;

Découpez votre citrouille avec prudence

Un feu follet stratégiquement placé dans une citrouille au découpage réussi peut illuminer l'embrasure d'une porte ou un rebord de fenêtre et attirer les enfants déguisés qui font la tournée du voisinage en prononçant la formule rituelle. Mais le découpage d'une citrouille n'est pas un jeu d'enfant. La réalisation de son rictus inquiétant exige un couteau à la lame tranchante et pointue ainsi qu'une main ferme pour la guider :

  • tenez les enfants à une bonne distance du processus de découpage, car c'est une activité qui exige l'exécution de tâches réservées aux adultes! Demandez plutôt à votre enfant de tracer sur une feuille de papier l'aspect du visage qui lui plairait, et qui vous servira de modèle;
  • découpez les citrouilles sur une surface stable et plane bien éclairée;
  • invitez la participation des enfants après avoir pratiqué une ouverture circulaire dans la partie supérieure de la citrouille, ils pourront l'évider en plongeant leurs mains dans sa chair visqueuse. Les enfants adorent manier les matières qui collent à leurs doigts;
  • mettez les graines de côté, vous les ferez griller plus tard. Elles abondent en fer et en protéines et elles feront une collation saine pour les halloweeneux qui se préparent à effectuer leur quête de friandises dans le voisinage;
  • soufflez les bougies. L'allée et venue autour de la citrouille du porche pourrait constituer un risque d'incendie. Les bâtons lumineux, les lumières DEL à piles ou les chandelles électriques n'ont peut-être pas la flamme vacillante d'une chandelle classique, mais ils sont plus sécuritaires. Si vous tenez vraiment à illuminer votre citrouille avec une bougie, placez-la loin des rideaux et des autres objets inflammables, et ne la laissez jamais brûler sans surveillance;
  • veillez à ce que vos animaux de compagnie ne s'approchent pas des décorations d'Halloween ni des enfants déguisés, car l'atmosphère de fête les surexcite et ils pourraient renverser quelque chose ou faire du mal à quelqu'un qu'ils ne reconnaissent pas.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Halloween-en-sante-et-securite

Des déguisements exempts de dangers

Au fur et à mesure qu'Halloween approche, le choix d'un déguisement devient le sujet de conversation des enfants. « Comment tu vas t'habiller pour Halloween? » demande l'un, « J'peux pas t'le dire », répond l'autre.Ils laissent libre cours à leur fantaisie tandis qu'ils élaborent dans leur imagination les costumes dont ils rêvent. Les parents doivent s'assurer que les costumes convoités répondent aux normes de sécurité évoquées dans les petits conseils ci-après :

  • vérifiez que les costumes sont tout à fait à la taille des enfants et d'une matière ininflammable. Les grands pans d'étoffes flottantes et plissées risquent de faire trébucher les enfants, et les déguisements trop serrés de gêner leurs mouvements. Inscrivez le nom et le numéro de téléphone de la famille à l'intérieur du costume de votre enfant au cas où vous vous trouveriez séparés au cours de la tournée d'Halloween;
  • tenez compte du temps. Les enfants devront peut-être porter plusieurs épaisseurs de vêtements pour ne prendre pas froid si le fond de l'air est frais ce soir-là;
  • renoncez aux masques. Ils peuvent bloquer le champ de la vision d'un enfant et s'avérer pénibles pour ceux qui ont une allergie au latex;
  • testez les produits de maquillage que vous appliquerez sur le visage pour parfaire le déguisement au besoin. Mais tout d'abord, déposez une petite quantité du produit sur la peau d'un bras de votre enfant la veille ou l'avant-veille du grand jour. Puis, guettez l'apparition possible des symptômes d'une réaction allergique, par ex. une rougeur, une enflure, de petites élevures. Faites toujours preuve d'une prudence extrême lorsque vous manipulez du maquillage près des yeux. Le même conseil est valide lorsqu'il s'agit d'utiliser de la colle pour poser une fausse barbe ou d'autres accessoires sur la peau;
  • complétez le déguisement en n'oubliant surtout pas que les épées, les poignards, les balais et autres effrayants éléments du déguisement devraient être épointés et d'une matière sécuritaire et flexible;
  • examinez le costume de votre enfant pour vous assurer qu'il est facilement visible. Les automobilistes auront de la difficulté à distinguer un petit halloweeneux portant des habits noirs ou de couleur sombre. Ajoutez des accessoires phosphorescents comme un seau à bonbons luisant dans l'obscurité ou aux couleurs vives ou agrémentez son costume d'un ruban réflecteur. S'il tient une lampe de poche ou un bâton lumineux, les automobilistes venant en sens inverse sauront alertés de sa présence.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Halloween-en-sante-et-securite

Une récolte de friandises sans bêtises

Tout le monde a attendu cette soirée avec impatience – depuis les plus petits bouts de chou aux adolescents probablement un peu trop grands pour ce genre de fête. La notion de sécurité que vous rattacherez à une quête de friandises sera différente selon la taille de votre petite princesse ou de votre jeune pirate. Par conséquent, retenez ces lignes directrices adaptées à des groupes d'âge différents :

  • des plus petits bouts de chou aux gnomes d'âge scolaire – quelques parents emmènent leurs enfants quémander des friandises dès que les bambins sont en mesure d'articuler « friandises ou bêtise ». Les tout-petits devraient bien sûr rester aussi près que possible de leur maman ou de leur papa, mais vous pouvez vous tenir à une plus grande distance de vos enfants d'âge scolaire plus indépendants. Du moment qu'ils se rendent de porte-à-porte avec un compagnon ou un groupe, vous pouvez les surveiller en restant sur le bord du trottoir ou au coin de la rue;
  • les préadolescents et les adolescents – lorsque votre enfant atteint cet âge, vous pouvez le laisser sortir avec ses copains. Cela ne veut pas dire que vous vous détachez totalement. Munissez-les d'une lampe électrique (dont vous changerez les piles au préalable), d'un téléphone cellulaire ou encore d'une télécarte ou de pièces de monnaie pouvant être introduites dans un téléphone public, et des numéros d'urgence dont ils pourraient avoir besoin. Fixez une heure de rentrée et les limites de leur parcours de quête, et rappelez-leur toutes les règles de sécurité importantes qu'ils ont apprises depuis leur plus jeune âge : marcher au lieu de courir, regarder des deux côtés avant de traverser la rue, ne pas se déplacer entre les voitures garées et ne pas entrer dans la maison des inconnus;
  • les vérités intemporelles concernant les halloweeneux – accentuez la visibilité de votre enfant dans l'obscurité en le munissant d'une lampe électrique ou en posant un ruban réflecteur sur son costume. Et quel que soit l'âge de vos enfants, rappelez-leur de ne pas goûter à leurs friandises avant leur retour à la maison. Bien que la possibilité d'une contamination des bonbons soit faible, vous devriez peut-être les examiner de près si votre enfant souffre d'une allergie alimentaire particulière ou si vous redoutez la présence des bonbons au caramel collants susceptibles d'arracher les dents;
  • un autre rappel important à l'intention des petits halloweeneux – limitez votre tournée aux maisons bien éclairées, et restez à l'extérieur – n'allez jamais à l'intérieur de la maison, même sur invitation. Ne montez pas non plus dans la voiture d'une personne que vous ne connaissez pas, même si elle vous offre des bonbons.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Halloween-en-sante-et-securite

L'abondance de douceurs ne nuit pas?

Que faire quand votre enfant revient de sa quête aux friandises en traînant derrière lui un sac contenant un butin trop lourd pour être porté? En tirez-vous de mauvais présages qui se vérifieraient par des maux de ventre et des pics de glycémie? Évitez les comportements démoniaques induits par l'abondance des douceurs en tirant le meilleur parti des stratégies ci-après :

  • rassemblez vos moyens pour l'opération scanne bonbons! Étalez une couverture sur le sol et demandez à votre enfant d'y disposer les bonbons qu'il a récoltés. Examinez-les et triez-les rapidement puis laissez votre enfant les compter (ou comptez-les vous-même s'il est trop jeune pour cela). C'est le bon moment pour un parent de se livrer à une inspection qui mènera à la détection des morceaux douteux ou susceptibles de déclencher une allergie;
  • choisissez quelques friandises convenant à une dégustation dans le cadre de la soirée d'Halloween. Donnez à votre enfant le temps de se délecter en toute innocence des diverses saveurs;
  • rappelez à votre enfant de se laver les dents puis d'employer le fil de soie dentaire avant de se mettre au lit et rêver des sucettes, des berlingots multicolores et des barres de chocolat à venir;
  • fixez le lendemain la quantité limite des bonbons pouvant être mangés chaque jour. Laissez votre enfant donner son avis, et déterminez ensemble les critères d'une ration quotidienne raisonnable. Si vous lui refusiez ces friandises, vous ne feriez qu'aiguiser le désir d'en manger davantage, et en apprenant à faire des choix alimentaires et nutritionnels judicieux, il ne pourra que se sentir plus fort;
  • réservez une portion des friandises de votre enfant pour les autres membres de la famille ou donnez-en une portion à un organisme de bienfaisance ou à l'église du voisinage. De cette façon, vous réduirez la réserve de friandises tout en renforçant l'importance de la notion de partage que vous transformerez en habitude;
  • jetez les friandises sans enveloppe, ou à l'enveloppe ouverte ou endommagée;
  • examinez les jouets et s'ils comportent de petites pièces, ne laissez pas les enfants âgés de moins de 3 ans les manier, car ils risqueraient de s'étouffer.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Halloween-en-sante-et-securite