de médicaments oraux et injectables.

Les médicaments administrés par injection constituent une étape plus tardive du parcours qui mène à la fertilité et ils sont habituellement prescrits par des spécialistes de la fertilité. Pour trouver un spécialiste de la fertilité dans votre région, cliquez ici.

Si vous recevez des traitements d'IO pour complémenter des techniques de procréation médicalement assistée, il se peut que vous utilisiez également d'autres médicaments.

Pour en savoir plus sur l'IO et les médicaments utilisés pour l'IO, parlez-en à votre médecin ou trouvez une clinique de fertilité près de chez vous.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Induction-de-lovulation

L'induction de l'ovulation peut-elle m'être utile ?

L'induction de l'ovulation (IO) est un traitement de fertilité qui aide les femmes qui éprouvent des problèmes ovulatoires. On l'utilise normalement pour les femmes qui :

  • n'ovulent pas régulièrement ni fréquemment (par ex. les femmes dont les menstruations sont irrégulières) ;
  • n'ovulent pas du tout dans des circonstances normales (par ex. les femmes qui n'ont aucune menstruation) ;
  • subissent une IUI (insémination intra-utérine), pour s'assurer qu'un ovule mature sera disponible pour la fécondation lorsque l'intervention sera faite ;
  • subissent une FIV (fécondation in vitro), pour libérer des ovules matures qui peuvent alors être recueillis et fécondés.

Les problèmes ovulatoires représentent une cause fréquente de difficultés reliées à la fertilité. Heureusement, ce type de problème est également l'un des plus faciles à traiter. Si vous pensez avoir un possible problème d'ovulation, vous avez tout à gagner à en parler à votre médecin ou à visiter une clinique de fertilité pour déterminer si l'IO peut vous être utile. Il se peut que vous ayez un problème ovulatoire si :

  • vous n'avez jamais de menstruations ;
  • vous avez des menstruations irrégulières ;
  • vous êtes atteinte d'une maladie thyroïdienne ;
  • vous avez un excédent de poids marqué ;
  • vous avez une insuffisance de poids marquée ou si vous faites de l'exercice de façon intense ;
  • vous êtes atteinte du syndrome de polykystose ovarienne ;
  • si vous avez des menstruations régulières, mais sans avoir les signes habituels d'une ovulation (voir la section « Comment savoir si vous ovulez » ci-dessous) ;
  • vous suivez votre cycle ovulatoire et que vous avez remarqué des résultats inhabituels.

Vous pouvez également vous intéresser aux facteurs associés à votre mode de vie qui sont susceptibles de modifier votre fertilité.

Comment savoir si vous ovulez ? Il existe deux méthodes principales :

  • température basale : prenez votre température chaque matin à votre réveil et inscrivez-la sur un calendrier. Vous devriez constater un petit pic de votre température après votre ovulation. Avec le temps, vous pourrez utiliser vos graphiques pour déterminer le moment de votre ovulation.
  • les tests de prédiction de l'ovulation : ces tests, disponibles chez votre pharmacien habituel, fonctionnent en détectant les hormones qui indiquent que l'ovulation est sur le point de se produire.

Vous devriez également consulter votre médecin au sujet de votre fertilité si :

  • vous désirez devenir enceinte et que vous êtes préoccupée au sujet de votre fertilité ;
  • vous avez moins de 35 ans et que vous avez essayé sans succès de devenir enceinte pendant 12 mois ou plus ;
  • vous avez au moins 35 ans et que vous avez essayé sans succès de devenir enceinte pendant 6 mois ou plus ;
  • vous avez subi 3 avortements spontanés consécutifs.

En discutant avec votre médecin vous pourrez apprendre si vous devez envisager l'IO ou d'autres mesures pour améliorer votre fertilité.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Induction-de-lovulation

Que représente l'induction de l'ovulation pour les femmes qui l'utilisent ?

Envisagez-vous de suivre des traitements d'induction de l'ovulation (IO) tout en vous demandant ce que ça représente de subir ces traitements ? Nous vous présentons ici quelques mois typiques de la vie d'une patiente qui utilise des traitements d'IO.

Première étape : votre visite chez le médecin

Votre médecin vous posera quelques questions sur vos menstruations, sur votre âge et sur la fréquence de vos relations sexuelles. Il vous examinera également et il vous fera subir certains tests pour déterminer si l'IO est appropriée pour vous. L'objectif de ces questions et de ces tests est de :

  • vérifier si vos problèmes de fertilité sont associés à des difficultés ovulatoires ;
  • s'assurer que vous n'est pas déjà enceinte (les médicaments servant à l'IO ne doivent pas être utilisés par des femmes enceintes) ;
  • vérifier votre état de santé général et s'assurer que vous pouvez utiliser le traitement sans danger.

Les tests que le médecin effectuera peuvent également comprendre une analyse du sperme de votre partenaire, car il peut exister d'autres facteurs ou combinaisons de facteurs différents (comme des problèmes reliés à des facteurs masculins) susceptibles de nuire à la fertilité sans être associés à l'ovulation.

Mois 1 : le début de l'IO

Si vous et votre médecin décidez de faire l'essai de l'IO, vous commencerez probablement à prendre le médicament appelé citrate de clomiphène (Serophene®, Clomid®), qui est pris oralement. Certaines femmes peuvent également avoir besoin d'utiliser des médicaments injectables pour complémenter l'IO. (Dans ce cas, la plupart des femmes consultent un spécialiste de la fertilité et peuvent apprendre à s'administrer les injections elles-mêmes, ou se les font donner par leur partenaire à la maison.)

Si votre médecin vous prescrit du citrate de clomiphène, il décidera de la meilleure méthode d'administration du médicament. On peut répéter chaque cycle de traitement avec le citrate de clomiphène à quelques reprises. Pendant un cycle de traitement, la plupart des femmes ovulent 6 à 12 jours après l'administration de la dernière dose. On vous demandera probablement de suivre votre ovulation (en utilisant un test de prédiction de l'ovulation ou en inscrivant votre température basale sur un graphique) pour établir si le médicament est efficace (pour savoir si vous ovulez). Votre médecin vous recommandera probablement d'avoir des relations sexuelles tous les deux jours, en commençant 48 heures avant votre ovulation.

Vous vous sentirez peut-être excitée et quelque peu appréhensive au début du traitement. Il se peut également que vous ressentiez des réactions indésirables comme des rougeurs au visage, de la nausée, de la sensibilité aux seins ou des changements de votre humeur. Si vous remarquez du ballonnement, des douleurs à l'estomac, des maux de tête importants, des changements de votre vision ou un jaunissement de votre peau ou de vos yeux, communiquez avec votre médecin.

La probabilité pour que vous deveniez enceinte est la plus grande lors de votre premier mois de traitement. Si vous le devenez, vous avez environ une chance sur 10 d'avoir des jumeaux. Il est rare qu'une femme soit enceinte de trois enfants ou plus.

Mois 2 et 3 : prolongation du traitement

Après chaque cycle de traitement (qui dure environ un mois), vous subirez un test de grossesse pour savoir si le traitement a été couronné de succès. Si vous n'êtes pas devenue enceinte, vous recevrez un autre cycle de traitement. Vous continuerez à suivre votre ovulation et à avoir des relations sexuelles régulières pendant que vous continuerez votre traitement.

Il se peut que vous soyez désappointée que le traitement n'ait pas encore donné de résultat, mais vous devez continuer d'espérer que les cycles de traitement à venir vous aideront à obtenir une solution à votre problème de fertilité. Lisez la section « Conserver une attitude positive » pour obtenir des conseils sur la façon de rester optimiste au cours d'un traitement de fertilité. Il se peut que quelques cycles de traitement soient nécessaires pour établir la dose appropriée pour vous et que vous ayez besoin de quelques cycles supplémentaires à cette dose pour devenir enceinte. Si le traitement n'est pas couronné de succès après 3 à 4 mois de citrate de clomiphène, votre médecin vous recommandera probablement d'essayer d'autres options de traitement, comme des médicaments administrés par injection. Si l'IO ne donne pas le résultat attendu, votre médecin et vous même devrez discuter de vos étapes suivantes, qui pourront comprendre d'autres traitements de fertilité (par ex. la fécondation in vitro). Souvent, à ce point, si vous ne consultez pas encore un spécialiste de la fertilité, votre médecin ou votre obstétricien/gynécologue peut vous recommander d'en rencontrer un.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Induction-de-lovulation

Comment discuter de l'IO avec votre médecin

Comment votre médecin ou votre spécialiste de la fertilité peut-il vous aider ?

Votre médecin, votre obstétricien/gynécologue ou votre spécialiste de la fertilité peut vous aider à en savoir plus sur l'induction de l'ovulation (IO) et déterminer si l'IO est appropriée à votre situation.

Quand devrais-je parler à mon médecin ou mon spécialiste de la fertilité ?

Il est préférable de chercher à obtenir un traitement plutôt tôt que tard. N'attendez pas trop longtemps avant d'obtenir de l'aide ! Si vous tentez de concevoir un enfant depuis plus de 6 mois (pour les femmes de 35 ans et plus) ou plus de 12 mois (pour les femmes de moins de 35 ans), consultez votre médecin au sujet de votre fertilité. Lorsque vous discuterez avec votre médecin, il vous demandera peut-être, à votre partenaire et à vous-même de subir quelques tests et il vous demandera de revenir pour un rendez-vous de suivi. Lors de votre visite suivante, il pourra vous indiquer les prochaines étapes à suivre.

Si vous pensez avoir un problème ovulatoire, demandez à votre médecin s'il y a avantage pour vous de suivre des traitements d'induction de l'ovulation (IO), un traitement de fertilité qui vous aide à ovuler. Parmi les signes attribuables aux problèmes ovulatoires, on retrouve, notamment l'absence de menstruations ou la présence de menstruations irrégulières ou de résultats anormaux aux tests d'ovulation (comme les tests de prédiction de l'ovulation ou les graphiques de température basale). Certaines affections augmentent également le risque de problèmes ovulatoires, notamment les désordres de la glande thyroïde et le syndrome de polyskystose ovarienne. Le fait d'être très mince ou d'avoir un grand excédent de poids peut également nuire à l'ovulation.

Que dois-je demander à mon médecin ou spécialiste de la fertilité ?

Votre partenaire et vous-même pouvez vous sentir excités, mais inquiets au sujet de votre visite chez le médecin et vous désirez probablement lui poser de nombreuses questions. N'oubliez pas que votre médecin désirera peut-être effectuer certains tests préliminaires avant d'amorcer une discussion détaillée au sujet de votre fertilité. Écrivez vos questions et apportez-les à votre rendez-vous. Voici quelques exemples de questions dont vous pouvez vous inspirer :

Questions générales sur la fertilité :

  1. D'après vous, quelle est la cause probable de notre problème de fertilité ?
  2. Quels tests effectuerez-vous pour diagnostiquer le problème ?
  3. Les coûts des tests seront-ils couverts par notre assurance ?
  4. Quelles sont les options de traitement qui s'offrent à nous ? Laquelle nous recommandez-vous et pourquoi ?
  5. Mon âge aura-t-il une influence sur mes options de traitement ?
  6. Les coûts du traitement seront-ils couverts par notre assurance ?
  1. Autre :
  1. Autre :
  1. Autre :

Questions sur l'IO en particulier :

  1. Pouvez-vous m'expliquer la nature de mon problème ovulatoire ?
  2. Quel médicament spécifique à l'IO me recommandez-vous d'utiliser au début du traitement ?
  3. Comment ce médicament agit-il ?
  4. Comment dois-je prendre le médicament et à compter de quand ?
  5. Comment puis-je savoir si j'ovule pendant le traitement ?
  6. Quelles sont nos chances de succès ? Comment pouvons-nous maximiser la probabilité du succès (par ex. bonne synchronisation des relations sexuelles) ?
  7. Quelles sont les réactions indésirables à surveiller et que dois-je faire si elles se produisent ?
  1. Autre :
  1. Autre :
  1. Autre :

Notes:

 

 

 

 

Imprimez ces questions et apportez-les lors de votre rendez-vous chez le médecin. Apportez également un stylo et du papier pour prendre des notes et écrire les réponses à vos questions. Pour obtenir plus d'aide afin de vous préparer à votre visite chez votre médecin, utilisez le Guide de discussion avec le médecin.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Induction-de-lovulation